Plantes relevées dans Gard


ex Orchis longibtacteata, Aceras longibracteata

De Pouzolz Lombard-Dumas Cabanès J.P Aubin SESNNG

RANUNCULACEAE

Clematis recta

Hab. les bords du Gardon à Alais, à Aigues-Mortes (Delaveau).

Bord herbeux d’un fossé à Rodilhan – juin 1907

Clematis flammula L.

Hab. :la var. A, les lieux arides aux environs du Vigan, Saint-Jean-du-Gard, Bessège, Saint-Ambroix, Anduze, Nîmes, etc. ; la var. B, dans les dunes aux environs d’ Aigues-Mortes.

– var. maritima à Rochebelle près d’Avèze, rochers calcaires : août 1864 (Diomède)
– Les broussailles, Sommières : 24 septembre 1885
– var. maritima dans les sables du Gardon à la Baume : 19 mai 1912
– Bords des fossés dans la Vaunage : 6 août 1902
– Forêt de Valbonne : 20 août 1902
– var. maritima le long d’un chemin, dans les lieux arides entre Calvisson et le Mas d’Escatte : septembre 1891
– Haies, bords des champs et des fossés à Congénies : septembre 1889
– – var. maritima dunes du littoral au Grau du Roi : 10 août 1902
– L’Espelunque de Dions : 23 novembre 1894
– Bords des haies, Cruviers-Lascours : 28 juin 2016
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– Poulx : 5 août 2021
– Forêt de Valbonne : 8 octobre 2023

Clematis vitalba L.

Hab. les haies et les bords des fossés dans tout le département.

– Les haies, les bois, Sommières : 24 septembre 1885
– Le Vigan, haies : 26 août 1864 (Diomède)
– Plantiers près du Vigan, haies, ravins : 20 juillet 1860 (Diomède)
– Bords des fossés à Nîmes : juin 1906
– Bords des champs à St Hippolyte du Fort : 5 août 1902
– Haies à Nîmes: août 1920
– Bord d’un champ à Concoules : 5septembre 1902
– Le Pont du Gard : 2 mai 1896
– Haies, les fossés dans la Vaunage : 6 août 1902
La forêt de Valbonne : 20 août 1902
Haies, bords des fossés à Congénies : septembre 1889
– Garrigues de la route d’Uzès, Nîmes : 19 mai 1907

Thalictrum aquilegifolium

Hab. les prairies tourbeuses de Gourdouse ; le valat de Longues-Feuilles près Concoule.

Thalictrum foetidum

Hab. les lieux rocailleux, aux environs de l’Esperou.

Thalictrum minus

Hab. la var. A, les lieux rocailleux à Pradines, près de Lanuejols, aux environs d’ Alais ; la var. B, dans les lieux arides, à Beaucaire, RoqueCourbe, Charlot, Alzon, Serre-de-Bouquet.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Thalictrum saxatile

Hab. les coteaux et les rochers dans les Cévennes.

Thalictrum majus

Hab. les bois à Aurières, près d’ Alzon, bois de Saint-Nicolas, sur la route d’ Uzès.

Thalictrum angustifolium

Hab. les bois dans le Languedoc. ( Mutel.)

Thalictrum flavum

Hab. les prairies et les pacages humides, à Jonquières, à Bellegarde ; la var. B, les rives des champs, sur la route d’Arles, près de Nîmes.

Anemone pulsatilla

Hab. les pacages de Salbous, près Campestre, et de l’Esperou.

Anemone alpina

Hab. les bois à l’Hort deDiou, à Arbous, à l’Esperou. (Guan, hort. Reg.).

Anemone nemorosa

Hab. les prairies, à Alzon, et les bois de toute la chaine de l’Esperou.

Anemone ranunculoides

Hab. les bois de Salbous, des environs d’ Alzon, de l’Esperou.

Anemone coronaria

Hab. les champs aux environs de Sommières.

Anemone hortensis

Hab. les garrigues et les bois du mas de Campagne, les gazons des bords des fossés, entre le moulin de Manduel et le mas de M Martin Rouvière.

Anemone hepatica L.

Hab. les haies et les bois aux environs du Vigan et sur toute la chaîne de l’Esperou.

– Tessone, parmi les buis, Molière : 9 avril 1862
– Tessone, Molière, buissons : 14 avril 1858 (Diomède)
– Bois aux environs de Camprieu : 6 septembre 1894
– Bois ombreux, versant N. de l’Aigoual à Saint Sauveur : avril 1903
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Adonis annua L.
ex Adonis autumnalis L.

Hab. les champs cultivés aux environs de Nîmes, de Manduel, du Vigan.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Adonis aestivalis

Hab. les moissons à Villeneuve-lez-Avignon (Requien)

Adonis flammea

Hab. : la var. A, dans les champs cultivés, à Trèves ; la var. B, à Trèves et à Lanuejols.

Adonis vernalis

Hab. les pacages pierreux, près les Mazes, aux environs de Lanuejols et de l’Esperou. (Guan. herb.)

Myosurus minimus

Hab. les lieux humides, dans le bois de Broussan, près la cabane d’Igounet, entre Nîmes et Saint-Gilles, et les bords des marais salés à Aigues-Mortes.

Ceratocephalus falcatus

Hab. les champs cultivés dans toute la plaine du département.

Ranunculus hederaceus

Hab. dans les eaux des fontaines ou sur la vase des bords, à Lanuejols.

Ranunculus aquatilis

Hab. les fossés et les roubines : la var. A, à Bellegarde, à Manduel. à ou Campestre ; la var. B, dans tous les fossés, aux environs de Nîmes, du Vigan.

Ranunculus tricophyllus

Hab. : la var. A, les fossés aux environs de Nîmes ; la var. B, au bord de l’étang de Jonquières et des fossés à Nîmes.

Ranunculus fluitans

Hab. dans les eaux du Vistre, les fossés d’eau courante aux environs de Nîmes, d’Alais, dans le Gardon à Collias.

Ranunculus aconitifolius

Hab. les prairies et les bois humides de l’Esperou, de Concoule.

Cézarenque (vers Concoules)

Ranunculus platanifolius

Hab. les mêmes lieux et possède les mêmes vertus.

Ranunculus amplexicaulis

Hab. les prairies humides, à Banahu près de l’Esperou. ( ROUGER, Cat. pl. du cant. du Vigan, inédit.)

Ranunculus gramineus L.

Hab. les coteaux arides, à Alzon, à Poulx, aux bords du Gardon, à la Beaume.

– Montardier, pâturages secs – 6 juin 1855
Bois de Massargues, terre argileuse à Aubussargues, près d’Uzès – 27 avril 1864
Lieux arides, pacages à Blandas – 20 mai 1862
Bois de Massillan – 1er mai 1922
Nîmes : Garrigues de la route d’Uzès, champ de tir de Massillan, près le mas de Seyne, lieux arides, rochers – 6 mai 1906
– Garrigues à Massillan, à Nîmes- Mai 1890
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Garrigues de Sanilhac, à la Baume – 10 mai 2018
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Ranunculus flammula

Hab. les prairies humides, à Aigues-Mortes, à Alzon, à l’Esperou, Saint-Guiral.

Ranunculus lingua

Hab. les marais, au mas de Bourry, près le Caylar, et ceux de Beaucaire voisins du Rhône.

Ranunculus auricomus

Hab. les bois, aux environs du Vigan, d’Alzon, de l’Esperou.

Ranunculus acris

Hab la var A, les prairies, les bords des fossés, les bois, dans tout le département, la var B les prairies humides et le bord des ruisseaux, à la Grandes-Haute, près du rocher de Saint-Guiral.

Ranunculus lanuginosus

Hab. les bois, à l’Esperou ( De Lile), à Salbous, à Banahu ( Guan. Herb.).

Ranunculus sylvaticus

Hab. les bois, à l’Esperou, les pacages de la Lozère, commune de Concoule.

Ranunculus repens L.

Hab. les prairies humides et les bords des fossés, dans tout le département.

– Prairies au Vigan : 29 avril 1862 – Prés à Congénies : 9 juin 1889 – Etang de la Capelle : 31 août 2020

Ranunculus bulbosus

Hab. les bois et les pacages dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Ranunculus monspeliacus L.

Hab. les bois, aux environs du Vigan, à Salbous, à Alzon.

– Châtaigneraies, terrains cultivés aux environs du Vigan : 17 avril 1862
– LA Font de l’Aube, au bord des champs sablonneux, Aujargues : 14 mai 1890
– Montagnes au-dessus du Vigan (et tout le massif de l’Aigoual) : 24 mai 1896
– Valleraugue, montagnes : 26 mai 1896
– Bois frais, ravins ombrés à la Costière : avril 1923
– Sanilhac : 18 avril 2022

Ranunculus albicans

Hab. les garrigues, les bois et les vignes aux environs de Nîmes, les champs cultivés à Tresques, les pacages aux bords du Gardon, près de la Beaume.

Ranunculus chœrophyllos

Hab les bords des champs, parmi les gazons, à Nîmes, Manduel, dans les bois de Campagne, les pacages à Saint-Guiral, près d’ Alzon.

Ranunculus philonotis

Hab. les champs humides, les bois, à Cygnan, sur la route de St-Gilles ; les pacages à Bellegarde, Sylveréal, Salbous.

Ranunculus parviflorus

Hab. les haies aux environs du Vigan, le bois des Espèces près de Nîmes, et probablement dans tout le département.

Ranunculus ophioglossifolius

Hab. les fossés près de Montpesat et près de Campagne, dans les fossés au midi du bois.

Ranunculus arvensis

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Ranunculus muricatus

Hab. les lieux humides et les bords des fossés aux environs de Nîmes, de Saint-Gilles, de Manduel.

Ranunculus sceleratus

Hab. les fossés à Manduel, les marais aux environs de Beaucaire, de Bellegarde, de Saint-Gilles.

Ranunculus circinatus Sibth ?
ex Ranunculus divaricatus Schrank

Absent

* Bulletin 1897
– Les fossés du Rhône à Pont Saint Esprit

Ficaria verna Huds.
ex Ficaria ranunculoides Roth.

Hab. les lieux humides et ombragés, dans tout le département.

Ficaria ranunculoides Roth.
– Terres humides, fossés, plaine de Milhaud près Nîmes : Mars 1921
– Bois humides à Aujargues : 6 avril 1891
– Dans la vase, au bord d’un fossé, à Nimes : 13 avril 1895
– Fossés humides, dans la plaine du Vistre, au sud de Milhaud, près Nîmes : 23 avril 1891
– Poulx, bord du Gardon à la Baume : 11 mars 2021
– Dions : 13 mars 2021
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Collias, bord du Gardon : 15 mars 2023
– En bordure de la Chartreuse de Valbonne : 23 mars 2024

Caltha palustris L.

Hab. les prés humides et les bords des ruisseaux des montagnes élevées, à Concoule, à l’Esperou. J’ai trouvé une variété de cette plante, à fleurs doubles, au Valat de Longues-Feuilles, près Concoule.

– Mas de Lafabrègue, près du Vigan : 22 mars 1859 (Diomède)
– Pracoustals près d’Arphy : 8 mai 1857 (Diomède)
– Prés, au pont de Grimal : 23 avril 1866
– Sur toute la chaîne de l’Aigoual : 2 septembre 1894
– Bords du Trévezel, bois de Miquiels, sur l’Aigoual, près l’Espérou : septembre 1895
– Aulas : 24 mai 1896
– Molières, versant nord de l’Aigoual : avril 1903
– Lac des Pises : 25 mai 2017

Trollius europæus

Hab. les prairies élevées, à Concoule.

Eranthis hyemalis

Hab. les bois de l’Agre, près de Dourbie (Diomède ).

Helleborus viridis

Hab. les bois du Lengas (les habitants des environs), ceux de l’Aigual. ( Guan, herb.)

Helleborus foetidus L.

Hab. les lieux arides, les collines, les bois et les garrigues, dans tout le département.

– Mas Lafabrègue, Le Vigan, rochers calcaires : 21 février 1862 – Bord d’un champ, quartier de Fiesc, Congénies : 1er septembre 1889
– Bois du Pont du Gard : 8 Avril 1923
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Sanilhac : 28 decembre 2011
– Mont-Bouquet : 14 mai 2017

Garidelle nigellastrum

Hab. Alais, l’Abbé – des – Roches d’ Uzès.

Nigella damascena

Hab. Le long des murs, dans les champs en herbe et les vignes, aux environs de Nîmes, de Bouquet.

– Dions : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Nigella arvensis

Hab. champs cultivés, à Manduel, Bellegarde, Blauzac, Coudoulet.

Aquilegia vulgaris

Hab. les bois et les prairies du Vigan, d’ Alzon, de Génolhac, d’ Arfy.

Delphinium consolida

Hab. les champs cultivés, à Bellegarde, Beaucaire, Coudoulet, Nîmes

Delphinium pubescens

Hab. les champs cultivés, aux environs de Nîmes, à Campuget, près de Manduel, à Roque-Courbe, à Coudoulet.

Delphinium ajacis

Hab. les champs cultivés, à Anduze, Alais. ( Le Coq et Lamotte.)

Delphinium flssum Waldst. & Kit.

Hab. Le versant sud-est, près des rochers, au Serre-de-Bouquet, près d’ Uzès.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Delphinium staphysagria

Hab. le long des murs, à Cabrière et dans le parc de Tresques.

Aconitum lycoctonum

Hab. les prés et les bois, à Salbous, près d’ Alzon, à Concoule.

Aconitum napellus

Hab. le long des ruisseaux, dans le bois de Longues-Feuilles, à Concoule, à Valinière, à l’Esperou. ( Guan. herb.)

Actea spicata

Hab. les bois frais, à Salbous, Saint-Guiral, Concoule.

Paeonia corallina

Hab. aux environs d’Alais. (Sauvage, ).

Paeonia officinalis

Hab. les bois montagneux du Midi.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988

Paeonia peregrina

Hab. la var. A, dans le bois de Ruf près Lussan, bois montagneux à Alais ; la var. B, dans les bois du Serre-de-Bouquet.

BERBERIDEÆ

Berberis vulgaris

Hab. les haies à Garons, au pont des Iles, près de Nîmes.

NYMPHÆ

Nympæa alba

Hab. les grands fossés à Bellegarde, le Vistre à Nîmes.

Nuphar luteum

Hab. le contre-canal à Bellegarde, les fossés et le Vistre à Nîmes.

PAPAVERACEÆ

Papaver somniferum

Hab. subspontané dans les vignes, près de la Tour-Magne à Nîmes ; il est cultivé en grand dans le département.

Papaver setigerum

Hab. les champs près de Saint-Nicolas, les bois près de l’ancien château de Saint-Roman, sur la route de Beaucaire.

Papaver rhoeas

Hab. la var. A, dans les champs cultivés de tout le département ; la var. B, à St-Michel près Bagnols ; la var. C, aux environs d’ Aigues-Mortes.

Fournès – 29 avril 1994 – Dions : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Papaver dubium

Hab. les champs cultivés à Nîmes, au Vigan, etc.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Papaver argemone

Hab. les champs cultivés, à Nîmes, Bagnols, le Vigan.

Papaver hybridum

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896 Fournès – 29 avril 1994

Roemeria hybrida

Hab. les champs cultivés à Manduel, à Bouillargues.

Glaucium flavum Crantz
ex Glaucium luteum Scop.

Hab. les lieux pierreux aux environs de Nîmes, de Beaucaire, le long du chemin de fer.

Glaucium luteum Scop.
– Le Vigan, grotte de Jérusalem, terrain calcaire : 13 août 1861
– Le Vigan, lieux sablonneux : 30 octobre 1860 (Diomède)
Glaucium luteum Scop.
– Lieux pierreux remués à Aubais : 6 mai 1923
– Décombres, lieux vagues à Nîmes : juin 1888
– Poulx, la Baume, rive droite, sur rive sablonneuse : 30 mai 2010
– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes Courbessac, aux abords de l’aérodrome, sur remblais : 23 avril 2021

Glaucium corniculatum

Hab. le bord des champs, le long du chemin de fer, près du mas de Vianès ; les moissons entre Candillac et Aigues-Mortes, environs de Bellegarde et de Saint-Gilles.

Chelidonium majus L.

Hab. les haies, les décombres, à Nîmes, Manduel ; la var. B, à Anduze. ( Le Coq et Lamotte.).

– Bord des vieux murs, Garrigues – 25 mai 1862
– Côte de Roquedur, Le Vigan – 27 avril 1862
– Uzès, vallée de l’Eure : 7 avril 2014
– Cendras, aux abords du Jardin médieval – 30 mars 2019
– Forêt de Valbonne : 27 avril 2019
– Dions : 13 mars 2021
– Etang de la Capelle : 30 avril 2022
– Collias, bord du Gardon : 15 mars 2023

Hypecoum procumbens

Hab. les champs cultivés, à Manduel, Comps, Candillac.

Hypecoum pendulum

Hab. les champs cultivés, à Manduel.

FUMARIACEAE

Corydalis cava

Hab. dans le bois de Cabrillac, sur les limites du département du Gard. ( Martin.).

Corydalis solida

Hab. les bois de l’Esperou ; la var. B, le versant occidental de la Céreirède, sur l’Aigual. (Martin.)

Corydalis claviculata

Hab. le Languedoc. ( Lam.)

Fumaria capreolata

Hab. le long des murs à Vézenobre, les haies à Bellegarde, les olivettes à Nîmes.

Vignes à Sommières – 28 mars 1862 Les rochers du Jardin de la Fontaine, Nîmes – Juin 1889
Bord de la route, rochers aux environs de Valleraugue – 26 mai 1896
Les bords du Gardon à la Baume
Sanilhac – 02 avril 2019
– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Fumaria agraria

Hab. le bord des fossés sur la route de Caissargues, et dans les champs cultivés parmi le froment, au Caylar, à Manduel.

Fumaria officinalis

Hab. les deux var., à Manduel, Nîmes et dans tout le département, dans les champs et les vignes.

– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Fumaria densiflora

Hab. les champs cultivés et les vignes, à Nîmes, Manduel, le Caylar.

Fumaria vaillantii

Hab. les champs cultivés, les vignes, à Nîmes, Manduel, les environs du Vigan.

Fumaria parviflora

Hab. les champs et les vignes, dans tout le département.

Fumaria spicata

Hab. les champs et les vignes, à Manduel, Bellegarde, Nîmes.

BRASSICACEAE
ex CRUCIFEREAE

Raphanus sativus

Hab. subspontanée dans les champs cultivés ; elle est cultivée dans tout le département.

Raphanus raphanistrum

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Sinapis arvensis

Hab. les champs cultivés, au mas Charlot, à Alzon, à Lanuéjols.

Sinapis cheiranthus

Hab. les champs cultivés et les prairies, à Campestre, Camprieux, Concoule, l’Esperou, aux bords du Gardon, au pont du Gard (2)

Sinapis alba

Hab. les champs cultivés, au Saint-Esprit, à Manduel. On la cultive en grand dans quelques contrées du département, pour extraire de l’huile de ses graines,

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Eruca sativa

Hab. les champs cultivés et les vieux murs, aux environs de St-Vincent, de Nîmes. On la cultive dans les potagers pour la mêler à la salade.

Brassica oleracea

Hab. Cultivé partout sous un grand nombre de variétés.

Brassica napus L.

Hab. la var. A, cultivée pour ses graines oléagineuses ; la var. B, pour l’usage culinaire.

– Jardin de Sommières : 8 mai 1876 – Sanilhac, cultivé : 18 avril 2022

Brassica asperifolia

Hab. la var. A, cultivée pour ses graines oléagineuses ; elles sont incisives, diurétiques et alexitères ; la var. B, pour l’usage culinaire. Le navet est pectoral, incisif et diurétique.

Brassica nigra (L.) W.D.J.Koch

Hab. les champs cultivés, à Aigues-Mortes, à Bessége (Le Coq et Lamotte), les bords du Gardon, à Anduze.

– Cauvalat près d’Avèze, lieux cultivés : 24 avril 1851 (Diomède) – Nîmes, Vacquerolles : 26 mars 2022

Hirschfeldia adpressa

Hab. Les vignes et les champs cultivés, à Nîmes, Aigues-Mortes, Manduel.

Diplotaxis humilis

Hab. Les fentes des rochers, à Fontaret, près Blandas, près de la Fontaine.

Diplotaxis tenuifolia (L.) DC.

Hab. Le long des murs et des routes, dans tout le département.

Patois : Rouquetta
– Champs cultivés à Congénies : 2 août 1899
– Le long d’un chemin à Congénies
– Poulx, bord d’un chemin : 25 juillet 2017
– Fournès : 23 mai 2018

Diplotaxis muralis

Hab. les champs cultivés, à Manduel, Aigues-Mortes ; les lieux pierreux à Nîmes.

Diplotaxis viminea

Hab. les vignes et les champs sablonneux, à Manduel, au Caylar, à Nîmes.

Diplotaxis erucoides (L.) DC.

Hab. les champs cultivés et les prairies, à Alais.

– Les vignes, à Sommières : 14 janvier 1874
– Alais, lieux cultivés : 14 juin 1851
– Champs cultivés à Congénies : novembre 1889
– Champs cultivés, ancien étang de Jonquières : 19 septembre 1902
– Vignes à Congénies : août 1890
– Poulx : 28 avril 2018

Diplotaxis erucastrum

Hab. les champs cultivés sur la route d’ Alais, près Nîmes, à Bellegarde, à Manduel.

Hesperis matronalis

Hab. les bois aux environs de Tresques. (2)

Hesperis laciniata

Hab. les lieux pierreux et les rochers, au Serre-de-Bouquet, au pont Saint-Nicolas, aux bords du Gardon, à Corconne, Anduze.

– Mont – Bouquet – 30 avril 1988 (à la base des falaises au nord du col)

Lunaria annua L.

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Malcolmia africana

Hab. les champs cultivés, à Beaucaire, Teziès, Sylvéréal.

Fournès – 29 avril 1994

Malcolmia littorea

Hab. les champs sablonneux, à Aigues-Mortes, où elle est très commune.

Malcolmia maritima

Hab. les bords de la mer, à Aigues-Mortes (de Lav.), très rare.

Matthiola sinuata

Hab. les bords de la mer, au grau d’Orgon près des Saintes-Maries. (2)

Matthiola tristis

Hab. les îles du Rhône, à VaHabrègues.

Matthiola tristis

Hab. sur les vieux murs, à Cavillargues, et contre les rochers, à Alais.

Erysimum cheiri (L.) Crantz
ex. Cheiranthus cheiri L.

Hab. sur les vieux murs, à Cavillargues, et contre les rochers, à Alais.

Cheiranthus cheiri L.
– Subspontané, Le Vigan : 18 avril 1868
Cheiranthus cheiri L.
– Rochers, au jardin de la Fontaine, Nîmes : mmai 1889
– Sur un vieil arceau, à Congénies, dans la maison même de mes parents, où il est partout naturalisé. Je les ai vus toute ma vie, fleurit toutes les années : 4 avril 1902
Sanilhac – 29 avril 1994 – Sanilhac, rochers à La Baume, rive gauche : 9 avril 2019

Erysimum cheiranthoides

Hab. le long des haies, à Saint-Gilles.

Erysimum australe

Hab. le bord des bois, à Vic-le-Fesq ; les lieux secs, à Anduze.

Coringia orientalis (L.) Dumont
ex Erysimum perfoliatum Crantz

Hab. les champs cultivés, à Tresques, Hieuset, Campestre.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Barbarea vulgaris

Hab. les deux variétés, le long des fossés, à Nîmes, Manduel, Queissargues. (2)

Barbarea intermedia

Hab. les bois et les prairies de l’Esperou. (2)

Barbarea patula

Hab. contre les vieux murs à Concoule, les terrains maigres à Anduze, les champs cultivés à Camprieux, les bords du Gardon à la Beaume, les prairies a l’Esperou. (2)

Sisymbrium officinale

Hab. le long des murs, des haies et parmi les décombres, dans tout le département.

Sisymbrium polyceratium

Hab. les lieux arides, les vieux murs, à Sauve, Tresques, Alais.

Sisymbrium asperum

Hab. les lieux où l’eau a séjourné, à Vaqueirole, près Nîmes, à Saint Marcel, bord de l’étang de Jonquière, à Franqueveau.

Sisymbrium columnæ

Hab. les vignes à Nîmes, les champs à Bagnols, à Pujau, dans les décombres au Serre-de-Bouquet, à Comps, Blauzac. (2)

Alliaria petiolata (M.Bieb.) Cavara & Grande (ex. Sisymbrium alliaria)

Hab. le long des fossés et des haies, dans tout le département.

– Bords des prés au pont de l’Hérault, Le Vigan : 16 avril 1866 -Bord des fossés à St Bonnet : 29 avril 1917
– Bord du Vistre à Nîmes : Juin 1889
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 Vallée du Galeizon, bord d’un fossé : 30 mars 2019
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Sisymbrium irio L.

Hab. les lieux incultes, les vieux murs, le bord des fossés, à Nîmes, Manduel, Aigues-Mortes. (2)

– Les rues écartées, les olivettes, Sommières : 9 juillet 1890
– Nîmes :18 mai 1885
– Chemins, murs, lieux vagues, Nîmes : 9 mai 1922
– La Fontaine de Nîmes : 7 avril 1891
– Le long des murs à Nîmes : avril 1889
– Nîmes, le long d’un chemin près le 38è d’artillerie : 2 juillet 1917
– Bord d’un chemin à Nîmes : 13 avril 1902
– Poulx, bord d’un chemin : 3 mars 2020

Sisymbrium sophia

Hab. le long des murs à Pouzilhac, les champs à Aigues-Mortes, Sylveréal.

Nasturtium officinale

Hab. la var. A, dans les eaux des fontaines, dans tout le département ; la var. B, dans les eaux du Vistre, près de Milhaud.

Nasturtium sylvestre

Hab. les fossés desséchés, à Nîmes, Manduel.

Nasturtium anceps

Hab. les mêmes lieux que le précédent.

Arabis brassicaeformis

Hab. le bois de Salbous, près d’ Alzon.

Arabis vernar

Hab. le versant oriental du Serre-de-Bouquet, près d’ Uzès.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988

Arabis auriculata

Hab. parmi les rochers dolomiens, à Campestre, dans le bois de Salbous, près d ‘Alzon.

Arabis sagittata

Hab. le bord des champs et des fossés, à Nîmes, Manduel, le bois de Salbous, près d’Alzon, et toutes les montagnes de ses environs, le bois de Broussan près de Nîmes. (2)

Arabis gerardi

Hab. les rochers primitifs près du Vigan, les bois au pont du Gard, à Uzès. (2)

Arabis muralis

Hab. contre les rochers, aux bords du Gardon, près Saint-Nicolas, dans le bois de Salbous.

Arabis perfoliata

Hab. dans les bois et le long des ruisseaux, à Alzon. (2)

Arabis sebennensis

Hab. Contre les rochers humides au Valat de la Dauphine, près de l’Esperou et contre un vieux mur à gauche de la route à Banahu.

Arabidopsis thaliana (L.) Heynh
ex Arabis thaliana L.

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Arabis hirsuta (L.) Scop.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Arabis alpina

Hab. contre les rochers à l’Esperou. (Requien.).

Pseudoturritis turrita (L.) Al-Shehbaz
(ex.Arabis turrita) L.

Hab. le long des ruisseaux, au Vigan, à Aulas, les bois du Serre-de-Bouquet, près d’Uzès

Arabis turrita L.
– Contre les rochers humides, mas Journet, derrière Le Vigan : 7 avril 1862
– Aulas, rochers humides : 10 avril 1855 (Diomède)
Arabis turrita L.
– Bords du Gardon, à St Nicolas : 26 avril 1890
– Lieux rocheux, sol calcaire et siliceux, massif de l’Aigoual, 400-1200 m : mai-juin 1903 (C.Flahault)
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Mont-Bouquet : 5 mai 2017
– Concluses de Lussan : 19 janvier 2019
– Rochers du bord du Gardon, à la Baume, Sanilhac : 8 avril 2019
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Cardamine pratensis L.

Hab. les prairies humides du Vigan, de l’Esperou.

– La Brou, Bréau, prés humides : mai (Diomède)
– Les prés à Mandagout (Vigan) : 28 avril 1862
– Les fossés aux bords du Rhône à Pont St Esprit : 24 mars 1879
– Le Vigan à l’Espérou : 25 mai 1896
– Prés humides, massif de l’Aigoual, abonde de 1000 à 1530 m : avril à juin 1903
– Lac des Pises dans le massif de l’Aigoual : 25 mai 2017

Cardamine amara

Hab. les bords des ruisseaux de l’Aigual, près de l’Esperou.

Cardamine impatiens

Hab. les bords des ruisseaux à Alzon, au Vigan. (2)

Cardamine hirsuta L.

Hab. les lieux humides et les champs cultivés dans tout le département

– Le Vigan, bords des chemins : Mars (Diomède)
– Mas Lafabrègue, terrains frais sablonneux : 12 mars 1862
– Sur les murs, au pied des murs, exposition au nord : Mars 1922
– Bosquet de la Tour Magne : avril 1889
– Murailles ombragées : mars 1922
-Lieux ombragés, frais, au pied des murs, fossés, garrigue nîmoise : 15 février 1920
– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Cardamine sylvatica

Hab. le bord des ruisseaux à Aulas dans le bois de Signe-Diou près do Saint-Guiral. (2)

Cardamine parviflora

Hab. dans les bois à l’Esperou. (Guan. Herb.)

Cardamine resedifolia

Hab. les bois de l’Esperou, à l’hort de Diou.

Dentaria digitata

Hab. le long du Valat de la Cereirède, à Banahu, sur l’Esperou.

Dentaria pinnata

Hab. le long des ruisseaux à Bramabioou, à Saint-Sauveur et à l’Aigoual.

Alyssum alyssoides (L.) L.
(ex Alyssum calycinum L.)

Hab. les vignes, les champs maigres et les bords des chemins, à Nîmes, aux bords du Gardon, au mas Charlot.

– Lieux secs, Mas La Fabrègue, Le Vigan : 15 avril 1862
– Le Vigan, bords des chemins : 8 mai 1872 (Diomède)
– Aulas, champs : avril (Diomède)
– Garrigues à Calvisson : avril 1889 – Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Garrigues de Poulx : 28 avril 2014
– Dions : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Alyssum campestre

Hab. les vignes et les champs maigres aux environs de Nîmes.

Alyssum montanum

Hab. les terrains maigres aux environs de Nîmes. (Req.)

Alyssum alpestre

Hab. parmi les rochers de Poulverol. près d’ Anduze. (Miergue.)

Lobularia maritima (L.) Desv. (ex Alyssum maritimum)

Hab. les bords de la mer à Aigues-Mortes.

Anduze – 30 avril 1988

Alyssum spinosum

Hab. contre les rochers, au Vigan, à Montdardier, à Alais, au bord du Gardon, à Saint-Nicolas, à la Beaume.

Anduze – 30 avril 1988

Alyssum macrocarpum

Hab. les fentes des rochers du Serre-de-Bouquet, près d’Uzès.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988

Clypeola jonthlaspi

Hab. sur les murs et dans les décombres, à Nîmes ; au bord de la mer de sable, à Chusclan. (M. Gonnet.)

Draba aizoides L.

Hab. contre les rochers, à Grailles, en face du Bousquet, près Campestre. ( M. Dufour.)

– Bois de Salbouze, Campestre, rochers calcaires : mai (Diomède) – Sommet du Ventoux : 29 juillet 1917 – Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Draba muralis

Hab. contre les murs, au quartier de l’Arche, près d’ Anduze.

Draba verna

Hab. les champs sablonneux, sur les murs, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Roripa nasturtioides

Hab. les fossés aux environs de Nîmes. (2)

Roripa pyrenaica

Hab. sur les bords des ruisseaux, au Vigan, à Trèves.

Roripa amphibia

Hab. les fossés et les ruisseaux, à Nîmes, à Manduel, à Milhau, au Caylar.

Armoracia rusticana G.Gaertn., B.Mey. & Scherb.
ex Roripa rusticana Gren. et Godr.

Hab. les prairies, entre Alais et la Grand’Combe.

Absent Absent – Cultivé

Cochlearia glastifolia

Hab. les pacages et les bords des fossés, à Aigues-Mortes.

Kernera saxatilis (L.) Sweet

Hab. contre les rochers, dans tous les environs du Vigan.

Kernera auriculata
– Rochers dolomitiques de la Tessone, près le Vigan : 18 mai 1862
– Capelié, près d’Alzon, rochers : 16 juin 1863 (Diomède)
– Rochers à Blandas, juin et août 1885 (Martin)
– Les rochers dolomitiques au pas de l’Ane, sous le Causse noir, près Trèves : 30 mai 1903 (Ch.Flahault) – Chaos de Nîmes le Vieux, dolomie : 8 juin 2019

Myagrum perfoliatum

Hab. les champs cultivés, à Nîmes, Manduel, Bellegarde, Saint-Gilles.

Camelina sativa

Hab. les champs cultivés à Campestre, près d’ Alzon.

Neslia paniculata

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Calepina irregularis (Asso) Thell.
ex Desv.Calepina corvini

Hab les prairies, les bords des champs, à Candiac, à Alais.

– Dions : 13 mars 2021
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Bunias erucago L.

Hab. les champs cultivés, aux environs de Nîmes et dans tout le département.

– Mas Lafabrègue, pelouses calcaires humides : 30 mars 1863 – Champs à St Hippolyte du Fort : 8 mai 1902
– Champs cultivés à Vaquerolles, près Nîmes : juin 1889
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Isatis tinctoria

Hab. Les montagnes arides, à Bouquet ; les champs cultivés, à Nîmes, à Manduel.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988

Biscutella laevigata

Hab. la var. à silicules lisses, au Serre-de-Bouquet, à Alzon ; la var. à silicules scabres, dans les garrigues, à Manduel et sur les montagnes de Nîmes et d’ Anduze.

Anduze – 30 avril 1988 – Mas Escattte, Courbessac : 30 mai 2019
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Iberis pinnata

Hab. les champs cultivés, aux environs de Nîmes ; les pacages, à Blandas près du Vigan.

Iberis prostii

Hab. le bois de Salbous près Campestre, à Anduze.

Iberis violetti

Hab. au bois de Jonquières, près Bagnols. (2)

Iberis intermedia

Hab. les bois, à Alzon, à Alais, au Vigan. (2)

Iberis saxatilis

Hab. les fentes des rochers, au Serre-de-Bouquet, en face du mas de Conte, commune de Blandas. (Dufour, méd.)

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Iberis amara

Hab. le long du ruisseau de Brama-Bioou, près de Camprieux.

Teesdalia nudicaulis

Hab. les champs cultivés au Vigan ; le bois de Campagne, près Nîmes.

Æthionema saxatile

Hab. contre les rochers, à Marguerite, Uzès, Serre-de-Bouquet, Salbous, Camprieux.

Thlaspi arvense

Hab. les champs cultivés aux environs du Vigan, à Campestre, Blandas, Lanuejols.

Thlaspi montanum

Hab. les pacages des montagnes, dans les Cévennes (Duby), le Languedoc (Lois.)

Thlaspi perfoliatum

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

Thlaspi virgatum

Hab. Les pacages de l’Esperou, dans de la Céreiréde, le bord des chemins aux Pises. (2)

Noccaea caerulescens (J.Presl & C.Presl) F.K.Mey
ex Thlaspi alpestre L.

Hab. Les bois et pacages, au Vigan, à Campestre. à l’Esperou, à Salbous. (2)

Thlaspi alspestre
– Tessone près de Molière, lieux arides calcaires : Avril (Diomède)
– Sur le plateau de la Tessone, Le Vigan : 2 avril 1863
– Paturages secs à Blandas : 21 avril 1869
Thlaspi alspestre
– L’Esperou : 15 mai 1896
– Vallée du Bonheur : 26 mai 1896
– Rochers schisteux, ombragés à Valleraugue : 26 mai 1896 (forma occitanicum Jord.)
– Champs cultivés, environ de Durfort : 26 mars 1873
– Coteaux arides calcaires, la Tessone (Le Vigan) : 26 avril 1868 (L.Anthouard)
– Hautes Cévennes, en montant du Vigan à l’Aigoual : 25 mai 1896
– Combe-Chaude à Surmène : 28 mars 2019

Thlaspi virens

Hab. le bas des rochers, à Concoule.

Capsella bursa-pastoris (L.) Medik.
ex Thlaspi bursa-pastoris L.

Hab. les lieux cultivés, dans tout le département.

– Le Vigan, champs : 23 avril 1872 (Diomède)
– Le Vigan, bord des chemins : 2 mai 1872 (Diomède)
– Environs de la Sereyrède : 28 mai 1896
– Le Vigan, lieux cultivés : 12 avril 1870 (Diomède)
– Bréau près du Vigan, graviers de la rivière : 14 juin 1868 (Diomède)
– Champs cultivés à Nîmes : 1889
– Lieux arides, au pied des rochers, au nord du Mont Duplan : 10 mai 1891
– Poulx : 30 avril 2017
– Cendras : 30 mars 2019
– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
Capsella bursa-pastoris subsp.rubella (Reut.) Hobk.
Capsella rubella Reut.
– Dions : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Hornungia petraea (L.) Rchb.
ex Hutchinsia petræa (L.) R.Bc.

Hab. Dans les vignes, au bas des murs et les lieux pierreux, à Nîmes, les bords de la rivière de Brama-Bioou.

Hutchinsia petraea (L.) R.Bc
– Garriguess nimoise, lieux stériles – 1er avril 1920
– Environs de Carsan – 5 avril 1902 (B453)
– Rochers du Gardon, mas Charlot – 16 mars 1873
– Le bord des chemins, des talus, les rochers ombragés à Congénies – 25 mars 1889
– Garrigues nimoises – 15 février 1920
– Chemin ombragé à Congénies – (B454)
– Olivettes à Congénies – 4 avril 1891 (B455)
– Lieux pierreux à Nîmes – avril 1889
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019
– Rochers ombragés, bord du Gardon, rive droite à La Baume de Poulx : 23 février 2019

Hutchinsia procumbens

Hab. les bords des salines, à Aigues-Mortes.

Lepidium sativum

Hab. subspontanée le long des murs, à Nîmes.

Lepidium campestre (L.) R.Br.

Hab. les champs cultivés aux environs de Nîmes ; dans le bois de Saint-Nicolas ; sur les murs, à Lanuejols.

– Au sommet, au milieu et à la base de la Tessone, Molière : 23 avril 1862 – Sur les immondices de la ville, route de Générac : 24 mai 1906
– Garrigues de la route d’Uzès, après Massillan : 5 juin 1902
– Générac : 23 mai 1895
– Entre Camprieu et la Sereyrède : septembre 1895
– Champs cultivés au bord des marais à Franquevaux : 2 avril 1895
– Nîmes, terres remuées par l’artillerie au champ de tir de Massillan : 6 mai 1906
– Le bois de Campagne : 9 mai 1901
– Bord des champs cultivés à Candilhac : 20 avril 1874
– Avèze, près du Vigan, champs marneux : 23 mars 1857 (Diomède)
– Poulx, bord d’un chemin, sur terre rapportée : 13 juin 2019

Lepidium heterophyllum

Hab. le long des murs de clôture, aux environs du Vigan, contre les rochers, au bois de Salbous.

Lepidium hirtum

Hab. les bois, à Nîmes, Tresques, Uzès, le bois de Salbous, près d’Alzon.

Lepidium ruderale

Hab. les bords du canal, à Aigues-Mortes ; les pacages, à Bellegarde.

Lepidium graminifolium

Hab. les bords des champs, des chemins, à Nîmes ; au Vigan, et dans presque tout le département.

– Dions : 13 mars 2021

Lepidium latifolium

Hab. les bords des ruisseaux, à Anduze ; contre les murs, à St-Sauveur, près de Camprieux.

Lepidium draba L.

Hab. bords des champs et des chemins, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Senebiera cornopus

Hab. dans les fossés desséchés, aux bords des chemins, dans département.

Cakile maritima

Hab. les bords de la mer, à Aigues-Mortes.

Rapistrum rugosum

Hab. les champs cultivés et les vignes, aux environs de Nîmes, de Manduel, etc.

CISTINEÆ

Cistus umbellatus L. (ex Halimium umbellatum (L.) Spach

Hab. les bois de pins du Chanet, près de Bourdezach ; à la Grand’Combe, sur les hauteurs. (Le Coq et Lamotte.)

Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac)

Cistus lasianthus subsp. alyssoides (Lam.) Demoly (ex Cistus alyssoides, Halimium alyssoides (Lam .) C . Koch

Hab. les lieux arides, à droite et à gauche de la route d’Aujac, près de Bourdezac.

Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac)

Cistus laurifolius

Hab. les terrains schisteux, entre le Coulet et Trêves ; le long de la route de Sumène au Vigan.

Cistus albidus L.

Hab. les bois et les garrigues, aux environs de Nîmes, aux bords du Gardon.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Sanilhac – 29 avril 1994
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Cistus crispus

Hab. les bois, aux environs de Sommières.

Cistus pouzolzii

Hab. les terrains schisteux, à Quinti, près le Vigan ; à la Grand’Combe. près d’Alais ; à Peiremale et Bourdezac ; dans le bois des Fourières, en montant à Anjeou, près Montdardier.

Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac)

Cistus salviifolius L.

Hab. les bois et les garrigues, à Nîmes, à Manduel et dans leurs environs.

– Le Vigan, rochers schisteux : Mai 1861 (Diomède dét.)
– Le Vigan, rochers schisteux : 16 avril 1862
– Bois de Cygnan, près de Nîmes :8 mai 1870 (Herbier G.Féminier)
– Bois des Espesses à Nîmes : juin 1889 (B462)
– Le bois de Campagne : 12 mai 1901 (B463)
– Bois des Candouillères, St Maurice : mai et septembre 1872
– Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac) – Sanilhac, dans les alluvons du Gardon : 8 avril 2019
– Forêt de Valbonne : 27 avril 2013
– Nîmes mas d’Escattes : 7 avril 2021
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Cistus monspeliensis

Hab. les bois et les garrigues, dans toute la partie basse du département.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896 – Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Helianthemum niloticum

Hab. le bois de Broussan, près du mas de Loube, aux environs de Nîmes.

Helianthemum salicifolium

Hab. les terrains maigres, à Nîmes, Saint-Gilles, Villeneuve, au pont du Gard, Uzès, Manduel, Corconne, Alzon, Brama-Bioou, sur l’Esperou.

Helianthemum hirtum

Hab. : la var. A, dans les bois de Cygnan, de Broussan, près de Nîmes, Alzon, dans les dunes à Aigues-Mortes ; la var. B, à Beaucaire. ( Dufour.)

Helianthemum nummularium Mill.
ex Helianthemum vulgare Gaertn.

Hab. la var. A, les collines au Vigan, à l’Esperou, les pacages à Campestre, bords des champs à Génolhac, les dunes à Aigues-Mortes ; la var. B, dans les bois et garrigues de Cygnan, Lussan, Saint-Vincent, Campagne, environs de Nîmes.

– Dions : 13 mars 2021

Helianthemum apenninum (L.) Mill.
(ex. Helianthemum polifolium)

Hab. les bois, à Nîmes, Saint-Nicolas, Serre-de-Bouquet, Anduze, Alzon.

Helianthemum polifolium
– Garrigues de Nîmes, 23 mars 1902
– Garrigues à Nîmes : janvier 1889
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Garrigues à Poulx : 7 avril 2011
– Mont-Bouquet : 8 juin 2019
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Helianthemum pilosum

Hab. les terrains secs, au pont du Gard, à Tresques, Uzès, Valbonne, Campestre.

Helianthemum italicum

Hab. : la var. A, dans les garrigues, à Blauzac ; la var. B, dans les garrigues, aux environs de Nîmes ; la var. C, les terrains arides au Serre-deBouquet, le bois des Espèces près Nîmes, à Villeneuve-lez-Avignon, à Blauzac.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Helianthemum canum

Hab. les lieux arides et les bois, au Vigan, Alzon, Montdardier, Brama-Bioou, Salbous.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Helianthemum marifolium

Hab. la var. A, à Alais ( Duby ) ; la var. B, que j’ai trouvée aux environs d’Arles, n’a pas, à ma connaissance, encore été trouvée dans le département.

Tuberaria guttata (L.) Fourr (ex Helianthemum guttatum (L.) Mill.)

Hab. les bois et les garrigues, à Nîmes, Uzès, le Vigan.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896 Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac)

Helianthemum tuberaria

Hab. dans les garrigues, en descendant à Saint-Gilles dans Broussan, près Loube (Requien) ; à Vauvert ( Guan.).

Fumana procumbens

Hab. les dunes et les pacages, à Aigues-Mortes ; les lieux arides, à Alais.

Fumana spachii

Hab. les garrigues, dans tous les environs de Nîmes ; le long du chemin de la Beaume.

Fumana lævipes

Hab. sur les rochers, en Languedoc (Dec.) (Mut.).

Fumana thymifolia (L.) Spach ex Webb
ex Fumana viscida Spach

Hab. les coteaux arides et les bois, à Vaqueirole, au bois des Espèces près Nîmes, au bois de Broussan, au Serre-de-Bouquet.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

VIOLARIEAE

Viola palustris

Hab. les marais tourbeux et les petits ruisseaux, à l’Aigoual, Saint-Guiral et la Grandès-Haute.

Viola hirta

Hab. les bois et les haies, dans tout le département.

Viola alba

Hab. les prairies, à Aulas (Diomède, méd.).

Viola arvensis Murray
ex V. pallescens Jord.

V. tricolor var. A pallescens
Hab. les champs cultivés, au Capellier, près d’Alzon (Martin).

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Viola odorata L.

Hab. les haies et les bois, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021

Viola suavis M. Bieb.

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Viola collina

Hab. le bois de Salbous (Martin)

Viola reichenbachiana Jord. ex Boreau (ex.Viola sylvatica)

Hab. les bois et les haies, à Aulas, à Campestre, Salbous, la chartreuse de Valbonne, etc.

Cézarenque (vers Concoules)

Viola canina

Hab. les bois et les haies, dans tout le département.

Viola stricta

Hab. les prairies de l’Esperou et de Saint-Guiral.

Viola tricolor Pallescens Jord.

Hab. les champs cultivés, au Capellier, près d’Alzon (Martin).

Viola tricolor V. mediterranea, V. nemausensis Jord.

Hab. les bois et les champs sablonneux, aux environs de Nîmes, au pont du Gard, à Jonquière, à Bellegarde ; dans les dunes de la Pinède des QuatreMaries, près le grau d’ Orgon, et dans celles de la Pinède d’ Aigues-Mortes.

Viola tricolor V. agrestis Jord.

Hab. les champs cultivés, les vignes, à Manduel.

Viola tricolor V. segetalis Jord.

Hab. les champs cultivés des montagnes, à l’Esperou, au cap de Coste, à Aumessas.

Viola tricolor V. gracilescens Jord.

Hab. les champs cultivés, sur la Lozère, commune de Concoule, et probablement sur les autres montagnes élevées du département.

Viola tricolor V. vivariensis Jord.

Hab. les champs cultivés de l’Esperou, de Concoule.

Viola tricolor V. sagoti Jord.

Hab. les bois de l’Esperou ; les champs cultivés, au cap de Coste.

Viola tricolor V. alpestris Jord.

Hab. les prairies de l’Esperou et de la Grandés-Haute. Fl. avril-juin.

RESEDACEAE

Reseda phyteuma L.

Hab. les champs cultivés, à Nîmes, Manduel, Saint-Ambroix, Alais, le Vigan.

– Monteils, Aulas, champs de coteaux calcaires : Mai (Diomède)
– Terrains calcaires au mas Lafabrègue, Le Vigan : 3 septembre 1862
– Champs à Nîmes : 25 avril 1902
– Talus de la route à Calvisson : 3 avril 1902
– Champs cultivés à Congénies : août 1889
– Nîmes, plaine du Vistre : septembre 1869 (G.Féminier)
– Étang de la Capelle : 30 avril 1988 – Poulx : 23 mars 2014
— Mont-Bouquet : 15 avril 2017
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Reseda lutea L.

Hab. la var A, le bord des champs, à Nîmes, Manduel ; le bois de Salbous, à Aumessas, à la Foux ; la var. B, dans les champs incultes, vignes, à Saint-Ambroix, Meyranne, la grotte d’Anjeou, près de Montdardier.

β gracilis : La Rigalderie, Blandas, paturages sur terrains dolomitiques : 12 juillet 1861 (Diomède)
– Lieux arides, Blandas : 20 mai 1862
– Bois de Massargues (Uzès) : 30 mai 1862
– Bois de Salbouze, Campestre : 27 juin 1853 (Diomède)
– Bords de la rivière, bois de Massargues, Aubussargues : 30 mai 1862
– Les vieux murs à Brignon : 20 juillet 1867
Patois : Gaoula
– Nîmes : 4 mai 1902
– Mont Duplan, Nîmes : juillet 1888
– Environs du Mas de Roger, coteaux à Congénies : avril 1889
– Prairies à Vacquières : 1er 1873
– Garrigues nimoises à Massillan : 16 mai 1921
– Bords du Coulon, à Fons près St Mamert : 7 juillet 1925
– Olivettes à Nîmes : 4 mai 1902
– Poulx : 20 juin 2019

Reseda jacquini

Hab. les Cévennes, les champs cultivés, sablonneux, au Vigan, à Bon-Périer, à Peyremale.

Cézarenque (vers Brézis)

Reseda suffructiculosa.

Hab. les dunes, à Aigues-Mortes (Delaveau).(2)

Reseda luteola

Hab. les champs cultivés, le bord des chemins, dans tout le département. (2)

Astrocarpus sesamoides

Hab. les sables granitiques et schisteux de l’Esperou, de la Lozère, près Concoule.

DROSERACEÆ

Drosera rotundifolia

Hab. les prairies tourbeuses de l’Esperou, à Saint-Guiral.

Parnassia palustris

Hab. les prairies humides et tourbeuses de l’Esperou, de Concoule.

POLYGALEÆ

Polygala vulgaris

Hab. la var. A., dans les garrigues, à Manduel, dans le bois de Salbous ; la var. B, dans le bois de Cygnan ; la var C, les prairies de l’Esperou.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896 – Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Polygala comosa.

Hab. les prés, à Aigues-Mortes, aux environs du Serre-de-Bouquet, à Lussan ; dans le bois de Cygnan, et une var. à fleurs blanches, dans le bois de Saint-Nicolas, près d’Uzès.

Polygala calcarea

Hab. les bois et les prairies de toute la chaîne de l’Esperou, d’ Alais, d’ Anduze.

Polygala depressa

Hab. les prairies de l’Esperou.

Polygala amara

Hab. les prairies de l’Esperou. (2)

Polygala monspeliaca

Hab. les terrains sablonneux, dans les garrigues du mas de Seine, près Saint-Nicolas.

Polygala exilis

Hab. les sables entre les dunes et les pacages, au grau d’Aigues-Mortes.

FRANKENIACEÆ

Frankenia pulverulenta

Hab. les terrains salés, à Aigues-Mortes, à Bellegarde.

SILENEAE

Cucubalus bacciferus [silene baccifera (l.) roth]

Hab. les haies et les buissons, dans les bois, à Alais, la Chartreuse de Valbonne, Coudoulet, Saint-Nicolas.

Silene vulgaris (Moench) Garcke
(ex. Silene inflata Sm.)

Hab. les champs cultivés, prairies et bois, dans tout le département.

Cézarenque (vers Concoules) – Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Silene conica

Hab. les terrains sablonneux, dans tout le département.

Silene gallica

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

Silene nocturna

Hab. : la var. A, dans les terrains arides, les bois, les pacages sablonneux, à Bouquet, Broussan, Pujau, Tresques. Saint-Hippolyte, environs de Nîmes ; la var. B, au bois de Cygnan, aux bords_du Gardon, au mas Charlot.

Silene portensis

Hab. les terrains sablonneux, à Tresques, à la Capelle.

Silene armeria.

Hab. contre les rochers, au Vigan ; dans les prairies, à Concoule.

Silene inaperta

Hab. les sables au bord du Gardon, à Montfrin ; les bois de châtaigniers, au Vigan, à l’Esperou, à Alais. (1)

Silene saxifraga

Hab. contre les rochers, au Serre-de-Bouquet, au Vialat, le long du Gardon

Silene rupestris

Hab. sur les rochers, à Saint-Guiral, à l’Aigual, près de l’Esperou (Delile).

Silene cretica

Hab. sur les rochers à droite, entre le pont de l’Hérault et le Vigan.

Silene muscipula.

Hab. les lieux arides, aux environs du Vigan (Delile).

Silene noctiflora

Hab. les bois de Salbous, près d’Alzon.

Silene latifolia Poir.
ex Silene pratensis Gren. & Godr.

Hab. le long des fossés et des routes, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021
– Boucoiran, rive droite à hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Silene dioica (L.) Clairv. (ex Silene diurna Gren. et Godr

Hab. les bois, au Vigan, l’Esperou, Concoule, etc.

Bramabiau, Saint Sauveur, bois de hêtres – Juillet (Diomède)
Plaine de l’Aigoual – 13 juillet 1860
Les bois de Serreyrède – 2 juillet 1864
Les bois de Serreyrède – 2 juillet 1864 (herbier Lombard) Lac des Pises au Mont Aigoual : 25 mai 2017
Mas de la Barque : 13 août 2015

Silene nutans

Hab. les bords des bois et terrains arides de l’Esperou et de Concoule.

Silene italica

Hab. les terrains maigres, les bois et les garrigues, à Manduel, Cygnan, Aigues-Mortes.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Dions : 13 mars 2021
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Silene otites

Hab. les terrains arides et sablonneux, à Collias, à Corcone, aux bords du Gardon.

Viscaria purpurea

Hab. les prairies élevées, à Camprieux, à Dourbie.

Lychnis flos-cuculli

Hab. les prairies, à Anduze, l’Esperou, etc.

Agrostemma githago

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Saponaria officinalis L.

Hab. le bord des rivières et ruisseaux, dans tout le département.

– Bords du Béal, mas Lafabrègue, Le Vigan : 31 juillet 1861 – Le lit du Gardon, sur les grèves caillouteuses : 22 juin 1902
– De nombreux pieds, le long d’un ruisseau près la route d’Arles, un peu avant d’arriver à Bellegarde, en venant de Nîmes : 10 juillet 1902
– Bagnols sur Céze, bords des ruisseaux : 23 août 1902
– Bords des cours d’eau à Aubais : 6 mai 1923
– Lieux humides, bords des ruisseaux aux environs de Nîmes : mai 1899
– Le bosquet de la Tour Magne (par exception) : mai 1889
– Sables des bords du Gardon, moulin de la Baume : 23 juin 1872 (G.Féminier)
– Poulx, moulin de la Baume, rive droite : 15 juin 2020
– – Boucoiran, rive droite du Gardon à hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Saponaria ocymoides

Hab. Les lieux pierreux, aux bords du Gardon, à Salbous, Margueritte.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Gypsophyla vacaria

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

Petrorhagia saxifraga (L. ) Link
ex Dianthus saxifragus L.

Hab. les terrains arides, aux environs de Nîmes, de Manduel, de Margueritte.

Dianthus saxifragus L.
– En terre calcaire du bois de Massargues, Uzès : 14 août 1868
Dianthus saxifragus L.
– Terrains arides, Manduel : 7 juin 1874
– En garrigues, sur terre caillouteuse à Poulx : 20 octobre 2021

Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball & Heywood
ex Dianthus prolifer L.

Hab. les terrains arides, les prairies, dans tout le département.

– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Dianthus armeria

Hab. Les lieux incultes, à Barjac, Alzon ; le bois de Broussan, près de Nîmes. (2)

Dianthus carthusianorum

Hab. les bois, à Barjac ; les pacages, à Lanuejols, à Alzon. (2)

Dianthus seguieri

Hab. les pacages, à Bagnols-Ies-Bains, limitrophe du Gard.

Dianthus graniticus Jord.
(Dianthus hirtus chez de Pouzolz)

Hab. contre les rochers, à Bompérier, Valleraugue, Saint-Jean-du-Gard, l’Esperou, dans les pacages.

– Valleraugue, rochers schisteux : septembre 1859 (Diomède)
– Rochers granitiques; Grimals, Le Vigan : 31 août 1861
– Rochers granitiques, par-dessus Grimals, com. d’Arphy : 26 juillet 1862
– Aigoual : septembre 1894
– Rochers granitiques à Concoules : 3 septembre 1902
– Valleraugue, rochers schisteux : septembre 1859 (Diomède)
– Arphy, près du Vigan, rochers schisteux ou granitiques : Juillet (Diomède)
– Châtaigneraiesn terrains granitques à Vals les Bains (Ardèche) : 10 août 1894
– Rochers schisteux, Le Mallet, près Valleraugue : septembre 1895
– Mont-Aigoual, vers Aire de Côte : 23 juillet 2013
– Gorges du Galeizon : 9 février 2019

Dianthus deltoides

Hab. les prairies, à l’Esperou, à Concoule.

Dianthus virgineus

Hab. les lieux stériles, dans tout le département.

Dianthus monspessulanus

Hab. les bois et les pacages de l’Aigoual, l’Esperou, Concoule, Salbous.

Dianthus superbus

Hab. le bord des torrents et les pacages, aux environs de l’Esperou ( Guan. Herb.).

Dianthus caryophyllus L.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Velezia rigida

Hab. les terrains sablonneux, aux bords du Gardon, au mas Charlot ; au bois de Broussan, près Loubes ; à Générac.

ALSINEÆ

Sagina procumbens

Hab. les lieux humides et contre les rochers, à l’Esperou, Alzon, Aulas ; bords du Gardon, à Montfrin.

Sagina apetala

Hab. les champs cultivés, à Manduel ; le bois de la Devèze ; contre les murs humides, à Peiremale, à Aulas.

Sagina siliata

Hab. les pacages de la Sylve, près Sylveréal.

Sagina maritima

Hab. les dunes et les pacages de la Sylve, près de Sylveréal, d’ Aigues-Mortes et du grau d’ Orgon.

Sagina lynnæi

Hab. dans les sables des environs de Campestre (Guan. ill.).

Buffonia macrosperma

Hab. les champs sablonneux, à Campestre.

Buffonia tenuifolia.

Hab. les champs, les bords des chemins, à Manduel, à Tresques, à Beaucaire ; les bois pierreux, à Saint-Nicolas, à Roque-Courbe ; près de Marguerite.

Alsine tenuifolia.

Hab. : la var. A, les champs cultivés, aux environs de Nîmes et du Vigan ; la var. B, à Aigues-Mortes, à Aulas.

Alsine jacquini

Hab. les champs sablonneux, sur le plateau de Campestre, près du Capellier, aux environs d’ Alzon.

Minuartia rostrata (Pers.) Rchb.
ex Alsine mucronata

Hab. contre les rochers, au Serre-de-Bouquet, au Vigan, à Campestre, Alzon, Montdardier, le long du Gardon.

Alsine mucronata
– Rochers calcaires du Gardon à Russan : 14 juillet 1867
– Les rochers d’Anduze : 16 avril 1879
– Bois d’Auriès, Arigas, rochers dolomitiques : 16 juin 1859 (Diomède)
Alsine mucronata
– Rochers calcaires, exposition méridionale, roc de St Julien à Anduze : 13 septembre 1908
– Chaos de Nîmes le vieux : 8 juin 2019

Alsine striata

Hab. sur les rochers, à l’Esperou.

Alsine bauhinorum

Hab. les pacages pierreux, à Blandas, à Saint-Michel-dei-Sers, limites du Gard, près d’Alzon ; les bois, à Montdardier.

Moehringia muscosa

Hab. contre les rochers humides, à Sumène, de Brama-Bioou, à Meyrueis (Guan. herb.).

Moehringia polygonoides

Hab. à Banahu, près de l’Esperou ( Guan. herb.).

Moehringia trinervia

Hab. les bois et les haies humides, Alzon, au Vigan.

Moehringia pentandra

Hab. les bois et les pacages de l’Esperou, sur la Tessonne ( Cambessède).

Arenaria montana L.

Hab. au bas des rochers, au Vigan, à Aulas, à l’Esperou, à la Grandès.

– Rochers calcaires aux environs du Vigan, Aulas : 1er mai 1862 – Contre les rochers à l’Espérou : 25 mai 1895
– Landes granitiques de l’Aigoual, 700-1300 m, Pratcoustal, Puechagut, le Minier : 5 juin 1903 (Leg. C.Flahault)
– Vieux murs schisteux, au moulin d’Avèze (Le Vigan) : 21 mai 1874
– Bois aux environs de la Sereyrède : 25 mai 1896
– Aire de Côte, Aigoual : 20 juillet 2013

Arenaria ciliata

Hab. à l’Esperou ( Guan. hort reg.).

Arenaria serpyllifolia

Hab. les champs cultivés, les bois et les pacages, dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Sanilhac – 29 avril 1994

Arenaria hispida.

Hab. les lieux sablonneux et contre les rochers, au Vigan, Montdardier, Campestre, Alais.

Arenaria modesta

Hab. dans les sables dolomitiques, aux environs de Campestre, en société avec l’a. hispida.

Arenaria grandiflora

Hab. les bois, à Saint-Guiral, près d’ Alzon (Guan. fl. monspel.).

Arenaria tetraquetra

Hab. contre les rochers et dans le sable dolomitique de Campestre, au Vigan, à Anduze.

Stellaria nemorum

Hab. les bois et les bords des ravins, sur toute la chaîne de l’Esperou.

Stellaria media (L.) Vill.

Hab. partout le département, dans les lieux cultivés, les bords des chemins, etc.

– Lieux cultivés, St Paul, Le Vigan : 9 avril 1869
– Le Vigan, champs : 18 mars 1852 (Diomède)
forma apetala, murs à Nîmes : 3 mars 1902
– Champs cultivés à Aujargues : avril 1889
– Devant une maison, dans la rue Cité Foulc : 21 avril 1891
– Le long des fossés humides des chemins à Nîmes : 1902
– St Hippolyte du Fort : 8 mai 1902
– Le long de la route de Générac : 1902
– Poulx : 6 mars 2020
– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Stellaria pallida (Dumort.) Piré
ex Stellaria apetala auct.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Stellaria holostea

Hab. les haies et les bois, à Alzon, le Vigan, l’Esperou.

Stellaria graminea

Hab. les prés, les bois, le long des ruisseaux, à Dourbie, Banahu, Concoule.

Stellaria uliginosa

Hab. les ruisseaux, à Anduze, l’Esperou, Alzon, Concoule.

Holosteum umbellatum

Hab. les champs cultivés, sablonneux, à Manduel, Comps, et sur les murs, à Nîmes.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Cerastium triginum

Hab. parmi les gazons, entre Brama-Bioou et Meyrueis (Guan. herb.).

Cerastium glaucum

Hab. les bois, à Alzon, au Vigan, dans le bois de Campagne, près de Nîmes.

Cerastium viscosum

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

Cerastium brachypetalum

Hab. les champs et les bois, dans tout le département.

Cerastium semidecandrum

Hab. dans les sables à Sylveréal, et les pelouses à Arphy, et probablement dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Cerastium pumilum Curtis
ex Cerastium glutinosum Fries

Hab. les vignes, les champs cultivés, les pacages, dans tout le département.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Cerastium riæi

Hab. les champs cultivés, à Trêves et sur l’Esperou.

Cerastium glomeratum Thuill.
ex Cerastium vulgatum L.

Hab. contre les murs, à la Grandès-Haute, près de Saint-Guiral, environs d’ Alzon.

– Dions : 13 mars 2021

Cerastium arvense

Hab. les coteaux arides et les bords des champs, au Vigan, à l’Esperou, à Concoule.

Cerastium latifolium

Hab. entre Brama-Bioou et Meyrueis (Guan. herb.).

Malachium aquaticum

Hab. le long des fossés aquatiques, à Remoulin ; les lieux humides, à la baraque de Michel, près de l’Esperou.

Spergula arvensis

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896

Spergula pentandra

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896

Spergula morisonii

Hab. dans les champs cultivés, sur toute la chaîne de l’Esperou.

Spergularia rubra

Hab. les champs cultivés, sablonneux, dans tout le département.

Spergularia media

Hab. les bords de la mer, à Aigues-Mortes.

ELATINEÆ

Elatine macropoda

Hab. les bords de l’étang de Campuget, près de Manduel.

LINACEAE
(LiNEÆ)

Linum campanulatum

Hab. le long des chemins, des fossés, des bois, à Vaqueirole, près Nîmes, Saint-Nicolas, Anduze, Alais, Salbous.

Linum gallicum

Hab. les lieux incultes, les bois et les prairies, à Nîmes, Alais, Saint-Ambroix, Anduze, Manduel.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896

Linum strictum

Hab. les champs cultivés, à Aigues-Mortes ; les bois et les bords des champs, à Tresques, à Saint-Nicolas.

Linum maritimum

Hab. le bord des fossés, à Manduel ; les pacages, à Aiguës-Mortes marécages, à Saint-Gilles.

Linum tenuifolium

Hab. les. lieux arides, à Nîmes, au Vigan, à Alais, à Uzès.

Linum suffruticosum L.

Hab. les lieux stériles, à Nîmes, à Uzès ; dans les pacages de Campestre, de Montdardier.

– Collines sèches près de St Maurice de Cazevieille : 15 mai 1872
– Le plateau de Camprieu : 6 septembre 1894
– Bords de la Candolière (Euzet)
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Linum narbonense L.

Hab. les bords des bois et des chemins, à Nîmes, à Uzès, aux environs d’Alzon

Les Garrigues de Nîmes – juin 1889
Les bois des garrigues de la route d’Uzès, entre Massillan et St Nicolas – 1er mai 1902
Fournès – 25 mai 2018
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Linum angustifolium

Hab le bord des chemins, les prairies, bois, à Nîmes, Manduel, Bellegarde.

Fournès – 29 avril 1994

Linum usitatissimum

Hab. les prairies, à Alais, à Bellegarde ; rarement cultivée dans le département.

Linum alpinum

Hab. la var. A, dans les pacages de Campestre et de Salbous, de Saint-Hippolyte ; la var B, sur les bords des chemins qui traversent les bois de Saint-Nicolas.

Linum catharticum

Hab. les prés et les pacages et le bord des fossés , à Manduel, Uzès, le Vigan, Alzon.

Radiola linoides

Hab. les lieux humides, au Vigan, à Alzon.

TILIACEÆ

Tilia platyphylla [tilia platyphyllos]

Hab. les bois de la chartreuse de Valbonne.

Tilia sylvestris [tilia cordata mill.]

Hab. les bois de la chartreuse de Valbonne.

MALVACEAE

Malva alcea

Hab. la var. A, aux environs d’ Alais ; la var. B, dans les bois de Berias, limite du département du Gard, aux environs du Vigan.

Malva moschata

Hab. les prairies et les bords des champs, à Alais, le Vigan, Alzon, Dourbie, l’ Esperou.

Malva sylvestris L.

Hab. les bords des chemins, des fossés, les haies et les lieux incultes, dans tout le département.

– Le Vigan, champs : 15 septembre 1853 – Plaine de la Vaunage : juillet 1894
– Lieux humides de la Vaunage entre Corconne et Clarensac : 28 septembre 1902
– Poulx : 18 juillet 2017
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Malva nicæensis

Hab. les bords des chemins, les haies, à Bellegarde, Manduel, le bois de Cygnan ; autour des habitations, à Peccais, à Sylveréal, à Saint-Gilles.

Malva rotundifolia.

Hab. le bord des champs cultivés et incultes, au Vigan, à Montfrin, Alzon, Camprieux, Pont-Saint-Esprit ; contre les murs, à Montdardier, à SaintNicolas, Campestre.

Malva parviflora

Hab. les champs cultivés et incultes, à Aigues-Mortes.

Malva microcarpa

Hab. le bord des champs et des chemins, au nias de Campagne, près de Nîmes, à Aigues-Mortes.

Althæa officinalis

Hab. les marais et les bords des fossés, à Jonquières, à Bellegarde, à Manduel.

Althæa cannabina

Hab. les haies et les bords des bois, à la chartreuse de Valbonne ; le bord des fossés, à Nîmes, Anduze, Alais.

Althæa narbonensis

Hab. les bois, les bords des fossés, les haies, àNîmes, à Corconne, à Bouquet, à Tresques.

Malva setigera Spenn.
ex Althaea hirsuta L.

Hab. les bois et les terrains arides, aux environs de Nîmes, d ‘Uzès ; les bords du Gardon, près du mas Charlot.

Althaea hirsuta L.
– Vignes à Garrigues : 14 juin 1862
– Terrains en chaume à Collorgues : 14 juin 1862
Althaea hirsuta L.
– Champs cultivés St Hyppolyte de Caton : 8 juin 1872
– Garrigues à Congénies : 20 mai 1899
– Bois, lieux cultivé ou incultes, garrigues de Nîmes : 11 juin 1891
– Marguerittes, Combes des Bourguignons : 18 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Abutilon avicennæ

Hab. le bord des roubines et des champs qui bordent l’étang de Jonquières et le bord du contre-canal, à Bellegarde.

GERANIACEÆ

Geranium pratense

Hab. les prairies, à Anduze, à Lanuejols.

Geranium sylvaticum

Hab. les prairies, à l’ hort de Diou ; contre les rochers humides, au valat de la Dauphine, près de l’Esperou.

Geranium nodosum.

Hab. les bois et bords des ruisseaux, à Alais, Anduze, le Vigan, Alzon.

Geranium sanguineum

Hab. les bois au Vigan, à Anduze, au Serre-de-Bouquet, à Tresques, à la chartreuse de Valbonne, à Saint-Nicolas

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Geranium columbinum L.

Hab. les champs arides, les haies et les bords des chemins, dans tout le département.

– Gazels, Mandagout, champs sablonneux : octobre (Diomède) – Le bois de Broussan : 18 mai 1890
– Bords des fossés aux Corrèges, près de Bellegarde : 1er juin 1905
– Bois des Espèces, Nîmes : mai 1873
– Marguerittes : 2 juin 2012
– Poulx : 2 mai 2021

Geranium dissectum L.

Hab. les champs cultivés, les bords des champs, les haies, dans tout le département.

– Cauvalat, Avèze, bords des chemins : 24 mai 1855 (Diomède) – Prairies de Candilhac : 28 avril 1874
– Bord des chemins de Junas à Congénies : avril 1890
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Nîmes Courbessac, aux abords de l’aérodrome : 23 avril 2021

Geranium pyrenaicum Burm.F.

Hab. le long des murs à Lanuejols, à l’hort de Diou, près l’Esperou.

– Salagosse, Bréau, haies : 24 juin 1858 (Diomède)
– Près de l’habitation de Puechagut : 18 juillet 1863
– Bord des bois, ruines de l’ancienne abbaye à Banahu, à l’ouest de la Sereyrède : 24 mai 1896
– L’Espérou : 24 mai 1896
– Bords des canaux d’irrigation à Entraygues, Le Vigan : 21 juillet 1874 (L.Anthouard)
Sanilhac – 29 avril 1994 – Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Geranium molle

Hab. le bord des champs, les vignes, dans tout le département.

– Le Vigan, bord des chemins : 6 mai 1864 (Diomède)
– Goulrou, Avèze, lieux stériles : 28 avril 1851 (Diomède)
– Champs cultivés, Sommières
– Aulas, champs sablonneux : 29 mai 1853 (Diomède)
– Le ravin de Mirman, talus, au bois de Signan : 18 mai 1902 – Dions : 13 mars 2021
– Poulx, bord d’un champ cultivé : 5 avril 2021

Geranium pusillum

Hab. les bords des champs et des chemins es haies et les bois, dans tout le département.

Geranium rotundifolium L.

Hab. les bords des champs et les vignes, les bois et les haies, dans tout le département.

– Le Vigan, bords des chemins : § mai 1864 (Diomède) – Champs cultivés à Congéniès : septembre 1888 – Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Etang de la Capelle – 1er mai 1988
– Dions : 13 mars 2021
– Champs à Poulx : 15 juin 2021

Geranium. lucidum

Hab. au pied des rochers, au bord des haies et lieux ombragés, à Anduze, au Vigan, l’Esperou, Alzon.

Geranium robertianum

Hab. les haies, les bois, les vieux murs, les lieux humides, dans tout le département.

Cézarenque (vers Concoules) – Dions : 13 mars 2021

Erodium malacoides

Hab. les bords des chemins, le long des murs, aux environs de la citadelle, à Nîmes ; les lieux arides, à Lédenon.

– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Erodium ciconium

Hab. les bords des champs et des chemins, à Nîmes, Manduel, St-Gilles, Bellegarde ; dans les dunes, à Sylveréal.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Erodium moschatum

Hab. le bord des champs, au midi du bois de Campagne, près de Nîmes.

Erodium cicutarium

Hab. : les var. A et B, dans les bois et les champs cultivés, dans tout le département ; la var. C, dans les dunes, à Aigues-Mortes, dans les sables granitiques, à l’Esperou ; la var. D, sur les pelouses, à Aigues-Mortes, et sur les murs, à Nîmes.

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Erodium acaule (L.) Bech. & Thell.
ex Erodium romanum Willd.

Hab. les bords des chemins, les bois et les lieux arides, à Nîmes, Uzès, Tresques, Bellegarde, Manduel.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

HYPERICINEÆ

Androsæmum offlcinale

Hab. le bord des fossés et ruisseaux, à Anduze, Valleraugue, Gaujac.

Hypericum perforatum L.

Hab. les bois, les lieux incultes, dans tout le département.

– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019

Hypericum calycinum L.

– Dions : 13 mars 2021

Hypericum quadrangulum

Hab. le long des bois, à Lanuejols.

Hypericum tetrapterum

Hab. le bord des fossés et ruisseaux, dans tout le département.

Hypericum humifusum

Hab. les lieux humides, aux environs du Vigan.

Hypericum linearifolium

Hab. les bords du Gardon, dans les Cévennes (Le Coq et Lamotte).

Hypericum tomentosum

Hab. les lieux humides, bords des fossés et marais, à Nîmes, Manduel, Corconne, Pujau, Aigues-Mortes.

Hypericum hyssopifolium

Hab. les bois, en montant d’Avèze à Montdardier, à Salbous.

Hypericum pulchrum

Hab. les bois de pins du Chanet, près Bourdezach.

Hypericum nummularium

Hab. contre les rochers, à l’hort de Diou (Guan. herb ).

Hypericum hirsutum

Hab. le bord des ruisseaux et les lieux frais, au Vigan, à Camprieux, Aumessas.

Hypericum montanum

Hab. les bois et les montagnes, à la Chartreuse de Valbonne, au Vigan, à Gange, aux bords du Gardon.

Elodes palustris

Hab. les marais tourbeux de la Grandès-Haute, du Lengas, environs de l’Esperou, sur la Lozère, commune de Concoule.

SAPINDACEAE (inclus les ACERINEÆ)

Acer pseudoplatanus L.

Hab. dans les bois de montagne, aux environs de Nîmes, de Bagnols, etc.

– Arphy, cultivé : 24 mai 1856 (Diomède) – Planté dans un parc à Nîmes : 11 avril 1902
– Route d’Alais, près du Viaduc : 4 avril 1895
– Bois des montagnes, à Concoules : 4 septembre 1902
– Bords du fossé qui entoure le château de Livière, près Calvisson : 10 août 1899
– Cultivé au Vigan : fr. 13 juin 1874 (L.Anthouard)
Cézarenque (vers Concoules)

Acer opulifolium

Hab. les bois montagneux, à l’Esperou, Campestre, Montdardier, à la Roque, près Tresques.

Acer monspessulanum

Hab. les bois, aux bords du Gardon, à Saint-Nicolas, à l’Esperou, etc.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Sanilhac – 29 avril 1994
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Acer campestre L.

Hab. les bois, dans tout le département.

– La Curaye, Mandagout, bois, ravins : fl. 27 avril, fr. 14 septembre 1854 (Diomède)
– Ravins du vallon de Mars : 22 juillet 1865
– Mas la Bouisse, haies par dessus le pré, Le Vigan : 21 avril 1862
– Bois aux environs de Nîmes : juillet 1890
– La vallée de Corbières près Sommières : 21 août 1890
– Bois du terrain siliceux à Corbières, entre Junas et Sommières : 21 août 1890
– Les bords du Gardon à St Nicolas : 24 avril 1890
– Montagnes à Valleraugue : septembre 1894
– Dans un bois à Congénies : 12 août 1902
– Forêt de Valbonne : 11 juillet 2020
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Tour Vieille à Alès : 12 novembre 2023

Acer platanoides

Hab. les bois des Cévennes, à l’Esperou.

AMPELIDEÆ

Vitis vinifera

Hab. les lieux couverts, les bords des rivières, dans tout le département, excepté dans la partie élevée.

HIPPOCASTANEÆ

Aesculus hippocastanum

Hab. Cet arbre, connu sous le nom de marronnier d’Inde, est originaire de l’Asie. Il est cultivé dans tout le département.

MELIACEÆ

Melia azedarach

Hab. communément cultivé dans les bosquets, par tout le département.

OXALIDEAE

Oxalis articulata Savigny

– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Oxalis acetosella

Hab. les bois humides, les bords des haies, aux environs du Vigan, de l’Esperou, etc.

Oxalis corniculata

Hab. les lieux cultivés, le long des murs, à Nîmes, Alais, Anduze, le Vigan.

ZYGOPHYLLACEAE

Tribulus terrestris L.

Hab. les champs et les vignes, aux environs de Nîmes, d’ Anduze, etc.

– Terre à muriers, mas Lafabrègue : 16 août 1861
– Sommières, bord de chemin
– Dans un champ cultivé, près de l’ancienne église, non loin des bords de l’étang desséché de Jonguières : 8 septembre 1902
– Le long du canal du Grau du Roi, devant une maison d’habitation : 11 août 1902
– Lieux vagues, champs à Nîmes : Juillet 1889
– Lieux arides et sablonneux à St Hippolyte du Fort : Octobre 1902
– Dans une vigne, près de l’ancienne église, au bord d’un étand desséché : 8 septembre 1902
– Lieux sablonneux à Aigues-Mortes : 2 août 1902
– Lieux sablonneux, sols légers aux environs de Nîmes.
– Poulx, remblais en bordure d’un lieu soumis au débroussaillage : 18 septembre 2021.

RUTACEÆ

Ruta montana

Hab. les lieux arides de la partie basse du département, à Alais, Nîmes, etc.

– Dions : 13 mars 2021

Ruta angustifolia Pers.

Hab. les bois et les garrigues, aux environs de Nîmes, à Broussan, la Beaume, etc.

– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019

Ruta graveolens

Hab. les lieux arides, à Anduze (Le Coq et Lamoite).

– Dions : 13 mars 2021

Dictamnus albus

Hab. les bois, aux environs de Nîmes, à Roque-Courbe, à la Beaume, au pont du Gard, à Coucol, près Bagnols, à Boussargues.

CORIARIEÆ

Coriaria myrtifolia

Hab. les lieux incultes et frais, sur les bords du Gardon, à la Beaume, près d’ Alais, sur la route de Saint-Ambroix et à Anduze.

CELASTRACEAE

Euonymus europaeus L.

Hab. le long des fossés, aux environs de Nîmes ; les haies et les bois, à Lanuejols, etc.

– Bords des eaux, mas Fabrègue, Le Vigan : 25 avril 1862
– Mas Journet près du Vigan, ravins : Fl. mai, fruits 30 octobre 1850 (Diomède)
– Au bord d’un champ à Aujargues : 4 août 1902
Haies, bords des fossés, cours d’eau à Nîmes : 31 mai 1906
– Bords du Vistre près Vauvert : 26 avril 1874
– Le long d’un fossé, au bord d’un champ, entre Congénies et Calvisson, au S-E de Livière : mai 1888
– Jardin de l’Ecole normale de Garçons, Nîmes : 1894
– Forêt de Valbonne : 27 avril 2019
– Etang de la Capelle : 30 avril 2022

Evonymus latifolius

Hab. les bois, aux environs du Serre-de-Bouquet.

ILICINEÆ

Ilex aquifolium

Hab. les bois montagneux, à Alais, Anduze, le Vigan.

RHAMANACEAE
ex RAMNEÆ

Ziziphus jujuba Mill.
ex Zizyphus vulgaris Lamm.

Hab. subspontané, dans la partie basse du département, où il est souvent cultivé.

– Cultivé au mas Lafabrègue, subspontané sur les rochers de Rochebelle, Le Vigan : 8 juillet 1862
– Aulas, cultivé : juin (Diomède)
– Cultivé à Nîmes : Juillet 1889 – Poulx, cultivé : 14 juin 2020

Paliurus spina-christi Mill.
ex Paliurus australis Gaertn.

Hab. les bords des champs arides, les lieux secs, aux environs de Nîmes, Manduel, Marguerittes, Beaucaire, Bellegarde.

– Bord des chemins, St Maximin (Gard) : 10 juin 1871 (G.Féminier)
– Garrigues de Nîmes : juin 1889
– Lieux arides, pierreux, sur toutes les garrigues de Nîmes : 31 mai 1906
– Cruviers-Lascours : 5 juin 2012
– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, Terres de Rouvière : 1er juillet 2021

Rhamnus catharticus

Hab. les bois, dans tout le département.

Rhamnus saxatilis f. infectoria (L.)B.Bock
ex Rhamnus infectoria L.

Hab. les lieux stériles et arides, aux environs de Nîmes, d’Alais, de Marguerittes, d’ Alzon, du Serre-de-Bouquet.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Rhamnus alpinus

Hab. contre les rochers, à Alzon, Campestre, Montdardier ; dans le bois de pin, à Saint-Sauveur, près de Camprieux.

Rhamnus alaternus L.

Hab. les bois et les garrigues, aux environs de Nîmes, à Saint-Nicolas , à Anduze.

– Les talus du chemin de fer, peu après la gare de Sommières : 18 octobre 1895
– Côte de Jérusalment, près du Vigan, bois : 29 juin 1860 (Diomède)
– Versant sud de la montagne St Paul, rochers dolomitiques, le Vigan : 2 avril 1862
– Rochers calcaires, sur la route du Vigan à Bez, en face de la Tessone : 26 mars 1869
– Route de Montpellier au Vigan, avant St MArtin de Londres : avril 1869
– Entrée du bois de Massagnes, rive droite, coteau calcaire, Aubussargues : 30 mai 1863
Patois : Alader, dalader, lanterna, alaterna
– Au bord d’une olivette inculte, près de la Tour Magne : Mars 1899
– Les garrigues de Nîmes : 3 avril 1899
_ Le Mont Duplan : 26 mars 1902
– Garrigues de la route de Sauve à Nîmes :18 avril 1907
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Sanilhac – 29 avril 1994
– Garrigues, à Sanilhac, chemin de la Baume : 21 mars 2019– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– Centre du Scamandre, Vauvert, en bordure du sentier de la Fromagère : 24 février 2024

Rhamnus frangula

Hab. les bois, à Alais, Anduze, la Chartreuse de Valbonne, etc.

TEREBINTACEÆ

Pistacia lentiscus L.

Hab. les bois et les garrigues, aux environs de Nîmes, de Manduel, d’ Uzès.

– Frontignan (Hérault), lieux arides : 13 mai 1851 (Diomède) – La Garrigue, bois aux environs de St Nicolas : mars 1890
– Garrigues de la route d’Uzès, dans les bois entre Massillan et St Nicolas : 20 juin 1906
– Garrigues : Saint Bonnet du Gard – 23 Octobre 2013
– Poulx – 1er avril 2019

Pistacia terebinthus L.

Hab. les bois dans tous les environs de Nîmes, d’ Alais, Anduze. Saint-Ambroix.

Sanilhac – 29 avril 1994 – Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Rhus coriaria

Hab. les lieux rocailleux et les fentes des rochers, aux bords du Gardon, au pont du Gard, à la Beaume, à Saint-Nicolas.

Rhus cotinus

Hab. les bois, aux bords du Gardon, à Saint-Nicolas, à Anduze, à Tresques, à Nîmes.

FABACEAE
(ex PAPILLONACEÆ)

Amorpha fruticosa L. ❗ Absent chez de Pouzolz Absent chez Lombard-Dumas Absent chez Cabanès – Domaine de la Palissade : 30 septembre 2017
– Saint-Gilles, au Courgourlier, en bordure du canal : 28 octobre 2019
– Centre du Scamande, en bordure du marais : 15 janvier 2022

Anagyris fœtida

Hab. les lieux arides et abrités, aux environs de Nîmes, à Mont-Major, près d’Arles.

Ulex parviflorus

Hab. le bois de Campagne, près de Nîmes.

Cytisus spinosus (L.) Bubani
(ex Calycotome spinosa L.)

Hab. les bois et les garrigues, aux environs de Nîmes, et toute la partie basse du département.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896

Spartium junceum L.

Hab. les bois et les lieux stériles des environs de Nîmes, d’ Anduze, d’ Uzès et du Vigan, où il est plus rare.

Les rochers calcaires, par dessus la chaussée du mas Lafabrègue, Le Vigan – 24 mai 1869
Côte d’Estelle, Arigas, lieux arides schisteux
– Garrigues entre Congénies et Aubais – Septembre 1899
La Costière, près Bouillargues, lieux arides – 9 juillet 1891
Lieux arides, bois, talus, bord des champs dans tous les environs de Nîmes – 31 mai 1906
Sanilhac – 10 juin 2018
Fournès – 25 mai 2018
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019

Cytisus scoparius (L.) Link
ex Sarothamnus vulgaris Winn.

Hab. les bois et les lieux incultes, aux environs du Vigan, d’ Alzon, d’ Alais.

Sarothamnus vulgaris Wimm.
– Lieux incultes, grotte de Lacroix, Le Vigan : 16 avril 1862
Sarothamnus vulgaris Wimm.
– Les environs d’Aulas : 24 mai 1896
– Châtaigneraies à Cauvalat (Le Vigan) : 8 mai 1874 (L.Anthouard)
Bois de châtaigners, environs de Massanes : 14 mai 1876
Sarothamnus scoparius (L.) W.D.J. Koch
– Landes siliceuses au voisinage de St Sauveur, 800 m : Avril 1903
– Bois le Bolchet près Caissargues : 18 mai 1923
_ Lieux arides à Concoules : 5 septembre 1902
– Bois des montagnes à Monoblet : août 1890
– Montagnes aux environs du Vigan : 24 mai 1896
Forêt de Valbonne : 27 avril 2019

Cytisus oromediterraneus Rivas Mart., T.E.Díaz, Fern.Prieto, Loidi & Penas (ex Sarothamnus purgans, Cytisus purgans)

Hab. les collines arides, à l’Esperou, Genolhac, Alzon, Concoule.

Cézarenque (vers Concoules)

Cytisus elongatus Waldst. & Kit. (ex Chamaecytisus glaber (L.f.) Rothm)

Cézarenque (vers Concoules)
(Cette station est nouvelle pour le Gard . Elle n’est en effet signalée ni par De Pouzolz ni par ses successeurs)

Genista sagittalis

Hab. les pacages, les collines sèches et les bois montagneux, à l’Esperou, Alzon, Salbous, Concoule, Génolhac.

Genista pilosa

Hab. les collines arides et les pacages, à Alais, Anduze, le Vigan, Alzon, Concoule, les bords du Gardon.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896 Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac)

Genista tinctoria

Hab. les prairies, les pacages et les bois, dans tout le département.

Genista scorpius (L.) D.C.

Hab. les bois et les garrigues, dans tous les environs de Nîmes, Anduze, Saint-Ambroix, le Vigan, Alzon.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Fournès -29 avril 1994
Sanilhac -29 avril 1994
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Genista anglica

Hab. les lieux arides, les pacages secs et tourbeux, aux environs du Vigan, de Campestre, de Génolhac, de Concoule, d’ Alais.

Genista germanica

Hab. les lieux stériles, sur le versant d’une colline appelée Ribe-Haute, à Barjac, à l’Esperou ( Guan. herb.).

Genista hispanica

Hab. les pacages et les coteaux arides, aux environs du Vigan, d’ Alzon, de Campestre, de l’Esperou.

Genista candicans

Hab. les bois et les garrigues de Cygnan, de Broussan (près de Nîmes), de Manduel, d’ Anduze.

Cytisophyllum sessilifolium (L.) O.Lang ex Cytisus sessilifolius L.

Hab. les bois et les lieux arides, à Alais, Anduze, le Vigan, Alzon les bords du Gardon.

Cytisus sessilifolius L.
– Bois à la Tessone, Le Vigan : fl. 29 avril 1874, fr. 2 juillet (L.Anthouard)
– St Paul, près Le Vigan, lieux arides, calcaires : 9 mai 1858, fruits 15 juin (Diomède)
– Côte de Roquedur (Le Vigan) : 27 avril 1862
Cytisus sessilifolius L.
– Bois du terrain calcaire, au sommet du Serre de Bouquet : 16 mai 1909
– Au bord d’un champ sur les garrigues à Villevieille, près Sommières : 14 juillet 1894
– Montagnes, environs de Valleraugue : 5 septembre 1894
– Le plateau de Camprieu : 5 septembre 1896
– Lieux pierreux (terrain silico-calcaires) à Villevieille près Sommières : 14 juillet 1894
– Sous-bois à Montignargues : 28 juin 2016
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Cytisus supinus

Hab. les pacages, à l’Esperou ( Guan. h. reg.).

Argyrolobium zanonii (Turra) P.W Ball
(ex. Argyrolobium linnaeanum)

Hab. les bois et les garrigues, aux environs de Nîmes, d’Uzès, de Beaucaire, de Cabrières.

– La garrigue à Garrigues près Uzès : 26 mai 1864
– Montels près d’Aulas, coteaux calcaires : mai 1860 (Diomède)
– Les rochers dolomitiques aux environs de Campis à droite du chemin qui conduit dans les bois de Polbes
– Bois des Espesses, Nîmes, 21 avril 1867 (G.Féminier)
– Garrigues à Nîmes : mai 1889
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
– Sanilhac – 29 avril 1994
– Mont-Bouquet : 27 avril 2017
– Poulx : 2 mai 2021

Adenocarpus complicatus (L.) Gay
ex Adenocarpus commutatus Guss

Hab. les lieux arides et pierreux, aux environs du Vigan, à l’Esperou, Anduze, Alais, Concoule, Aujac.

Adenocarpus commutatus Guss
– Lit de l’ardèche, près de Vals : 2 août 1870
Adenocarpus commutatus Guss
– Châtaigneraies versant sud de l’Aigoual, Pracoustals : 29 juin 1903 (Flahault)
– Rochers schisteux immédiatement au-dessus de Valleraugue (150 à 200m) : 29 août 1909
– Bois, lieux arides à Concoules : 5 septembre 1902
– Montagnes à Monoblet
Châtaigneraies à Pouchonet, le Vigan : 6 juillet 1874 (L. Anthouard)
– Montagnes schisteuses à Valleraugue : 5 septembre 1895
Cézarenque (vers Brézis) – Mas de la Barque, en montant au col de l’Aigle : 6 août 2014

Lupinus albus

Hab. cultivée en grand, pour engrais, dans les terrains maigres, à Manduel, Bouillargues, Garons et aux environs de Nîmes.

Lupinus angustifolius

Hab. les bois champs, à Campagne, Broussan, près de Nîmes, Saint-Hippolyte-de-Montaigu, Tresques, Milhaud.

Ononis rotundifolia

Hab. à Saint-Ambroix, à Anduze (Le Coq et Lamotte).

Ononis fruticosa

Hab. les lieux rocailleux, à Anduze (Miergue).

Ononis natrix

Hab. les lieux pierreux et sablonneux, aux environs de Nîmes, à Aigues-Mortes, Alzon ; la var. B, aux bords du Coularon, aux environs du Vigan.

Ononis ramosissima = ononis natrix subsp. ramosissima (desf.) batt.

Hab. dans les sables marins de tout le littoral du Gard.

Ononis breviflora

Hab. dans les lieux pierreux, parmi le quercus coccifera, dans une petite colline au nord de la montée du chemin de Nîmes à Uzès, où passe un petit sentier pour raccourcir.

Ononis pubescens

Hab. les lieux pierreux et abrités, aux carrières de Beaucaire, dans le bois de Broussan, près Nîmes, à Villeneuve-lez-Avignon.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Ononis reclinata

Hab. les lieux sablonneux, à Aigues-Mortes, Sylveréal, le bois de Broussan.

Ononis spinosa L. (subsp. spinosa)
Ononis campestris Koch et Ziz

Hab. les champs stériles, dans tout le département.

– Salagosse, Bréau, prés : septembre (Diomède) – Terrains stériles, incultes à Nîmes : 1889
– Lieux incultes à Valleraugue : septembre 1894
– Lieux herbeux et humides entre Junas et Congénies : 7 août 1902
– Cabrières : 30 juin 2014
– Le Pompidou (Lozère) : 8 juillet 2018
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– Nîmes, Terres de Rouvière : 1er juillet 2021

Ononis antiquorum

Hab. les lieux arides, dans le bois de Broussan.

Ononis procurrens

Hab. la var. A, les lieux incultes, aux environs de Nîmes, du Vigan : la var. B, à Aigues-Mortes ; la var. C, à l’Esperou.

Ononis striata

Hab. les pacages arides, à Campestre, Alzon.

Ononis columnæ

Hab. les terrains arides et pierreux, aux environs de Nîmes, du Vigan, sur l’aqueduc du pont du Gard.

Ononis minutissima L.

Hab. les fentes des rochers et les collines arides, aux environs de Nîmes, aux bords du Gardon, au Serre-de-Bouquet, à Saint-Ambroix, Anduze, Alais.

– Rochers calcaires des bprds du Gardon à St Nicolas : 10 juin 1867
– le Vigan, rochers calcaires : 24 août 1860 (Diomède)
– terrain aride calcaire près de Longrian (Sauve) : 19 septembre 1869
– Sommières, terrains arides calcaires : 13 juillet 1889
– Bois de la Garrigasse, Garrigues près d’Uzès : 6 octobre 1861
– Le Pont du Gard, sommet de l’aqueduc : 22 juin 1902
– Bois, terrain silico-calcaire (molasse coquillière) à Aujargues : 19 août 1892
– Plateau de Ferron, lieux arides du calcaire donzérien à la Baume : 27 mai 1912
– Garrigues à Nîmes, partout : juin 1889
– St Maurice, colline du mas de Gilles : août 1868
Sanilhac – 29 avril 1994 – Mont-Bouquet : 15 mai 2017
– Garrigue de Poulx : 18 septembre 2021

Anthyllis montana L.

Hab. les lieux arides et montueux, à l’Esperou, Alzon, le Vigan, le Serre-de-Bouquet.

Blandas, pâturages – 20 mai 1862
Serre de Bouquet – juin 1831
Serre de Bouquet – 8 mai 1872 – Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Mont-Bouquet – 28 mai 2018
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Anthyllis vulneraria

Hab. : la var. A, dans les prés et les pacages de l’Esperou, d’ Alzon, de Montdardier ; la var. B, dans les terrains incultes, au Vigan, Anduze, Nîmes, Manduel, Tresques ; la var. C, sur la montagne de Poulverol, près d’ Anduze (Le Coq et Lamotte).

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Anthyllis tetraphylla

Hab. les bois, aux bords du Gardon, entre Saint-Nicolas et la Beaume.

Medicago lupulina

Hab. les champs cultivés, les prés, les pacages, etc., dans tout le département. ou (2)

Medicago falcata

Hab. les bords des champs et des vignes, les lieux stériles, dans tout le département.

Medicago falcato-sativa

Hab. les mêmes lieux que la précédente.

Medicago polymorpha L.

– Dions : 13 mars 2021

Medicago sativa

Hab. cultivée partout pour la nourriture des bestiaux, souvent subspontanée sur le bord des champs et des chemins, dans tout le département. Elle est connue sous le nom de luzerne.

Medicago scutellata

Hab. le bord des salines, à Aigues-Mortes.

Medicago orbicularis (L.) Bartal.

Hab. les vignes et les champs incultes, aux environs de Nîmes, Manduel, et probablement dans tout le département.

– Les bords des fossés à Garrigues : 30 mai 1864
– Terrains cultivés à Garrigues près d’Uzès : juin 1866
Patois : Luzernetta
– Champs à Nîmes : Mai 1902
– Champs à Congénies : 20 mai 1899
– Poulx, espace herbacé : 8 juin 2020
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Medicago coronata

Hab. dans les garrigues, entre Nîmes et Uzès.

Medicago præcox

Hab. le bord des chemins, des bois et des champs, à Campagne, Broussan, Manduel, Nîmes.

Medicago polycarpa

Hab. la var. A, dans les prés, au Vigan ; la var. B, dans les vignes et les champs, à Nîmes, Saint-Nicolas, Blauzac, Saint-Michel, Pujaut ; la var. C, dans les champs, à Nîmes, Anduze, bois de Campagne, Manduel, Cavillargues.

Medicago lappacea

Hab. : la var. A, les bords des champs, à Aigues-Mortes ; la var. B, aux environs de Manduel.

Medicago arabica (L.) Huds. (ex.Medicago maculata)

Hab. les champs, les prés et les lieux herbeux, dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Dions : 13 mars 2021

Medicago minima

Hab. les champs, les vignes et les garrigues, dans tout le département.

Fournès – 29 avril 1994

Medicago marina

Hab. dans les dunes, à Aigues-Mortes.

Medicago littoralis

Hab. les pacages sablonneux, aux environs d’ Aigues-Mortes, dans le bois de Broussan.

Medicago gerardi

Hab. les champs, les vignes et les bords des chemins, aux environs de Nîmes, Manduel, Cabrières, les bords du Gardon.

Medicago murex

Hab. les pacages, à Aigues-Mortes.

Trigonella fœnum-græcum

Hab. cultivée en grand, quelquefois spontanée dans les champs, à Montfrin, Aimargues.

Trigonella gladiata

Hab. les terrains pierreux, dans les vignes, près du bois des Espèces et du chemin d Uzès, aux environs de Nîmes, à la Tessonne, près du Vigan.

Trigonella monspeliaca

Hab. les champs sablonneux ou pierreux, incultes ou cultivés, à Manduel, Corconne, Montfrin, Quissargues, Aigues-Mortes, bois de Broussan, près de Nîmes.

Trigonella corniculata

Hab. les champs cultivés, les vignes, à Nîmes, Manduel, Tresques, Uzès, les bords du Gardon, au pont du Gard.

Melilotus sulcata

Hab. les champs sablonneux, aux environs de Nîmes, Aigues-Mortes, Sylveréal, Bellegarde, les bords du Rhône, à la Reyranglade.

Melilotus italica

Hab. les pacages, à Aigues-Mortes.

Melilotus parviflora

Hab. les champs incultes, à Nîmes, Manduel, Aigues-Mortes.

Melilotus neapolitana

Hab. les pacages et les champs cultivés, au Vigan, Campestre, l’Esperou, les bords du Gardon, la Beaume.

Trigonella officinalis (L.) Coulot & Rabaute
ex Melilotus officinalis L.

Hab. les champs cultivés et les pacages, dans tout le département. Bisannuelle

Melilotus officinalis Lamk.
– Aulas, champs : 25 juin 1861 (Diomède)
– Bords des chemins, mas Lafabrègue, Le Vigan : 31 juillet 1861
– Julian : 9 mai 1897
Melilotus officinalis Lamk.
– Les champs à Aujargues : 29 mai 1890
– Sommet de la tour de Constance : 10 juin 1872
– Vignes et terrains sablonneux, Cadouillères, Saint Maurice : mai 1874
– Cruviers-Lascours : 6 mai 2012
– Mont-Bouquet : 14 mai 2017

Melilotus macrorhiza

Hab. les prairies humides, les bords des fossés, au Vigan, à Aigues-Mortes, au pont du Gard, à Tresques, à Pujaut. (2)

Melilotus alba

Hab. les vignes et les bords des champs, dans tout le département.

Trifolium stellatum L.

Hab. les terrains maigres, aux environs de Nîmes, Manduel, Saint-Gilles, Anduze.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Sanilhac – 29 avril 1994

Trifolium angustifolium L.

Hab. les coteaux arides, aux environs de Nîmes, de Manduel ; les pacages à Aigues-Mortes.

– Les bords des terrains cultivés, calcaires à Garrigues : 7 juin 1862
– Pont d’Andon, Molières, vignes : 1er juillet 1855 (Diomède)
– Bords des champs aux environs de Nîmes : juin 1899
– Lieux incultes à Congénies : 11 juin 1899
– Lieux incultes, champs maigres à Nîmes : 22 juin 1889
– Terrains arides des salants, dans les marais à Broussan, près Bellegarde : 22 juin 1905
– Le Vigan : 6 juin 1871
– Poulx, bords de chemin en garrigues : 11 juin 2019
– Dions : 13 mars 2021

Trifolium incarnatum

Hab. les prairies et les pacages, aux environs de Nîmes, d’ Alais, d’ Anduze, du Vigan, de l’Esperou, au bords du Gardon, à Saint-Nicolas. La variété à fleur rouge incarnat est cultivée, pour fourrage, à Manduel, Bellegarde, St-Gilles, etc.

Trifolium purpureum Lois.

Hab. les bois, les vignes et les terrains maigres, aux environs de Nîmes, de Saint-Gilles, de Beaucaire, de Manduel.

– Terrains maigres à Nîmes : juin 1889
– Talus des fossés, ancien étang de Jonquières : 11 juillet 1895
– Bois de Signan : 1871 (Magnen)
Poulx, bords des chemins : juin 2019

Trifolium rubens

Hab. les bois, les pacages, les garrigues, à Bouquet, au mas de Seine, à la Chartreuse de Valbonne, Tresques, Boussargues.

Trifolium alpestre

Hab. les bois montagneux, à Valbonne, Serre-de-Bouquet, Salbous, Boussargues.

Trifolium hirtum

Hab. les vignes et le bord des champs incultes, à Aigues-Mortes, Sumène, Broussan, Saint-Gilles.

Trifolium cherleri

Hab. les lieux arides, aux environs de Nîmes, de Manduel, les bois Cygnan et de Campagne, Aigues-Mortes.

Trifolium medium

Hab. les bois, à Alais, Anduze, le Vigan, la Chartreuse de Valbonne.

Trifolium pratense

Hab. dans tout le département. On la cultive souvent comme fourrage.

Trifolium ochroleucum

Hab. les bois, les pacages et les rives, dans tout le département.

Trifolium maritimum

Hab. les prairies, pacages et bords des champs ; à Aigues-Mortes, Bellegarde, Saint-Gilles, Manduel, Beaucaire.

Trifolium lappaceum

Hab. les champs, les pacages, à Nîmes, Manduel, Saint-Gilles, Aigues-Mortes, Tresques.

Trifolium arvense

Hab. les champs cultivés et sablonneux, dans tout le département.

Trifolium bocconi

Hab. au bas des rochers, au nord du grand chemin vis-à-vis Tessan, près du Vigan, le bord des fossés, sur la route de Nîmes à Saint-Gilles, à droite, avant d’arriver au bois de Cygnan.

Trifolium striatum

Hab. les prairies, pacages, bois, dans tout le département.

Trifolium scabrum

Hab. les coteaux secs et sablonneux, vignes et garrigues, dans tout le département.

Trifolium subterraneum

Hab. les lieux herbeux et le bord des bois, dans tout le département.

Trifolium fragiferum

Hab. les prairies, pacages et bords des champs et des chemins, dans tout le département.

Trifolium resupinatum

Hab. les pacages et les lieux incultes, à Nîmes, Saint-Gilles, Anduze Saint-Ambroix, Aigues-Mortes, Manduel, Bellegarde.

Trifolium tomentosum

Hab. les lieux herbeux, les bords des champs et des chemins, à Nîmes, Saint-Gilles, Manduel, Caissargues.

Trifolium glomeratum

Hab. les champs, les vignes et les terrains pierreux, dans tout le département.

Trifolium suffocatum

Hab. les lieux secs et sablonneux, à Manduel, 11 Tresques ( Gonnet ), dans les bois et les bords des chemins, à Broussan, Campagne, aux environs de Nîmes.

Trifolium montanum

Hab. les bois, à la Chartreuse de Valbonne, au Serre-de-Bouquet, à l’Esperou, à Salbous, et les localités montagneuses du département.

Trifolium alpinum

Hab. les pacages du sommet de l’Aigoual, près de l’Esperou.

Trifolium repens

Hab. les prairies, les bords des bois et des chemins, dans tout le département.

Cézarenque (vers Concoules)

Trifolium nigrescens

Hab. les bois, les pacages, les vignes, aux environs de Nîmes, à St-Gilles, Bellegarde, Aigues-Mortes, Manduel, bois de Broussan, bois de Campagne, au Vigan, Anduze.

Trifolium elegans

Hab. les bords de la Cèze, à Peyremale.

Trifolium filiforme

Hab. les lieux frais et humides, au trou du Perussas, dans le bois de Broussan.

Trifolium procumbens

Hab. les prairies et les pacages, au Vigan, à Saint-Gilles, à Bellegarde, à Concoule, aux bords du Gardon, au pont du Gard.

Trifolium agrarium

Hab. les champs et les vignes, dans tout le département.

Trifolium aureum

Hab. les bois et les prairies, à Trèves.

Trifolium spadiceum

Hab. les prairies de l’Esperou et de Concoule.

Dorycnium pentaphyllum Scop (ex Lotus dorycnium; ex. Dorycnium suffruticosum)

Hab. les terrains arides, dans les garrigues, aux environs de Nîmes, de Marguerittes, de Manduel, de Beaucaire, d’ Anduze, de Bessège.

Cézarenque (Barre calcaire vers Aujac)
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Sanilhac -29 avril 1994
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Dorycnium decumbens

Hab. les pacages, à Aigues-Mortes, les îles du Rhône, à VaHabrègues, à Beaucaire.

Trifolium siliquosus

Hab. la var A, les prés et les pacages humides, aux environs de Nîmes, d’ Uzès, d’ Alais, d Aigues-Mortes ; la var. B, sur le sable, à Aigues-Mortes.

Lotus rectus

Hab. les lieux humides, à Vallescure, Bellegarde, Broussan, bords du Gardon, à la Beaume.

Lotus hirsutus

Hab. les bois et les garrigues, aux environs de Nîmes, de Manduel, Marguerittes, Beaucaire.

Lotus angustissimus

Hab. les lieux incultes, les bois, à Broussan, au trou du Perussas, au Vigan, Vézenobre, Augeac, Robiac, Avèze, l’Esperou.

Lotus hispidus

Hab. les bords des champs sablonneux, à Générac ; les bois, à Poulx.

Lotus corniculatus L.

Hab. les prairies, les champs, les bois, les pacages, dans tout le département.

– Prairies, Julian : 9 mai 1897
– Aulas, champs : juillet (Diomède)
– Espérou (Dourbie), paturages secs : 8 juillet 1851 (Diomède)
– Défrichement du bois de Massargues, Uzès : 19 juin 1868
– Lieux herbeux, dans les marais à St Laurent d’Aigouze : 13 août 1902
– Bois des Espèces : juin 1822
– Eboulis schisteux, montée de Valleraugues à l’Espérou : 17 août 1901
– Gazon au bord de la route à Congénies : 19 juin 1902
– Garrigues à l’est de Générac : 18 mai 1890
– Environs de Baron : 5 mai 1901
– Bord des chemins à Nîmes : juin 1888
– Dans les bois de Signan, au sud de Mirman : 18 mai 1902
– Concoules : 3 septembre 1902
– Garrigues à Poulx : 4 mai 1890
– Forêt de Valbonne : 20 août 1902
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019
– Etang de la Capelle : 30 septembre 2020
– Dions : 13 mars 2021/td>

Lotus tenuis

Hab. les prairies et les pacages humides, aux environs de Nîmes, de Manduel, d’ Aigues-Mortes.

Lotus uliginosus

Hab. les prairies humides, les bords des fossés, aux environs de Nîmes, de Bellegarde, Saint-Gilles.

Lotus pedunculatus Cav.
ex Lotus decumbens Poir.

Absent

* Bulletin 1897
– Bord des marais salants du littoral
* Herbier
– Bord des fossés humides à Broussan : 19 juin 1905
– Bords des fossés humides, terrains salants, dans les près aux Corrèges près de Bellegarde : 1er juin 1905

Astragalus stella.

Hab. les terrains argileux, dans le bois de Broussan, près Nîmes, aux carrières de Beaucaire.

Astragalus hamosus

Hab. les terrains incultes, les bords des chemins, aux environs de Nîmes, de Manduel, Bellegarde.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Astragalus glycyphyllos

Hab. les bois, les haies, les lieux humides, au Vigan, Alzon, Trèves, la Chartreuse de Valbonne, Tresques (Gomet), Alais, Anduze.

Astragalus cicer

Hab. les iles et les bords du Rhône, à Pont-Saint-Esprit, à Coudoulet.

Astragalus hypoglottis L.
ex Astragalus purpureus Lamk.

Hab. les bois et les bords des chemins, à Seine, près du Serre-de-Bouquet.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Astragalus monspessulanus L.

Hab. les lieux arides et herbeux, dans tout le département.

– Chemin de Roquedur, par-dessus Coularou, Le Vigan : 29 avril 1862
– Le chemin de Salbouze à Campestre, Alzon : 18 mai 1869
– Chemins vicinaux à Aubais, près la voie ferrée, à gauche de la route de Lunel : 12 juin 1902 (B1369)
– Garrigues de Nîmes : avril 1888 (B1374)
– Garrigues de Nîmes : avril 1888 (B1373)
– Au bord d’un champ à Villetelle (Hérault) : 19 juin 1902
Sanilhac – 19 avril 1994 – Fournès : 23 mai 2018
– Marguerittes, combe du Bourguignon : 6 mai 2021
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Astragalus incanus

Hab. les lieux arides, les bois et les garrigues, à Vaqueirole, au bois des Espèces, près Nîmes, et dans tous les environs de la ville.

Colutea arborescens L.

Hab. les bois. les haies, à la Chartreuse de Valbonne, Boussargues, Serre-de-Bouquet, le Vigan, Anduze, Saint-Ambroix, Saint-Nicolas.

– Terrains incultes, Le Vigan : 14 mai 1863
– Junas, rochers calcaires, rochers calcaires : 4 juillet 1887
– Cultivé sous les vieux pins du jardin, Sommières : mai 1886
– Le Mont-Duplan à Nîmes : juin 1889 – Nîmes, bois des Noyers : 24 juin 2021

Robinia pseudoacacia L.

Hab. cultivé sur les promenades, les avenues, subspontané le long du canal à Bellegarde.

– Cultivé au Vigan : mai 1867 – Planté le long de la voie ferrée entre Congénies et Junas : Juin 1890 Cézarenque (vers Concoules) – Poulx : 5 août 2021

Galega offlcinalis

Hab. les bords des fossés, à la Chartreuse de Valbonne.

Bituminaria bituminosa (L.) C.H.Stirt.
(ex Psoralea bituminosa L.)

Hab. les lieux arides et pierreux, aux environs de Nîmes, de St-Ambroix, d’ Alais, d’ Anduze, du Pont-St-Esprit, de Bagnols, de Tresques, de la Chartreuse de Valbonne.

– Cauvalat, Avèze, collines calcaires : 8 juillet 1854 (Diomède) – Lieux incultes dans la Vaunage, au sud de Clarensac : 28 septembre 1902
– Terrains arides à Nîmes : juillet 1889
– Lieux arides à Nîmes : juin 1890
– Lieux arides dans la Vaunage, entre Clarensac et CAveirac : 28 septembre 1902
– Terrains rocailleux entre Méjannes le Clap et St André de Ropertuis : 23 août 1902
Cézarenque (Barre calcaire vers Aujac)
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
– Poulx, en garrigues, 14 mai 2016
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Dions : 13 mars 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Phaseolus vulgaris

Hab. cultivés en grand dans les jardins potagers.

Vicia sativa.

Hab. cultivée en grand et quelquefois spontanée, dans les champs et les bois, dans tout le département.

Fournès – 29 avril 1994 – Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Vicia angustifolia

Hab. la var. A, les champs cultivés, les prés, à Manduel, l’Esperou, le Vigan, les îles du Rhône, à Coudoulet, les bois de Broussan, de la Devèze ; la var. B, dans les bois de Cygnan, de l’Esperou. d’ Alzon ; la Var. C, les pacages de la Sylve, au bord du canal, près Capette.

Vicia lathyroides

Hab. les terrains sablonneux, aux environs de Nîmes, dans les bois de Broussan, des Espèces, de Cygnan, à Tresques.

Vicia peregrina

Hab. les champs cultivés, aux environs de Nîmes, à Manduel, St-Gilles, Anduze, le Vigan.

Vicia lutea

Hab. les champs cultivés, à Cabrières, Bouillargues, Manduel, Anduze ; le bord des fossés et du Vistre, aux environs de Nîmes ; parmi les oliviers, à Uzès, etc.

Vicia hybrida

Hab. les mêmes localités.

Fournès – 29 avril 1994 – Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Vicia faba

Hab. cultivée en grand, dans les potagers et dans les champs. Elle est originaire de l’Asie.

Vicia narbonensis

Hab., les deux var., le bord des fossés, à Bellegarde, le bois Cygnan, le long du Vistre.

Vicia bithynica

Hab. le bord des champs, aux environs de Nîmes, au mas de Campagne.

Vicia sepium

Hab. les haies, le bord des bois, au Vigan, à Alzon, au Serre-de-Bouquet.

Vicia pannonica

Hab. les champs cultivés, aux environs de Nîmes, à Calvisson, à Bagnols, à Tresques, à Alais, à Anduze.

Vicia onobrychioides

Hab. les prés et les pacages, à Alzon, au Vigan, à l’Esperou, à SaintNicolas.

Vicia orobus

Hab. les bois et les prairies humides, sur la Lozère, commune de Concoule, et à Gourdouze.

Vicia cassubica L.

Cézarenque (Zones siliceuses à l’Ouest d’Aujac)

Vicia cracca L.
ex Cracca major Godr.

Hab. les prairies, à Génolhac, les bords des fossés et des champs, à Nîmes, Manduel, Montfrin, Alzon.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Cracca tenuifolia

Hab. les champs cultivés, les prairies et les bois, au Vigan, Campestre, Lanuejols, Coudoulet, Saint-Nicolas, Cygnan, Manduel.

Cracca varia

Hab. les champs cultivés, à Manduel, à Broussan, à Campagne.

Cracca monanthos

Hab. les lieux cultivés, au Vigan, à Alzon.

Cracca minor

Hab. dans les bois à Manduel, au bord du canal à Capette, au bord du Gardon, au pont du Gard, au Vigan.

Ervum tetraspermum

Hab. les champs cultivés, a Manduel, à Tresques ; les bois, à Valbonne, à Campagne, au Vigan.

Ervum gracile

Hab. les champs cultivés, à Manduel ; les bords des roubines, à Capette, à Sylveréal.

Ervilia sativa

Hab. souvent spontané dans les champs, à Manduel, Campestre.

Lens esculenta

Hab. cultivée dans tout le département, et souvent subspontanée.

Lens nigricans

Hab. les coteaux pierreux, à la Foux près d’ Alzon, à l’Esperou.

Cicer arietinum

Hab. cultivé en grand dans tout le département, et souvent subspontané.

Pisum sativum

Hab. Cultivé dans les potagers, sous plusieurs variétés, et rarement subspontané.

Pisum arvense

Hab. cultivé en plein champ, souvent subspontané dans les moissons.

Pisum elatius

Hab. les lieux pierreux, au bord du Gardon, entre Saint-Nicolas et la Beaume, au Serre-de-Bouquet, à Arfi, près du Vigan.

Lathyrus aphaca

Hab. les moissons, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021

Lathyrus nissolia

Hab. le bord des fossés, à Bellegarde, et probablement dans tout le département.

Lathyrus hirsutus

Hab. les champs cultivés, à Condoulet, les bords des fossés et les prairies, à Bellegarde, Capette, etc.

Lathyrus cicera.

Hab. les champs cultivés, à Nîmes, Alais, Saint-Ambroix, Campestre, Manduel.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Lathyrus sativus

Hab. cultivée à Montfrin, Tresques, Bagnols, et dans une grande partie du département, souvent subspontanée dans les moissons.

Lathyrus annuus L.

Hab. les champs cultivés et incultes, à Nîmes, Manduel, Laidenom, la Calmette, Montfrin, Vic-le-Fesq, etc.

– Terres cultivées, Sommières : 5 juin 1888
– Les champs cultivés à Dions près Uzès : 16 juin 1863
– Triadoun près de St Bauzille (Hérault), moissons : 20 mai 1888 (Diomède Dét.)
– Bord d’un fossé, sur la Costière, près Campagne, le long d’un chemin : 12 mai 1901
– Le bois de Broussan : 18 mai 1890
– Saint Chaptes : 26 mai 1872
– Bois de Campagne, au sud de Nîmes : 19 mai 1902
– Lieux arides à St Hippolyte du Fort : 8 mai 1902.
– Fournès – 29 avril 1994 – Sanilhac : 6 juin 2018
– Fournès : 18 mai 2022

Lathyrus sylvestris

Hab. les bois au Vigan, à Corconne, à Alais, etc.

Lathyrus heterophyllus

Hab. les bois, à Campestre ( Guan. herbor., p. 184 ).

Lathyrus latifolius

Hab. les bois et les buissons ; la var. A, à Broussan, Alzon, Anduze, Saint-Ambroix ; la var. B, à Manduel, Campagne, Tresques (Gonnet), Alais, Anduze.

Lathyrus tuberosus

Hab. les champs cultivés, les bords des bois et des fossés, dans tout le département.

Lathyrus vernus (L.) Bernh.

Hab. les bois montagneux et frais, à Salbous, à la Chartreuse de Valbonne.

– Le Vigan, bes bois, parmi les buis de la Tessone, versant nord : 29 avril 1863 – Les bois de Valbonne : 5 avril 1902 – Forêt de Valbonne : 27 avril 2019

Lathyrus palustris

Hab. les marécages, à Saint-Gilles, Bellegarde, Franqueveau.

Lathyrus macrorhizus

Hab. les bois, à l’Esperou, Campestre, la Chartreuse de Valbonne, etc.

Lathyrus niger

Hab. les bois montagneux, à la Chartreuse de Valbonne, Boussargues, Serre-de-Bouquet, l’Esperou.

Lathyrus pratensis L.

Hab. les bords des fossés, les prairies et les haies, dans tout le département.

– Tessonne : 30 juin 1862
– Le Vigan, prés : 5 juin 1858 (Diomède)
– Les prés à Congénies : juin 1889 – Le Pompidou (Lozère) : 8 juillet 2018

Lathyrus asphodeloides (Gouan)

Hab. les rochers, à Campestre ; les bois et les pacages, à Luc, à Salbous ( Dufour).

Lathyrus angulatus

Hab. les champs cultivés, à Anduze, les garrigues, à Manduel ; les bois de Broussan.

Lathyrus sphæricus

Hab. les champs cultivés, à Nîmes, Manduel ; les bois, à Broussan, Cygnan, Chartreuse de Valbonne ; dans les châtaigneraies, à Alzon (Dufour), à Anduze.

Lathyrus inconspicuus

Hab. le versant est du Serre-de-Bouquet (Gonnet).

Lathyrus setifolius

Hab. les lieux arides et pierreux à Nîmes, Manduel, Marguerittes, Alais, le Vigan, Anduze.

Scorpiurus subvili.

Hab. les bords des champs et des fossés, à Nîmes, Vaquerolle, Manduel ; les bois de Broussan et Campagne, Anduze.

Hippocrepis emerus (L.) Lassen
ex Coronilla emerus L.

Hab. les bois et les coteaux, à Alais, Saint-Ambroix, Anduze, Alzon ; les bords du Gardon, à la Beaume, à Saint-Nicolas, à Tresques.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Sanilhac – 29 avril 1994
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Coronilla glauca

Hab. les bords du Gardon, dans les bois, entre la Beaume et St-Nicolas.

Coronilla minima L.

Hab. les lieux arides, aux environs du Vigan ; la var. B, les lieux secs et les fentes des rochers, à Saint-Nicolas, la Beaume, Roque-Courbe, près Marguerittes, Bagnols, Alais, le Vigan, Anduze, la Foux, près d’ Alzon.

– La montagne de Tessone, coteau calcaire, bord du bois, au Vigan : 30 juin 1862
– Rochebelle à Avèze, rochers calcaires : Juin (Diomède dét.)
– Lieux arides de la Costère, à Générac : Mai 1890
– Les bois du Pont du Gard : 15 mai 1902
– Collines arides à Beaucaire : 27 mai 1902
– Les garrigues de la route d’Uzès, à Massillon, taillis de chênes yeuses : 11 juin 1891
– Fournès – 29 avril 1994 – Mont-Bouquet : 14 mai 2017
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Coronilla varia

Hab. les bois, les bords des ruisseaux et des rivières, dans tout le département.

Coronilla scorpioides

Hab. les champs cultivés, dans tous les environs de Nîmes, à Alais, Saint-Ambroix, Anduze.

Fournès – 29 avril 1994

Ornithopus perpusillus

Hab. les bois et les pacages, au Vigan, Alzon.

Ornithopus compressus

Hab. les bois et les bords des champs, au mas de Campagne, de Broussan, à la Capelle, à Anduze, au Vigan, à l’Esperou.

Hippocrepis comosa L.

Hab. les lieux arides un peu élevés, à Tresques (Gonnet), le Vigan, l’Esperou, le Serre-de-Bouquet, etc. .

– Les bois au quartier dit Bois noir, Sommières : 24 juin 1889
– Le Vigan, lieux arides : 30 mai 1864
– Garrigues de Nîmes : juin 1889 – Marguerittes, Combe des Bourguignons : 6 mai 2021
– Dions : 4 mai 2022

Hippocrepis glauca

Hab. les terrains maigres, les garrigues et les bois, aux environs de Nîmes, au bois des Espèces, de Cygnan, de Saint-Nicolas, de RoqueCourbe.

Hippocrepis ciliata

Hab. les lieux arides, à Villeneuve-lez-Avignon, dans le bois de Broussan.

Hippocrepis unisiliquosa

Hab. les terrains pierreux, les garrigues, à Bellegarde, à Campestre ( Guan. herb.).

Hedysarum humile

Hab. les garrigues et les terrains maigres, à Montagnac.

Onobrychis viciifolia Scop.
(Onobrychis sativa Lam.)

Hab. cultivée en grand, dans tout le département.

– Embrousquière cultivé (Arigas) : 16 juin 1859 (Diomède)
– Lasbordes : 18 mai 1860
– Culture fourragère, Congénies : 17 avril 1825 – Fournès : 23 mai 2018

Onobrychis supina

Hab. la var. A, les garrigues et les pacages, dans tous les environs de Nîmes, au bois des Espèces, de St-Nicolas ; la var. B, dans le Gard (Le Coq et Lamotte).

Onobrychis caput-galli

Hab. les terrains arides et marneux, à Montagnac, à Tresques (Gonnet) à Villeneuve-lès-Avignon.

CESALPINIÆ

Cercis siliquastrum L.

Hab. naturellement à Sauve, le long du Gardon, à la Beaume, St-Privat, le pont du Gard.

– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019

ROSACEAE
(ex. AMYGDALEÆ)

Amygdalus communis

Hab. cultivé et subspontané, dans toute la région des vignes.

Amygdalus persica.

Hab. cultivé, sous une foule de variétés, dans toute la région des vignes.

Prunus armeniaca

Hab. cultivé, sous plusieurs variétés, dans les jardins et les vignes.

Prunus domestica

Hab. cultivé, sous plusieurs variétés, dans tout le département.

Prunus insititia

Hab. dans les haies, au bord du Gardon, à la Beaume, et dans les pacages, près du petit Rhône, entre le mas du Juge et le grau d’Orgon.

Prunus spinosa

Hab. le bord des fossés des champs et des bois, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Prunus avium

Hab. les bois montagneux, au Vigan, Alzon, Alais, au Serre-de-Bouquet.

Prunus mahaleb L.

Hab. les bois montagneux, les haies et les bords des chemins, au Vigan, à Anduze, Saint-Ambroix, Alzon, Sauve, les bords du Gardon, au pont du Gard, à la Beaume.

– Lieux incultes calcaires à Labouisse (Avèze) : 9 avril 1862 – Nîmes : garrigues de la route d’Uzès entre Maddillan et St Nicolas, sur les rochers, dans les bois : 16 mai 1906
– Planté à Nîmes : mars 1894
– Bois de Valbonne : 19 août 1902
– Bois à St Nicolas : 24 avril 1890
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Poulx, en bordure de sous-bois : 21 mars 2019
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

ROSACEAE

Filipendula vulgaris Moench
exSpiræa fllipendula L.

Hab. les bois, les garrigues et les prairies, dans tout le département.

– Nîmes, le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Spiræa ulmaria

Hab. les prairies humides, le bord des ruisseaux, au Vigan, Alzon, toute la chaine de l’Aigoual.

Spiræa hypericifolia

Hab. parmi les tas de pierres, à Pradines, près de Lanuejols ; indiquée à la Chartreuse de Valbonne.

Geum urbanum

Hab. les haies, les broussailles, le long des murs, dans tout le département.

Geum rivale

Hab. les prés aquatiques, à l’Esperou, à Banahu, à la baraque de Michel.

Geum sylvaticum

Hab. les bois, à Montdardier, Palière, Montvaillant, Toiras, près Anduze, au petit mas de Seine, près Nîmes.

Potentilla fragariastrum

Hab. les bois, au Vigan.

Potentilla micrantha

Hab. au bas des rochers et souvent dans leurs fentes, à Alzon.

Potentilla alba

Hab. les prés montagneux, à l’Esperou (Guan. hort. reg. et herbor.).

Potentilla caulescens L.

Hab. les fentes des rochers, à Anjeou, près Montdardier, à la Foux, près d’ Alzon (Dufour).

– Tessone, Molière, rochers dolomitiques : Juillet (Diomède)
– Les rochers dolomitiques de la Tessone, par-dessus Lasfons : 30 juin 1862
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Potentilla subacaulis

Hab. les rochers, au Serre-de-Bouquet ; les lieux pierreux, à Pouzillac (Gonnet ).

Potentilla opaca

Hab. les lieux pierreux, au valat de la Dauphine, près de l’Esperou, à Banahu.

Potentilla verna

Hab. les pelouses, les pacages, les coteaux secs, dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Potentilla tormentilla

Hab. les bois et les prairies de la plaine et de la montagne, dans tout le département.

Potentilla reptans

Hab. les champs cultivés, les prairies, les pacages, le bord des chemins et des bois, dans tout le département.

Potentilla anserina

Hab. les bords des bois, du Rhône, au Saint-Esprit ; les bords du canal, juillet Sylveréal, et probablement dans tout le département.

Potentilla rupestris

Hab. les lieux pierreux des montagnes et les fentes des rochers, à l’Esperou, au Vigan, à l’Arche, près d’ Anduze.

Potentilla supina

Hab. les champs où l’eau a séjourné pendant l’hiver, aux bords de l’étang de Jonquières, aux bords du Rhône et dans les îles, à Beaucaire.

Potentilla argentea

Hab. les lieux secs, les bois, les bords le département.

Potentilla recta

Hab. les bois et les garrigues, les prés et les pacages, à Cygnan, Campagne, près de Nîmes, à Manduel, à Alais, à Bedouce, sur la route d Aujac.

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Potentilla hirta

Hab. les lieux secs, garrigues et bois, aux environs de Nîmes, à Campagne, à Bouquet, à Anduze.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Comarum palustre

Hab. les prairies tourbeuse, élevées à Gourdouse. près de Concoule.

Fragaria vesca

Hab. les bois et les garrigues, les haies, dans tout le département.

Fragaria collina

Hab. les bois, les garrigues, les haies, dans tout le département.

Rubus cæsus

Hab. les champs cultivés, les vignes et les hermès, dans tout le département.

Rubus nemorosus

Hab. les bois, à la Rougerie, près d’ Alzon, et probablement dans beaucoup d’autres localités du département.

Rubus glandulosus

Hab. les bois, aux environs de Lanuejols, de Meyrueis.

Rubus hirtus

Hab. les bois, à l’Esperou, à Lanuejols, à Salbous ; les haies, au Prunaret, à Aumessas.

Rubus tomentosus

Hab. les terrains incultes, les bords des vignes, les bois, aux environs de Nîmes, de Saint-Gilles, de Bouquet, de Manduel, de l’Esperou.

Rubus collinus

Hab. les lieux arides, au Vigan, Montdardier, l’Esperou, le bois de Salbous, Saint-Ambroix, Anduze, Alais, Manduel, la Chartreuse de Valbonne.

Rubus discolor

Hab. les bords des champs, des fossés et des chemins, dans tout le département.

Rubus thyrsoideus

Hab. les bois, à Broussan, et probablement dans beaucoup d’autres localités du département.

Rubus rhamnifolius

Hab. les haies, les bois, et les bords des champs et des chemins, à Saint-Nicolas, dans les Cévennes.

Rubus idæus

Hab. les bois montagneux de toute la chaîne de l’Esperou.

Rosa trachyphylla

Hab. les bois et les buissons à Broussan, à Aulas, près du Vigan.

Rosa hybrida

Hab. les bois à Alais, à la Chartreuse de Valbonne.

Rosa pimpinellifolia

Hab. les lieux arides: la var. A, aux environs du Vigan ; la var. B, dans les bois de St-Nicolas et du Serre-de-Bouquet ; la var. C, à Campestre ; la var D, à Manduel ; la var. E, à l’Aigoual.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Rosa arvensis

Hab. le long des bois à Alais, à Cavillargues (Gonnet) ; les rochers à Aulas, près du Vigan (Diomède).

Rosa sempervirens

Hab. les haies au bord du Gardon, le long des bois à Alais, Anduze Saint-Ambroix, Alzon, le Vigan, Uzès, Manduel ; la var. B, Manduel, Poulx.

Rosa stylosa

Hab. les haies et le bord des bois dans tout le département.

Rosa alpina

Hab. le bord des bois à l’Esperou, sur la Lozère, commune de Concoule.

Rosa rubrifolia

Hab. au bord de la grotte de Brama-Bioou, près de Camprieux, dans le bois de Longues-Feuilles, à Concoule et probablement sur toute la chaîne de l’Esperou.

Rosa canina

Hab. : la var. A, dans les bois à Concoule ; la var. B, dans tout le département.

Rosa tomentosa

Hab. les haies et le bord des ruisseaux à St-Sauveur, à Concoule.

Rosa rubiginosa

Hab. les bois et les bords des chemins dans tout le département.

Agrimonia eupatoria.

Hab. les haies, les bords des bois et des chemins dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021

Agrimonia odorata

Hab. les prairies et les bords des ruisseaux à Aumessas, près du Vigan. (M. Martin, docteur.)

Poterium dictyocarpum

Hab. les champs cultivés, les prés et les bois dans tout le département.

Poterium muricatum

Hab. les mêmes lieux dans tout le département, comme la précédente.

Poterium magnolii

Hab. les champs cultivés et les terrains arides aux environs de Nîmes Villeneuve-lez-Avignon, Fournès, bois de Cygnan, de Broussan, de Campagne, près Nîmes.

Sanguisorba offlcinalis

Hab. les prairies humides et tourbeuses, au Caylar, à Candilhac, près Nîmes, à Concoule, à l’Esperou, au Vigan.

Alchemilla alpina

Hab. les pacages de l’Aigoual et de toute la chaîne de l’Esperou, de la Lozère, commune de Concoule.

Alchemilla vulgaris

Hab. les pacages et les bois au Vigan, à l’Esperou, Alzon.

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Aphanes arvensis L.
ex Alchemilla arvensis Scop.

Hab. les champs cultivés ou incultes, sur les vieux murs, dans tout le département.

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

POMACEAE

Mespilus germanica

Hab. les bois à Euzet, au Serre-de-Bouquet, à l’Esperou, au Vigan.

Crataegus oxyacantha.

Hab. les bords des fossés, des bois et des chemins dans tout le département.

Crataegus monogyna Jacq.

Hab. les mêmes lieux et porte les mêmes noms vulgaires que le précédent.

– Aulas, haies : 7 mai 1852
– Culture à Bourdic (Uzès) : 4 mai 1873
– Lieux humides, Tessone par dessus Avèze : 23 avril 1862
– Bords des champs, haies aux environs de Sommières : 17 mai 1906
– Montagnes à Valleraugue : septembre 1894
– Patois : Péïrétré, aoubespin, le fruit : poumelta de St Jean ; les haies à Nîmes :1889
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Fournès : 18 avril 2019
– Le Pradel : 20 avril 2024

Crataegus azarolus

Hab. les bois aux environs de Nîmes, notamment à Vaqueirole.

Cotoneaster pyracantha

Hab. spontané dans les bois et les haies à St-Jean-du-Pin, près d’ Alais, à Bouquet.

Cotoneaster vulgaris

Hab. contre les rochers à l’Aigoual, l’ Hort de Diou, la Lozère, près Concoule.

Cotoneaster tomentosa

Hab. dans les bois de la Roquette, à Corconne et sur la Lozère, près Concoule.

Cydonia oblonga Mill.
ex Cydonia vulgaris Pers.

Hab. cultivé dans les jardins et subspontané dans les haies dans tout le département.

– Le Vigan, haies, champs : 26 août 1860 (Diomède) – Bords des champs, fossés à Congénies : avril 1890
– Congénies : 11 août 1899
– Cultivé à Nîmes : 5 avril 1903
– Fournès, dans les fosses : 18 avril 2019

Pyrus communis

Hab. : la var. A, sur le plateau de Blandas dans les environs d’ Alzon, du Vigan et de Lanuejols ; la var., B, dans les bois, au Serre-de-Bouquet.

Pyrus spinosa Forssk
ex Pyrus amygdaliformis Vill.

Hab. : la var A à Alais, St-Ambroix, Anduze, Montfrin, les bois de St-Nicolas, le long du Gardon ; la var. B, à Villeneuve-lez-Avignon.

– Nîmes, le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Pyrus malus

Hab. les bois aux environs du Vigan et les lieux élevés du département.

Pyrus acerba

Hab. les bois aux environs du Vigan, à la Chartreuse de Valbonne.

Sorbus domestica

Hab. les bois dans tout le département.

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Sorbus aucuparia

Hab. les bois montueux aux environs du Vigan, d’Alais, de l’Esperou.

Cézarenque (vers Concoules)

Sorbus hybrida

Hab. les bords rocailleux de la rivière de Dourbie, près du village de ce nom, où les sorbus aria et aucuparia abondent.

Sorbus aria

Hab. les bois montagneux aux environs du Vigan, de Concoule, à la Chartreuse de Valbonne.

– Cézarenque (vers Concoules)
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Sorbus torminalis

Hab. les bois montagneux du département.

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Sorbus chamæmespilus

Hab. les hautes montagnes entre Brama-Bioou et Meyrueis. (Guan. herb.)

Amelanchier ovalis Medik. (ex.Amelanchier vulgaris)

Hab. les bois et les rochers la var. A, aux environs du Vigan le long du Gardon, dans les bois de St-Nicolas, à Anduze, Alais, Ganges ; la var B, aux carrières de Lèques, près de Nîmes. (Boyer.)

– Rochers calcaires, mas Lafabrègue, au-dessus de la chaussée, Le Vigan : 12 avril 1862
– Bois des coteaux calcaires à Goulsou : fl. Avril, fruits : Août (Diomède)
– Collines rocailleuses sèches à Baron : 5 mai 1901
– Bois, garrigues, aux environs de la Calmette : 5 mai 1901
– Bois à St Nicolas : mai 1820
– Garrigues à Fons, près St Mamert : 7 juillet 1895
– Bois du terrain calcaire au Serre de Bouquet : 16 mai 1909
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Euzet : 8 avril 2017
– Mont-Bouquet : 14 mai 2017
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

GRANATÆ

Punica granatum

Hab. les lieux pierreux aux environs du Vigan, entre Bessège et Saint-Ambroix, à Alais et dans la plaine, servant de haies.

ONAGRACEAE
ex ONAGRARIEÆ

Epilobium palustre

Hab. les marais tourbeux sur toute la chaîne de l’Aigoual, sur la Lozère, commune de Concoule.

Epilobium virgatum

Hab. les marais et les bords des fossés aux environs du Vigan, de Nîmes, etc.

Epilobium tetragonum

Hab. les lieux humides, les bords des ruisseaux et des fossés dans tout le département.

Epilobium roseum

Hab. les fossés et le bord des ruisseaux à Alzon, Aulas, Alais, etc.

Epilobium trigonum

Hab. les prairies et les bords des ruisseaux à Aulas, près du Vigan. (Diomède.).

Epilobium montanum

Hab. les bois des montagnes la var. A, aux environs du Vigan, Alzon Alais, etc. ; la var. B, sur toute la chaîne de l’Aigoual.

Epilobium lanceolatum

Hab. les bords des bois et des murs à St-Guiral, à Aumessas.

Cézarenque (vers Concoules)

Epilobium parviflorum

Hab. les prairies humides, les bords des ruisseaux et des fossés, dans tout le département.

Epilobium hirsutum

Hab. le long des fossés et des rivières dans tout le département.

Epilobium angustifolium L. (ex Epilobium spicatum)

Hab. les bois et contre les rochers humides, le long du valat de Brama-Bioou, de la Dauphine, près de l’Esperou et de Camprieux.

Cézarenque (vers Concoules)

Epilobium rosmarinifolium

Hab. le long des ruisseaux, torrents et rivières, au Vigan, à Alzon, Ganges, Alais, Anduze, la Chartreuse de Valbonne.

Oenothera biennis L.

Hab. les lieux sablonneux, les décombres, à Aigues-Mortes, au Vigan ; les bords du Rhône, à Aramon, Coudoulet ; les bords du Gardon, à St-Nicolas, etc. (2)

– Au bord de la rivière au mas Lafabrègue : 23 juillet 1862 – Les dunes aux environs du Grau du Roi : 10 août 1902
– Sables du Gardon à Dions :19 juillet 1894
forma stricta, bords des fossées, des vignes à Aigues-Mortes : 2 août 1902
– Terrains incultes, berges du Vistre près Rodilhan : 12 août 1903
– Bord du Gardon à la Baume : 23 septembre 2019
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Jussiæa grandiflora

Hab. subspontané dans une branche morte du Rhône, à Vallabrègues. ou (2)

Isnardia palustris

Hab. les fossés à Manduel, où elle abonde.

Circæa lutetiana

Hab. les bois humides et les bords des ruisseaux, aux environs du Vigan, d’ Alais, d’ Anduze, etc.

Circæa alpina

Hab. le long du valat de Brama-Bioou et de celui en descendant de la Cereirède, à Banahu.

HALORAGÆ

Myriaphyllum verticillatum

Hab. les fossés à Manduel, dans le Vistre, aux environs de Nîmes, etc. ; la var. B, à Bellegarde, à St-Gilles et dans tous ses environs.

Myriaphyllum spicatum

Hab. les fossés et les canaux à Bellegarde, à Franqueveau, aux environs de Tresques, etc.

HIPPURIDEÆ

Hippuris vulgaris

Hab. les roubines, marais, étangs, à St-Gilles, Bellegarde, etc.

CALLITRICHINEÆ

Callitriche stagnalis

Hab. les fossés et les ruisseaux dans tout le département.

Callitriche platicarpa

Hab. les mêmes lieux que la précédente.

Callitriche verna

Hab. les mêmes lieux que la précédente.

Callitriche hamulata

Hab. : la var. A, dans les eaux du Vigan, de l’Esperou ; la var. B, sur la vase des ruisseaux, aux Pises.

CERATOPHYLLEÆ

Ceratophyllum submersum

Hab. Très communément dans les fossés à Manduel et aux environs de Nîmes.

Ceratophyllum demersum

Hab. les eaux du Vistre près de Nîmes, celles du contre-canal de Beaucaire à Aigues-Mortes.

LYTHRARIEÆ

Lythrum salicaria

Hab. les bords des fossés, des ruisseaux, les prairies humides, dans tout le département ; la var. B, à Tresques (Gonnet).

Lythrum hyssopifolia

Hab. les lieux humides, les bords des fossés dans tout le département.

Lythrum bibracteatum

Hab. les lieux où l’eau a séjourné, au bord de l’étang de Jonquières, à Manduel, à la Capelle (Gonnet), à Marsillargues, Aigues-Mortes.

Lythrum thymifolia

Hab. les lieux où l’eau a séjourné, dans le bois de Broussan, près de Nîmes, au trou du Perussas, à la cabane d’Igonnet, à l’étang de Jonquières, aux environs de Beauvoisin, à Aigues-Mortes.

Lythrum geminiflorum

Hab. les terres humides, autour de l’étang de Jonquières, et entre Tresques et Connaud (Gonnet).

Peplis portula = [lythrum portula (l.) d. a. webb]

Hab. les lieux humides les bords des ruisseaux et des mares, à Dourbie, aux environs du Vigan et , dans toute la partie élevée du département.

Peplis erecta = [lythrum borysthenicum (shrank) litv. ]

Hab. les lieux humides, au trou du Perussas, dans le bois de Broussan, près de la cabane d’Igonnet, dans une mare entre Beauvoisin et Vauvert.

Peplis timeroyi = [lythrum borysthenicum (schrank) litv]

Hab. aux bords des mares à Aigues-Mortes.

TAMARISCINEÆ

Tamarix gallica

Hab. les lieux humides de toute la plaine, plus particulièrement dans les salants, depuis Beaucaire jusqu’à Aigues-Mortes.

Tamarix africana

Hab. les bords de l’étang de Jonquières, aux environs de Sylveréal.

Myricaria germanica

Hab. dans les îles du Rhône, à Beaucaire, à Vallabrègues.

MYRTACEÆ

Myricaria germanica

Hab. les terrains arides, à Anduze, Cannes, Cérignac ; et dans tous les environs d’ Anduze.

CUCURBITACAE

Bryonia dioica Jacq.

Hab. les haies dans tout le département.

– Aulas, haies : Mai (Diomède)
– Haies à Cavaillac Molières : 1er mai 1862
– Cultivé à Palavas, dans les sables : Juillet 1866
Cougourié saouvagé, houbloun
– Les haies à Nîmes : juillet 1888
Fournes – 29 avril 1994 – Mont-Bouquet : 26 mai 2018, 26 juin 2021
– Lussan, plaine de Camellié : 17 mai 2021
– Boucoiran, haies rives du Gardon : 5 octobre 2022
– Forêt de Valbonne : 8 octobre 2023

Ecballium elaterium

Hab. les lieux incultes le bord des habitations, à Nîmes St-Gilles, St-Nicolas et dans toute la plaine.

– Dions : 13 mars 2021

PORTULACEÆ

Portulaca oleracea

Hab. les champs cultivés et les vignes, dans tout le département.

– Montia minor = montia arvensis wallr.

Hab. les lieux frais et humides, aux environs du Vigan, et les lieux élevés du département.

– Montia rivularis = montia fontana l.

Hab. les eaux des terrains granitiques du département.

PARONYCHIEÆ

Polycarpon tetraphyllum

Hab. les lieux cultivés, les bords des haies, dans tout le département ; la var. B, dans les sables maritimes, à Aigues-Mortes.

Loeflingia hispanica

Hab. les lieux sablonneux, au bois de Broussan, près Nîmes ; aux bords du Gardon, à St-Nicolas, à Manduel, à la Capelle.

Telephium imperati

Hab. parmi les débris des rochers, au Serre-de-Bouquet? (Delav.) ; il est abondant aux Alpines près de Saint-Remy.

Paronychia cymosa

Hab. les terrains schisteux, à Génolhac, à Aulas ; sur la route du Vigan, à l’Espérou, au Ranquet.

Paronychia argentea

Hab. les lieux pierreux, sur la montagne de St-Roman, entre Jonquières et Beaucaire (Audibert).

Paronychia polygonifolia

Hab. les terrains granitiques, à l’Espérou, à Alzon, et toute la chaîne jusqu’à St-Guiral ; sur la Lozère près Concoule.

Paronychia capitata

Hab. les collines pierreuses, le long du Gardon, entre Saint-Nicolas et la Beaume, à Blauzac.

Paronychia nivea

Hab. les collines pierreuses, le long du Gardon, entre Saint-Nicolas et la Beaume, à Blauzac, à Villeneuve-lez-Avignon (Palun).

Illecebrum verticillatum

Hab. les terrains sablonneux, frais, les sables granitiques aux environs du Vigan, à Alzon, et dans toute la partie granitique, et schisteuse du département. ou (2)

Herniaria glabra

Hab. les terrains sablonneux dans tout le département.

Herniaria hirsuta

Hab. terrains sablonneux dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Herniaria cinerea

Hab. les terrains sablonneux dans toute la plaine ; les terrains granitiques à l’Espérou, Aumessas ( Martin ).

Herniaria incana

Hab. les lieux incultes ; les bords des chemins aux environs de Nîmes, de Corconne d ‘Aramon, et presque dans toute la partie basse du département .

Catananchegiola littoralis

Hab. les terrains sablonneux dans tout le département.

Cézarenque (vers Brézis)

Corrigiola telephiifolia

Hab. les terrains sablonneux, aux bords des ruisseaux, à Aulas (Diomède ) et à Alzon.

Corrigiola littoralis L.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896

Scleranthus annus

Hab. les lieux cultivés dans tout le département.

● subsp. delortii
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Scleranthus hamosus

Hab. sur le sable au bord des torrents, aux environs de Dourbie (Martin) ; au bord des chemins, à l’Espérou (Diomède ).

Scleranthus polycarpus

Hab. les pacages au bord de la mer, au grau d’Orgon, près d’ Aigues-Mortes.

Scleranthus perennis

Hab. les terrains granitiques et les champs sablonneux de l’Espérou et de Concoule.

Polycnemum arvense

Hab. les terrains sablonneux dans tout le département. .

CRASSULACAE

Crassula tillaea Lest.-Garl.
ex Tillæa muscosa L.

Hab. les terrains sablonneux, aux environs de Nîmes, du Vigan, etc.

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Sedum maximum

Hab. les lieux rocailleux à Alzon, aux environs du Vigan à Corconne, aux bords du Gardon.

Sedum telephium

Hab. les terrains rocailleux aux environs de Nîmes, du Vigan,d’ Alzon, de l’Espérou.

Sedum anacampseros

Hab. les montagnes entre Ganges et Sumène. (Guan. herb.).

Sedum cepæa L.

Hab. les lieux frais et ombragés, les haies et buissons, les bords des ruisseaux, aux environs du Vigan, de Valleraugue, d’Aujac.

– Le Vigan, rochers schisteux humides : juillet 1859 (Diomède)
– Les murs, à Aulas, grotte du plan : 21 juillet 1862
– Vieux murs à l’Arboux (Le Vigan) : Octobre 1862
– Dans un ravin ombragé entre Carsan et la forêt de Valbonne, sol siliceux : 18 août 1902
– Lieux ombragés frais sur l’Aigoual : 5 septembre 1894
– Forêt de Valbonne : 11 juillet 2020

Sedum rubens

Hab. les terrains sablonneux dans tout le département.

Sedum cæspitosum

Hab. les terrains sablonneux., les garrigues des bords du Gardon, les bois de Broussan, de Cygnan, près de Nîmes, et presque dans toute la plaine.

Sedum annuum L.

Hab. les pacages et les rochers à l’Espérou, l’Aigoual, l’Hort-de-Diou.

* Bulletin 1898
– au Villaret (Diomède) : 1863
* Herbier
– Villaret près de Meyrueis, rochers schisteux : 5 juillet 1854 (Diomède)

Sedum villosum

Hab. les bords des ruisseaux, à l’Aigoual, à l’Hort-de-Diou.

Sedum hirsutum

Hab. contre les rochers, aux environs du Vigan et dans toutes les Cévennes.

Sedum album

Hab. les champs arides, pierreux, les vieux murs, dans tout le département.

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Sedum micrantum

Hab. les rochers schisteux au pont de Montdardier, à Avèze. (Diomède.)

Sedum dasyphyllum

Hab. les vieux murs et les lieux rocailleux dans tout le département.

Cézarenque (vers Brézis)

Sedum brevifolium DC

Hab. contre les rochers à l’Hort-de-Diou, près de l’Aigoual.

* Bulletin 1898
– L’Hort de Diou : 14 août 1867
* Herbier
– Hort de Diou, le Vigan : 14 août 1867

Sedum acre L.

Hab. les lieux pierreux, les vieux murs dans tout le département.

– Le Vigan, murailles : 9 juillet 1855 (Diomède) – Les rochers au bord de la route de Sauve à Nîmes : juin 1889 (var sexangulare Godr) – Lussan, bord de route : 19 mai 2018
– Florac, Causse Méjean : 23 juin 2018
– Nimes Courbessac, mas d’Escatte : 30 mai 2019
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Sedum reflexum

Hab. les vieux murs les coteaux pierreux, aux environs de Nîmes de l’Espérou, du Vigan ; la B, les mêmes lieux.

Cézarenque (vers Concoules)

Sedum elegans

Hab. les vieux murs, les rochers et les lieux rocailleux, à Concoule.

Sedum sediforme (Jacq.) Pau
ex Sedum altissimum Poir.

Hab. les vieux murs et les terrains pierreux, aux environs de Nîmes, de Beaucaire, de St-Nicolas, du Vigan, etc.

– Dions : 13 mars 2021

Sedum ochroleucum Chaix.(ex Sedum anopetalum DC.)

Hab. les lieux pierreux aux environs de Nîmes du Vigan, à Villeneuve-lès-Avignon.

– Le Vigan, rochers dolomitiques : juillet 1860 (Diomède)
– Au bord du Gardon à Moussac : 10 juin 1862
– Terrains calcaires, env. d’Alais : 24 juin 1877
– Sables de Gardon, au Pont du Gard : 12 juin 1890
– Lieux pierreux, Sanilhac : 10 juin 2018
– Dions : 13 mars 2021
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Sedum amplexicaule

Hab. les champs sablonneux et pierreux entre la baraque de Michel et Camprieux, et à St-Guiral (Dufour).

Sempervivum tectorum

Hab. sur les vieux murs et sur les toits, aux environs de Nîmes, du Vigan, etc.

Sempervivum arvernense

Hab. les rochers granitiques de l’Aigoual, d’Aire-de-Caouté, du Grand Lirou, et probablement sur toutes les montagnes élevées du département.

Sempervivum arachnoideum

Hab. les rochers du sommet de l’Aigoual, près de l’Espérou.

Sempervivum globiferum

Hab. les rochers du sommet de l’Aigoual.

Umbilicus rupestris (Salisb.) Dandy
(ex Umbilicus pendulinus G.C)

Hab. les vieux murs et les rochers humides dans tout le département.

– Sommières, vieux murs : mai 1888
– Aulas, murailles : 22 mai 1852 (Diomède)
– Murailles, rochers à Nimes : Juin 1889 – Euzet : 8 avril 2017
– Cendras, vieux murs : 30 mars 2019
Dions : 13 mars 2021
– Le Pradel
13 mars 2024

GROSSULARIEÆ

Ribes uva-crispa

Hab. les haies, les bords des bois et lieux pierreux des environs de l’Espérou, d’Alzon et toute cette chaîne de montagnes élevées.

Ribes alpinum

Hab. les haies, les bords des bois et des chemins, à l’Espérou, Alzon, Concoule.

SAXIFRAGEÆ

Saxifraga stellaris

Hab. les lieux humides élevés, à Concoule, à l’Espérou.

Saxifraga clusii

Hab. les lieux humides et ombragés, contre les rochers, sur la route de la Salle à Valleraugue, au Martinet.

Saxifraga cuneifolia

Hab. les bois de Longefeuille, à Concoule.

Cézarenque (vers Concoules)

Saxifraga rotundifolia

Hab. les lieux frais et humides, à l’Aigoual, Dourbie, le long de la route de St-Ambroix, à Villefort.

Saxifraga aspera

Hab. contre les rochers à l’Espérou, à l’Aigoual. (Guan., fl. monspel.)

Saxifraga granulata

Hab. les prés des montagnes, à Anduze, à l’Espérou, à Concoule.

Saxifraga tridactylites L.

Hab. les champs sablonneux, les vieux murs, dans tout le département.

– Mas Lafabrègue, champs cultivés, rochers, mousses – 20 mars 1862
– Aulas, murailles – Avril
– Dans un champ cultivé, à Congénies – 2 avril 1902 (B2051)
– Sur un vieux mur, molasse coquillère, près de l’église à Aujargues – avril 1889 (B2050)
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019
– Boucoiran, rive doite du Gardon à hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Gorges du Gardon, la Baume, rive droite : 9 mars 2023

Saxifraga prostii

Hab. contre les rochers et les vallons pierreux à l’Espérou, à Concoule.

Cézarenque (vers Brézis)

Saxifraga pubescens

Hab. contre les rochers d’Enjeou, près de Montdardier ; de la Tessonne, près du Vigan.

Saxifraga muscoides

Hab. contre les rochers à St-Guiral (Gouan herb.), à l’Espérou (Guau, hort. reg. sub nomine S. cœspitosa).

Saxifraga hypnoides

Hab. les rochers et les murs à l’Espérou, à Aulas ; la var. B, à Aulas. (Diomède.)

Saxifraga aizoon

Hab. les rochers à l’ Hort de Diou et à l’Aigoual.

Chrysosplenium alternifolium

Hab. les rochers humides aux environs du Vigan et de Valleraugue.

Chrysosplenium oppositifolium

Hab. les rochers humides et le bord des ruisseaux aux environs du Vigan, d’ Alzon, etc.

Cézarenque (vers Concoules)

APIACEAE (ex OMBELLIFERÆ)

Daucus carota L.

Hab. : la var. A, dans tout le département ; la var. B, les lieux arides, à Cervillère, près de Lanuejols. (2)

– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Nîmes, Terres de Rouvière : 1er juillet 2022

Daucus maritimus

Hab. les pacages de tout le littoral du département. (2)

Orlaya grandiflora

Hab. les champs et les vignes dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Orlaya platycarpos

Hab. les champs et les vignes dans toute la plaine, aux environs du Vigan, de Blandas, d’Alzon,

Orlaya maritima

Hab. les sables maritimes sur tout le littoral du département.

Turgenia latifolia

Hab. les champs cultivés, aux environs de Nîmes, du Vigan, d’Alzon.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Caucalis daucoides

Hab. les champs et les vignes dans tout le département.

Caucalis leptophylla

Hab. les champs et les lieux arides aux environs de Nîmes, du Vigan, de Villeneuve.

Torilis anthriscus

Hab. les haies et. les bords des fossés et des chemins dans tout le département.

Torilis arvensis (Huds.) Link
ex Torilis helvetica Gmel.

Hab. les haies et. les bords des fossés et des chemins dans tout le département. ; la var. A dans les champs arides.

– Alzon, champs : août (Diomède)
– Le Vigan, bords des chemins : juin-juillet (Diomède)
– Valleraugue : 14 août 1867
– Champs cultivés, Sommières : 11 juillet 1890
– Nîmes, le Mont-Duplan : 21 mai 1895
– Les lieux arides à Nîmes : 26 juin 1890
– Lieux arides, bords des champs à Nîmes : 1er juillet 1889
– Camprieu : septembre 1895
– Poulx, bords des champs : 10 juin 2019

Torilis heterophylla

Hab. les bois et les garrigues aux environs de Nîmes, du Vigan, etc.

Torilis nodosa

Hab. les bois et le bord des champs aux environs de Nîmes, de St-Gilles, du Vigan.

Coriandrum sativum

Hab., cultivé en grand, dans les champs et les jardins, souvent subspontané dans les moissons.

Thapsia villosa L.

Hab. les bois et les garrigues au chemin d’ Uzès, aux environs du Vigan.

– Garrigues, chemin d’Uzès à Nîmes, au dessus du Pont St Nicolas : 1831 – Bois entre Massillan et St Nicolas, quartier des Miégérines, Nîmes : 9 mai 1902 – Poulx : 28 mai 2014
– Sanilhac : 10 juin 2018
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Laserpitium latifolium

Hab. les bois et les rochers : la var. A, à Concoule ; la var. B, à l’Espérou, à Lafoux, près d’Alzon.

Cézarenque (vers Concoules)

Laserpitium nestleri

Hab. les bois montagneux et les terrains pierreux à Alzon, Campestre, Camprieux, Salbous.

Laserpitium gallicum

Hab. les montagnes arides, aux bords du Gardon, aux environs de Nîmes, au Serre-de-Bouquet, à Navacelle, près d’Alzon, aux environs du Vigan.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Laserpitium siler

Hab. les lieux pierreux et contre les rochers aux environs du Vigan, à Montdardier, à Lafoux.

Laserpitium panax

Hab. les bois de l’Aigoual. (Guan. herb.)

Levisticum offlcinale

Hab. les pacages et les prairies à l’Espérou (Guan. h. reg.), dans une île du Rhône, vis-à-vis Vallabrègues.

Bifora radians M.Bieb.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Angelica sylvestris L.

Hab. les prés humides et les bords des ruisseaux au Vigan, à Aumessas, l’Aigoual, bords du Gardon.

– Aulas, bords des canaux : 4 septembre 1853 (Diomède) – Ruisseau des montagnes à Concoules : 4 septembre 1902 Aigoual, bord d’un ruisseau : 12 août 2017

Angelica pyrenæa

Hab. les prairies tourbeuses de l’Espérou et de Concoule.

Anethum graveolens

Hab., cultivée, dans les champs, puis, spontanée, dans les moissons de la plaine du département.

Peucedanum offlcinale

Hab. les bois, à Beaucaire, le long du chemin de fer, près du tunnel ; le bois de la Devèze, près St-Vincent.

Cervaria rivini Gaertn
ex Peucedanum cervaria Lap.

Hab. les bois dans tout le département.

Peucedanum cervaria Lap.
– St Laurent, coteaux calcaires – 3 septembre (Diomède)
– Par dessus la tuilerie d’Avèze – 26 août 1862
– Bois de Massargues (Uzès) : 24 septembre 1862
Peucedanum cervaria Lap.
– Junas, bois et champs – septembre 1869 (B2122)
– Bord d’un champ au pied des coteaux à Calvisson – septembre 1891 (B2123)
– La forêt de Valbonne – 20 août 1902 (B2121)
– Bois aux environs de St André de Roquepertuis, vallée de la Cèze – 23 août 1902 (B2124)
– Montignargues, sous-bois – 28 juin 2016

Peucedanum oreoselinum

Hab. les bois aux environs du Vigan, dans le bois de Salbous, près d’Alzon.

Peucedanum alsaticum

Hab. les prairies à Méjane, les bords du Rhône à Coudoulet.

Peucedanum venetum

Hab. les bois à la chartreuse de Valbonne, à Pouzillac, les bords du Rhône à Coudoulet.

Peucedanum ostrutium

Hab. les prairies et les bords des ruisseaux à Concoule, les bois à l’Aigoual.

Ferula nodiflora

Hab. les lieux pierreux et escarpés, au bord du Gardon, au moulin de la Beaume, à Anduze, à St-Nicolas.

Pastinica sativa

Hab. : la var. A, le long des champs le long des haies dans tout le département ; la var B, cultivée dans les champs les jardins potagers comme alimentaire: celle-ci est connue sous le nom vulgaire de pastenade, en patois, pastanarga. (2)

Pastinica urens

Hab. les prairies et les bords des ruisseaux, au Vigan et dans ses environs, à Sauve. (2)

Heracleum lecokii

Hab. : la var. A, dans les prairies, aux environs du Vigan, à Montdardier, Alzon, Aumessas, Concoule ; la var. B, à Concoule. (2)

Heracleum sphondylium

Hab. les prairies à Concoule, où elle est rare. (2)

Tordylium maximum

Hab. les lieux incultes, les haies, les bords des champs, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Meum athamanticum

Hab. les prairies et les pacages, à l’Espérou et aux environs de Concoule.

Silaus pratensis

Hab. les prés dans tout le département.

Athamanta cretensis

Hab. sur les rochers, à l’Espérou et sur la route de Meyrueis.

Seseli tortuosum

Hab. les lieux arides et pierreux, aux environs de Nîmes, de Beaucaire, St-Gilles, Villeneuve-lez-Avignon.

Seseli longifolium L.
ex Seseli elatum L.

Hab. les lieux pierreux et rocailleux, aux bords du Gardon, à Nîmes, Uzès, Tresques, Bagnols, Beaucaire, Anduze, St-Ambroix, Alais. (2)

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Seseli montanum

Hab. les lieux secs et pierreux dans tout le département.

Seseli coloratum

Hab. les bois à la Chartreuse de Valbonne, à Pouzillac. (2)

Seseli libanotis

Hab. les bois à Salbous et à Campestre. (Goan herb.) (2)

Foeniculum vulgare

Hab. les lieux arides et pierreux dans tout le département.

– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Æthusa cynapium

Hab. les champs cultivés, les haies, les décombres, aux environs du Vigan, d’Alzon, d’ Aulas.

Oenanthe pimpinelloides

Hab. les prairies et les bois de Cygnan, de Campagne, de Candillac, à Anduze.

Oenanthe lachenalii

Hab. les marais et les prairies aquatiques, à St-Laurent, Bellegarde, StGilles.

Oenanthe peucedanifolia

Hab. les prairies humides à Génolhac, à Concoule.

Oenanthe flstulosa

Hab les marais et les fossés dans toute la plaine du département.

Oenanthe phellandrium

Hab. les marais et les fossés à Nîmes, Manduel, Aigues-Mortes, etc.

Bupleurum rotundifolium

Hab. les champs cultivés, aux environs du Vigan, d’Ieuset, de St-Laurent.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Bupleurum protractum

Hab. les moissons, aux environs de Nîmes, d’ Anduze, d’ Uzès.

Bupleurum ranunculoides

Hab. contre les rochers d’ Anjeou, près de Montdardier.

Bupleurum praealtum L.
ex Bupleurum junceum L.

Hab. les lieux secs et stériles, aux environs du Vigan, à Blandas, Saint-Ambroix, Alais, au Serre-de-Bouquet, au pont du Gard.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Bupleurum tenuissimum

Hab. les lieux stériles aux environs de Nîmes, de Générac, de Blauzac, de Tresques, d’ Aigues-Mortes.

Bupleurum glaucum

Hab. les pacages sablonneux, à Aigues-Mortes, à la Fosse, prèsSt-Gilles, parmi les salicornes.

Bupleurum baldense Turra
ex Bupleurum aristatum Bartl.

Hab. les lieux arides aux environs du Vigan, à l’Espérou, à Nîmes, Aigues-Mortes.

Bupleurum aristatum
– Garrigues à Congénies : 3 juin 1899
– Garrigues à Nîmes : 4 juin 1891
– Poulx : 24 avril 2014
– Mont Bouquet : 10 juin 2018
– Sanilhac : 13 juin 2019

Bupleurum rigidum L.

Hab. les lieux secs et stériles, les bois et les garrigues aux environs de Nîmes, du Vigan, d’ Anduze.

– Les terrains secs du bois le mas Jourdan à Collorgues (Uzès) : 31 août 1871
– Bois de Massargues : 24 septembre 1862
– Bois des Espesses, à Nîmes : juillet 1889 – Sanilhac, en garrigues : 8 juin 2018
– Mont Bouquet : 4 juillet 2020
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Bupleurum falcatum

Hab. les fentes des rochers aux environs du Vigan, à Salbous, à Brama-Bioou, à Dourbie.

Bupleurum fruticosum L.

Hab. les lieux stériles, montagneux, dans tout le département.

– Aux pieds des grands rochers du Serre de Bouquet, près d’Alais, versant Sud : Juillet 1863 – Bramabiou : 6 septembre 1894
– Garrigues Nîmes : Mai 1888
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Poulx : 13 juin 2019
– Nimes, mas d’Escattes : 7 avril 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Sium latifolium

Hab. les fossés à Bellegarde, à St-Gilles et dans le Vistre.

Berula angustifolia

Hab. les fossés dans tout le département.

Pimpinella magna

Hab. les bois de Salbous et des environs d’Alzon.

Pimpinella saxifraga

Hab. les bois, les pelouses et les bords des chemins, dans tout le département.

Pimpinella tragium

Hab. les bois de St-Nicolas, de la Chartreuse de Valbonne.

Bunium verticillatum

Hab. les prairies tourbeuses, les bois humides, à l’Espérou, à Concoule.

Bunium carvi

Hab. les prairies et les champs cultivés sur toute la chaîne de l’Espérou, à Concoule.

Bunium bulbocastanum

Hab. les champs et les prairies, aux bords du Gardon, à la Beaume, à Uzès, à Alzon, au Vigan.

Ægopodium podagraria

Hab. les bois de Salbous, de l’Espérou ; les haies à Ganges, à Sumène, au Vigan.

Ammi majus

Hab. les champs cultivés, aux environs de Nîmes, de Manduel, d’ Anduze.

Ammi visnaga

Hab. les terrains salants à Bellegarde, à St-Gilles et à Aigues-Mortes.

Sison amomum

Hab. les haies et les lieux humides et ombragés, à St-Gilles, à Villeneuve-lès-Avignon, aux environs du Vigan. (2)

Falcaria rivini

Hab. les champs cultivés, les bords des bois et des chemins, aux environs de Nîmes, à Caveirac, à St-Nicolas, à Beaucaire.

Ptychotis heterophylla

Hab. les lieux arides et pierreux, à Roque-Courbe ; près de Marguerittes, à Villeneuve-lez-Avignon, à Alais, à St-Ambroix.

Helosciadium nodiflorum

Hab. les fossés et les ruisseaux dans tout le département.

Helosciadium repens

Hab. le long de la rivière de Sumène.

Trinia glauca (L.) Dumort.
ex Trinia vulagaris Dec.

Hab. les terrains arides, les garrigues, dans tout le département.

Trinia vulgaris Dec.
– Nîmes, garrigues : 20 juillet 1852 (Diomède)
– Les prairies de la baraque de Michel : 1er août 1890
– Pelouses sèches à Blandas : 20 mai 1862
– Sommières, les bois : 1885
Trinia vulgaris Dec.
– Garrigue nimoise, bois : juin 1922
– Garrigues de Nîmes, lieux très secs : juin 1890
– Bois de calcaire barrémien, entre Massillan et St Nicolas : 4 juin 1922
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 1922

Petroselinum segetum

Hab. les champs cultivés et humides, à Bellegarde, St-Gilles.

Petroselinum sativum

Hab. subspontané dans les fentes des rochers, aux bords du Gardon, au mas Charlot, à Sauve ; elle est généralement cultivée sous plusieurs variétés. (2)

Apium graveolens

Hab. les prairies humides et marécageuses de St-Gilles, Bellegarde, Aigues-Mortes.

Scandix pecten-veneris

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

– Terrains cultivés, Sommières, Le Vigan, Avèze, Molières : 25 avril 1862
– Mas Lafabrègues, pelouses calcaires, Le Vigan : 30 mars 1865
Patois : Agüyetta
– Olivettes, partout à Nîmes : avril 1889
– Partout à Nîmes : 5 mai 1922
– Collines à St Hippolyte du Fort : 8 mai 1902
Fournès – 29 avril 1994 – Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Marguerittes, combe du Bourguignon : 6 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Garrigues de Poulx : 4 mars 2024

Scandix hispanica

Hab. les champs cultivés à Villeneuve-lez-Avignon, à la descente de Pouls, à la Beaume.

Scandix australis

Hab. les champs cultivés maigres et les vignes aux environs de Nîmes, à Campestre.

Anthriscus vulgaris

Hab. les lieux frais, le voisinage des habitations, aux environs du Vigan, à la Grandès-Basse, près de St-Guiral.

Anthriscus cerefolium

Hab., cultivée, dans les jardins, pour l’usage domestique ; quelquefois subspontanée dans le voisinage des habitations.

Anthriscus sylvestris

Hab. les bois, les prairies humides la var. A, au pont du Gard, à la Beaume, au Vigan, à l’Espérou ; la var. B, à Aulas (Diomède).

Conopodium denudatum

Hab. les bois et les prés secs, au Vigan, l’Aigoual, Alzon, Alais, Anduze.

Chærophyllum aureum

Hab. les bois et les prairies sur la Lozère, commune de Concoule ; et dans l’île de la Barandonne, au Pont-St-Esprit.

Chærophyllum hirsutum

Hab. les prairies humides, les bords des ruisseaux, a Valleraugue, à l’ Aigoual, à Alzon, à Concoule.

Chaerophyllum temulum L.

Hab. les haies, les lieux incultes, les décombres, dans tout le département.

– Galary près d’Arphy, bords des champs, endroits ombrageux : 15 juin 1863 (Diomède) – Bords du Vidourle à Aubais : 6 mai 1923
– Bords du Vistre, dans la plaine de Nîmes où il abonde : Juin 1890
– Forêt de Valbonne : avril 2019

Molopospermum peloponnesiacum (L.) W.D.J. Koch
ex Molopospermum cicutarium DC.

Hab. les rochers escarpés de l’Aigoual, le bois de Longuefeuille, à Concoule.

Molopospermum cicutarium DC.
– Le bois de Longuefeuille à Concoule – 4 septembre 1902
– Aire de Côte à l’Aigoual : 20 juillet 2013

Echinophora spinosa

Hab. les sables maritimes, à Aigues-Mortes, au Grau.

Smyrnium olusatrum

Hab. les lieux ombragés, à Anduze, à Corconne, aux environs de Nîmes.

Conium maculatum

Hab. les décombres, le voisinage des habitations, aux environs du Vigan, à Alzon, à Camprieux, à la Bruyère, etc.

Cachrys lævigata

Hab. les fentes des rochers aux bords du Gardon, entre St-Nicolas et le mas Charlot, et le long de la Grand’Combe, près le mas de Seines.

Hydrocotyle vulgaris

Hab. les prairies aquatiques, les marais, à St-Gilles, à Bellegarde, à l’étang de Pujaut.

Eryngium campestre

Hab. : la var. A, les lieux arides dans tout le département ; la var B a été trouvée une seule fois à Villeneuve-lez-Avignon par M. Palun ; depuis elle est cultivée au jardin des plantes à Avignon.

– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Poulx – 13 juin 2019

Eryngium maritimum

Hab. les sables maritimes sur tout le littoral du département.

Sanicula europæa

Hab. les bois et les prairies humides, aux environs du Vigan, à la Chartreuse de Valbonne.

ARALIACAE

Hedera helix L.

Hab. le long des vieux murs et contre les arbres dans tout le département.

– Le Vigan, contre les vieux murs : fruits, janvier 1863
– Sur les vieux murs, Le Vigan : fleurs, 18 août 1862
– Vieilles murailles, au parc de Campagne : 18 mai 1901
– Dions : 11 janvier 1874
– Vieux murs à Congénies
var hybernica Hort. Lierre d’Irlande :
– Culture ornementale à Nîmes : 12 avril 1895
A feuilles quinquelobées
– Mur du parc de Campagne : 12 mai 1901
– Assez commun sur les vieux murs, le tronc des vieux arbres : floraison, septembre.
– Dions : 13 mars 2021

CORNEÆ

Cornus mas

Hab. les bois montueux, à Alais, au Serre-de-Bouquet, à la Beaume, à la Chartreuse de Valbonne, au bord du Gardon.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– Forêt de Valbonne : 23 mars 2024

Cornus sanguinea

Hab. le long des fossés, les haies et les bois dans tout le département.

LORANTHEÆ

Viscum album

Hab. parasite, sur les pommiers, les frênes, au Vigan, à Alzon, à Milhaud.

CAPRIFOLIACEÆ

Adoxa moschatelina

Hab. les lieux frais et ombragés aux environs du Vigan, sur toute la chaîne de l’Espérou.

Sambucus ebulus L.

Hab. les bords des chemins, des fossés et quelquefois les champs cultivés, dans tout le département.

Etang de la Capelle – 1er 1988

Sambucus nigra L.

Hab. les haies, les bois, dans tout le département.

– Spontané dans le ravin des Espéluques à Dions : 18 mai 1864 – Haies à Nîmes : Mai 1922
– Nîmes dans un mur bordant un jardin à la Tour de l’Evêque (var. laciniata) : juin 1889
– Haies, fossés, bords des cours d’eau à Nîmes : 27 mai 1906
– Poulx, en terrain frais et ombragé : 24 avril 2021

Sambucus racemosa

Hab. les bois sur toute la chaîne de l’Espérou.

Viburnum tinus L.

Hab. les lieux pierreux et les bois aux bords du Gardon, à la Beaume, au pont du Gard, au Vigan, à Anduze.

– Sommières, bois de Paris : 16 mai 1878
– Le Vigan, subspontané : 8 avril 1860
– Les garrigues de Nîmes : mai 1888 Sanilhac – 29 avril 1994 – Garrigues à Poulx : 20 avril 2017
– Mont-Bouquet : 30 mai 2017
– Mas Escattte, Courbessac : 30 mai 2019
– Dions : 13 mars 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Viburnum lantana

Hab. les bois dans tout le département.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Viburnum opulus

Hab. les haies les bois aux environs de Nîmes, les bords du Vistre, au moulin du Pin.

Lonicera implexa

Hab. les bois, contre les rochers, aux environs de Nîmes, du Vigan, d’ Anduze, de St-Ambroix, de Tresques, d’ Uzès.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Lonicera etrusca

Hab. les haies et les bois dans tout le département.

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Lonicera periclymenum

Hab. les haies et les bois dans tout le département.

Lonicera xylosteum

Hab. les haies, les bois des montagnes, au Vigan, Alzon, Montdardier, Alais, Anduze, etc.

Lonicera nigra

Hab. les bois de Longues-Feuilles, près Concoule, et de l’Aigual, près l’Espérou.

Lonicera alpigena

Hab. le bois de Longues-Feuilles, près Concoule.

RUBIACEÆ

Rubia peregrina

Hab. les bords des fossés et les lieux pierreux aux environs de Nîmes, d’ Alais, de St-Ambroix, d’ Anduze, du Vigan, de Concoule, d’ Aigues-Mortes.

Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac) – Dions : 13 mars 2021

Rubia tinctorum

Hab. cultivée en grand, dans les champs ; de là, subspontanée, dans les haies, dans toute la plaine du département.

Fournès – 29 avril 1994

Galium cruciata

Hab. les haies et les prairies dans toute la partie élevée du département.

Galium pedemontanum

Hab. les anfractuosités des rochers à l’ouest du cap de Coste, en montant du côté d’ Arphy

Galium rotundifolium

Hab. le bois de St-Sauveur, non loin de Camprieux.

Galium glaucum

Hab. les bois à la Chartreuse de Valbonne, près Bagnols.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Galium verum

Hab. Les prairies, les bords des champs, les pacages dans tout le département.

Galium elatum

Hab. les haies, les prairies et les bois dans tout le département.

Galium erectum

Hab. particulièrement les terrains incultes et secs dans tout le département ; la var. B, contre les murs à Molière, près du Vigan (Diomède).

Galium corrudifolium Vill.
ex Galium corrudæfolium Vill.

Hab. les lieux secs et arides, contre les murs et les rochers à Manduel, Nîmes, Gaujac, Campestre, Montdardier, Serre-de-Bouquet, St-Ambroix.

– Terrains rocailleux à la Coste, Aubussargues : 10 juillet 1867
– Cocarras près de Montdardier, lieux arides calcaires : 11 juillet 1855
– Rochers au Serre du Bouquet : 16 mai 1909
– Les garrigues de la route d’Uzès, aux environs de Massillan : 1er juin 1902
– Garrigues à Congénies : 31 mai 1899
– Les garrigues de Nîmes : 31 mai 1890
– Mont-Bouquet : 14 mai 2017

Galium prostii

Hab. les bois et les lieux pierreux, à Salbous, près d’Alzon, le long du valat de Brama-Bioou.

Galium myrianthum

Hab. le long du valat de Brama-Bioou, près Camprieux.

Galium collinum

Hab. les terrains incultes et secs, à Alais, Uzès, Manduel, Tresques ; les terrains granitiques, sur la route du Vigan à l’Espérou.

Galium scabridum

Hab. les terrains secs et arides aux environs du Vigan.

Galium timeroyi

Hab. les terrains arides aux environs de Nîmes, à Manduel, au Vigan, à Alzon.

Galium implexum

Hab. les collines sèches aux environs de Nîmes, d’ Alais, et dans les fentes des rochers, à la Tessone, à Molière (Diomède), la var. glabre.

Galium intertextum

Hab. les collines sèches, au bois de Broussan, près Nîmes, au Serre-deBouquet, Montdardier, Génolhac.

Galium sylvestre

Hab. les coteaux arides les rochers à Trêves au cap de Coste près de l’Espérou, aux environs Concoule.

Galium commutatum

Hab. les collines sèches et les bois, au cap de Coste, près l’Espérou, à St-Sauveur.

Galium commutatum

Hab. les bords des champs et des bois à l’Espérou, Valleraugue, Aumessas, Salbous ; dans les prairies, à Dourbie, à Concoule.

Galium pusillum

Hab. au pied des rochers, à Villeneuve-lez-Avignon (Palun).

Galium palustre

Hab. les marais et les fossés dans tout le département.

Galium elongatum

Hab. les fossés et le contre-canal à Bellegarde, à St-Gilles.

Galium debile

Hab. dans les fossés à Manduel, à Tresques (Gonnet).

Galium uliginosum

Hab. les prairies humides et tourbeuses aux environs de la Dourbie et dans les haies fraîches à Camprieux.

Galium divaricatum

Hab. les bois de Cygnan près Nîmes ; les pacages et les rochers humides à l’Espérou, Montdardier, Molière, Aumessas, Alzon.

Galium parisiense

Hab. : la var. A, les lieux secs dans tout le département ; la var. B, dans les champs cultivés, maigres, aux environs de Nîmes, de Manduel, d’ Uzès, du Vigan, d’Alzon.

Galium decipiens

Hab. terrains sablonneux et incultes aux environs de Nîmes, de Manduel, de Tresques, du Vigan, de Montdardier.

Galium aparine L.

Hab. les haies et le bord des fossés dans tout le département.

– Le Vigan, champs : juillet (Diomède)
– Au bord des haies à Garrigues : 30 mai 1864
– Nîmes, haies : 12 juin 1892
– Vieux murs et bords des champs, St Jean du Pin : 30 juin 1877
– Sanilhac : 10 juin 2018
– Dions : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Galium spurium

Hab. : les var. A et B, aux bords des roubines parmi les broussailles, aux environs de St-Gilles ; la var. C, dans les pacages salants au pied des salicornes, à la campagne de la Fosse, près St-Gilles.

Galium tricorne

Hab. les champs cultivés dans tout le département ; la var. B, aux environs du Vigan.

Galium verticillatum

Hab. les terrains arides, contre les rochers, à Blandas, près du Vigan Villeneuve-lez-Avignon.

Galium murale

Hab. les pacages salants au pied des salicornes, à Aigues-Mortes, à Sylveréal, à la Fosse, près St-Gilles.

Vaillantia muralis

Hab. les lieux pierreux et sur les murs aux environs de Nîmes, de Bellegarde, d’ Aigues-Mortes, de St-Nicolas, du Vigan, d’ Alais, d Anduze.

Asperula odorata

Hab. les bois sur toute la chaîne de l’Espérou et les montagnes voisines.

Asperula cynanchica L.

Hab. les pelouses sèches-dans tout le département.

– St Paul, près du Vigan, rochers : 12 juillet 1859 (Diomède) >- Les bords des champs, St Maurice : septembre 1872
– Pelouses des bords des champs et chemins à Congénies : août 1889
– Collorgues : 25 sepptembre 2021
– Poulx : 20 octobre 2021

Asperula tinctoria

Hab. le bois de Salbous, près d’Alzon.

Asperula arvensis

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Sherardia arvensis

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Crucianella maritima

Hab. les sables maritimes à Aigues-Mortes.

Crucianella angustifolia

Hab. les lieux stériles aux environs de Nîmes, du Vigan, d’ Uzès, de St Gilles.

VALERIANEAE

Centranthus angustifolius

Hab. les collines pierreuses, les fentes des rochers, à Corconne, Anduze, Alais, Gange, St-Hippolyte, au Vigan.

Centranthus ruber (L.) DC

Hab., subspontané sur les murs et dans les fentes des rochers, à l’Espérou, à la Chartreuse de Valbonne.

– Vieilles murailles, murs, rochers, Nîmes : juin 1922
– Bords des rochers, environs de Bordezac : 8 juillet 1877
– Subspontané sur les vieux murs, Avèze, près du Vigan : 13 août 1876 (L. Anthouard)
– Terrains cultivés, Nîmes : mai 1873
– La Fontaine de Nîmes, naturalisé : juin 1889
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Etang de la Capelle : 11 août 2020
– Nîmes, le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– La Baume, Poulx : 11 septembre 2021
– Nîmes, Vacquerolles : 26 mars 2022

Centranthus calcitrapa

Hab. les lieux arides au Vigan, à Alais, Anduze, St-Ambroix, Nîmes, Aigues-Mortes.

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Valeriana officinalis

Hab. les bois humides, les bords des ruisseaux. au Vigan, à Alzon, à l’Espérou, à Anduze, et toute la partie élevée du département.

Valeriana dioica

Hab. les prairies tourbeuses de l’Espérou, St-Guiral, baraque de Michel, Concoule.

Valeriana tuberosa L.

Hab. les lieux stériles les garrigues, aux environs de Nîmes, du Pont du Gard, , les pacages à Campestre.

– Lieux pierreux à Blandas : 20 mai 1862
– Falguière, Montdardier, paturages secs : 6 juin 1855
– Salbous (Gard)
– Le bois des Espesses, près Nîmes : 17 mai 1888
– Bois aux environs du Pont du Gard : 16 avril 1871
– Le bois des Espesses, lieux secs, Nîmes : 24 avril 1890
– Garrigues de Poulx : 11 avril 1873
– Garrigue nimoise à Massillan : 1er mai 1922
Sanilhac – 29 avril 1994 – Garrigues de Poulx : 10 avril 2017

Valeriana tripteris

Hab. les fentes des rochers à Arphi, à Alzon, à l’Espérou, aux environs d’ Anduze, à Concoule.

Cézarenque (vers Concoules)

Valerianella locusta (L.) Laterr.
ex Valerianella olitoria Poil.

Hab. les moissons dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Valerianella locusta f. carinata (Loisel.) Devesa
ex Valerianella carinata Loisel.

Hab. les champs cultivés aux environs de Nîmes, du Vigan.

– Dions : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Valerianella dentata (L.) Pollich
ex Valerianella auricula DC.

Hab. les champs cultivés, à Aigues-Mortes, Bellegarde, au Vigan, à Alzon.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Valerianella pumila

Hab. les champs cultivés à Nîmes, au Vigan, à Anduze, etc.

Valerianella echinata

Hab. les champs cultivés aux environs de Nîmes, du Vigan, de Villeneuve-lès-Avignon.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Valerianella puberula

Hab. les terrains sablonneux, au mas de M. Donzel, près de la route de St-Gilles.

Valerianella morissonii

Hab. les champs cultivés aux environs du Vigan, d’Alzon, d’ Arphy, d’ Aumessas.

Valerianella eriocarpa

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

Valerianella coronata

Hab. les champs cultivés aux environs de Nîmes, d’ Aigues-Mortes, d’ Alais, d’ Anduze, de St-Ambroix, du Vigan.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Valerianella discoida

Hab. comme la précédente.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

DIPSACEÆ

Dipsacus sylvestris

Hab. les bords des fossés et les lieux incultes dans tout le département.

Dipsacus laciniatus

Hab. les bords des ruisseaux à Alzon.

Dipsacus fullonum

Hab., cultivé en grand, dans toute la plaine du département, souvent subspontané.

Cephalaria syriaca

Hab. les champs cultivés aux environs d’ Anduze, à Blauzac.

Bulletin 1898 : Garrigues près d’Uzès, 14 juin 1866
Herbier
– Les champs cultivés à Garrigues : 25 juin 1867
– Terrains calcaires à Garrigues : 14 juin 1866

Cephalaria leucantha Schrad

Hab. les lieux montueux et pierreux aux environs de Nîmes, d’ Alais, d’ Anduze, de St-Ambroix, du Vigan, de Beaucaire.

Knautia hybrida

Hab., les 2 var., les champs cultivés aux environs de Nîmes, de Villeneuve lez Avignon, du Vigan, d’ Anduze ; elle est rare dans ces deux dernières localités.

Knautia arvensis

Hab. les champs cultivés, les prairies aux environs du Vigan, de l’Espérou. de Génolhac, d’ Alais.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Knautia dipsacifolia

Hab. les bois et le bord des ruisseaux des montagnes, à l’Espérou, au valat de la Dauphine, à Dourbie et à Rocavie.

Knautia collina

Hab. les bois et les champs incultes à la Chartreuse de Valbonne, à StMichel, à la Bruyère, k Tresques, au Serre-de-Bouquet.

Scabiosa stellata

Hab. sur les hauteurs pierreuses à Villeneuve-lez-Avignon.

Scabiosa maritima

Hab. toute la plaine et les montagnes peu élevées du département.

Scabiosa columbaria

Hab. les prés, les bois, les bords des ruisseaux au Vigan à l’Espérou, à Alzon, à Concoule.

Scabiosa gramuntia

Hab. les lieux secs et arides aux environs de Nîmes, à Tresques, à Manduel, à Comps, à Alais, aux environs du Vigan.

Scabiosa succisa

Hab. les prairies et les pacages humides, le bord des fossés, dans tout le département.

SYNANTHEREÆ

Eupatorium cannabinum L.

Hab. les bords des fossés, les pacages marécageux dans tout le département ; la var B, au bord du Rhône,au pont St-Esprit.

– Serres, Bréau, bords des ruisseaux : 31 juillet 1859 (Diomède)
– Bord de l’Arre, mas Lafabrègue, Le Vigan : 31 juillet 1861
– Le ruisseau de Corbières près Junas : août 1889 – Bord du Bourdic, au lavoir d’Aubussargues : 25 septembre 2021

Adenostyles albifrons

Hab. les bords des ruisseaux et les lieux humides des montagnes, sur toute la chaîne de l’Aigoual, et sur la Lozère commune de Concoule.

Petasites officinalis

Hab. le bord des ruisseaux les bois et les prairies humides, à l’Espérou près de la Careirède, à Aulas.

Tussilago farfara

Hab. les terrains humides et argileux dans tout le département.

Solidago virgaurea L.

Hab. les bois et les pacages montagneux, aux environs du Vigan, de l’Espérou, etc.

Cézarenque (vers Concoules)

Solidago glabra

Hab. les bords du Gardon à Anduze.

Solidago lithospermifolia

Hab. sur les bords du Rhône, au Pont-St-Esprit (Garaizo), et dans une île du Rhône, à Condoulet.

Linosyris vulgaris

Hab. les coteaux pierreux, à la Chartreuse de Valbonne, à St-Michel, à Boussargues.

Phagnalon sordidum

Hab contre les rochers et les vieux murs aux environs de Nîmes, au pont du Gard. à Uzès, la Roque, le Vigan. St-Hippolyte, Anduze, St-Ambroix.

Fournès – 29 avril 1994

Conyza ambigua

Hab. les champs cultivés aux environs de Nîmes, de Vallabrègues.

Erigeron canadensis L.

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019

Erigeron karvinskianusDC.

Anduze – 30 avril 1988

Aster alpinus L.

Hab. contre les rochers, près du Capellier, sur la route du Vigan, à Saint-Jean-du-Bruel

– Salbous
– La Barrière près d’Alzon, rochers calcaires : Mai (Diomède)
– Rochers dolomitiques du Pas de l’Ane sous le Causse noir, près Trèves : 30 mai 1903 (Ch. Flahault) – Chaos de Nimes le Vieux, dolomie : 8 juin 2019

Aster amellus

Hab. les bois de Salbous, près Campestre, les fentes des rochers à Lanuejols (Diomède).

Tripolium pannonicum (Jacq.) Dobrocz.
ex Aster tripolium L.

Hab. les prairies humides, les pacages et les marais salants, à St-Gilles, Bellegarde, Aiguës-Mortes.

Aster tripolium L.
– Les abords de la gare de Sommières, le long de la rampe d’accès où je l(observe depuis 3 ans : Octobre 1886
Aster tripolium L.
– Aigues-Mortes, Le Grau du Roi : 11 août 1907
– Vauvert, fossé d’écoulement des eaux du lavoir : Juin 1909
– Marais; terrains salants dans les environs de Bellegarde : 22 juin 1905
– Terrains sablonneux, plus ou moins humides du littoral, les environs du Grau de Roi : 12 août 1902
– Terrains sablants à Bellegarde : 26 juin 1896
– Pont de Gau : 18 octobre 2021

Aster brumalis

Hab. les bords du Valbel, à Aulas.

Aster novi-belgii

Hab. les bords du Rhône près d’Aramon.

Aster acris

Hab. les bois et les garrigues, aux environs de Nîmes, au pont du Gard à la Chartreuse de Valbonne, à Aigues-Mortes.

Bellis annua

Hab. les terrains salants, les pacages, à Aiguës-Mortes, St-Gilles Bellegarde, Sylvéréal.

– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Bellis perennis

Hab. les prairies, les pelouses, les pacages, dans tout le département.

Bellis sylvestris Cyrillo

Hab. les bois, les prairies, les lieux herbeux, aux environs de Nîmes, de St-Gilles, de Tresques, du pont du Gard, du Vigan.

– Le bois de Paris, Sommières : 10 octobre 1890
– Aires, bords des fossés, des chemins à Garrigues (Uzès) : 9 ocotbre 1861
– Milhaud : septembre 1871
– Côteaux à Calvisson : Automne 1918
– Sanilhac : 25 octobre 2021

Doronicum plantagineum

Hab. les lieux ombragés et frais, aux bords du Gardon, à Saint-Nicolas, au pont du Gard, sur l’Espérou, aux environs de Brama-Bioou (Guan. herb.).

Doronicum pardalianches

Hab. les bois de Salbous et de l’Espérou.

Doronicum austriacum

Hab. les bois et les bords des ruisseaux des montagnes, sur toute la chaine de l’Espérou, dans le bois de Longues-feuilles, près Concoule.

Cézarenque (vers Concoules)

Arnica montana

Hab. les prairies élevées et humides, sur toute la chaîne de l’Espérou, à Concoule.

Senecio vulgaris L.

Hab. les lieux cultivés dans tout le département.

– Champs cultivés à Congénies : Décembre 1888
– Partout dans les cultures, Nîmes : 1er avril 1920
Commun dans les cultures
– Dions : 13 mars 2021
– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Senecio viscosus

Hab. les lieux pierreux, les bois, dans tout le département.

Senecio sylvaticus

Hab. les bois et les bords des chemins aux environs du Vigan, à l’Espérou et dans toute la partie élevée du département.

Senecio lividus

Hab. les lieux incultes au Vigan, à Aulas, à la Grand’Combe, près d’ Alais, à Pallière, près d’ Anduze.

Senecio gallicus

Hab. les champs et les vignes dans tout le département.

Senecio adonidifolius

Hab. les terrains granitiques et schisteux aux environs du Vigan, de l’Espérou, d’Alzon, de Concoule.

Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac)

Senecio aquaticus

Hab. les bords des fossés, à Montfrin, au Cailar, à la Calmette, etc.

Senecio erraticus

Hab. les bords des fossés, les prés aquatiques, à St-Gilles, au Caylar, à la Calmette, etc.

Senecio jacobæa

Hab. les bords des fossés, des chemins, les lisières des bois, dans tout le département.

Senecio erucifolius

Hab. les bois, les bords des fossés et des chemins, dans tout le département.

Senecio paludosus

Hab. les prés marécageux, au mas de Bourry, près le Caylar.

Senecio saracenicus

Hab. : la var. A, au bas des rochers, à Brama-Bioou près Camprieux, et dans le bois de Longuesfeuilles, près Concoule, la var B, dans les prairies tourbeuses de Gourdouse, sur la Lozère.

Senecio nemorensis L. ??

Cézarenque (vers Concoules)

Senecio jacquinianus

Hab. les bois montagneux sur la chaîne des Cévennes (Godr. et Gren. fl, fr.).

Senecio doria

Hab. les pacages à Aigues-Mortes, les bords du Rhône dans les sables, à Beaucaire, à Bellegarde.

Senecio doronicum

Hab. les bois de la Tessonne, près du Vigan et de Montdardier.

Senecio gerardi

Hab. les bois à la campagne de Vaqueirole, près Nîmes ; au Serre de Bouquet. près d’ Uzès ; aux bords du Gardon, au pont du Gard, à la Chartreuse de Valbonne.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988

Senecio inaequidens DC.

Poulx – 13 juin 2019

Artemisia absinthium

Hab. les lieux incultes aux environs du Vigan, à Camprieux, à Alzon, quelquefois sur les bords des chemins, dans la plaine.

Artemisia camphorata

Hab. les lieux secs et pierreux au Serre-de-Bouquet, près d’ Uzès, à St-Hippolyte.

Artemisia vulgaris

Hab. les lieux incultes aux environs du Vigan, à Lanuéjols, à Camprieux, le long des haies à Coudoulet.

Artemisia campestris

Hab. les lieux arides dans tout le département.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896

Artemisia glutinosa

Hab. les sables maritimes aux environs d’ Aigues-Mortes.

Artemisia gallica

Hab. les sables maritimes et les terrains salants aux environs d’ Aigues-Mortes, de St-Gilles, de Bellegarde.

Artemisia verlotiorum Lamotte

Absent – Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Tanacetum vulgare,

Hab. les lieux incultes, les décombres aux environs du Vigan, près du Serre-de-Bouquet, à Montpezat, dans les îles du Rhône, à Coudoulet.

Tanacetum annum

Hab. les champs cultivés à Beaucaire, St-Gilles, Bellegarde.

Leucanthemum vulgare

Hab. les prés, les bois et les coteaux arides, dans tout le département.

Leucanthemum pallens

Hab. les terrains arides à Alais, aux bains de Fonsange, près du Vigan.

Leucanthemum maximum

Hab. les pacages des montagnes, sur la Tessone, près du Vigan à Concoule, à Anduze.

Leucanthemum montanum

Hab. les bois et les coteaux arides aux environs du Vigan, sur la Tessone, à l’Espérou, à Alais, à Anduze.

Leucanthemum graminifolium

Hab. les coteaux pierreux à Campestre, Montdardier, St-Guilhem-du-Désert.

Leucanthemum palmatum

Hab. contre les rochers à Saint-Jean-du-Gard, à l’Espérou, au valat de la Dauphine, à Valleraugue, à Peyremale.

Leucanthemum corymbosum

Hab. les bois montueux dans tout le département.

Leucanthemum. parthenium

Hab. les vieux murs, le voisinage des habitations, dans toute la partie élevée du département.

Chrysanthemum segetum

Hab. les bords des chemins et les champs cultivés à St-Hippolyte, à Avèze, près du Vigan.

Matricaria chamomilla

Hab. les pacages, les champs cultivés, dans tout le département.

Matricaria inodora

Hab. les champs cultivés aux environs du Vigan et sur toute la chaîne de l’Espérou.

Chamomilla mixta

Hab. les champs sablonneux à Aigues-Mortes, St-Gilles, Bellegarde.

Anthemis arvensis

Hab. : la var. A, les champs cultivés, dans tout le département ; la var. B, les terrains sablonneux aux environs de Nîmes, de Bellegarde, St-Gilles, Aigues-Mortes.

Anthemis cotula

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

Anthemis maritima

Hab. les sables maritimes aux environs d’ Aigues-Mortes.

Anthemis montana

Hab. les fentes des rochers à l’Aigoual, l’Hort-de-Diou, à Bonpérier, entre la Salle et Valleraugue.

Cota altissima

Hab. les lieux cultivés et stériles dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Cota tinctoria

Hab. dans les îles du Rhône, à Vallabrègues, les sables marins, au grau d’Orgon.

Cota triumphetti

Hab. les bois de Salbous, près Campestre, et entre Vissec et Lafoux.

Anacyclus clavatus

Hab. les champs incultes aux environs d’ Aigues-Mortes.

Anacyclus radiatus

Hab. les bords des champs et des roubines aux environs d’ Aigues-Mortes.

Santolina chamæcyparissus

Hab. les coteaux arides aux environs de Nîmes, de Beaucaire, d’ Uzès.

Achillea tomentosa

Hab. les coteaux arides, aux environs de Nîmes, de Beaucaire, de Laudun, aux bords du Gardon, près du mas Charlot, à St-Ambroix.

Achillea odorata

Hab. le bord des bois et les lieux arides aux environs de Nîmes, du Vigan, d Alzon.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Achillea millefolium L.

Hab. les lieux incultes, les bords des chemins et des champs, dans tout le département ; la var. B, aux environs de Nîmes, à Uzès, à Broussan, à Tresques.

– Près le sommet de la côte de St Martin de Londres à St Bauzille, route de Montpellier, au Vigan : 11 octobre 1862
– Aulas, bord des chemins : septembre (Diomède)
– Les aires à battre le blé, Fontanès : 26 juin 1890
– Les bords des champs, Sommières : 26 juillet 1888
– Goudargues : 23 août 1902
– Garrigues à Nîmes : juin 1889
– Lieux arides à Nîmes : juin 1887
– Lieux herbeux à Beauvoisin : 20 juin 1907
– Dans un pré à Remoulins et dans les environs de Comps : 2 juillet 1896
– Mont Ventoux : 9 juillet 2016

Achillea tanacetifolia

Hab. les prairies aux environs d’Alzon, à l’embouchure de l’Ardèche, près du pont St-Esprit.

Achillea nobilis

Hab. les lieux arides, les bois, les bords des chemins, à Nîmes, Beaucaire, la Roque, Alais, Anduze, St-Ambroix.

Achillea ageratum

Hab. les bords des chemins, les pacages, les lieux pierreux et humides, aux environs de Nîmes, de St-Gilles, d’Aramon, de Bellegarde, d Anduze.

Achillea ptarnica

Hab. les prairies, les pacages, à l’Espérou, à Trèves.

Achillea pyrenaica

Hab. les bords de la rivière aux Lopies, au Prunaret, près de Dourbie (Martin).

Bidens tripartita.

Hab. les lieux humides et les fossés à Bellegarde, St-Gilles, Jonquières, le Caylar.

Bidens cernua

Hab. les marais tourbeux des environs de l’Espérou et de la Lozère, commune de Concoule ; à St-Gilles (Req.).

Kerneria bipinnata.

Hab. les lieux humides au Vigan, à Anduze ; les champs et les vignes à Sumène, à Sauve.

Asteriscus aquaticus

Hab. les lieux humides et argileux aux environs de Nîmes, aux bords du Gardon, à Fournès, à. Montfrin.

Pallenis spinosa (L.) Cass.
(ex Asteriscus spinosus L.)

Hab. les bords des chemins et des fossés, aux environs de Nîmes, du Vigan, d’ Alais, de St-Ambroix, d’ Anduze.

– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Corvisartia helenium

Hab. les prairies humides au Boultou près de l’Espérou ; parmi les oliviers à Aujargues où on la cultive ; au bord des fossés près de Manduel elle est rare partout.

Inula conyza

Hab. les coteaux arides dans tout le département.

Inula bifrons

Hab. les coteaux arides aux rochers de Beaucaire, au Serre-de-Bouquet.

Inula spiræfolia

Hab. les coteaux pierreux aux environs de Nîmes, de Beaucaire, à la Chartreuse de Valbonne, au Vigan, à Alais, St-Ambroix, Anduze, Tresques, Bagnols,

Inula salicifolia

Hab. les bois et les pacages montagneux, dans tout le département.

Inula crithmoides

Hab. les pacages et terrains salants sur tout le littoral, depuis l’embouchure du petit Rhône jusqu’à celle du Vidourle.

Inula montana L.

Hab. les coteaux arides aux environs de Nîmes, du Vigan, d’ Anduze, de St-Ambroix, de Beaucaire.

– Balquinet, Arphy, coteaux calcaires : Juillet (Diomède dét)
– Coteaux à Fontanès, Sommières : 10 juillet 1890
– Garrigues à Garrigues : 18 mai 1862
– Garrigues à Congénies : 27 mai 1899 (B2688)
– Garrigue nimoise : 4 juin 1922
– Garrigue nimoise, lieux arides : mai 1920
– Garrigues à Massillan, près Nîmes : juin 1889 (B2689)
– Garrigues du champ de tir, à Nîmes : Juin 1889 (B2690)
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Le Pompidou : 8 juillet 2018
– Mont-Bouquet : 20 juin 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Inula britannica

Hab. les lieux humides, les bords des fossés, aux environs de Nîmes, de Beaucaire, Manduel, Jonquières, St-Gilles, Bellegarde, Aigues-Mortes, et probablement dans tout le département.

Pulicaria dysenterica (L.) Bernh.

Hab. les fossés, les bords des eaux dans tout le département.

– Bords de la rivière d’Are au mas Lafabrègue, Le Vigan : 24 août 1861 Inula dysenterica L.
– Fossés à Congénies : août 1889
– Etang de la Capelle : 31 août 2020
– Aubussargues, au niveau du lavoir : 25 septembre 2021

Pulicaria vulgaris

Hab. les lieux où l’eau a séjourné, les bords des fossés, dans tout le département.

Pulicaria sicula

Hab. les champs humides, les fossés où l’eau a séjourné, à St-Gilles, Aiguës-Mortes, Bellegarde.

Cupularia graveolens

Hab. lès champs cultivés, humides, dans tout le département.

Cupularia viscosa

Hab. les pacages. et les lieux incultes, à Nîmes, Beaucaire, Aigues-Mortes, Bellegarde, Alzon.

Jasonia tuberosa

Hab. les terrains pierreux, argileux et humides, aux environs de Nîmes, d’ Uzès, d’ Alais, de St-Ambroix, de Bouquet, du Vigan, de Montdardier, de Tresques.

Helichrysum stoechas (L.) Moench

Hab. les terrains arides et sablonneux aux environs de Nîmes, Beaucaire. St-Gilles, Aiguës-Mortes, Tresques, Alais, Anduze, St-Ambroix, le Vigan.

Cézarenque (vers Brézis) – Poulx – 13 juin 2019
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Poulx, 5 août 2021

Helichrysum serotinum

Hab. contre les rochers aux environs du Vigan, à Valleraugue, Aumessas, sur les rochers de Bonperiers.

Gnaphalium luteo

Hab. les lieux humides et sablonneux dans tout le département.

Gnaphalium sylvaticum

Hab. les bois montagneux dans toute la partie élevée du département.

Gnaphalium uliginosum

Hab. les champs humides aux environs du Vigan, de l’Espérou, d’Alzon, etc. ; les bords de l’étang de la Capelle.

Antennaria dioica

Hab. les pacages et les prairies sur toute la chaîne de l’Aigoual.

Filago spatulata

Hab. les champs cultivés, les vignes, dans tout le département.

Filago germanica

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Filago arvensis

Hab. les champs cultivés dus tout le département.

Filago minima

Hab. : la var. A. les lieux montagneux dans tout le département ; la var. B. les lieux où l’eau a séjourné, à l’Espérou, Camprieux, Alzon, Concoule.

Logfla subulata

Hab. les champs cultivés et les coteaux arides dans tout le département.

Bombycilaena erecta (L.) Smoljan
ex Micropus erectus L.

Hab. les champs maigres et pierreux et les coteaux arides dans tout le département.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Evax pygmæa.

Hab. les terrains salants, où l’eau a séjourné, dans la Sylve, près Sylvéréal.

Calendula arvensis L.

Hab. les champs cultivés et les vignes, dans tout le département.

Patois : souci
– Champs, chemins, talus, partout. Fleurit toute l’année – 28 mai 1922
– Champs à Congénies : Septembre 1888
– Nîmes – mai 1922

Echinops ritro

Hab. les lieux arides les bords des chemins dans tout le département.

– Poulx : 5 août 2021

Galactites tomentosus Moench

Hab. les bords des chemins et des fossés aux environs de Nîmes, à Milhaud, Uchaud, Aubord, Bouillargues, Quissargues.

– Les bords de la route à Congénies : 3 juin 1873
– Les bords du chemin à Calvisson : 4 juillet 1887
– Lieux stériles rocheux à Russan : 16 mai 1866
– Le long de la route, au pied de la colline des Moulins à vents à Calvisson : 26 mai 1890
– Les Costières, au sud de Générac : 10 juin 1918
– Bords des chemins herbeux, au Mas Foucard entre Aubais et Aigues-Vives : 6 mai 1923
– Sanilhac : 10 mai 2018
– Nîmes Courbessac : 23 avril 2021

Silybum marianum (L.) Gaertn.

Hab. les lieux incultes, les bords des chemins, dans la plaine du département.

Etang de la Capelle – 1er mai 1984 Courbessac, Mas d’Escatte : 30 mai 2019
– Boucoiran, rive droite à hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Nîmes, Terres de Rouvière : 1er juillet 2021

Onopordum acanthium L.

Hab. les lieux incultes, les bords des chemins dans tout le département.

– Cavaillac, près d’Avèze : 18 juillet 1851 (Diomède) – Sud du boulevard de la République à Nîmes : 21 juillet 1893
– Au pied de la Tour de Constance : 11 août 1907
– Nîmes le Vieux : 8 juin 2019
– Nîmes, bois des Noyers, en bordure de chemin : 24 juin 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Onopordum illyricum L.

Hab. le bord des chemins et les lieux arides aux environs de Nîmes, de Beaucaire, de St-Gilles, d’ Aigues-Mortes, du Vigan, d’ Uzès.

– Les garrigues de Lussan : 13 juillet 1867 – Champs, lieux arides à Nîmes : Juin 1889 – St Bonnet du Gard : 2 Juillet 2017
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Nîmes, Terres de Rouvière : 1er juillet 2021

Cynara cardunculus

Hab. les bords des champs, parmi le gazon au mas de Broussan près Bellegarde.

Picnomon acarna

Hab. les coteaux arides aux environs de Nîmes, de Beaucaire, d’Aramon, de Corconne, du Vigan, à Blandas.

Cirsium vulgare (Savi) Ten.
ex Cirsium lanceolatum (L.) Scop.

Hab. les bords des chemins et les lieux incultes dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021
– Poulx : 5 août 2021
– Nîmes, Terres de Rouvière : 1er juillet 2022

Cirsium ferox

Hab. les coteaux pierreux et montueux aux environs de Nîmes, Beaucaire. Manduel, Tresques, le Vigan, Alzon, Anduze, Sauve.

Cirsium eriophorum

Hab. les lieux pierreux et incultes, montueux aux environs du Vigan et toute la partie élevée du département.

Cirsium palustre

Hab. les prairies humides et tourbeuses, les bords des ruisseaux sur toute la chaîne de l’Aigoual, au Vigan, à Alzon.

Cirsium monspessulanum

Hab. les bords des fossés à Bellegarde, à Tresques, St-Gilles.

Cirsium oleraceum

Hab. dans les bois humides de l’Aigoual. (Guan. herb.)

Cirsium erisithales

Hab. les bois le long du valat de Brama-Bioou, près de Camprieux.

Cirsium bulbosum

Hab. les prairies et les bois aux environs de Nîmes, à Manduel, St-Gilles, Uzès, le Vigan, Alzon, Anduze, St-Ambroix.

Cirsium rivulare

Hab. les prairies humides à Concoule.

Cirsium acaule

Hab. les lieux incultes, les pelouses, les bords des chemins, dans tout le département.

Cirsium bulboso-acaule

Hab. les pacages et les lieux stériles à Campestre, au bois de Salbous.

Cirsium arvense (L.) Scop.

Hab., dans tout le département, les champs et les vignes, qu’elle infeste ; il est très difficile de la détruire à cause de ses racines profondes.

– Partout en garrigues (Uzès) : 21 juin 1864 – Infeste les champs cultivés à Congénies : août 1888
– Nîmes, le long de la route de Générac, sous un jardin, à 50 mètres après avoir dépassé l’octroi : mai 1921
– Poulx, en garrigues : 13 juin 2019
– Etang de la Capelle : 31 août 2020

Carduus tenuiflorus

Hab. les bords des chemins, des murs et décombres, dans tout le département.

Carduus pycnocephalus L.

Hab. les lieux incultes, les bords des champs et des murs aux environs de Nîmes, d’ Anduze, d’ Uzès, et dans toute la partie basse du département.

Fournès – 29 avril 1994 – Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Carduus nutans

Hab. les lieux incultes aux environs du Vigan, et toute la partie élevée du département

Carduus nigrescens Villars

Hab. les lieux cultivés et incultes dans tout le département.

– Terres incultes et terres en chaume, à Garrigues : 30 mai 1862
– Le Vigan, lieux arides : Juin 1860 (Diomède)
– Lieux arides à Massillan : juin 1862
– Garrigues à Nîmes : juin 1894
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Sanilhac, en garrigues : 8 juin 2020
– Nîmes, le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Carduus vivariensis

Hab. les lieux incultes aux environs du Vigan, de l’Espérou, d’ Alais, de St-Jean-du-Gard.

Carduus hamulosus

Hab. les lieux stériles aux environs de Nîmes, de Tresques, du Vigan, de Blandas.

Carduncellus mitissimus

Hab. les pacages aux environs du Vigan, à Campestre, Lanuejols, Alais, Anduze, St-Ambroix.

Carduncellus monspelliensium

Hab. les coteaux arides et montueux, à Campestre, Sommières, Montpezat.

Centaurea amara

Hab. les coteaux secs dans tout le département.

Centaurea jacea

Hab. les prés. les pacages et les bois aux environs du Vigan, au bois de Salbous, près de Campestre ; à Aulas, à Anduze, à Tresques, etc.

Centaurea nigrescens

Hab. les prairies à Concoule.

Centaurea microptilon

Hab. les prairies à Concoule.

Centaurea nigra

Hab. les bois et les prairies aux environs du Vigan, à Aulas, Arphy, l’Espérou, Camprieux, Anduze, Concoule.

Centaurea pectinata L.

Hab. coteaux arides, aux environs de Nîmes, d’ Alais, d’ Anduze, d’ Aigues-Mortes, de l’Espérou.

– Lieux arides schisteux à Branoux : 11 septembre 1871
– Garrigues nîmoises : 5 juin 1922
– Sables à Charlot : août 1920
– Garrigues à Nîmes : Juin 1889
Cézarenque (vers Brézis)
Cézarenque (vers Concoules)
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
– Mont-Bouquet : 14 mai 2017
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– Garrigues de Poulx : 6 juin 2022

Centaurea nervosa

Hab. les prairies à l’Aigoual, entre Ganges et Sumène. (Guan. herb.)

Centaurea pullata

Hab. les pacages à Campestre.

Centaurea montana

Hab. les bois et les pacages des montagnes, au chemin d’ Uzès, près Nîmes ; au Serre-de-Bouquet, à Barjac, à Blauzac, à la Chartreuse de Valbonne, Salbous.

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Cyanus segetum Hill
ex Centaurea cyanus L.

Hab. les moissons dans tout le département.

Centaurea cyanus L.
– Moissons à la Tuilerie de Campagnac près Caissargues : 16 mai 1901
– Environs du Mas de Roger à Congénies,sur un coteau : avril 1889
) Variation à fleurs carné-pâle, Dans un champ cultivé, à Campagnac, près de Caissargues : 12 mai 1901
– Vulgt, Casse lunettes, Barbeau, champs siliceux à Florac : mai 1920 (P.Marcelin)
Patois : Mounina – Les moissons à Broussan : 18 mai 1890
– Moissons à Garons : mai 1922
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Centaurea scabiosa

Hab. les champs cultivés aux environs du Vigan, d’Alzon, de Blandas, etc.

Centaurea stoebe L. (ex Centaurea maculosa Lam., Centaurea mierghii Jord.

Hab. les bois et les coteaux aux environs du Vigan à Montdardier, Valleraugue, bois de Broussan, près Nîmes ; à Berias, une variété à petits capitules, à fleurs blanches ; à Anduze, une autre variété à fleurs blanches, à capitules plus gros.

Anduze – 30 avril 1988

Centaurea caerulescens

Hab. les bois et les terrains arides aux environs du Vigan, à Blandas, à Aulas.

Centaurea paniculata L.

Hab. les terrains incultes aux environs de Nîmes, de Manduel, de Villeneuve-lez-Avignon, d’ Anduze, d’ Alais, de St-Ambroix.

– Bois des Espesses, à Nîmes : Juillet 1889 – Poulx : 13 juin 2019
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– Poulx : 5 août 2021

Centaurea collina

Hab. les champs cultivés et les vignes aux environs de Nîmes, Manduel, Aigues-Mortes, Alais, Anduze, St-Ambroix, le Vigan.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Centaurea aspera

Hab. les champs incultes, le bord des chemins et les vignes, dans tout le département.

Centaurea aspero-calcitrapa

Hab. les bords des champs et des chemins, à Tresques, Montfrin, Manduel.

Centaurea calcitrapo-aspera Godr. et Gren.

Hab. les bords des champs et îles chemins à Nîmes, Manduel, Bellegarde. Comps, Montfrin.

Centaurea calcitrapa L.

Hab. les lieux incultes, les bords des champs et des chemins dans tout le département.

– Chemins à Nîmes : Juillet 1889 – Poulx, garrigues : 13 juin 2021
– Nîmes Courbessac, aux abords de l’aérodrome : 23 avril 2021
– Nîmes, terre de Rouvière : 1er juillet 2021

Centaurea myacantha

Hab. le bord des bois à Vallescure, sur la route de Bellegarde à Beaucaire.

Centaurea melitensis L.

Hab. les terrains argileux, dans le bois de Broussan, près Nîmes ; à Roque-Courbe, près Marguerite.

– Bords du Vidourle, sous le village de Lecques : 12 juin 1891 – Les bois de Broussan : 9 juillet 1891
– Abonde sur les terrains maigres à Vacquerolles : 29 juin 1915
– Dans un champ, au-dessus de la route, lisière du bois de Broussan, au nord de la ferme : 22 juin 1905
– Garrigue de Poulx : 13 juin 2019

Centaurea solstitialis

Hab. les champs cultivés dans tout le département ; plus abondante dans la plaine.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Mantisalca salmantica (L.) Briq. & Cavill.
ex Microlonchus salmanticus (L.) DC

Hab. les lieux incultes aux environs de Nîmes, d’ Aigues-Mortes, du Vigan, d’ Alais, d’ Anduze, de St-Ambroix.

Microlonchus clusii Spach
– Terrains arides à Nîmes : Juillet 1889
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Poulx (à l’état de rosette) : 3 janvier 2022
– Poulx : 6 juillet 2023

Carthamus lanatus L.
ex Kentrophyllum lanatum

Hab. les lieux stériles dans tout le département.

Kentrophyllum lanatum (L.) DC.
– Lieux stériles à Nîmes : août 1889
– Nîmes, Terre de Rouvière : 1er juillet 2021
– Poulx : 9 juillet 2023

Cnicus benedictus

Hab. les champs cultivés, sablonneux, dans toute la plaine du département.

Crupina vulgaris Cass.

Hab. les lieux stériles aux environs de Nîmes, à Labeaume, Alais, Anduze, Uzès, le Vigan, Alzon.

– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Sarretula tinctoria

Hab. Les bois et les prairies dans tout le département, plus rarement dans la plaine.

Sarretula nudicaulis

Hab. dans un pacage à St-Michel-dei-Sers.

Jurinea bocconi

Hab. les pacages entre Campestre et le bois de Salbous.

Rhaponticum coniferum (L.) Greuter
(ex Leuzea conifera (L.) DC.)

Hab. les terrains secs, les bois et les garrigues, dans tous les environs de Nîmes, à St-Gilles, Beaucaire, Manduel, Tresques, Villeneuve-lez-Avignon, le Vigan, Alais, Anduze, Uzès.

Leuzea conifera Dec.
– Garrigues à Congénies : aout 1889
– Garrigues nîmoise, bois : 4 juin 1922
Cézarenque (Barre calcaire vers Aujac) – Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
— Nîmes Courbessac, mas d’Escattes : 7 avril 2021
– Poulx, garrigues : 2 juin 2021
– Marguerittes, Combe du Bourguignon : 5 juin 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Staehelina dubia L.

Hab. les coteaux arides, les garrigues, dans tous les environs de Nîmes, à Marguerite, la Roque, St-Michel-d’Euzet., la Chartreuse de Valbonne, Palière. près d’ Anduze.

– Le Mas de Roger à Congénies : Août 1889 – Mont Bouquet : 28 avril 2018
– Sanilhac, chemin en garrigue : 26 mai 2018
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Carlina vulgaris

Hab. les coteaux secs et pierreux dans tout le département.

Carlina lanata

Hab. les lieux stériles, aux environs de Nîmes, de Calvisson, de Bellegarde, et toute la partie basse du département.

Carlina corymbosa

Hab. les lieux stériles, les bords des chemins, aux environs de Nîmes, d ‘Uzès, d’ Anduze, du Vigan, etc.

Carlina acaulis

Hab. les pacages élevés dans les Cévennes. (Lois. fl. gai.) (Mut. fl. fr.)

Carlina acanthifolia.

Hab. les pacages aux environs du Vigan, à Alzon, à Montdardier, à J’Espérou.

Lappa minor

Hab. les bords des chemins, les décombres, autour des habitations, dans tout le département.

Lappa major

Hab. les bords des chemins, auprès des habitations, à Bon-Périer, près de Sumène.

Xeranthemum inapertum

Hab. les lieux secs dans tout le département.

Xeranthemum cylindraceum

Hab. les lieux secs et arides aux environs du Vigan. (Diomède.)

Catananche caerulea

Hab. les lieux stériles et montagneux aux environs de Nîmes, du Vigan, à Manduel, Tresques, Uzès, Anduze, Alais, St-Ambroix.

Cézarenque (Barre calcaire vers Aujac) – Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Cichorium intybus

Hab. : la var. A, les champs cultivés, les bords des chemins, dans tout le département ; la var. B, les terrains arides de toute la plaine.

Tolpis barbata

Hab. les lieux sablonneux, les bords des champs, dans tout le département.

Hedypnois polymorpha

Hab. les champs cultivés aux environs du Vigan (Diomède), et dans toute la plaine du département.

Rhagadiolus stellatus

Hab. les champs et les vignes aux environs du Vigan de St-Ambroix, Alais, d ‘Anduze et toute la plaine du département.

Arnoseris minima (L.) Schweigger & Koerte
ex Arnoseris pusilla Gaertn.

Hab. les champs cultivés sur toute la chaîne de l’Espérou et de la Lozère.

Arnoseris pusilla Gaertn.
– Landes et arênes granitiques à Puechagut : 5 juin 1903 (Flahault)
– Lac des Pises au Mont Aigoual : 25 Mai 2017

Lampsana communis L.

Hab. les lieux cultivés, les haies, dans tout le département.

Hypochoeris glabra

Hab. les champs arides les lieux sablonneux aux environs du Vigan, de l’Espérou et dans toute la plaine du département jusqu’à Aigues-Mortes.

Hypochaeris radicata L.

Hab. les terrains sablonneux, les bords des champs et des chemins, les prés, dans tout le département.

– Chemins à Nîmes : juin 1888
– L”Aigoual, sur toute la chaîne, lieux herbeux : 26 mai 1896
– Lieux herbeux, bois de Signan : 12 mai 1922
– Poulx, bord de chemin : 2 juin 2016
– Bellegarde, pelouses au lac des Moulins : 19 février 2024 (rosette)

Hypochoeris maculata

Hab. les pacages et les prairies aux environs du Vigan, de l’Espérou. d’Alzon.

Leontodon saxatilis subsp. saxatilis (ex Thrincia hirta Roth)

Hab. les prairies, les bords des chemins et des fossés dans tout le département.

Leontodon saxatilis subsp. rothii Maire (ex Thrincia hispida Roth)

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896

Leontodon tuberosus L. (ex Thrincia tuberosa DC.)

Hab. les terrains sablonneux. les prairies et les bois dans les environs du Vigan (Diomède), aux environs de Nîmes, de Broussan, de St-Gilles, de Manduel, d’ Uzès.

Leontodon autumnalis

Hab. les prés sur toute la chaîne de l’Espérou, aux environs d’Alzon, du Vigan.

Leontodon autumnalis

Hab. juillet-septembre.

Leontodon pyrenaicus

Hab. les bois à l’Aigoual, à la source de l’Hérault.

Leontodon proteiformis

Hab. : la var. A, les prairies humides à l’Espérou, les bords du Gardon à Montfrin ; la var. B, les lieux ombragés et humides aux environs de Bouquet, du Vigan, de Concoule, aux bords du Gardon, à la Beaume ; la var. Γ, les lieux secs, les pacages aux environs de l’Espérou ; la var. Δ, aux environs du Vigan (Diomède).

Leontodon villarsii

Hab. les lieux secs, les bois et les garrigues, aux environs du Vigan, d’ Uzès, Nîmes, Manduel, Tresques, Villeneuve-d’Avignon.

Leontodon crispus

Hab. les terrains secs et pierreux aux environs du Vigan, à Campestre, aux environs de Nîmes, au bois des Espèces, dans le bois de St-Nicolas dans les garrigues à Manduel, à Villeneuve-d’Avignon.

Picris pauciflora

Hab. les bords des champs et des murs, dans les terrains secs, aux environs de Nîmes, de Marguerittes, de St-Nicolas, de Russan.

Picris stricta

Hab. en abondance les bords des champs, des fossés, des chemins, les garrigues, aux environs de Nîmes, de Manduel, de Coudoulet, et probablement dans toute la plaine du département.

Picris hieracioides

Hab. les bois et les garrigues aux environs de Nîmes, de Manduel, le bois de Broussan.

– Dions : 13 mars 2021
– Dions : 13 mars 2021

Helminthotheca echioides (L.) Holub
ex Helminthia echioides Gaertn.

Hab. les lieux frais, les bords des fossés et des chemins, dans tout le département.

Helminthia echioides (L.) Gaertn.
– Route de Sauve à Nozières
– Dans les vignes, commune de Bourdic : 25 septembre 1862
Helminthia echioides (L.) Gaertn.
– Les prés à Congénies : 5 septembre 1888
– Poulx, dans la pinède : 9 juillet 2016
– Nîmes, autour du stade des Costières : 24 novembre 2011

Urospermum dalechampii (L.) Schmidt

Hab. les vignes et les lieux arides, aux environs de Nîmes, du Vigan, d’ Alais, Uzès, Anduze, St-Ambroix.

– Mas Escattte, Courbessac : 30 mai 2019
– Dions : 13 mars 2021
– Dions : 13 mars 2021

Urospermum picroides

Hab. le long des murs, les bords des chemins et des vignes, aux environs de Nîmes, du Vigan, d’ Uzès, de Corconne, de St-Ambroix, d’ Anduze, etc.

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Scorzonera hirsuta

Hab. les lieux stériles et pierreux à Montdardier, à Campestre, aux environs de Nîmes, dans les garrigues, au chemin d’ Uzès, où elle abonde.

– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Podospermum purpureum (L.) W.D.J.Koch & Ziz
ex Scorzonera purpurea L.

Hab. le bois de Salbous, près Campestre, et dans les sables au Rouquet-d’Ons, entre Alzon et Campestre.

Scorzonera purpurea L.
– Les lieux arides, pierreux, à Blandas, Le Vigan : 20 mai 1862
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Scorzonera crispa

Hab. dans les bois, au sommet du Serre-de-Bouquet, près d’ Uzès, et dans les garrigues, au chemin d’ Uzès.

Scorzonera humilis

Hab. les prairies des montagnes, aux environs du Vigan, d’Alzon, de l’Espérou, de Concoule.

Scorzonera parviflora

Hab. les pacages humides, à Algues-Mortes, aux bords de la Pinède.

Scorzonera hispanica

Hab. : la var. A cultivée dans tous les potagers pour ses racines alimentaires d’un grand, usage ; la var. B, dans les bois et les garrigues, sur la route d’ Uzès, à Nîmes, au bois des Espèces, à St-Michel-dei-Sers, etc.

Podospermum laciniatum

Hab. le bord des champs et des fossés dans tout le département ; la var. B, dans les garrigues, aux environs de Nîmes, d’ Alais ; la var. Γ, à Aigues-Mortes.

Podospermum decumbens

Hab. les bords des champs aux environs de Nîmes, d’ Aigues-Mortes, à Alais, St-Ambroix (Lecoq et Lamotte).

Tragopogon pratensis

Hab. les prairies dans tout le département.

Tragopogon crocifolium

Hab. les bois et les garrigues, dans les lieux montagneux du département.

Tragopogon porrifolius L.
ex Tragopogon australis Jord

Hab. les prés et les pacages, les bords des champs et et des chemins dans tout le département.

– Mas Escattte, Courbessac : 30 mai 2019

Tragopogon dubius Scop.
(ex Tragopogon major Jacq.)

Hab. les pacages, les bois, les garrigues, les bords des champs aux environs de Nîmes, de Manduel, d’ Uzès, de Beaucaire, et dans toute la plaine du département ; rare dans la partie élevée.

– Beaucaire : Juin 1894
– Pont du Gard : 12 juin 1890
– Lieux sablonneux au Pont du Gard : 22 juin 1902
– Lisière du bois de Lecques : 28 mai 1896
– Sanilhac : 10 juin 2018

Chondrilla juncea

Hab. les lieux pierreux et les champs sablonneux dans tout le département.

Taraxacum offlcinale

Hab. les bords des chemins, des fossés, les lieux frais dans tout le département.

Taraxacum lævigatum

Hab. les bois et les garrigues aux environs de Nîmes, de Marguerittes, de Lédenon, etc.

Taraxacum erythrospermum

Hab. les bois et les garrigues, les lieux humides et les terrains secs dans tout le département.

Taraxacum gymnanthum

Hab. parmi le gazon, dans les aires, à Manduel, au mas de Vianès, aux environs du Vigan.

Taraxacum obovatum

Hab. le long des fossés à Nîmes, à Manduel, à Milhaud, dans les bois de la Chartreuse de Valbonne.

Taraxacum palustre

Hab. les pacages marécageux à St-Gilles, Bellegarde, Beaucaire.

Lactuca viminea (L.) J.Presl & C.Presl

Hab. les lieux pierreux aux environs de Nîmes, de Beaucaire, d’ Uzès, du Vigan.

– Latude, près de Montdardier, lieux arides calcaires : 20 août 1862 (Diomède)
– Terrains cultivés à la Coustourelle : Sommières, 24 septembre 1885
– St Bonnet du Gard, bord de chemin en garrigues : 6 août 2014
– Dions : 13 mars 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Lactuca condrillæflora

Hab. contre les murailles et les rochers granitiques et schisteux, au Vigan, Arphy (Diomède).

Lactuca saligna

Hab. les bords des champs, les lieux frais et secs, dans tout le département.

Lactuca serriola L.
ex Lactuca scariola

Hab. les bords des champs et des chemins, les terrains remués, dans tour le département.

Lactuca scariola L.
– Champs, Sommières : 24 septembre 1885
– Aulas, près Vigan, murailles : août (Diomède)
Julian (domaine ?) : 9 mai 1897
Lactuca scariola L.
– Bord d’un ruisseau à Nîmes (var integrata Godr. et Gren.) : 17 juillet 1893
– Lieux vagues à Nîmes : juillet 1893
– Sanilhac : 12 juin 2018
– Dions : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Poulx :12 mai 2021
– Fournès : 1er avril 2023

Lactuca virosa

Hab. les lieux incultes, les bois et les garrigues dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021

Lactuca sativa.

Hab., cultivée dans les potagers, sous un grand nombre de variétés et sous-variétés ; son origine est ignorée.

Lactuca muralis (L.) Gaertn.

Hab. les bois et les rochers humides dans toute la partie élevée du département.

– Lieux humides, près de la tuilerie d’Avèze : 27 août 1861 – Les rochers ombragés (silico-calcaires, molasse coquillère) qui bordent le château d’Aujargues : septembre 1892 – Aire de Côte : 23 juillet 2016
– Forêt de Valbonne : 11 juillet 2020, 23 mars 2024

Lactuca perennis

Hab. : la var. A, dans les champs pierreux et secs, dans les fentes des rochers le long du Gardon, dans les bois de la Chartreuse de Valbonne et aux environs du Vigan, ainsi que la var. B.

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Prenanthes purpurea

Hab. les bois et le long des ruisseaux sur toute la chaîne de l’Espérou, dans le bois de Salbous et de Longuesfeuilles, à Concoule.

Cézarenque (vers Concoules)

Sonchus tenerrimus L.

Hab. contre les vieux murs à Nîmes et dans ses environs.

– Murailles à la Fontaine de Nîmes : 1890
– Vieilles murailles à Nîmes :28 mai 1902
– Nimes, la Bastide : 26 mai 2021
– Fournès, bords caillouteux de chemin : 1er avril 2023

Sonchus oleraceus L.

Hab. les lieux cultivés dans tout le département.

– Le Vigan, bords des chemins : 29 mai 1864 (Diomède)
– Sommières : juin 1890
– Lieux cultivés à Nîmes : 16 avril 1891 – Commun dans les lieux cultivés
– Fréquent dans les rues de Nîmes, dans les espaces intersticiels, au pied des murs (Sauvages de ma rue)
– Dions : 13 mars 2021
– Dions : 13 mars 2021

Sonchus asper

Hab. comme la précédente.

Sonchus arvensis

Hab. les vignes et les champs cultivés dans tout le département.

Sonchus maritimus

Hab. les prairies humides à l’étang de Jonquières, à Bellegarde, Beaucaire, St-Gilles, Aigues-Mortes.

Reichardia picroides (L.) Roth
ex Picridium vulgare Desf.

Hab. les lieux pierreux, les vignes, contre les rochers, aux environs de Nîmes, du Vigan, d’ Alais, Anduze, St-Ambroix, Uzès Beaucaire.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Zacintha verrucosa

Hab. les bois vis-à-vis du château de Tessan, près du Vigan ; les bords des chemins à Aubord ; les bords des fossés, sur la route de St-Gilles et de Générac ; les garrigues de Manduel, près la Geassa dei cabras. près Campuget.

Crepis sancta subsp. nemausensis (L.) Bornm.
ex Pterotheca nemausensis Cass.

Hab. en abondance dans les champs cultivés de toute la plaine du département ; elle remonte jusqu’à Alais, Anduze et le Vigan.

– Aulas, champs : mai 1859 (Diomède) – Champs cultivés à Congénies : avril 1889 (en patois pissaouiè Fournès – 29 avril 1994 – Commun
* Sauvages de rue
– Plusieurs observations à Nîmes
– Dions : 13 mars 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Crepis vesicaria subsp. taraxacifolia (ex. crepis taraxacifolia)

Hab. les prairies, les garrigues, les bords des champs et des chemins dans tout le département ; la var. B, dans les bois à St-Marcel, les prairies à Alzon.

Fournès – 29 avril 1994 – Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Crepis recognita

Hab. les coteaux pierreux, les pacages et les garrigues aux environs de Nîmes, Aigues-Mortes le Vigan, Beaucaire, Uzès, St-Gilles, etc.

Crepis setosa

Hab. les marécages, au Pont-Rouge, près le canal de Beaucaire, à Aigues-Mortes.

Crepis suffreniana

Hab. les lieux sablonneux aux environs de Nîmes, au bord du Gardon, près du pont du Gard.

Crepis foetida

Hab. les lieux incultes, bords des chemins prairies et pacages dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021
– Dions : 13 mars 2021

Crepis bursifolia L.

– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Crepis albida

Hab. les pacages pierreux aux environs du Vigan, d’Alzon, Alais, St-Ambroix, Anduze.

Crepis bulbosa

Hab. les pacages salants à Bellegarde, au pied des tamarix et des salicornes, aux environs de St-Gilles, d’ Aigues-Mortes, dans le bois de Cygnan, près Nîmes ; les lieux arides à Montels, Aulas, près du Vigan (Diomède).

Crepis biennis

Hab. les prés et les pacages dans tout le département.

Crepis nicæensis

Hab. les prairies à Tresques, les bords des champs et des chemins à Montdardier, Aumessas, Lanuejols.

Crepis virens

Hab. les champs cultivés, les pacages, les bords des chemins dans tout le département.

Crepis agrestis

Hab. les terrains sablonneux aux environs de Nîmes ; les prairies aux environs du Vigan, de Concoule.

Crepis tectorum

Hab. les prairies à Banahu, près de l’Espérou ; les garrigues, près du mas Charlot, au bord du Gardon.

Crepis pulchra

Hab. les endroits pierreux, les champs, les vignes, les bords des chemins, dans tout le département.

Crepis blattarioides

Hab. les prairies à Gourdouze, sur la Lozère ; dans le voisinage de Concoule.

Soyeria paludosa

Hab. les prairies humides, les bords des ruisseaux, aux environs du Vigan, à Trèves, à Alzon, à Génolhac, à Concoule.

Pilosella officinarum Vaill.
ex Hieracium pilosella L.

Hab. : la var. A, les bords des champs et des chemins, les prés, les bois, les lieux arides, dans tout le département ; la var. B, au bas des rochers à l’Espérou, à l’Hort-de-Diou.

Hieracium pilosella L.
– Rochers humides, près la tuilerie d’Avèze : 2 août 1861
– Sommières, (piloselle hérissée de poils roux)
– Aigoual (partout) : 13 juillet 1860
– St André de Majencoules, murailles granitiques : 21 mai 1865 (Diomède)
Hieracium pilosella L.
– Lieux incultes, gazon des bords de chemin à Nîmes
– La Sereyrède : septembre 1895
– Le Pompidou, dans un champ : 8 juillet 2018
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Hieracium auricula

Hab. les prairies aux environs du Vigan, de l’Espérou.

Hieracium sabinum

Hab. les bois des environs de Nîmes les bords du Gardon à St-Nicolas, au pont du Gard. les pacages sablonneux, près d’ Aigues-Mortes. (Les exemplaires de cette dernière localité ont le corymbe plus lâche.)

Hieracium saxatile

Hab. contre les rochers, où elle forme des touffes épaisses, à Montdardier, à Pradines, à Brama-Bioou.

Hieracium vogesiacum

Hab. en touffe, contre les rochers, à Brama-Bioou, près de Camprieux.

Hieracium amplexicaule

Hab. contre les rochers aux environs du Vigan.

Hieracium stelligerum

Hab. contre les rochers dans les Cévennes.

Hieracium cinerascens

Hab. les bois de Salbous, du pont du Gard, contres les murs, à Arphy.

Hieracium murorum

Hab. les bois et les garrigues de Nîmes, du Vigan, etc.

Hieracium murorum

Hab. les bois aux environs du Vigan, de Concoule.

Hieracium sylvaticum

Hab. les prairies et les bois aux environs du Vigan, à Alzon, à l’Espérou, à Concoule.

Hieracium lycopifolium

Hab. les bois à Anduze. à la Chartreuse de Valbonne.

Hieracium boreale

Hab. les bois : la var. A, au Vigan, à Campagne ; la var. B, au Vigan, à Saint-Vincent, Manduel ; la var. C, à Mandagout (Diomède) ; la var. D, à Aulas (Diomède) ; la var. E, à la Chartreuse de Valbonne (Gonnet) ; la var. F, à Aumessas, le Vigan, Alzon ; la var. G, à Anduze: la var. H, à St-Sauveur (Diomède).

Hieracium umbellatum

Hab. les bois montagneux dans tout le département.

Andryala sinuata

Hab. les lieux arides dans tout le département.

Scolymus maculatus

Hab. les bords du Rhône à Caderousse et à Mornas.

Scolymus hispanicus

Hab. les terrains secs et incultes aux environs du Vigan, d’ Anduze, d’ Alais, et plus abondamment dans toute la plaine du département.

AMBROSIACEÆ
inclus maintenant dans ASTERACEAE

Xanthium strumarium L.

Hab. les bords des champs et des chemins, dans tout le département.

– Les champs cultivés du devois de Foissac (Uzès) : 4 septembre 1868 – Bord d’un chemin à Congénies : juillet 1888 (B2995)
– Bords des routes, fossés, champs cultivés à Sommières : 26 août 1901 (B2996)
– Sanilhac, bord de fossés : 17 septembre 2018
– Etang de la Capelle : 31 août 2020

Xanthium orientale L.
ex Xanthium macrocarpum DC.

Hab. les bords des champs, très commune dans les vignes, dans toute la plaine du département ; remonte jusqu’au Vigan.

– Dions : 13 mars 2021

Xanthium spinosum

Hab. les champs en friche, le voisinage des habitations aux environs de Nîmes et dans presque toute la plaine du département.

LOBELIACEÆ

Lobelia urens

Hab. les lieux humides parmi les broussailles, aux bords des ruisseaux, aux environs de Bourdezach.

CAMPANULACEÆ

Jasione montana

Hab. les lieux secs, les garrigues et les hermès dans toute la plaine ; la var. B, à l’Espérou, dans les pacages.

Cézarenque (vers Concoules)

Jasione perennis

Hab. la var. A, dans les prairies de l’Espérou ; la var. B, entre Bourdezach et Bessége, à Peyremale et à Concoule.

Phyteuma hemisphæricum

Hab. les pacages de l’Espérou et de l’Aigoual.

Phyteuma orbiculare

Hab. les prairies et les pacages montagneux des environs du Vigan, d’Alzon, et de toute la chaîne de l’Espérou.

Phyteuma spicatum

Hab. les prés montagneux et les bois, dans toute la partie élevée du département.

Cézarenque (vers Concoules)

Phyteuma nigrum

Hab. les bois et les prairies granitiques de l’Espérou et de Concoule.

Legousia spectum-veneris (L.) Chaix
ex Specularia speculum
A. DC.

Hab. les champs, parmi les blés, dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Specularia hybrida[legousia hybrida (l.) delarbre]

Hab. les champs cultivés dans toute la partie basse du département à Anduze, St-Ambroix, Campestre, où elle est plus rare.

Campanula medium

Hab. les lieux pierreux, les bois, à Roquebrune, près le pont St-Esprit ; aux environs d’Aujac, à la Chartreuse de Valbonne, à la Grand’Combe, près Alais ; aux bords de la Cèze, entre St-Ambroix et Bessège.

Campanula speciosa

Hab. contre les rochers d’ Anjeou, près de Montdardier et de Brama-Bioou.

Campanula glomerata

Hab. les prés secs et montueux, les bois, dans tout le département ; la var. C, aux environs d’Anduze.

Campanula trachelium

Hab. les bois des montagnes, aux environs du Vigan, à la Chartreuse de Valbonne, etc.

Campanula rapunculoides

Hab. les champs cultivés, les haies, aux environs de Lanuejols.

Campanula erinus L.

Hab. les lieux pierreux et sur les vieux murs, dans toute la plaine et aux environs du Vigan.

– Sur les vieux murs, dans les lieux pierreux à Garrigues : 7 juin 1862 – Le chemin de Sauve, après Castanet, à Nîmes :juin 1889
– Champs près de la ferme de Broussan : 22 juin 1905
– Rochers, vers la Baume, versant Poulx : 14 mai 2016
– Combe des Bourguignons, Marguerittes : 18 mai 2021
– Bordezac, vieux murs vers la crête du Gouret : 12 mai 2024
– Rochers à Tharaux : 16 mai 2024

Campanula linifolia

Hab. les prairies de l’Espérou et de l’Aigoual.

Campanula rotundifolia

Hab. contre les rochers dans tout le:département.

Campanula rapunculus

Hab. les bois et les pacages, dans tout le département.

Campanula patula

Hab. les bois, les haies, aux environs de l’Espérou et de Dourbie.

Campanula persicifolia

Hab. les bords des ruisseaux aux environs du Vigan, les bords du Gardon à la Beaume.

Wahlenbergia hederacea

Hab. les haies humides et au pied des rochers, à l’Espérou.

VACCINIEÆ

Vaccinium uliginosum

Hab. les pacages tourbeux de la Lozère,commune de Concoule.

Vaccinium vitis-idæa

Hab. les bois entre Brama-Bioou et Meyrueis par le Vialaret (Guan. herb.)

ERICINEÆ

Arbutus unedo L.

Hab. les bois, au Vigan, à St-Ambroix, Alais, Nîmes et tous ses environs montagneux.

Paleyrolle près du Vigan, rochers schisteux, bois – 28 septembre 1855 Le bois de Roger, près Congénies, – 6 septembre 1889
– Garrigues de Congénies – 14 août 1899
Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac) – Garrigues de Sanilhac :10 juin 2018
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Arctostaphylos officinalis

Hab. les lieux pierreux, à Trèves, au bout de la côte de la Marène près de Lanuejols, aux environs d’Anduze, à l’Espérou. (Guan. herb.)

Calluna vulgaris

Hab. les terrains stériles dans tout le département.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896 Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac)
Cézarenque (vers Concoules)

Erica cinerea

Hab. les lieux arides, les bois montagneux du département, elle est rare dans sa partie basse.

Cézarenque (vers Brézis)

Erica arborea

Hab. les bois, à Nîmes, Manduel, aux bords du Gardon à la Beaume, au Vigan, à St-Ambroix, St-Jean-du-Gard, Anduze, au pont de l’Hérault, entre Valleraugue et Ganges. Dans toutes les Cévennes, on s’en sert pour ramer les vers à soie.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896 Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac)

Erica scoparia

Hab. les bois et les garrigues dans toute la plaine ; elle est plus rare sur les montagnes élevées.

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

PYROLACEÆ

Pyrola rotundifolia

Hab. les bois de pins à St-Sauveur, près de Camprieux.

Pyrola minor

Hab. les mêmes lieux.

Pyrola chlorantha

Hab. les bois à Brama-Biou, près de Camprieux.

Pyrola secunda

Hab. les buissons à Brama-Biou et les bois de pins à St-Sauveur, près Camprieux.

Pyrola uniflora

Hab. les bois de pins à St-Sauveur, près de Camprieux.

MONOTROPEÆ

Monotropa hypopithys

Hab. parasite, sur les racines des hêtres et d’autres arbres, au bois de Salbous, près de Campestre et de St-Sauveur, près de Camprieux.

LENTIBULARlEÆ

Pinguicula vulgaris

Hab. les prairies humides et tourbeuses, contre les rochers humides, sur la Tessone, à la Foux, près d’Alzon.

Utricularia vulgaris

Hab. les eaux tranquilles, dans les fossés, à Nîmes, Manduel, St-Gilles, Franqueveau.

PRIMULACEÆ

Hottonia palustris

Hab. dans les marais du Cayla (Guan. fl. monspel.) M. de Laveau me la communiqua comme provenant de cette localité.

Primula grandiflora

Hab. les prairies à Alais, St-Jean-du-Gard, Anduze, la Chartreuse de Valbonne.

Primula officinalis

Hab. les prairies et les lieux frais, dans tout le département.

Primula elatior

Hab. les bois à Salbous, près de Campestre ; à la Chartreuse de Valbonne.

– En bordure de la Chartreuse de Valbonne : 23 mars 2024

Androsace septentrionalis

Hab. les bois à l’Espérou. CD et @ Fl. mai-juin.

Androsace maxima

Hab. les champs cultivés à Campestre, près d’Alzon.

Cyclamen hederifolium Aiton

Absent

Cyclamen neapolitanum
– Nozières, dans les chênes verts : 2 novembre 1898
– Bellegarde, Mas des Sources : 22 octobre 2018
– Collorgues : 25 septembre 2021

Cyclamen repandum

Hab. les bois et les broussailles, dans un petit vallon, au midi du moulin de la Beaume, sur le Gardon, et à Anduze (Lecoq et Lamotte).

Lysimachia linum-stellatum (ex. asterolinum stellatum)

Hab. les bois aux environs de Nîmes aux bords du Gardon au pont du Gard, aux environs du Vigan, d’Anduze, d’ Alais.

Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Fournès – 29 avril 1994

Lysimachia vulgaris

Hab. les lieux frais et humides, les bords des fossés, dans tout le département.

Lysimachia nummularia

Hab. les prairies humides, les bords des fossés, dans tout le département.

Lysimachia nemorum

Hab. les bois aux environs de l’Espérou.

Coris monspeliensis L.

Hab. les lieux arides et sablonneux, à Nîmes, Manduel, Tresques, Aigues-Mortes.

– La Serre près du Vigan, lieux arides dolomitiques : 10 juillet 1861 (Diomède)
– Lieux arides et sablonneux aux environs d’Uzès, à Garrigues, Aubussargues
– Côte de Roquedure près Vigan, lieux calcaires dolomitiques : 3 août 1861
– Lieux arides, bois au Serre de Bouquet : 16 mai 1909
– Garrigues à Congénies : 3 juin 1899
– Bois à la Baume : 3 juin 1917
– Les Garrigues de Nîmes : mai 1889
– Lieux incultes, garrigues à Congénies : 2 juin 1899
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Poulx en garrigues : 28 avril 2016

Centunculus minimus

Hab. les prairies humides aux environs du Vigan (Diomède).

Anagallis arvensis

Hab. les vignes et les champs cultivés, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021

Anagallis tenella

Hab. les prairies humides, à Algues-Mortes, à Anduze, à Génolhac, dans les bois à la Calmette, à l’étang de Pujau.

Samolus valerandi

Hab. les lieux humides les marais les bords des fossés, dans tout le département.

OLEACEÆ

Fraxinus excelsior

Hab. les bois, les bords des rivières et des fossés, dans tout le département.

Fraxinus oxyphylla.

Hab. les bords du Gardon, au pont du Gard, à la Beaume ; ceux du contre-canal, à Bellegarde.

Fraxinus ornus

Hab. les bois entre Brama-Bioou et Meyrueis (Guan. herb.) ; cultivé dans les parcs et les bosquets. dans tout le département.

– Nîmes, Terres de Rouvière : 1er juillet 2022

Olea europæa

Hab. cultivé en grand et sous une foule de variétés, dans les parties basses ou peu élevées du département.

Phillyrea angustifolia

Hab. les bois et les lieux pierreux aux environs de Nîmes, d’Alais, d’Anduze, d’Uzès, du Vigan.

Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac)
Fournès – 29 avril 1994
Sanilhac – 29 avril 1994
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Phillyrea media L.

Hab. les bois aux environs de Nîmes.

Sanilhac -29 avril 1994

Ligustrum vulgare

Hab. les haies, les lisières des bois, dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

OLEACEAE
ex JASMINEÆ

Jasminum fruticans L.

Hab. les lisières des bois les bords des vignes aux environs de Nîmes, du Vigan, d’ Alais, d’ Uzès, d’ Anduze, etc.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

APOCYNACEÆ

Vinca minor

Hab. les bois aux environs du Vigan, d’Alzon, de l’Espérou. à la Chartreuse de Valbonne.

Vinca major

Hab. les bois frais, les haies, les bords des fossés, à Nîmes, Manduel, Valbonne, le Vigan, Alais, Anduze, St-Ambroix.

– Dions : 13 mars 2021
– Dions : 13 mars 2021

ASCLEPIADEÆ

Cynanchum acutum

Hab. les terrains sablonneux aux environs d’ Aigues-Mortes.

Vincetoxicum officinale

Hab. les lieux pierreux et stériles, dans tout le département.

Vincetoxicum nigrum

Hab. les bois et les lieux incultes aux environs de Nîmes, d’ Uzès, d’Anduze, du Vigan, d’ Aigues-Mortes.

Asclepias cornuti

Hab. les bords et les îles du Rhône, à Vallabrègues, Beaucaire, Coudoulet.

GENTIANACEÆ

Erythræa pulchella

Hab. les bords des fossés, les prairies humides, dans tout le département.

Erythræa centaurium

Hab. les champs herbeux, incultes, secs ou humides, dans tout le département.

Erythræa latifolia

Hab. : la var. A, les lieux humides à St-Gilles, à Manduel ; la var. B, dans les prés humides, à Bellegarde.

Erythræa spicata

Hab. les prairies humides à Bellegarde, à Aiguës-Mortes, à St-Gilles.

Erythræa maritima

Hab. les bois de Cygnan, près Nîmes, ceux des environs d’ Aigues-Mortes.

Cicendia filiformis

Hab. les lieux frais aux environs de Brama-Bioou, près Camprieux.

Cicendia pusilla

Hab. les lieux inondés, pendant l’hiver, entre Beauvoisin et Vauvert.

Blackstonia perfoliata (L.) Huds.
(ex Chlora perfoliata (L.) L.

Hab. les lieux humides, les-bords des fossés, dans tout le département.

– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019

Chlora serotina

Hab. les bords des fossés, à Uzès, à Manduel.

Chlora imperfoliata

Hab. les pacages sablonneux aux environs d’Aigues-Mortes.

Gentiana lutea

Hab. toutes les prairies de la chaîne de l’Espérou et celles des environs de Concoule.

Gentiana cruciata

Hab. les pacages pierreux aux environs d’Alzon. de l’Espérou, de Campestre.

Gentiana pneumonanthe

Hab. les prairies tourbeuses du Lingas, près de l’Espérou.

Gentiana campestris

Hab. les prairies humides de l’Espérou, de St-Guiral, de Concoule.

Gentiana ciliata

Hab. les prés ombragés, les haies aux environs du Vigan, à Alzon, à l’Espérou.

Menyanthes trifoliata

Hab. les marais tourbeux, à la baraque de Michel, près de l’Espérou ; sur la Lozère, commune de Concoule.

Limnanthemum nymphoides

Hab. les étangs, les eaux des roubines et des contre-canaux, à Bellegarde, St-Gilles, Aigues-Mortes, et dans le Vistre, près de Nîmes.

CONVOLVULACEÆ

Convolvulus sepium

Hab. les haies et les buissons voisins des eaux, dans tout le département.

Convolvulus soldanella

Hab. les sables maritimes, dans la pinède de Ste-Marie et aux environs d’Aigues-Mortes (rare).

Convolvulus arvensis L.

Hab. les lieux cultivés, qu’elle infeste, dans tout le département ; à est très difficile de la détruire a cause de la profondeur de sa racine.

– Tronçon de racine extirpé par une défonceuse mécanique à cheval, à Sommières : 1er septembre 1891 – Champs cultivés à Congénies : 20 août 1894 – Poulx : 17 juin 2018
– Nîmes, bois des Noyers : 24 juin 2021

Convolvulus cantabrica L.

Hab. les lieux secs et pierreux dans toute la plaine, remonte jusqu’à Alzon.

– Le plateau de la Coustourelle à Villevieille, Sommières : 24 septembre 1885
– Goulsou, lieux arides calcaires : août (Diomède)
– Lieux arides à Nîmes : juillet 1888
– Lieux arides à Congénies : 29 juin 1899
– Lieux incultes à Nîmes : Juillet 1889
Fournès : 29 avril 1994 – Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Garrigues de Poulx : 17 juin 2018
– Garrigues de Sanilhac : 17 septembre 2018
– Marguerittes, combe du Bourguignon : 6 mai 2021

Convolvulus lineatus

Hab. les fentes des rochers, les lieux stériles et pierreux ou sablonneux, aux environs de Villeneuve-lez-Avignon, de St-Pons, de Fournès, de Laudun, de Tresques.

Cressa cretica

Hab. les terrains salants à Bellegarde, Aigues-Mortes.

Cuscuta europea

Hab. parasite, sur l’urtica dioica, le cannabis sativa, etc. aux environs du Vigan, de Lanuejols, elle manque dans la plaine.

Cuscuta epithymum

Hab. parasite, sur le thymus serpillum, th. vulgaris, medicago saliva, trifolium pratense, calluna erica, artemisia campestris, etc. dans tout le département.

Cuscuta trifolii

Hab. parasite, sur le trifolium pratense, et plus particulièrement sur le medicago sativa, dans tout le département.

Cuscuta alba

Hab. parasite sur diverses plantes, dans tout le département.

Cuscuta monogyna

Hab. parasite, sur la vigne, aux environs de Nîmes, de Manduel, de Beaucaire, et dans tous les quartiers de vignobles.

BORAGINACEAE

Cerinthe aspera

Hab. les terrains sablonneux à Sommières, les sables marins à Sylvéréal, à Aigues-Mortes.

Borago officinalis L.

Hab. subspontanée, dans les champs cultivés, le long des murs, dans tout le département.

– Le Vigan, lieux cultivés : 7 août 1861 (Diomède)
– Lieux cultivés au mas Lafabrègue, Le Vigan : juillet 1861
– Vieilles murailles à Congénies : Mai 1903
– Subspontanée autour des jardins à Congénies : juillet 1888
– Subspontanée, près de lieux cultivés, Poulx : 7 avril 2020
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Symphytum bulbosum Schimp.

Absent

Absent Absent – Plante signalée nouvelle dans le
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021 Gard.
Observée en rive droite du Gardon, en aval de Boucoiran, à hauteur de Lavol, dans un espace herbacée, sous le couvert de peupliers blancs : 13 mars 2021

Symphytum officinale

Hab. les prairies humides, les bords des fossés, à Lafoux, St-Gilles, Candilhac.

Symphytum tuberosum L.

Hab. les bois et les prairies humides, au Vigan, à Alais, Anduze, aux bords du Gardon, près de St-Nicolas.

– Les bords du ruisseau du Lorieu, au sud de Calvisson où elle est commune : avril 1890 – Forêt de Valbonne : 27 avril 2019

Anchusa italica

Hab. les vignes et les champs cultivés, dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Anchusa sempervirens

Hab. dans les haies, le long des murs au Vigan, à Galary, près d’Aulas.

Lycopsis arvensis L.
ex Anchusa arvensis (l.) M.Bieb.

Hab. les terrains sablonneux, dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Nonea alba

Hab. les terrains sablonneux, à Beaucaire, au château de St-Roman, aux bords du Rhône à Vallabrègues, aux bords du Gardon, entre St-Nicolas et la Beaume.

Alkanna tinctoria

Hab. Les terrains sablonneux, dans les bois de Broussan, près de Nîmes, aux bords du Gardon, près de St-Nicolas, à Tresques, à Villeneuve-lez-Avignon.

Onosma tricerosperma subsp. fastigiata (Braun-Blanq.) G.López
ex Onosma echinoides

Hab. les terrains arides et sablonneux, dans tout le département.

Onosma echioides
– Mas de Clamens près Campestre, lieux arides calcaires : mai (Diomède)
– Côte de St Nicolas (Uzès) : 10 juin 1867
– Tessone, terrain calcaire aride, gr. de Falguières
Onosma echioides
– Garrigues de la route d’Uzès à Nîmes après avoir dépassé Massillan : 28 mai 1922
– Dunes sèches, cordons littoraux, anciennes pinèdes, Le Grau du Roi : 13 mai 1917
– Pelouses rocailleuses calcaires sous Canayères, près Trèves (Gard), 800 m : 2 juin 1903 (C. Flahault)
– Le bois des Espeisses à Nîmes: juin 1889
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Lithospermum fruticosum

Hab. les terrains arides aux environs de Nîmes, d’Uzès , de Tresques, d’ Anduze, où à est très-rare.

Buglossoides purpurocaerulea (L.) I.M.Johnst.
ex Lithospermum purpureo-cæruleum

Hab. les haies et les bois frais, dans tout le département.

– Tessone, Molière, bois : 23 mai 1857 (Diomède)
– Les bois de Collorgues, tout près et au-dessus du village : 17 avril 1874
– Bois près de la ferme de Mr d’Espinassous, à mi-coteau de la Tessone, Le Vigan : 24 avril 1869
– Murs humides près de Montdardier : 20 mai 1862
Patois : Herba pisarella
– Haies aux environs de Calvisson : Mai 1903
– Echantillon en fleur : le bord des champs sur la route d’Uzès, à 8 km de Nîmes : 24 avril 1890
– Echantillon en fruits : les bords du ruisseau de Corbières, près de Sommières : 8 septembre 1889
– Nîmes, bois, lieux herbeux, garrigues de la route d’Uzès, entre Massillan et St Nicolas : 13 mai 1906
– Bois de Montpezat : 6 mai 1875
– Forêt de Valbonne : 27 avril 2019

Lithospermum officinale

Hab. les haies, les bois, les bords des eaux, dans tout le département.

Buglossoides arvensis (L.) I.M.Johnst.
ex. Lithospermum arvense L.

Hab. les champs cultivés, les vignes, dans tout le département.

Fournès – 29 avril 1994 – Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Lithospermum apulum

Hab. les lieux arides et sablonneux, aux environs de Nîmes, de St-Gilles, de Bellegarde, d’Aigues-Mortes, dans le bois de Broussan.

Echium italicum

Hab. les terrains incultes, dans toute la partie basse du département ; remonte jusqu’à St-Ambroix, Anduze, Bessège.

Echium vulgare L.

Hab. les lieux incultes et arides, dans tout le département.

– Mas Lafabrègue, terrains calcaires, Le Vigan : juin 1861 – Camprieu : 5 septembre 1895
– Bords des chemins à Nîmes
– Lieux rides aux environs de Nîmes : juin 1890
– terrains incultes sablonneux des bords du Gardon au Pont du Gard : juin 1890
– var. pustulatum : les sables des bords du Gardon : 12 juin 1890
– Mas Escattte, Courbessac : 30 mai 2019
– Dions : 13 mars 2021
– Bords des chemins, à Poulx : 5 avril 2021
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Echium creticum

Hab. les lieux rocailleux, à Beaucaire.

Echium plantagineum

Hab. les terrains stériles, sablonneux, aux bords des chemins, à Garou, à Broussan, Cygnan, Campagnes, près de Nîmes.

Pulmonaria angustifolia

Hab. les bois aux environs d’Alais, du Vigan, au Serre de Bouquet, à la Chartreuse de Valbonne.

Pulmonaria tuberosa

Hab. les bois montueux et humides, à Salbous, près de Campestre.

Pulmonaria saccharata

Hab. les bois de Salbous et de l’Espérou.

Myosotis palustris

Hab. la var. A, les lieux humides, dans la partie élevée du département ; la var. B, dans les fossés de la plaine ; la var. C, aux environs du Vigan.

Myosotis lingulata

Hab. les fossés à Manduel, à Bellegarde à Tresques ; les prairies aquatiques à l’Espérou.

Myosotis stricta

Hab. les pacages à Bellegarde, les terrains sablonneux aux environs de Nîmes, du Vigan, etc.

Myosotis versicolor

Hab. les terrains sablonneux aux environ du Vigan, à Aulas, à St-Jean-du-Bruel.

Myosotis balbisiana

Hab. les champs sablonneux à Arphy, à Dourbie, au Vigan, à Aumessas.

Myosotis hispida

Hab. les bois dans tout le département.

Myosotis arvensis (L.) Hill
ex Myosotis intermedia Link

Hab. les bois, les champs incultes, les bords des fossés, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021

Myosotis sylvatica

Hab. les bois humides, les prairies et les haies, dans toute la partie élevée du département.

Echinospermum lappula

Hab. les lieux incultes et sablonneux dans toute la plaine, aux environs du Vigan, de Tresques.

Cynoglossum cheirifolium

Hab. les terrains incultes, les vignes, les bords des champs, aux environs de Nîmes, d’Uzès, d’Anduze, de Tresques, au pont du Gard.

Cynoglossum creticum Mill.
ex Cynoglossum pictum Ait.

Hab. les lieux incultes, les bords des champs, des vignes, des fossés, dans tout le département.

Cynoglossum pictum Aiton
– Julian, 9 mai 1897
Cynoglossum pictum Aiton
– Chemin à Nîmes : mai 1922
– Bois à St Bénezt près de Garons : mai 1922
– Chemin à Nîmes : juin 1889
– Mas Escattte, Courbessac : 30 mai 2019
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Cynoglossum officinale

Hab. les lieux incultes dans la partie élevée du département, à Campestre, à Lanuejols, à Alzon, etc.

Cynoglossum montanum

Hab. parmi les rochers, à Corconne, entre St-Bauzelly et Ganges (Diomède).

Asperugo procumbens

Hab. les haies, les décombres, les bords des fossés aux environs de Nîmes, de St-Gilles, et probablement dans toute la partie basse du département.

Heliotropium europæum

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

Heliotropium supinum

Hab. les bords de l’étang de Jonquières, dans un marais desséché, à la tour d’Anglas, près du Caylar.

SOLANEAE

Lycium barbarum

Hab. les haies à Aiguës-Mortes.

Lycium sinense

Hab. les haies aux environs d’Aigues-Mortes, de Nîmes, Manduel.

Lycium mediterraneum

Hab. en haie ou isolé, à Aigues-Mortes, Aimargues, St-Gilles, Montfrin, Villeneuve-lez-Avignon.

Solanum chenopodioides Lam.

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Solanum villosum

Hab. les champs cultivés et les vignes, les décombres, dans toute la plaine du département ; remonte jusqu’au Vigan, à St-Ambroix, Bessège.

Solanum nigrum (ex. Solanum morella)

Hab. les haies, les vignes, les décombres : la var. A. dans tout le département ; la var. B, aux environs de Bellegarde ; la var. C, dans les vignes à Manduel.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Solanum tuberosum

Hab. originaire du Pérou cultivé en grand, dans tout le département sous une foule de variétés.

Solanum dulcamara

Hab. les haies, les bords des fossés, dans tout le département.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Physalis alkekengi

Hab. les vignes, les haies, les champs cultivés, à Bouquet, Lussan, Tresques, Alzon.

Atropa belladonna L.

Hab. les bois de Salbous et de Bouquet.

– Le bois de Valbouse : 8 septembre 1863
– Bois de Valbouse, près Campestre : 2 juillet 1864 (Diomède)
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Mont-Bouquet : 23 mai 2018, 26 juin 2021

Datura stramonium

Hab. dans le voisinage des habitations dans tout le département.

Hyoscyamus niger

Hab. les bords des champs, des chemins, les décombres, dans le voisinage des habitations, dans tout le département.

Hyoscyamus albus

Hab. contre les murs et les rochers aux environs de Nîmes: elle est commune dans les Arènes.

Hyoscyamus major

Hab. sur les murs et les rochers à Clarensac, à Villeneuve-lez-Avignon (Palun).

VERBASCEAE (inclus dans Scrophulariaceae)

Verbascum thapsus

Hab. les bords des champs et les lieux incultes, aux environs d’Alais, du Vigan, d’Anduze.

Verbascum thapsiforme [verbascum densiflorum bertol.]

Hab. les mêmes lieux dans tout le département.

Verbascum phlomoides

Hab. les mêmes lieux dans tout le département.

Verbascum australe [verbascum phlomoides l.]

Hab. les terrains incultes aux environs de Pujau.

Verbascum sinuatum L.

Hab. les bords des chemins, les champs cultivés et incultes, dans tout le département.

– Terres cultivés à Garrigues : 15 juin 1865
– Le Vigan, bords des chemins : 22 août 1864
– Bords des chemins, Congénies : 9 août 1899 – Cabrières : 29 mai 2019
– Mont-Bouquet : 4 juillet 2020
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Nîmes, bois des Noyers : 24 juin 2021
– Nîmes, Terres de Rouvière : 1er juillet 2021

Verbascum boerhaavii

Hab. les garrigues, les champs incultes et les bois, aux environs de Nîmes, Manduel, St-Gilles, Uzès, Villeneuve-lez-Avignon, le Vigan, Alzon, Anduze.

Verbascum pulverulentum

Hab. les bords des champs, des chemins et les terrains incultes, dans tout le département.

Verbascum lychnitis

Hab. les collines arides, aux environs du Vigan, d’Alzon, d’Alais, d’Uzès.

Verbascum nigrum

Hab. les bois et les prairies, sur toute la chaine de l’Espérou.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Verbascum chaixii

Hab. les bois aux environs du Vigan, de Corconne, d’Anduze, de Candillac, du Serre de Bouquet, de Broussan.

Verbascum blattaria

Hab. les bords des fossés et les champs cultivés, dans tout le département.

Verbascum phlomo-blattaria

Hab. les terrains en friche au mas de Merle, près St-Gilles.

Verbascum thapsiformi-lychnitis [verbascum × ramigerum link ex schrad. ]

Hab. les lieux arides à Valbel, à Aulas (Diomède).

SCROPHULARIACEÆ

Scrophularia vernalis

Hab. les lieux ombragés à l’Espérou (Guan h. reg.).

Scrophularia peregrina

Hab. les lieux pierreux aux environs de Franqueveau (Delaveau).

Scrophularia nodosa

Hab. les bords des ruisseaux, les bois humides, dans toute la partie élevée du département.

Scrophularia aquatica

Hab. les bords des fossés et des ruisseaux dans tout le département.

Scrophularia canina L.

Hab. les lieux arides et pierreux, dans tout le département ; une variété, à feuilles larges, croît dans les sables à Aigues-Mortes.

– La Croix, près du Vigan, lieux arides : 9 mai 1853 (Diomède)
– Terrains calcaires à Garrigues, Uzès : mai 1862
– Bords du Vidourle (non daté)
>- Lieux arides pierreux, champs incultes à Nîmes : juin 1889
– Terrains arides, Nîmes : mai 1871
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Garrigues de Poulx : 5 juin 2016
– Florac, sur le Causse Méjean : 23 juin 2018
– Chaos de Nimes le Vieux : 8 juin 2019

Antirrhinum orontium

Hab. les vignes et les champs cultivés dans tout le département.

Antirrhinum majus L.

Hab. contre les rochers et sur les vieux murs, dans tout le département.

– La Croix, le Vigan, rochers schisteux : 28 avril 1869 (Diomède)
– Bords du Vidourle, sur le territoire d’Aubais : 13 mai 1891
– Rochers calcaires, mas Lafabrègue, le Vigan : 25 avril 1862
– Vieux murs à Nîmes : juillet 1889
– Ruines du temple de Diane à Nîmes : 7 mai 1891
– Rochers calcaires à Junas : 9 septembre 1889
– Rochers de la Baume : 23 juin 1872 (Féminier)
– Bois entre Euzet et Vacquières : 1er juin 1873
– Mont-Bouquet : 14 mai 2017
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Asarina procumbens Mill.
(ex Antirrhinum asarina L.)

Hab. contre les rochers à Alais, Anduze, le Vigan, l’Espérou, Concoule, Bourdezach.

– Balquinet près d’Aulas, rochers : Avril (Diomède dét.)
– Fentes des rochers, Aulas : 15 avril 1862
– Contre le pont, côté Sud, qui joint le pré de la Bouisse à la route d’Avèze : 21 avril 1862
– Murailles à Valleraugue 7 septembre 1894
– Rochers granitiques et schisteux à l’Aigoual : 4 juin 1903
– Contre les rochers, au départ du chemin de fer, en face de Lacroix (Le Vigan) : 4 mai 1874 (herbier L. Anthouard)
– Terrain, rochers schisteux, en montant de Valleraugue à l’Espérou (alt. 900 m) : 17 août 1901
Cézarenque (vers Brézis) – Vallée du Galeizon, rochers schisteux : 30 mars 2019

Anarrhinum bellidifolium

Hab. les bois, les châtaigneraies, les terrains sablonneux dans tout le département, mais plus rarement dans la plaine.

Cymbalaria muralis G. Gaertn. B. Mey. & Scherb.
ex Linaria cymbalaria Mill.

Hab. contre les rochers à Arbous, près de Valleraugue (Rouger) (Guan. herb.).

Linaria cymbalaria Mill.
– Nîmes, sur un mur ensoleillé, route d’Uzès : Fin avril 1919
– Le mur qui borde la source de la Fontaine, interstices des pierres : Juillet 1889
– Les collines de Nîmes : 14 juin 1872 (G. Féminier)
– Euzet : 30 mai 2013
– Poulx : 23 avril 2018
– Sauvages de ma rue Nîmes : Nombreuses observations sur les vieux murs

Kickxia spuria (L.) Dumort.
(ex Linaria spuria Mill.

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

– Terres en chaume à Garrigues, près d’Uzès : 5 octobre 1861
– Avèze, gravier de la rivière : septembre (Diomède)
– Champs à Aigues-Mortes : 2 août 1902
– Champs cultivés à Congénies : septembre 1888
– Poulx, bordure de champ : 20 juillet 2019

Linaria elatine

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

Linaria græca

Hab. les champs cultivés à Aigues-Mortes, à Milhaud.

Linaria cirrhosa

Hab. les champs et les pacages sablonneux à Aigues-Mortes.

Linaria vulgaris

Hab. les bords des fossés, des champs et des haies, dans tout le département.

Linaria pelisseriana

Hab.les bois,les garrigues et les lieux pierreux, dans tout le département.

Linaria arvensis

Hab. les champs cultivés, les vignes, dans tout le département.

Linaria simplex

Hab. les mêmes lieux.

Linaria chalepensis

Hab. les champs cultivés, à Visseq, à Montdardier, à Campestre. l’Espérou, sur la Tessone.

Linaria striata

Hab. : la var. A, dans les champs incultes, dans tout le département ; la var B, dans les sables à Aigues-Mortes ; la var. C, dans les prairies de l’Espérou à la baraque de Michel, et dans celles de Concoule.

Linaria supina

Hab. les lieux incultes et sablonneux aux bords du Gardon, parmi les rochers, à Corconne, au Vigan, Alzon St-Ambroix Anduze ; la var. B, dans l’île de la Bartelasse, près, d’Avignon (Palun).

Chaenorhinum minus (L.) Lange
ex Linaria minor (L.) Desf.

Hab. les champs cultivés et incultes, dans tout le département.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Linaria prætermissa

Hab. les graviers du Vidourle, entre Sauve et Quissac (Touchy).

Linaria rubrifolia

Hab. les lieux rocailleux et arides entre St-Bauzelly et Ganges (Diomède).

Chaenorhinum origanifolium (L.) Kostel
ex Linaria origanifolia Dec.

Hab. contre les rochers aux environs du Vigan, de Campestre, à Anduze, à Uzès, au pont du Gard, à St-Nicolas.

-Dans la mousse des rochers dolomitiques de la Tessone : 30 juin 1862 – Sur les rochers de molasse calcaire à Junas : Août 1889
– Sur les rochers de la molasse calcaire dans la vallée de Corbière : 8 avril 1890
– Les fissures des rochers calcaires à Mialet (Gard) : 21 mai 1877
– Rochers silico-calcaires (molasse coquillère) dans la vallée de Corbière, près Sommières, Junas et Aujargues : 1er juillet 1892
– Mont-Bouquet : 26 mai 2018
– Mont-Bouquet : 8 juin 2019
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Gratiola officinalis

Hab. les fossés et les marais, dans toute la partie basse du département, jusqu’à Anduze.

Cézarenque (Zones siliceuses à l’Ouest d’Aujac)

Veronica spicata

Hab. le bois de Jalès dans une bruyère avant d’arriver à Bérias, à l’Espérou. (Guan herb.).

Veronica teucrium

Hab. les bois et les pacages, dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Veronica prostrata

Hab. les pelouses sèches à Lanuejols (Diomède).

Veronica chamædrys

Hab. les bois et les haies, dans tout le département.

Veronica beccabunga

Hab. les fossés, les ruisseaux, les fontaines, dans tout le département.

Veronica anagallis [veronica anagallis-aquatica l.]

Hab. les fossés et les lieux marécageux, dans tout le département.

Veronica anagalloides

Hab. les fossés à Manduel, et probablement dans tourte la partie basse du département.

Veronica scutellata

Hab. les marais tourbeux à l’Espérou, à Dourbie, à Concoule.

Veronica officinalis

Hab. les bois sur toute la chaîne de l’Aigoual, aux environs de Concoule.

Cézarenque (vers Concoules)

Veronica fruticulosa

Hab. les fentes des rochers, au plus haut sommet de l’Aigoual.

Veronica alpina

Hab. les bois à l’Espérou (Guan. herb. et hort. reg.).

Veronica serpyllifolia

Hab. les bois et les pacages sur toute la chaine de l’Aigoual et de l’Espérou.

Veronica arvensis

Hab. les champs cultivés, les vignes et les pacages, dans tout le département.

Veronica verna

Hab. les coteaux arides et les champs sablonneux aux environs du Vigan et dans toute la partie élevée du département, au cap de Coste, à l’Espérou.

Veronica acinifolia

Hab. les champs cultivés à St-Jean-du-Bruel, dans les bois de Campagne, au trou du Perussas.

Veronica triphyllos

Hab. les champs sablonneux entre Brama-Bioou et Meyrueis (Guan. herb.).

Veronica præcox

Hab. les champs cultivés, sablonneux, aux environs du Vigan, d’Alzon, de Campestre.

Veronica persica Poir.

Hab. les lieux cultivés, sablonneux, à Aigues-Mortes.

– Spontanée dans un jardin à Nîmes : 25 avril 1895
– Dans une aire aux Angles, près Villeneuve lès Avignon : 29 mai 1902
– Sur un mur à Pont St Esprit : 5 avril 1902
– Poulx : 17 mars 2019
– Dions : 13 mars 2021
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Veronica agrestis

Hab. les champs cultivés, les vignes, dans tout le département.

Veronica polita Fr.
ex Veronica didyma (Ten.) Dulac

Hab. les champs cultivés, les vignes, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Veronica hederifolia

Hab. les champs cultivés, les vignes et les haies, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Veronica triloba (Opiz) A.Kern.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Veronica cymbalaria Bodard

Hab. les vignes, au pied des oliviers, à Nîmes.

– Le long des murs et des chemins (fleurs blanches), Sommières – Sur vieux murs à Caveirac : 13 mars 2021
– Vieux murs à Junas : 30 mars 1894
– Poulx : 11 mars 2021
– Dions : 13 mars 2021

Limosella aquatica

Hab. les bords du Rhône, au pont St-Esprit (Garaiso).

Erinus alpinus L.

Hab. les vieux murs et les rochers humides, aux environs du Vigan, à Lafoux, pès d’Alzon, à l’Espérou.

– Les rochers humides dolomitiques de la Tessone : 27 juin 1864
– Campestre, rochers calcaires : mai (Diomède)
– Vieux murs du chemin de Boufraques, Le Vigan : 13 mai 1874 (L. Anthouard)
– Rochers calcaires à Bramabiau, avril 1903
– Anfractuosités des rochers, dans le lit du Trévezel, au Pas de l’Ase, près de Trèves : 12 avril 1903
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Digitalis purpurea L.

Hab. les terrains granitiques et schisteux aux environs du Vigan, et toute la partie élevée du département.

– Mandagout, lieux granitiques : 9 juin 1892 (Diomède)
– Terrains granitiques à Puechagut, commune d’Aulas : 18 juillet 1862
– Bois de la Dauphine, sur l’Aigoual : 4 septembre 1895
– Bois des terres granitiques du Mt Lozère, Concoules : 19 août 1877
– Châtaigneraie, au quartier de l’Ubach, près du Vigan : 16 juin 1874 (Anthouard)
– Bois des terres granitiques et siliceuses, St Jean du Gard : 20 mai 1877
– Terrains schisteux à Branoux : 11 septembre 1891
– Terrains schisteux près Ganges : 4 août 1872
– Cézarenque (vers Concoules) – Sentier sur l’Aigoual : 20 juillet 2013

Digitalis purpurascens

Hab. les terrains secs et pierreux, granitiques, à Anduze, à Trèves.

Digitalis lutea

Hab. les coteaux pierreux et les bois montagneux aux environs du Vigan, et toute la partie élevée du département, au Serre de Bouquet, à la Chartreuse de Valbonne.

Euphrasia officinalis

Hab. les prés, les pacages et les bois, au Vigan, à Alais, l’Espérou. Concoule.

Euphrasia nemorosa

Hab. les mènes lieux que le n° 1.

Odontites rubra

Hab. les champs cultivés aux environs du Vigan, d’Alzon, de Lanuejols, de St-Gilles, etc.

Odontites serotina

Hab. les pacages, les lieux frais, les bords des fossés, dans tout le département.

Odontites viscosa

Hab. les lieux stériles à Campestre, à Villeneuve-lès-Avignon.

Odontites luteus (L.) Clair.
ex Odontites luteus (L.) A.Kern. ex Wettst.

Hab. les bois et les lieux arides, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Trixago apula [bartsia trixago l.]

Hab. le bois de St-Nicolas, près de la Grange.

Parentucellia latifolia (L.) Caruel
ex Eufragia latifolia L.

Hab. les bois et les garrigues aux environs de Nîmes, et dans toute la partie basse du département.

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Rhinanthus major [rhinanthus ?]

Hab. les prairies et les champs cultivés aux environs du Vigan, de l’Espérou, d’Alzon, de Blauzac, à la Chartreuse de Valbonne.

Rhinanthus minor L.

Hab. les prés aux environs du Vigan ; la var. B, les champs cultivés à Concoule.

– Aulas, prés : mai (Diomède)
ß angustifolius Godr. et Gren. : Croix de fer près de St Sauveur, prés au-dessus de 1000 m d’altitude : 5 juillet 1854 (Diomède)
– Les prés secs au mas Lafabrègue, Le Vigan : 9 mai 1862
– Les prés d’Aujargues : mai 1891
– Sable des bords du Gardon, entre Remoulins et le Pont du Gard : 12 juin 1890
– var angustifolia : Lieux herbeux à Bramabiau près Camprieu : 6 septembre 1894
– Prairies de Corbières, près Sommières : 10 mai 1906
– Bords sableux du Gardon à St Nicolas : 5 juin 1922
– Mas de la Barque : 12 août 2013
– Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Pedicularis palustris

Hab. les prairies aquatiques et tourbeuses de l’Espérou et de Concoule.

Pedicularis sylvatica

Hab. les bois humides, les prés marécageux, sur toute la chaîne de l’Espérou.

Pedicularis comosa L.

Hab. les pacages et les prairies de l’Espérou, de l’Hort-de-Diou, de St-Guiral.

– Pialons, Dourbie, prés : 13 juin 1861 (Diomède) – L’Espérou : juin 1854 (J.E Planchon)
– Clairières sur le versant sud et nn loin du sommet de l’Aigoual : 26 juin 1903 (C. Flahault)
– L’Aigoual, pelouses aux environs de l’observatoire : 2 septembre 1895
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Melampyrum cristatum

Hab. les bois aux environs de l’Espérou, à Salbous.

Melampyrum arvense

Hab. dans les moissons, dans tout le département.

Melampyrum nemorosum

Hab. les bois de hêtres aux environs d’Alzon, dans les bois de Salbous. près de Campestre.

Melampyrum pratense

Hab. les bois aux environs d’Alzon, dans le bois de Salbous.

Melampyrum sylvaticum

Hab. les bois de l’Aigoual. celui de la Rougerie et de Peirebesse, près d’Alzon.

OROBANCHACEAE

Phelipæa cæsia

Hab. parasite, sur l’artemisia gallica, à Aigues-Mortes.

Phelipæa arenaria

Hab. parasite, sur l’artemisia campestris, dans le bois de Broussan, près Nîmes ; à la Pinède des Saintes, à Aigues-Mortes.

Phelipæa muteli

Hab. parasite, sur le vicia sativa, aux environs de Nîmes et du Vigan, sur des composés et sur d’autres légumineuses (Godr. et Gren.).

Phelipæa ramosa

Hab. parasite sur le cannabis sativa et sur plusieurs antres plantes à Montfrin, aux environs de Nîmes, du Vigan,etc.

Orobanche rapum [orobanche rapum-genistae thuill]

Hab. parasite, sur les racines du genêt à balai et du genêt purgatif, sarothamnus scoparius et S. purgans, aux environs du Vigan, de Concoule, etc.

Orobanche cruenta

Hab. parasite, sur les racines du coronilla emerus, du cytisus spinosus, du dorychnium frutescens, au-bois de Campagne, de Cygnan, au Serre de Bouquet, aux bords du Gardon, au Vigan, à la Chartreuse de Valbonne ; la var. B, aux environs du Vigan (Diomède).

Orobanche variegata

Hab. parasite, sur le genêt à balai, le buis, aux environs du Vigan (Diomède).

Orobanche speciosa

Hab. parasite, sur le faba vulgaris, à Villeneuve-lez-Avignon, Manduel.

Orobanche galii

Hab. parasite, sur le galium mollugo, le G. verum, le G. sylvestre, etc. à StMichel, près Bagnols ; à Tresques, aux environs du Vigan.

Orobanche alba Stephan ex Willd.
ex Orobanche epithymum DC.

Hab. parasite, sur le thymus serpillum et le Th. vulgaris, sur le satureia montana, dans tout le département, et sur le calluna vulgaris, dans le bois de Broussan, près de Nîmes.

Orobanche epithymum DC.
– Alzon, parasite sur Thymus vulgaris : 29 juin 1863 (Diomède)
Orobanche epithymum DC.
– Parasite sur diverses plantes à La Baume : mai 1902
– Parasite sur Eryngium campestre à Congénies : 4 juin 1899
– Parasite sur Thymus vulgaris au bois de Vacqueirolles, près Nîmes : 25 mai 1896
– Parasite sur graminée à Générac : 23 mai 1895
– Environ d’Aulas : 25 mai 1896
– Haies au bord du chemin de Moussac à St Chaptes : 17 mai 1873
Parasite sur Coronilla scorpioides dans un bosquet de pins près Garons : 11 mai 1902
– Les bois au Pont du Gard : 15 mai 1902
– Sommet du Serre de Bouquet, sur le thym : juin 1873
– Mont Bouquet : 14 mai 2017
– Poulx : 2 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– Poulx : 5 août 2021

Orobanche teucrii

Hab. parasite, sur le teucrium chamœdris, le T. montanum, le T. scorodonia, aux environs du Vigan (Diomède).

Orobanche rubens

Hab. parasite, sur le medicago sativa et le M. falcata à Cernach, Vallabrègues.

Orobanche major

Hab. parasite sur le centaurea scabiosa et le C. aspera à Tresques, à la Chartreuse de Valbonne.

Orobanche cervariæ

Hab. parasite, sur le peucedanum cervaria, dans les bois, aux environs de Nîmes.

Orobanche artemisiæ

Hab. parasite, sur l’artemisia campestris, le campanula rapunculus, à Aigues-Mortes, à Tresques.

Orobanche hederæ

Hab. parasite, sur les racines du lierre, à Sommières, à Nîmes, aux environs du Vigan.

Orobanche minor

Hab. parasite, sur les racines du trifolium sativum, du T. repens, du T. cherleri, le lactuca viminea, et sur un pelargonium ; la var. B, sur l’hypochœris radicata, dans tout le département.

Orobanche amethystea

Hab. parasite, sur les racines de l’eryngium campestre et de l’E. maritimum, à Aigues-Mortes, Alzon, Montdardier, Fournès.

Orobanche cernua

Hab. parasite, sur les racines de l’artemisia gallica, de l’A. campestris, du lactuca viminea, du galium erectum, à Aigues-Mortes, à Rochefort, aux environs de Bouquet, aux bords de l’étang de Pujaut.

Lathræa squanaria

Hab. parasite, sur les racines des arbres, dans les bois frais et ombragés, aux bords des ruisseaux, à Alzon.

Clandestina rectiflora

Hab. parasite, sur les racines des arbres, à Salbous, près de Campestre.

LAMIACEAE
(LABIATÆ)

Lavandula stoechas

Hab. les bois et les garrigues aux environs de Nîmes,Anduze, St-Jean-du-Gard, Tresques, la Capelle.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896

Lavandula spica

Hab. les lieux arides, dans tout le département, mais moins communément que la suivante.

Lavandula latifolia Medic.

Hab. les lieux. arides, dans tout le département.

Sanilhac – 29 avril 1994 – Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Mentha rotundifolia

Hab. les bords des fossés, des chemins et les lieux humides dans tout le département.

Mentha sylvestris

Hab. les bords des ruisseaux, aux environs du Vigan, à St-Sauveur, à Sauclières.

Mentha viridis

Hab. : la var. A, les bords des ruisseaux à la Grandès-Basse, près de St-Guiral ; la var. B aux environs du Vigan, d’Alzon, de St-Sauveur, de Lanuejols.

Mentha aquatica

Hab. les fossés et les bords des ruisseaux, dans tout le département.

Mentha gentilis

Hab. les bords des ruisseaux aux environs de Lanuejols.

Mentha arvensis

Hab. les terrains humides aux bords de l’Ardèche, près le pont St-Esprit ; les bords du Gardon, à St-Nicolas.

Mentha pulegium

Hab. les lieux humides, les bords des fossés, dans tout le département.

Preslia cervina

Hab. les lieux humides aux environs de Nîmes, et dans toute la partie basse du département.

Lycopus europæus

Hab.les bords des ruisseaux et des fossés, dans tout le département.

Origanum vulgare

Hab. les lieux incultes et arides, dans tout le département ; la var. B, aux environs de Nîmes.

Origanum virens

Hab. dans les châtaigneraies, à la Combe, à Aulas (Diomède).

Thymus nitens Lamotte ❗

Absent chez de Pouzolz
Pour Coste : Côteaux arides des Cévennes siliceuses, entre 400 et 1. 500 mètres : Gard, Lozère, Aveyron, Hérault.
Anthouard la signale à Campestre
.Martin à Dourbies, à Aumessas et Arrigas.
Flor. Juin-août.
Absent Absent – Saint-Jean du Gard, sur le chemin menant de Pied de Côte au Col St Pierre : 29 octobre 2022

Thymus vulgaris L.

Hab. Les lieux secs et arides de toute la partie basse du département ; on le trouve aussi à Anduze, Bessège, St-Ambroix, le Vigan.

Sanilhac – 29 avril 1994 – Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Thymus serpillum

Hab. les bords -des champs .et des chemins, les bois, les lieux secs et arides ; la var. A, dans tout le département ; la var. B, les environs de Nîmes, de Manduel, de St-Gilles, etc.

Thymus chamædris

Hab. les lieux secs et arides aux environs du Vigan, à Aulas, au valat de la Dauphine, près de l’Espérou.

Thymus nitens Lamotte

Cézarenque (vers Brézis) – Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Hyssopus officinalis

Hab. : la var. A, à St-Ambroix, à Anduze ; la var B, à Aramon, près du moulin à vent.

Satureja hortensis

Hab. les champs cultivés, sablonneux, aux environs de Bagnols, St-Gervais, St-Michel, Sumène, St-Ambroix, le Vigan.

Satureja montana

Hab. les coteaux arides et pierreux, les fentes des rochers, aux environs de Nîmes de Villeneuve-lez-Avignon d’Anduze, du Vigan.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Calamintha grandiflora

Hab. les bois de l’Aigoual, de l’Espérou, au valat de la Dauphine, à la Céreirède, au bois de Peire-Besses, près d’Alzon.

Calamintha officinalis [clinopodium nepeta (l.) kuntze]

Hab. les bois, les haies, aux bords du Gardon, au pont du Gard, à Corconne, à Sumène, au Vigan, à Alzon.

Calamintha menthæfolia [clinopodium nepeta subsp. sylvaticum (bromf.) peruzzi & f.conti]

Hab. les lieux secs et arides, aux environs du Vigan, à Aumessas, à Montdardier.

Calamintha nepeta [clinopodium nepeta (l.) kuntze]

Hab. les lieux arides, les bords des chemins dans la partie basse du département, remonte jusqu’aux environs du Vigan.

Clinopodium acinos (L.) Kuntze
ex Calamintha acinos Clairv.

Hab. les champs cultivés et incultes, les vignes, dans tout le département.

Calamintha acinos Clairv.
– Vignes au mas Lafabrègue, Le Vigan : 20 octobre 1863
– Terrains en chaume à Garrigues près Uzès : 5 octobre 1861
– La Curaye, Mandagout : mai (Diomède)
Calamintha acinos Clairv.
– Champs cultivés à Congénies : septembre 1888
– Terres à sainfoin, entre Caveirac et St Césaire : 14 mai 1891
– Champs cultivés, la Costière, aux environs de Garons : 11 mai 1902
– Champs cultivés aux environs de Bouillargues : 11 juin 1902
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Clinopodium vulgare L.
ex Calamintha clinopodium Benth

Hab. les bords des champs, des bois et des chemins, dans tout le département.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Melissa officinalis

Hab. les bois et les haies, à Trèves, aux environs du Vigan.

– Dions : 13 mars 2021

Rosmarinus officinalis

Hab. les bois et les garrigues dans les environs de Nîmes, à Villeneuve-lez-Avignon, aux environs du Vigan (Diomède), elle est cultivée dans les jardins comme plante aromatique et d’agrément.

Salvia officinalis

Hab. les terrains arides aux environs du Vigan, à Anduze, à Alais, à Bouquet, à la Chartreuse de Valbonne, à Tresques.

Salvia verticillata

Hab. les terrains granitiques au Vigan, à Mandagout (Diomède).

Salvia sclarea

Hab. les lieux pierreux, le long des murs, dans tout le département.

Salvia æthiopis

Hab. les pacages et les lieux arides, à Campestre, à Trèves, à Pradine, près de Lanuejols.

Salvia glutinosa

Hab. les bois montagneux au Vigan, à Aumessas, à l’Espérou, à Bessège, à Anduze, à St-Ambroix.

Cézarenque (vers Brézis)

Salvia pratensis

Hab. les pacages, les bords des champs et des chemins, dans tout le département.

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Salvia verbenaca L.

Hab. les bords des champs et des chemins, à Aulas, Uchaud, Nîmes, Manduel, Anduze, Uzès, Vallabrègues.

Sanilhac – 29 avril 1994 – Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Salvia horminoides

Hab. les bois, les bords des champs et des chemins, à Nîmes, Manduel, Comps, Aigues-Mortes Alais, Anduze, Uzès, au pont du Gard.

Nepeta cataria

Hab. les terrains pierreux, les décombres, les bords des bois, dans tout le département.

Glechoma hederacea.

Hab. les lieux humides, les haies,dans tout le département.

Lamium amplexicaule

Hab. les lieux cultivés, dans tout le département.

Lamium hybridum

Hab. les lieux cultivés, les haies, à Nîmes, St-Gilles, Manduel, Remoulin.

Lamium purpureum

Hab. les lieux cultivés, les haies, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021

Lamium maculatum

Hab. les bois et les haies aux environs du Vigan, à l’Espérou.

Lamium album

Hab. les haies, les bords des prairies, à Montdardier, à l’Espérou.

Lamium galeobdolon

Hab. les bois frais, dans toute te partie élevée du département.

Leonurus cardiaca

Hab. les haies, le long des murs, aux environs du Vigan, de St-Sauveur, de Campestre, dans les bois de l’Espérou.

Galeopsis angustifolia

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

Cézarenque (vers Concoules)

Galeopsis ladanum L.
ex Galeopsis intermedia Vill.

Hab. les champs cultivés à Camprieux, St-Sauveur, Alzon, l’Espérou.

– Blauzac : juin 1831
– Aulas, lieux arides : septembre (Diomède)
– Terrains calcaires, Le Vigan : 5 septembre 1862
– Concoules : 9 septembre 1902
– Champs cultivés à St Michel d’Euzet : 20 août 1902
– Entre les rails à la gare de Calvisson : 22 juin 1917
– Camprieu : 6 septembre 1895
– Châtaigneraies, champs à Concoules : 5 septembre 1902
– Terrains cultivés au pied du versant nord du Roc de St Julien, à Anduze : 13 septembre 1908
– Bords du Vidourle à St Hyppolyte du Fort : 5 août 1902
– Aigoual : 25 juillet 2013
– Bord d’un chemin forestier, Mas de la Barque : 30 juillet 2017

Galeopsis dubia [galeopsis segetum neck.]

Hab. les champs cultivés à l’Espérou, au pont St-Esprit.

Galeopsis tetrahit

Hab. les champs cultivés les bords des bois les haies, à Camprieux, Lanuejols, l’Espérou.

Stachys ocymastrum (L.) Briq.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Stachys germanica

Hab. les bords des champs et des chemins, dans toute la partie basse du département, remonte jusqu’au Vigan, Montdardier.

Stachys alpina

Hab. les bords des bois et parmi les buissons, à Camprieux, à Brama-Bioou, à l’Espérou.

Stachys sylvatica

Hab. les bois et les haies, dans toute la partie élevée du département.

Stachys palustris

Hab. les prés humides les bords des eaux, à Bellegarde à St-Gilles, à l’étang de Jonquières.

Stachys annua

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

Stachys recta

Hab. les lieux arides, les bois, dans tout le département.

Anduze – 30 avril 1988 – Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Betonica officinalis L.

Hab. les bois et les pacages, dans tout le département : l’espèce à fleur purpurine, sur les montagnes élevées ; celle à fleur rose, dans la plaine.

– Fesq, près d’Arphy, châtaigneraies, prés : septembre (Diomède)
– Paturages dans le bois de Massargues, Aubussargues : 18 juin 1862
– Plateau de l’Aigoual : 14 août 1867
– Les pelouses du sommet de la chaîne de l’Aigoual : 18 août 1901
– Bois de Signan, au sud de Nîmes: juillet 1889
– Bois des terrains calcaires, mas de la Vaque près Nîmes : 1er juillet 1876
– Bois à Concoules : 3 septembre 1902
– Montignargues : 28 juin 2016
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Ballota fœtida

Hab. les haies, les décombres, les bords des chemins et des murs, dans tout le département.

Phlomis lychnitis L.

Hab. les bois et les garrigues, aux environs de Nîmes, à Anduze, à Montdardier.

– Sauve, lieux arides : 1858 (Diomède)
– Les garrigues à Garrigues : 30 mai 1862
– Garrigues à Congénies : Mai 1889
– Bois des Espèces, Nîmes : 14 juin 1872 (Flahault)
Poulx – 6 juin 2018

Phlomis herba-venti

Hab. les terrains arides, les bords des champs et des chemins, aux environs de Nîmes, de Manduel, de Bouillargues, de St-Gilles, d’Alais, d’Anduze, de St-Ambroix, de Montdardier.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Sideritis romana

Hab. les lieux arides, les bords des champs et des chemins dans tout le département.

Sideritis montana

Hab. le long du torrent, au bas du bois de Salbous, près Campestre, où je n’ai trouvé que deux exemplaires très grêles.

Sideritis hirsuta

Hab. au bord des vignes, à Franquevaud, près St-Gilles.

Sideritis scordioides

Hab. les bois et les garrigues aux environs de Nîmes, à Uzès, Manduel, Beaucaire, dans le bois de Broussan.

Marrubium vulgare

Hab. les bords des champs et des chemins, dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988

Melittis melissophyllum L.

Hab. les bois montagneux aux environs du Vigan, d’Alzon, au Serre-deBouquet.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Scutellaria alpina

Hab. dans les fentes des rochers, à l’Aigoual (Requien), dans les Cévennes (Duby).

Scutellaria galericulata

Hab. les lieux humides, les bords des eaux a l’île de la Barandonne, près du Pont-St-Esprit ; dans les prés du Contract, à Bellegarde.

Scutellaria minor

Hab. les champs marécageux à Gourdouze, non loin de Concoule.

Brunella hyssopifolia [prunella hyssopifolia l.]

Hab. les bords des vignes, des chemins, des torrents, aux environs de Nîmes, de Sauve, de Montpezat, de Blauzac, d’Alais, d’Anduze, de St-Ambroix, du Vigan, de Tresques.

Brunella vulgaris [Prunella vulgaris L.]

Hab. les prés, les bois, les bords des fossés et des chemins dans tout le département.

Prunella laciniata (L.) L.
ex Brunella alba Pall.

Hab. les terrains maigres, dans tout le département.

– Le Vigan, châtaigneraies : 14 juin 1863 (Diomède)
– Bois de Massargues, bords des fossés, Aubussargues : 30 mai 1862
Pont de Montdardier, près d’Avèze, châtaigneraie : juin 1864 (Diomède)
– Garrigues à Massillan, Nîmes : Juin 1889
– Bois de Signan : 3 juin 1923
– Poulx, bords d’un chemin, sous-bois de chênes : 8 juin 2020
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Brunella grandiflora [Prunella grandiflora (l.) schöller]

Hab. les bois et les pacages à l’Espérou, au bois de Salbous, à Lanuejols, au Vigan, à Concoule, à la Chartreuse de Valbonne.

Ajuga pyramidalis L.
ex Ajuga alpina Vill.

Absent

* Bulletin 1898
– Ginestous, près d’Arphy, au-dessus de 1000 m d’altitude : 16 juin 1855
* Herbier
– Ginestous, près d’Arphy, au-dessus de 1000 m d’altitude : 16 juin 1855 (Diomède)

Ajuga reptans

Hab. les prés et les bords des fossés dans tout le département.

– Les prés au Vigan : 1er avril 1862
– Les prés du mas Lafabrègue : 1er mai 1868
– L’Hort de Diou sur l’Aigoual, lieux humides : 5 septembre 1894
– Lieux humides aux environs d’Alais : avril 1898
– Candilhac : 26 avril 1874
– Les bois près de St Maurice : 22 avril 1870 (Herbier G.Feminier)
– Les prés à Congénies
– Vallée du Galeizon : 30 mars 2019
– Forêt de Valbonne : 27 avril 2019, 23 mars 2024

Ajuga genevensis L.

Hab. les prés, les bois, les haies, dans tout le département.

– Sous la plaine de Cavaillac, Le Vigan : 29 avril 1863
– Crestat près d’Arphy, lieux sablonneux, granitiques : juillet (Diomède)
– Le Vigan : 26 avril 1862
– Terrains cultivés à Blandas : 20 mai 1862
– Prairie des bords du Gardon, Dions : 4 avril 1874
– Bois et prairies à l’Espérou : 17 mai 1875
– Bois humides à St Nicolas : Mai 1890
– Bords d’un pré à St Bonnet : 29 avril 1917
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Ajuga chamaepitys

Hab. les champs cultivés, les vignes, dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Ajuga iva

Hab. les lieux arides, contre les vieux murs, aux environs de Nîmes, d’Uzès, de Montfrin ; la var. à fleurs jaunes à Beaucaire.

Teucrium botrys L.

Hab. les décombres, les champs cultivés, les vignes, dans tout le département.

– Cauvalat : 29 août 1867
– Côteaux calcaires au Vigan : ” août 1861
– Les bois du Pont du Gard : 15 mai 1902
– Champs cultivés à Nîmes : 7 juillet 1889
– Les bords de la route, en allant de St André de Roquepertuis à Méjane le Clap : 22 août 1902
– Dans un champ au chemin d’Arles à Nîmes : juillet 1889
– Sables du lit du Gardon à St Nicolas : 5 juin 1922
-Sanilhac : 10 juin 2018
– Poulx : 8juin 2020
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Teucrium scordium

Hab. les marais et les fossés, à Jonquières, à Bellegarde, à St-Gilles, à la Capelle.

Teucrium scorodonia

Hab. les bois, les châtaigneraies, les terrains incultes, dans toute la partie élevée du département.

Cézarenque (vers Concoules)

Teucrium chamaedrys

Hab. les bois, les bords des champs, dans tout le département.

Cézarenque (Barre calcaire vers Aujac)

Teucrium flavum

Hab. au bas des rochers, le long du Gardon, à St-Laurent-le-Minier, aux environs d’Anduze.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988

Teucrium montanum

Hab. les terrains maigres et pierreux, aux environs de Nîmes, de Bouquet, d’Uzès, de Tresques, d’Alais, de St-Ambroix, d’Anduze.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Teucrium aureum

Hab. les terrains arides, à Nîmes, Manduel, Montdardier, Alais, Saint-Ambroix, Anduze.

Teucrium polium L.

Hab. les lieux arides sablonneux, dans tout le département

Terrains sablonneux, incultes à Aubussargues – 30 mai 1862 Dunes de pinèdes, Aigues-Mortes – 6 juillet 1874
Le long d’une route au sud de Caissargues – 1889
Bord d’un champ, Congénies – 2 juin 1899
– Garrigues à Congénies – Juin 1889
Ancien étang de Jonquières – 11 juillet 1895
Les garrigues du champ de tir à Nîmes – Juin 1889
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Sanilhac – 10 juin 2018
– Poulx : 13 juin 2019
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Teucrium gnaphaloides Vahl. ?

Absent

* Bulletin 1898
Campestre, La Tessonne, le cap des Mourèzes : 1863

ACANTHACEÆ

Acanthus mollis L.

Hab. au pied des anciens remparts de Nîmes, au chemin d’Alais, aux bords du Gardon, à Anduze, dans le parc d’Uzès.

– Cultivé au Vigan : 6 août 1867
– Au pied et les murs des faïsses à la métairie de Belleau, derrière la Coustourelle, où Emilien Dumas l’avait constaté il y a près de 50 ans, Sommières : 22 février 1879
– Le bosquet de la Fontaine à Nîmes, on en trouve quelques pieds subspontanés : 5 juillet 1888
– Le bosquet de la Tour Magne, près de la demeure du garde : 19 juin 1888
– Au pied des anciens remparts de Nîmes (chemin d’Alais) : 11 juin 1876 (Henri Lador)
– Mas Escattte, Courbessac : 30 mai 2019
– Dions : 13 mars 2021
– Dions : 13 mars 2021

VERBENACEÆ

Verbena officinalis L.

Hab. les bords des chemins, les champs incultes, dans tout le département.

– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019

PLANTAGINACEAE

Plantago major

Hab. les bords des chemins et des fossés, dans tout le département

Plantago intermedia [plantago major subsp. pleiosperma pilg. ]

Hab. les champs humides et sablonneux voisins de l’étang de Jonquières, à Bellegarde, sur les bords des ruisseaux et des rivières, à Alais.

Plantago cornutii

Hab. les prairies salines à Aigues-Mortes.

Plantago media L.

Hab. les prés secs, les bords des chemins, aux environs du Vigan, et toute la partie élevée du département.

– Bords des champs, chemins aux environs de St André de Roquepertuis, vallée de la Cèze : 23 août 1902
– Forêt de Valbonne : 19 août 1902
– Bords des chemins et prairies sèches des terrains siliceux, à St Jean du Gard : 20 mai 1877
– Forêt de Valbonne : 23 avril 2018

Plantago coronopus L.

Hab. les terrains sablonneux, dans tout le département.

– Le Vigan, bords des chemins : 14 juillet 1857 (Diomède)
– Julian : 9 mai 1895
– var. latifolia. Lieux incultes sablonneux à Aigues-Mortes : 16 mai 1895
– Lieux herbeux, bords du Vistre entre St Laurent d’Aigouze et Aigues-Mortes : 13 août 1902
– Marais à Bellegarde, terrains salants : 22 juin 1906
– Nimes, lieux arides, au pied du mur de la Maison centrale : juin 1889
– Chemins herbeux, Nîmes : mai 1922
– Environs de Mauguio : mai 1923
– Camargue, Pont de Rousty :17 octobre 2020
– Bellegarde, terrain herbeux près du plan d’eau : 19 février 2024

Plantago crassifolia

Hab. les pacages à Aigues-Mortes.

Plantago maritima

Hab. les bords des chemins, à Sauve, à Serviers ; les bords du Vidourle, à Quissac.

Plantago serpentina [plantago maritima subsp. serpentina (all.) arcang.]

Hab. les fentes des rochers à l’Espérou, les graviers des rivières à Salazac, Quissac, Sauve, Fonsange.

Plantago alpina

Hab. les pacages dans les Cévennes (Duby).

Plantago holosteum Scop.
ex Plantago carinata Schrad.

Hab. les pelouses sèches des terrains pierreux et sablonneux, à l’Espérou et sur toute la chaîne de l’Aigoual, aux environs du Vigan, d’Alais, de Saint-Ambroix, d’Anduze, de Concoule.

– Pracoustal près d’Arphy, rochers granitiques : Juin (Diomède)
– Montée après le Pont du Rastel, près de Chamborigaud, sur la route de Vialas : 1839
– Vallon de Vézenobre, à côté de la Fabrègue (Le Vigan) : 6 mai 1868
– Terrains sablonneux granitiques secs à Pracoustal, Aulas : 11 juillet 1862
– Bords de la route de la montagne à Vealleraugue (le Vigan) : 5 août 1874
– Montagne à Branoux : 11 septembre 1891
– L’Aigoual : 3 septembre 1895
– Rochers granitiques à Concoules : 4 septembre 1902
– Colognac : 16 juillet 2014

Plantago lagopus

Hab. les champs secs et pierreux aux environs de Nîmes, de St-Gilles, de Villeneuve-lez-Avignon.

Plantago lanceolata

Hab. : la var. A, les lieux secs et les bords des chemins dans tout le département ; la var, B, dans les champs cultivés en esparcette, aux environs de Nîmes. etc. ; la var. C, dans les prairies, à Arphy, à l’Hort-de-Diou.

– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Plantago argentea

Hab. au bois de Salbous et dans les pacages de Campestre.

Plantago bellardi

Hab. les terrains sablonneux, aux environs de Nîmes, au pont du Gard, à Sylvéréal.

Plantago montana [plantago atrata subsp. atrata ]

Hab. les bois et les pacages dans les Cévennes (Lois.), sur la Sérane, montagne limitrophe du Gard (Godr. et Gren.)

Plantago psyllium [plantago arenaria waldst. & kit.]

Hab. les bords des champs et des chemins, à Bagnols ; les collines incultes, à Villeneuve-lez-Avignon.

Plantago arenaria

Hab. les lieux sablonneux, dans tout le département.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896 – Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Plantago sempervirens Crantz (ex.Plantago cynops)

Hab. les coteaux secs et les lieux arides, dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Armeria juncea

Hab. contre les rochers de Montdardier, à Blandas, aux environs du Vigan.

Armeria plantaginea

Hab. les terrains sablonneux et montagneux, aux environs du Vigan, d’Alzon, de l’Espérou ; la var. à fleurs blanches, sur les coteaux sablonneux, aux environs d’Uzès, à Serviers.

Armeria alliacea

Cézarenque (vers Brézis)

Limonium narbonense Mill.
ex Statice serotina Rchb.

Hab. les terrains salants de Bellegarde, de St-Gilles, d’ Aigues-Mortes et de tout le littoral du Gard.

Statice serotina Rchb.
– Plage du Boucanet près d’Aigues-Mortes : 25 juillet 1874
Statice serotina Rchb.
– Marais, terrains salants à Bellegarde : 29 juin 1896
– Marais salins, St Gilles : 14 juillet 1872
– Camargue, domaine de la Palissade : 30 septembre 2017
– Pont de Rousty : 10 octobre 2020
– Réserve du Mahistre à Aigues-Mortes : 11 septembre 2021

Statice girardiana [limonium girardianum (guss.) fourr.]

Hab. les sables maritimes, sur tout le littoral du département.

Statice virgata [limonium virgatum (willd.) fourr.]

Hab. les sables maritimes, à Aigues-Mortes.

Statice bellidifolia [limonium bellidifolium (gouan) dumort.]

Hab. les pacages sablonneux, à Bellegarde, à Aigues-Mortes, et sur tout le littoral du département.

Statice echioides [limonium echioides (l.) mill.]

Hab. les terrains sablonneux et salants, à Aigues-Mortes, Sylvéréal, dans le bois de Broussan.

Plumbago europæa

Hab. les terrains arides, les bords des bois et des chemins, aux environs de Nîmes, de Manduel, à Vallescure, sur la montagne de Beaucaire, près Jonquières, à Tresques (Gonnet), à Villeneuve-lez-Avignon, à Montfrin, à Anduze, au Vigan.

GLOBULARIEÆ

Globularia vulgaris

Hab. les lieux secs et stériles, dans tout le département.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Globularia alypum

Hab. les lieux pierreux à la Chartreuse de Valbonne, contre les rochers à la Beaume, aux bords du Gardon.

PHYTOLACCEÆ

Globularia bisnagarica L.
ex Globularia punctata Lapeyr.

Hab. les lieux secs et stériles, dans tout le département.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Phytolacca decandra

Hab. originaire de l’Amérique septentrionale naturalisée dans la pinède d’Aigues-Mortes, dans les bois de la Chartreuse de Valbonne.

AMARANTACEÆ

Amarantus deflexus

Hab. les lieux sablonneux, le long des murs, les bords des chemins, aux environs de Nîmes, de Manduel, d’ Alais, d’Uzès, du Vigan.

Amarantus blitum

Hab. les lieux cultivés, les décombres.

Amarantus sylvestris

Hab. les lieux cultivés, près des habitations dans tout le département.

Amarantus patulus

Hab le voisinage des habitations, à Manduel.

Amarantus retroflexus

Hab. les champs cultivés, les vignes, les décombres, dans tout le département, plus rare dans la montagne.

Amarantus albus

Hab. les champs cultivés, les vignes, dans toute la partie basse du département ; au Vigan (Diomède).

AMARANTHACEAE (ex SALSOLACEÆ)

Atriplex hortensis

Hab. originaire d’Asie, cultivée dans les jardins potagers, quelquefois subspontanée dans les décombres et le voisinage des habitations. dans tout le département.

Atriplex crassifolia

Hab. les sables maritimes et les lieux salants aux environs d’Aigues-Mortes.

Atriplex laciniata

Hab. les bords des canaux, à Bellegarde, aux environs d’Aigues-Mortes.

Atriplex halimus

Hab. en haies, aux environs d’Aigues-Mortes, de Nîmes.

Atriplex prostrata Boucher ex DC.
ex Atriplex hastata L.

Hab. : les var. A, D, le bord des champs et des chemins, à Bellegarde, Manduel, Villeneuve ; la var. C, à Bellegarde, Jonquières, Aigues-Mortes, Manduel.

Atriplex hastata L.
– var microsperma, terres cultivées à Sommières : 8 octobre 1891
Atriplex hastata L.
– var genuina, Bords des fossés humides à Nîmes : 12 octobre 1890
– var salina, Chemins à St Laurent d’Aigouze : 13 août 1902
– var salina, Ancien étang de Jonquières : 6 septembre 1902 (La plante de cette localité a les feuilles moins blanchâtres, farineuses que celles du littoral)
– Au bord de l’Etang de la Capelle : 31 août 2020

Atriplex patula L.

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

– Aulas, champs : septembre (Diomède)
– Terrains cultivés à Garrigues (Uzès) : 18 septembre 1871
– var muricata : Champs cultivés à Congénies : août 1889
– Nîmes, champs cultivés : 19 septembre 1871 (G.Féminier)
– Poulx, champs cultivés : 12 septembre 2020

Atriplex littoralis

Hab. les pacages sablonneux, à Sylvéréal, à Aigues-Mortes, et aux bords des champs, à St-Gilles.

Obione portulacoides

Hab. les terrains salants, à Bellegarde, St-Gilles, Aigues-Mortes, et tout le littoral du département.

Spinacia glabra

Hab. originaire d’Orient, cultivé en grand dans les champs et les potagers, pour l’usage de la cuisine ; est souvent spontané dans les champs et le voisinage des habitations.

Spinacia oleracea

Hab. les mêmes localités.

Beta vulgaris

Hab. cultivée en grand, dans les champs et dans les potagers, et, subspontanée, dans le voisinage des habitations.

Beta maritima

Hab. le bord du canal, à Bellegarde, St-Gilles, Aigues-Mortes, et tout le littoral du département.

Chenopodium ambrosioides

Hab. le long des murs de clôture, à Alais, à la Chartreuse de Valbonne, les bords des champs à Vallabris, près d’Uzès.

Chenopodium botrys

Hab. les terrains sablonneux, aux environs de Nîmes, d’Uzès, d’Anduze, d’Alais, du Vigan, etc.

Chenopodium polyspermum

Hab. les champs cultivés, les bords des rivières, dans toute la partie élevée du département.

Chenopodium vulvaria

Hab. le long des murs, les décombres, dans tout le département.

Chenopodium ficifolium

Hab. les lieux incultes, aux environs de Nîmes, de Beaucaire (de Laveau).

Chenopodium album

Hab. les champs cultivés, surtout les vignes, dans tout le département.

Chenopodium opulifolium

Hab. les champs cultivés et les décombres, dans tout le département.

Chenopodium hybridum

Hab. les lieux cultivés aux environs du Vigan, à l’Espérou, à Alzon ; on ne le trouve pas dans la plaine.

Chenopodium urbicum

Hab. les terrains sablonneux, dans le voisinage des habitations, au bois de la Devèze, près St-Vincent ; à St-Laurent-d’Aigouze, aux environs du Vigan.

Chenopodium murale

Hab. les décombres, le long des murs, les bords des chemins, dans tout le département.

Chenopodium rubrum

Hab. les lieux humides à Aigues-Mortes, à Franqueveau ; la var. B, Bellegarde.

Chenopodium bonus-henricus

Hab. le long des murs, les bords des chemins, dans le-voisinage des habitations, dans toute la partie montagneuse élevée du département.

Blitum virgatum

Hab. le long des murs, les décombres à Anduze (Lecoq et Lamothe).

Kochia arenaria

Hab. les lieux sablonneux, aux Angles, à Tresques (Gonnet).

Kochia hirsuta

Hab. les bords du canal et des roubines, aux environs d’Aigues-Mortes.

Camphorosma monspeliaca

Hab. les bords des chemins et des champs, aux environs de Nîmes, à Montfrin, à Villeneuve-lez-Avignon.

Fournès – 29 avril 1994

Corispermum hyssopifolium

Hab. les terrains sablonneux, à Aigues-Mortes, à Beaucaire, aux Angles, à Villeneuve, à Tresques, au pont du Gard.

Salicornia herbacea

Hab. les marais salés et fangeux, aux environs d’Aigues-Mortes.

Sarcocornia fruticosa (L.) A.J.Scott
ex Salicornia fruticosa

Hab. les terrains salants, à Bellegarde, St-Gilles, Aigues-Mortes, et tout le littoral du département.

Salicornia fruticosa
– La plage d’Aigues-Mortes : juillet 1875
– Domaine du Scamandre : 13 janvier 2022
– Le Grau du Roi, les alluvions du Vidourle, autour de l’étang du Repous : juillet 1875
Salicornia fruticosa
– Lieux salants du littoral du Grau du Roi : 6 août 1902
– Zone littorale : mai 1923
– Marais à Broussan, près de Bellegarde, terrains salants : 22 juin 1905
– Bellegarde, terrains salants humides : 26 juin 1896
– Domaine de la Palissade : 30 septembre 2017
– Aigues-Mortes, parking de la Tour Carbonière : 11 septembre 2021

Salicornia macrostachia

Hab. les mêmes localités.

Suaeda vera Forssk. ex J.F.Gmel.
ex Suaeda fruticosa

Hab. les bords des champs et des roubines, à Bellegarde, à St-Gilles, à Aigues-Mortes, et sur tout le littoral du département.

Suaeda fruticosa Forssk
– Les bords des contre-canaux à Broussan, près Bellegarde : 18 mai 1890
– Lieux humides, bords des fossés aux environs du Grau du Roi : 13 août 1902
– La Camargue aux environs de St Gilles : 28 mai 1891
– Les bords des contre-canaux aux environs de l’écluse de Broussan : mai 1890 (B3805)
– Salants d’Aigues-Mortes : 4 juillet 1875
– Salins de Giraud : 30 septembre 2017

Suaeda maritima

Hab. les terrains salants, marécageux et sablonneux, à Bellegarde, St-Gilles, à Aigues-Mortes, et tout le littoral du département.

Suaeda splendens

Hab. les mêmes lieux que la précédente et a les mêmes propriétés.

Salsola kali

Hab. les terrains sablonneux, aux environs d’Aigues-Mortes, de St-Gilles, Bellegarde, Manduel, Tresques.

Salsola tragus

Hab. les terrains sablonneux, à Manduel, à Beaucaire, à Aramon.

Salsola soda

Hab. les terrains salants, aux environs d’Aigues-Mortes, de Bellegarde, et de tout notre littoral.

POLYGONEÆ

Rumex palustris

Hab. les bords des étangs et des roubines, dans la Sylve, près de Sylvéréal.

Rumex pulcher

Hab. les bords des chemins et des fossés, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021

Rumex friesii

Hab. les prairies et les bords des ruisseaux, à l’Espérou, à Concoule, à Anduze ; la var, B, dans toute la plaine du département.

Rumex conglomeratus

Hab. les bords des fossés et les lieux humides, dans tout le département.

Rumex nemorosus

Hab. les bois humides, les bords des ruisseaux, aux environs du Vigan, de Lanuejols, à Aulas, etc.

Rumex acutus

Hab. le long des ruisseaux, à l’Espérou.

Rumex crispus L.

Hab. les prairies, les bords des fossés et des champs, dans tout le département.

– Le Vigan, prés, bords des chemins : 27 mai 1864
– La Tessonne, au bord des champs cultivés : 27 juin 1864
– Terre d’alluvions, au mas Charlot : 21 mai 1865
– Les prés à Congénies : 8 mai 1902 (Patois : Lenga dé biou)
– La chaîne de l’Aigoual, bois de Miquel : 4 septembre 1895
– Roubines à St Gilles : 29 mai 1891
– Bords des fossés à St Bonnet : 19 mai 2016
– Dions : 13 mars 2021- Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Rumex hydrolapathum

Hab. les bords des rivières, des canaux, des fossés, à St-Gilles, Nîmes, Manduel, Aigues-Mortes.

Rumex bucephalophorus

Hab. les pacages et les champs sablonneux, à Aigues-Mortes.

Rumex tingitanus

Hab. les sables maritimes, aux environs d’Aigues-Mortes, dans la pinède des Saintes.

Rumex scutatus

Hab. contre les rochers, les vieux murs, parmi les débris de rocher, aux environs du Vigan, d’Alzon, et toute la partie élevée du département.

Rumex acetosa

Hab. les prairies aux environs du Vigan, de l’Espérou, d’Alais, à la Chartreuse de Valbonne, etc.

Rumex intermedius DC.
ex Rumex thyrsoides Desf

Hab. les terrains incultes, dans toute la plaine du département.

Rumex thyrsoides Desf.
– Le Vigan, cote de Jérusalem, murailles calcaires : 15 mai 1858 (Diomède)
– Montels, près d’Aulas, coteaux secs calcaires : Juin (Diomède)
– Bois de Massargues (Uzès) : 30 mai 1862
Rumex thyrsoides Desf.
– Garrigues calcaires à Aubais : 6 mai 1923
– Lieux arides à Nîmes : juin 1889
– Lieux arides à Congénies : 3 juin 1899
– Poulx, en garrigues : 6 juin 2018
– Sanilhac, garrigues : 18 avril 2022

Rumex acetosella

Hab. les champs sablonneux, les pacages, les clairières des bois tout le département.

– Nîmes, le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Polygonum bistorta [bistorta officinalis delarbre]

Hab. les prairies humides et tourbeuses aux environs de l’Espérou, de Concoule, et dans toute la partie élevée du département.

Polygonum amphibium [persicaria amphibia (l.) gray]

Hab. la var. A, les fossés, les rivières, les étangs ; la var. B, les lieux où l’eau a séjourné, dans tout le département.

Polygonum lapathifolium [persicaria lapathifolia (l.) delarbre]

Hab. les lieux humides, les bords du Gardon, au pont du Gard, à Bellegarde, aux environs du Vigan.

Persicaria maculosa Gray
ex Polygonum persicaria L.

Hab. les lieux humides, les fossés, les bords des eaux, dans tout le département.

Polygonum persicaria L.
– Les bords du Gardon à Moussac :10 juin 1862
– Avèze, bords des chemins = 4 septembre 1855 (Diomède)
Polygonum persicaria L.
– Bord d’un ruisseau à Aujargues : 1er septembre 1892
– Fossés inondés aux Corrèges, près Bellegarde : 1er juin 1905
– Bords du Vistre, lieux humides à Vauvert : juin 1908
– Fossés des Candouillères, St Maurice : septembre 1872 (G.Féminier)
– Fossés humides à Nîmes : juillet 1889
– Sanilhac, la Baume, rive droite : 23 septembre 2019
– Etang de la Capelle : 30 avril 2022

Polygonum minori-persicaria [persicaria minor (huds.) opiz]

Hab. les champs aquatiques, à Dourbies.

Polygonum hydropiper [persicaria hydropiper (l.) spach]

Hab les fossés et les mares, dans tout le-département.

Polygonum maritimum

Hab. les sables maritimes, aux environs du Grau d’Aigues-Mortes.

Polygonum flagellare [polygonum romanum subsp. gallicum (raffaelli) raffaelli & l.villar, 1988]

Hab. les pacages, à Aigues-Mortes.

Polygonum aviculare

Hab. les champs cultivés, le long des murs, les terrains sablonneux, dans tout le département.

Polygonum arenarium

Hab. les bords de l’étang de Jonquières, dans les champs sablonneux.

Polygonum bellardi

Hab. les champs cultivés, à Bellegarde, à St-Gilles.

Polygonum convolvulus [fallopia convolvulus (l.) á.löve]

Hab. les champs cultivés et les vignes, dans tout le département.

Polygonum dumetorum [fallopia dumetorum (l.) holub]

Hab. les haies, le long des rivières, dans tout le département.

Polygonum fagopyrum [fagopyrum esculentum moench]

Hab. originaire d’Asie, cultivée en grand, dans tout le département, quelquefois subspontanée.

Polygonum tataricum [fagopyrum tataricum (l.) gaertn. [1790]]

Hab. cultivé dans le département avec plus d’avantage, parce qu’il craint moins le froid.

THYMELAEACEAE
(ex DAPHNOIDEÆ)

Daphne mezereum

Hab. le long du valat de Brama-Bioou près Camprieux, dans les bois.

Daphne laureola L.

Hab. les bois, aux environs du Vigan, d’Alzon ; d’Alais.

– Bois près de Molière : 19 avril 1852
– Cerclière du mas Lafabrègue, Le Vigan : 14 février 1894
– Square de la place dAssas, origine indigène : 4 octobre 1894
– Grand bois à l’Ubac de St Sauveur, 900m : avril 1903
– Bords du ruisseau de Bramabiau à St Sauveur des Pourcils : 13 septembre 1895
– Les bois de Valbonne : 5 avril 1902
Concluses de Lussan : 19 janvier 2019
– Bois de Païolive : 9 mars 2019
– Forêt de Valbonne : 23 mars 2024

Daphne alpina

Hab. les débris des rochers et dans leurs fentes, à Alzon, à Campestre, à Montdardier.

Daphne cneorum L.

Hab. les bois, aux environs du Vigan, à Salbous, a Bourdezac ; à n’a jamais été trouvé à Nîmes.

– En allant de Champclauson à Portes : 1829 (herb. E.Dumas)
– Bois de Valbouze, pelouses sèches, Alzon : 18 mai 1869
– Bois de Salbous : mai 1865 (Martin)
– La Grand-Combe, près d’Alais : 26 mai 1855
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Daphne gnidium L.

Hab. les bois, les garrigues et les terrains incultes dans toute la partie basse du département, et à Anduze où elle est très rare.

– Bois à Massargues, près d’Uzès : septembre 1864
– Bois, près du Vigan : Août 1857 (Diomède)
– Bords des chemins à Congénies : septembre 1888
– Terrains incultes à Aigues-Mortes : 2 août 1902
– St Maurice de Cazevieille, bois de la Candouillère : 30 juin 1877
– Bois près de Collorgues (Gard) : septembre 1868 (G.Feminier)
– Nîmes, bois des Espeisses : août 2005
– Lédenon : mars 2013
– Marguerittes : juin 2017
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Poulx : 18 septembre 2021
– Sanilhac : 25 octobre 2021

Passerina annua

Hab. les champs cultivés, après la moisson dans toute la partie basse du département.

Passerina thymelæa

Hab. les bois et les garrigues au chemin d’Uzès, près Nîmes ; à l’Hort-de-Diou, près de l’Espérou (Gouan).

Passerina tinctoria

Hab. les bois, à la Chartreuse de Valbonne, quartier des Cabreries, vis-à-vis la grange de Jean Camp, dans un espace de 80 mètres sur 50.

LAURINEÆ

Laurus nobilis

Hab. cultivé dans tous les jardins du département ; subspontané, dans le voisinage des habitations.

SANTALACEÆ

Thesium alpinum

Hab. la pelouse, à Brama-Bioou, près Camprieux ; à Concoule, sur la Lozère ; dans les bois, à St-Guiral, à St-Sauveur.

Thesium tenuifolium

Hab. les bois de St-Sauveur et du Prunaret (Martin).

Thesium humifusum

Hab. le bois de Salbous, près Campestre ; les pelouses arides aux environs du Vigan.

Thesium divaricatum

Hab. les bois, les garrigues et les terrains arides, aux environs du Vigan, d’Uzès, de Nîmes, de Manduel, de Tresques.

Thesium intermedium

Hab. les lieux arides, à Montdardier, à Aulas, etc.

Osyris alba L.

Hab. les terrains secs et arides, aux environs de Nîmes, du Vigan, d Alais, d ‘Uzès.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Sanilhac – 29 avril 1994
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

ELAEAGNACAEE

Hippophae rhamnoides

Hab. dans les îles du Rhône, à Beaucaire et à Vallabrègues.

Elaeagnus angustifolia L.

Hab. Arbre des jardins et bosquets.

– Dunes au Grau du Roi : 16 mai 1895
– Culture ornementale, Nîmes : 6 juin 1891
– Au pied d’un mur, sous la tour à Villeneuve lès Avignon : 29 mai 1902
– Camargue, Pont de Rousty : 25 septembre 2020

CYTINAEE

Cytinus hypocistis

Hab. parasite, sur les racines des cistes, aux environs de Nîmes, et dans toute la partie peu élevée du département.

ARISTOLOCHIACEAE

Aristolochia clematitis

Hab. les vignes et les haies, dans tout le département.

Aristolochia pistolochia L.

Hab. les garrigues et les terrains stériles aux environs de Nîmes, de Manduel, de Jonquières ; rare aux environs du Vigan, d’ Alais, d’ Anduze, d’ Uzès, de St-Ambroix.

– Terrains secs, ferrugineux, calcaires du bois de Massargues près d’Uzès : 18 juin 1862
– Le Vigan, collines calcaires boisées : 6 juin 1860
– Grotte de la Bpuïsse, rochers calcaires, Le Vigan : 21 avril 1862
– Garrigues à Congénies : 30 mai 1894
– Lieux arides sur les garrigues à Congénies : fin avril 1888
– Nîmes, bois des Espesses, près du pont : mai 1870
– Bois, garrigue nîmoise : juin 1922
– La Capelle : 1er mai 1988 – Sanilhac : 10 juin 2018
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Aristolochia rotunda

Hab. les prairies, les bords des fossés, les champs cultivés, aux environs de Nîmes, de St-Gilles, du Vigan, d’Alais, d’Anduze, de St-Ambroix, etc.

EUPHORBIACEÆ

Euphorbia chamæsyce

Hab. les lieux cultivés de toute la plaine du département, remonte jusqu’à Anduze et le Vigan.

Euphorbia peplis

Hab. les sables maritimes aux environs d’ Aigues-Mortes.

Euphorbia helioscopia

Hab. les lieux cultivés, dans tout le département.

Fournès – 29 avril 1994
Sanilhac – 19 avril 1994
– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Euphorbia platyphylla [platyphyllos]

Hab. les champs humides, les haies, les bords des fossés, dans tout, le département.

Euphorbia stricta

Hab. les mêmes lieux et fleurit plus tôt.

Euphorbia pubescens [euphorbia hirsuta l.]

Hab.: la var. A, les bords des champs et des chemins aux environs d’ Aigues-Mortes ; la var. B, aux bords du Rhône près St-Gilles au bord du canal à Bellegarde.

Euphorbia pilosa [euphorbia illirica lam.]

Hab. sur les bords de la rivière, au pont de Malaygue, près Blauzac.

Euphorbia palustris

Hab. les bords des roubines, des canaux, du Vistre, à Bellegarde, à St-Gilles, à Beaucaire, à Aigues-Mortes.

Euphorbia dulcis

Hab. les bois et les haies dans toute la partie élevée du département, à la Chartreuse de Valbonne.

Euphorbia papillosa [Euphorbia duvalii lecoq & lamotte]

Hab. les pacages pierreux, à Alzon, à Campestre, à Blandas dans le bois de Salbous.

Euphorbia verrucosa [euphorbia flavicoma subsp. verrucosa (fiori) pignatti]

Hab. les bois et les pacages, aux environs de Nîmes, de Bagnols, d’Alzon, au Serre de Bouquet.

Euphorbia flavicoma

Hab. les terrains secs, les pacages, à Campestre, au Vigan, à St-Ambroix, Anduze, Alais.

Euphorbia seguieriana Neck.
ex Euphorbia gerardiana Jacq.

Hab. les lieux secs et arides, dans tout le département.

Euphorbia gerardiana Jacq.
– Coupiac, près de St Sauveur, lieux arides : 13 septembre 1860 (Diomède)
– Les bords du Gardon à Russan : mai 1868
– Les bords du Vidourle, à Lecques; près Sommières : 12 juin 1891
Euphorbia gerardiana Jacq.
Lieux arides, secs, garrigues à Congénies : août 1889
– Mont-Bouquet : 26 mai 2018
– Sanilhac : 8 avri 2019
– Dions : 13 mars 2021

Euphorbia paralias

Hab les sables maritimes, sur toute la plage du département.

Euphorbia nicaeensis All.

Hab. les lieux arides et rocailleux, dans tous les environs de Nîmes, à St-Ambroix, à Alais, à Anduze, au Vigan, à Montdardier, à Alzon.

– Tessonne près de Molière, coteaux calcaires : 22 mai 1863 – Lieux arides à Congénies : 19 mai 1899
– St Dionisy : 5 juin 1870 (E. Bellot)
– Terrains incultes calcairesn près du Vigan : 14 juillet 1877 (L.Anthouard)
– Garrigues à Congénies : 18 mai 1899
– Les garrigues de la route d’Uzès, presque en face la maison cantonnière, lieux arides : 1er juin 1902
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Fournès -29 avril 1994
– Garrigues d’Euzet les Bains : 18 avril 2017
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Euphorbia prostrata Aiton

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Euphorbia esula

Hab. les bords du Rhône, depuis Aramon jusqu’au grau d’Orgon ; les bords du Gardon, au pont du Gard ; les bords des champs et des fossés, à Montfrin.

Euphorbia terracina

Hab. les sables maritimes au grau d’Orgon, vis-à-vis les Saintes-Marie et près du poste des Quatre-Marie, dans la pinède des Saintes.

Euphorbia serrata L.

Hab. les champs cultivés et les vignes, dans toute la partie basse du département ; remonte jusqu’à Alais, Anduze et le Vigan.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Fournès – 29 avril 1994
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Euphorbia cyparissias

Hab. les bords des champs et des chemins, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Euphorbia exigua

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Euphorbia falcata

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

Euphorbia peplus

Hab. les champs cultivés et les jardins, dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021

Euphorbia peploides [euphorbia peplus var. peploides (gouan) vis.]

Hab. les terrains sablonneux, cultivés, aux environs d’ Aigues-Mortes.

Euphorbia biumbellata

Hab. les bords des champs (à Villeneuve-lez-Avignon, à Aigues-Mortes)?

Euphorbia segetalis L.

Hab.les champs cultivés ; commune dans toute la partie basse du département, rare à Anduze, Alais, St-Ambroix et au Vigan.

– Les rochers du Gardon, au-dessus de Russan : 4 mai 1871
– Le Vigan, champs : 14 mai 1859
– Champs à Congénies : 6 avril 1899
– Dans un champ maigre, sur les garrigues, à Aubais : 19 juin 1902
– Nîmes, champs cultivés : 1868
Fournès – 29 avril 1994 – Cabrières, champs : 2 juin 2016
– Dions : 13 mars 2021

Euphorbia pinea [euphorbia linifolia l.]

Hab. les bords du Rhône, à Fourques, et probablement dans les sables voisins.

Euphorbia portlandica [euphorbia subsp. portlandica (l.) litard. ]

Hab. les bords des champs, aux environs de St-Jean-du-Gard, à Anduze, à la fontaine de Mme d’ Anduze (Lecoq et Lamotte), et probablement aux environs d’Aiguës-Mortes.

Euphorbia amygdaloides L.

Hab. les bois, dans tout le département.

– Cauvalat, près d’Avéze, châtaigneraies : 11 juin 1855 (Diomède)
– Molière, les bois : 24 mai 1852 (Diomède)
– Les bois du Vidourle, à Sommières : (sans date)
– Les bois de la vallée du Gardon à la Baume : 4 mai 1890
– Talus d’un ravin à Baron : 5 mai 1901
– Les bois de Massargues (Uzès) : 29 mai 1872
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– En bordure de la forêt de Valbonne : 23 mars 2024
– Le Pradel, bord d’un ruisseau : 13 avril 2024

Euphorbia characias L.

Hab. les collines arides et les lieux pierreux.

– Dans les lieux pierreux, montagneux, environs de Sommières
– La Vigan, bord des chemins : 8 mai 1866 (Diomède)
– Sommières, terrains incultes : avril-mai
– Partout à Nîmes, en garrigues : 1889 – Cézarenque (Barre calcaire vers Aujac)
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
– Sanilhac – 29 avril 1994
– Saint Bonnet du Gard, Garrigues – 23 avril 2013
– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Euphorbia lathyris

Hab. les lieux cultivés, dans le voisinage des habitations, à Cabrières, à Lédenon, au Vigan, à Alzon.

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Mercurialis peremnis

Hab. les bois et les lieux ombragés au Vigan, à l’Espérou, à Alzon à Bouquet, à Anduze, à Valbonne.

Mercurialis annua L.

Hab. les champs cultivés, dans tout le département.

– Partout à Congénies : Août 1888
– M. forma foliis capillaceis : Sur un mur, le long du chemin de Villeneuce lès Avignon aux Angles, plus près de cette dernière localité : 29 mai 1902
Commun dans et autour des lieux cu
– Dions : 13 mars 2021ltivés
– Garrigues Ste Eulalie : 14 janvier 2012, aux abords d’une vigne
– Dions : 13 mars 2021, sur un talus rapporté

Crozophora tinctoria

Hab. les champs cultivés, dans toute la plaine du département, et les bords du Gardon, à Alais et Anduze.

Buxus sempervirens

Hab. les coteaux arides, dans tout le département.Fl. mars-mai.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Mont-Bouquet : 26 juin 2021

MORACEAE (ex MOREÆ)

Morus alba

Hab. originaire de l’Orient, cultivé, dans tout le département.

Morus nigra

Hab. originaire d’Asie cultivé çà et là, dans tout le département.

Ficus carica

Hab. les fentes des rochers, aux bords du Gardon, depuis Alais jusqu’au pont du Gard, à Anduze, à St-Ambroix, contre l’amphithéâtre de Nîmes.

Broussonetia payrifera (l.) vent.

Fournès – 29 avril 1994

CANNABACEAE
ex CELTIDEÆ

Celtis australis L.

Hab. contre les rochers, aux bords du Gardon à Alais, Anduze, Saint-Ambroix, au Vigan, à Sauve, à St-Hippolyte-du-Fort, etc. ; il est souvent planté dans les avenues.

– En fleurs, contre le rocher de Boulque, au mas Lafabrègue, le Vigan : 1er avril 1863 – Les garrigues de Nîmes, rameaux fleuris : avril 1888
– Garrigues à Congénies 5 septembre 1900
– Bois de Vacqueirolles : 22 août 1872
* Sauvages de ma rue
– Nombreuses rues et avenues de Nîmes

ULMACEÆ

Ulmus minor Mill.
ex Ulmus campestris

Hab. les bords des champs et des fossés, dans tout le département.

Ulmus campestris Smith
– Sommières : février
– var.suberosa Koch : Aulas, murailles : 28 mars 1858 (Diomède)
– var.suberosa Koch : Les bords des prés le long de l’Arre au mas Lafabrègue, Le Vigan : 10 avril 1869
Ulmus campestris Smith
– var. nuda Koch : Le jardin de la Fontaine de Nîmes : avril 1890
– Spontané et planté, Nîmes : avril 1920
– var.suberosa Kochn Nîmes : mars 1894
– Nîmes, chemin de Rodilhan : 13 avril 1871
– Les bords du Gardon, à la Baume de Poulx : 2 avril 2019

Ulmus montana

Hab. les bois, les bords des ruisseaux, à l’Espérou, à Dourbie, à Lanuéjols, et toute la partie élevée du département.

Ulmus effusa

Hab. planté çà et là, aux bords des routes, des promenades et des bosquets, mêlé avec les deux autres espèces.

URTICEÆ

Urtica urens

Hab. les décombres et le long des murs, dans tout le département.

Urtica membranacea

Hab. le long des murs, des habitations, aux environs de Sylvéréal.

Urtica dioica

Hab. le long des murs, sur les bords des haies, dans tout le département ; la var. B, à Valleraugue, aux environs de l’Espérou.

– Dions : 13 mars 2021

Urtica pilulifera

Hab. le long des murs, les décombres, dans toute la partie basse du département, remonte jusqu’à Anduze, où elle est très rare.

Parietaria officinalis L.(ex. Parietaria erecta

Hab. au pied des murs, dans les fissures des murs et des rochers, dans tout le département.

Parietaria diffusa [parietaria judaica l.]

Hab. au pied des murs, dans les fissures des murs et des rochers, dans tout le département.

CANNABINEÆ

Cannabis sativa

Hab. originaire d’Orient, cultivé en grand, dans le département, souvent subspontané.

Humulus lupulus

Hab. les haies, les lieux frais, dans tout le département.

JUGLANDEÆ

Juglans rema

Hab. originaire de Perse, cultivé, dans tout le département.

FAGACEAE(ex CUPULIFEREAE)

Fagus sylvatica

Hab. sur les montagnes granitiques de l’Aigoual, de l’Espérou, de Concoule, et à la Chartreuse de Valbonne. Fl. avril-mai ; fr.juillet-août.

Cézarenque (vers Concoules)

Castanea sativa (ex. Castanea vulgaris)

Hab. les terrains granitiques et schisteux, dans toutes les montagnes de moyenne hauteur du département.

Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac)
Cézarenque (vers Concoules)

Quercus suber L.

– Dions : 13 mars 2021

Quercus petraea (Matt.) Liebl. (ex Quercus sessiliflora)

Hab. les bois, dans tout le département.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896 Cézarenque (vers Concoules)

Quercus pubescens Wild

Hab. les bois, au Vigan, à Alais, à Anduze, aux Angles, etc.

– Rochers de molasse coquillière, aux bords de la vallée de Corbières, à Aujargues : septembre 1898
– Tessone près du Vigan : 5 mai 1865 (Diomède)
– Bois près de Dions : 23 avril 1871 (G.Féminier)
– Garrigues à Aujargues : 7 septembre 1898
– Bois à Congénies : 6 septembre 1889
– Le pont du Gard, bois : 10 mai 1894
– Rameaux présentant à la fois les attributs du type (feuilles sinuées) et ceux de la var. laciniosa (feuilles laciniées) – Bois à Congénies : 6 juillet 1889
– Terrain silico-calcaire (molasse coquillère) à Aujargues : 11 septembre 1897
– Bois de Dions : 19 avril 1874
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Cruviers- Lascours : 15 juin 2012
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– Poulx : 5 août 2021

Quercus pedunculata

Hab. les bois. dans tout le département.

Quercus tozza

Hab. les bois, à la Tessone, à Avèze (Diomède).

Quercus ilex L.

Hab. les bois, dans toute la partie basse et peu élevée du département.

– Garrigues à Nîmes : 30 mai 1890
– Bois de la Chartreuse de Valbonne : 21 août 1902
– Bois à Baron : 5 mai 1901 (var. aculatea)
– Bois du terrain de molasse coquillère entre Junas et Aubais : 17 août 1906
– Bois de VAlbonne : 21 août 1902 (var. inermis)
– Garrigues à Congénies : 21 août 1897
Bois, près de Colognac : 14 septembre 1872 (Féminier)
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Sanilhac – 29 avril 1994
– Commun dans les Garrigues gardoises.
– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Quercus coccifera L.

Hab. toute la plaine du département et remonte jusqu’à Alais, où à est très-rare; c’est de cet arbrisseau que sont composées nos garrigues, d’où on le retire pour chauffer les fours.

Patois : Ramilla, abaous, avaou
– Garrigues à Congénies : 6 septembre 1889
– Garrigues à Nîmes : octobre 1897
– Nîmes, bois des Espeisses : 21 avril 1867 (G.Féminier)
Sanilhac – 29 avril 1994 – Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– Très commun dans les garrigues.
Quercus cerris L. ❗ Absent Absent Absent – Nîmes, domaine de la Bastide : 26 mai 2021

Corylus avellana

Hab. les bois, les haies, dans tout le département, mais plus particulièrement dans sa partie élevée.

Carpinus betulus

Hab. les bois de l’Espérou, de l’Aigoual.

SALICINEÆ

Salix fragilis

Hab. les bords des eaux à Alzon, les bords du Gardon à Anduze.

Salix alba

Hab. les bords des eaux, des fossés, dans tout le département ; la var. B est souvent cultivée en oseraies.

Salix babylonica

Hab. originaire d’Orient, fréquemment planté pour décorer les fontaines et les tombeaux, dans le département.

Salix amygdalina

Hab. les bords du Gardon, à Alais, Anduze, etc ; les bords du Rhône, à Vallabrègues, etc.

Salix incana

Hab. les bords du Gardon et des rivières, à Alais, Anduze, St-Ambroix, Comps, Montfrin, etc. ; et les bords du Rhône, à Aramon, Beaucaire. etc.

Salix purpurea

Hab. les bords des rivières, dans tout le département.

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Salix rubra

Hab. les bords du Gardon aux environs de Comps, etc. les bords du Rhône, à Beaucaire, Vallabrègues.

Salix viminalis

Hab. les bords du Gardon, les bords du Rhône, à Beaucaire, Vallabrègues ; les bords des rivières, aux environs du Vigan.

Salix cinerea

Hab. les bords des eaux, dans tout le département.

Salix caprea

Hab. les bords des ruisseaux, aux environs du Vigan, de l’Espérou.

Salix aurita

Hab. les bords des ruisseaux, aux environs de l’Espérou, de St-Guiral, du Vigan, d’Alzon.

Salix repens

Hab. les prés aquatiques et tourbeux, à la baraque de Michel, près de l’Espérou ; au Lengas, sur la Lozère, commune de Concoule.

Populus tremula

Hab. les bois, dans tous les environs du Vigan, dans le bois de Salbous, dans ceux de la Chartreuse de Valbonne.

Populus alba L.

Hab. les bords des eaux et les lieux humides, dans tout le département.

– Pont de Coudouloux, près d’Avèze, bord de la rivière : Février (Diomède)
– Les bords du Gardon à Moussac : mars 1869
– Bord des eaux à Nîmes : 31 mai 1906
– Les bords du Gardon, à Brignon : septembre 1882
– Bord des ruisseaux, à Congénies : 1889
– Les bords du Gardon près du Pont du Gard : mai 1871 (G.Féminier)
– Bord du Gardon à la Baume : 15 juin 2020
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Populus canescens

Hab. les bois humides et les bords des eaux, aux environs du Vigan, au bois de Campagne, près Nîmes ; à la Chartreuse de Valbonne.

Populus virginiana

Hab. originaire de Virginie, fréquemment planté dans les avenues, aux environs de Nîmes.

Populus nigra L.

Hab. les terrains humides, les bords des eaux, souvent planté dans les avenues, dans tout le département.

– Bord du ruisseau à Bourdic : 25 mars 1865 Patois : Pivou
– Fossé du château de Livière, près Calvisson : 18 mars 1891
– Les environs de Rodilhan : 6 avril 1872
– Bord des eaux à Nîmes : 10 juin 1906
– Rive droite du Gardon, à hauteur de la Baume : 15 juin 2020
– Etang de la Capelle : 31 août 2020
– Nîmes, Courbessac, en allant vers le menhir : 23 avril 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Populus pyramidalis

Hab. originaire d’Orient, planté aux bords des fossés et des chemins, dans les avenues, dans tout le département.

Platanus orientalis

Hab. originaire d’Orient, planté le long des routes et dans les promenades publiques dans tout le département.

Platanus occidentalis

Hab. originaire de Virginie, planté le long des routes et dans les promenades, dans tout le département.

BETULACEÆ

Betula alba

Hab. le bois de longues feuilles, à Concoule ; au valat de Valleraugue, sur l’Aigoual.

Alnus glutinosa

Hab. les bords des rivières et des. ruisseaux, dans tout le département.

– Bord des eaux au Vigan : 24 février 1861 – Bois des montagnes, à Concoules : 4 septembre 1902 (4050)
– Au bord du Gardon à la Baume : 4 mai 1890 (B4051)
– Bord des eaux à St Nicolas : 19 avril 1891 (B4052)
– Saint Gilles, bords d’une roubine : 16 novembre 2019
– Bord du Bourdic à Aubussargues : 25 septembre 2021

Alnus incana

Hab. les îles du Rhône, à Vallabrègues.

PINACEAE
(ex.ABIETINEAE)

Cedrus atlantica (Manetti ex Endl.) Carrière

Hab. les bois des montagnes élevées du département.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Pinus sylvestris

Hab. les bois des montagnes élevées du département.

Pinus laricio var. cebennensis [pinus nigra subsp. laricio maire]

Hab. dans la vallée de Bessège, à Bourdezac.

Cézarenque (vers Concoules)

Pinus halepensis Mill.

Hab. dans toute .la partie inférieure du département, surtout lorsque le terrain est un peu montueux.

– Cultivé au mas Lafabrègue, Le Vigan : 20 janvier 1869 – Environ de Nîmes : Avril 1872 (G.Féminier)
– Garrigues à Congénies : avril 1889
– Bois de Broussan : 30 avril 1922
– Garrigues nîmoises : Mars 2019
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019

Pinus pinea

Hab. dans les pinèdes des Saintes-Marie et d’Aigues-Mortes, et, planté çà et là, dans le département.

Pinus pinaster

Hab. les sables maritimes, à Aigues-Mortes, aux Quatre-Marie, les bords du chemin de fer, à Manduel, où il a été planté.

Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac)

Picea abies (L.) H.Karst. (ex. Pinus picea)

Hab. dispersé çà et là, décimé, dans le bois de Longuesfeuilles, près Concoule.

Abies alba Mill.

Cézarenque (vers Concoules)

CUPRESSACEAE
(CUPRESSINEAE)

Cupressus sempervirens

Hab. originaire d’Orient, fréquemment planté çà et là, et surtout dans les cimetières, dans tout le département.

– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Juniperus communis

Hab. les bois, les garrigues et les lieux incultes, dans tout le département.

– Le bois de la Tessone, Le Vigan : 29 avril 1865 – Bois, garrigues à Congénies : 12 août 1899 – Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– Dions, en bordure du Fougeras : 30 mars 2022

Juniperus oxycedrus L.

Hab. les bois et les garrigues, dans tout le département, mais rare dans les environs du Vigan.

– St Hyppolyte, bois : 22 janvier 1822 Patois : Cade
– Le bois de Vaqueirolles, près de Nîmes : Mai 1889
– Broussan, vieux et gros pied près de la ferme : juin 1882
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Gorges du Gardon : 5 janvier 2018
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Juniperus phoenicea L.

Hab. les bois, aux environs de Nîmes et du Vigan, de Gaujac, contre les rochers le long du Gardon, à Laudun, à Roquecourbe.

Sanilhac – 29 avril 1994 – Mont-Bouquet : 26 juin 2021

TAXACEAE (dans CUPRESSINEAE chez de Pouzolz)

Taxus baccata L.

Hab. dans les bois de la Chartreuse de Valbonne.

– Cultivé au Vigan : 27 février 1866
– Aulas, cultivé chez Mr Pelon : 26 mars 1851
– Parc du Mas Martin, Manduel : 14 avril 1878
– Planté dans le jardin de la Fontaine, Nîmes : 21 avril 1891
– Bellegarde, planté au Mas des Sources : 22 octobre 2018
– Alès, jardin de la Tour Vieille : 19 novembre 2023

GNETACEÆ

Ephedra distachya

Hab. dans la pinède d’Aigues-Mortes, les bords de l’étang de Pujaut, contre les rochers à Villeneuve lez Avignon.

ALISMACEÆ

Alisma plantago

Hab. les fossés, les bords des eaux et les lieux inondés, dans tout le département.

Alisma ranunculoides

Hab. les fossés, les bords des étangs, les lieux inondés, l’hiver à Sommières, Jonquières, Alais, Anduze, etc.

Damasonium stellatum

Hab. les bords des étangs, à Jonquières ; les lieux inondés, à Bellegarde.

Sagittaria sagittæfolia

Hab. les fossés et les lieux marécageux, aux environs de Nîmes, d’Uzès, d’Alais, du Pont-Saint-Esprit, de la Calmette, de Bellegarde, etc.

BUTOMEÆ

Butomus umbellatus

Hab. les marais, les étangs, les rivières et les canaux, à Saint-Gilles, Franquevaud, Bellegarde, Aigues-Mortes, Jonquières.

COLCHICACEÆ

Colchicum autumnale

Hab. les prairies, les pacages, à Manduel, à Nîmes, au Vigan et dans tout le département.

Colchicum arenarium [colchicum longifolium cas]

Hab. les lieux secs, à Manduel, à Villeneuve-lez-Avignon, au bois de Fargues, près de Villeneuve.

Veratrum album

Hab. les prairies des montagnes, à l’Espérou, à Trèves, à Concoule.

Tofieldia calyculata

Hab. les prairies humides de l’Espérou (Gouan herb.).

LILIACEÆ

Paradisia liliastrum Bertol

Georges FABRE – présence notée sur les pentes de l’Aigoual : Bulletin SESNNG de 1899

Tulipa clusiana

Hab. dans les vignes et les olivettes, près de la tour Magne et au chemin de Sauve.

Tulipa oculus-solis

Hab. les champs cultivés, à Manduel, à Nîmes, sur la route d’Arbs.

Tulipa sylvestris L.

Hab. les prairies, à Aramon, à Saint-Guiral ; dans les champs à blé à, Anduze.

– Bréau : 13 mai 1858 (Diomède)
– Le bois de Valbouze, Campestre, Alzon : 18 mai 1869
– Moisson des terrains calcaires à La Cadière (Gard) : 28 avril 1864
– Champs cultivés à Ribaute : Avril 1899
– Prairies à Cassagnoles : Avril 1919
– Prairies des terrains calcaires à la Tessonne, près du Vigan : 26 avril 1875 (Léon Anthouard)
– Poulx : 30 avril 2017
– Poulx : 18 avril 2023

Tulipa celsiana

Hab. les bois et les pacages sur toute la chaîne de l’Espérou, aux bords du Gardon, à la Baume, au pont du Gard, au chemin d’Uzès.

Fritillaria meleagris

Hab. les pacages, aux environs de Campestre, à Saint-Guirol, à l’Espérou (Gouan ill.).

Lilium martagon

Hab. les bois des montagnes, à l’Aigoual, l’Espérou, Salbous, Concoule.

Cézarenque (vers Concoules)

Uropetalum serotinum [dipcadi serotinum (l.) medik.]

Hab. les bois et les garrigues, dans tous les environs de Nîmes, au pont du Gard.

Scilla autumnalis [prospero autumnale (l.) speta]

Hab. les pelouses arides dans tout le département.

Adenoscilla bifolia

Hab. les bois et les prairies, aux environs du Vigan, d’Alzon, à l’Espérou et ses environs.

Ornithogalum narbonense

Hab. les pacages à Aigues-Mortes, les bords des champs à Nîmes, les champs cultivés à Vic-le-Fesq.

Loncomelos pyrenaicus (L.) Hrouda
ex Ornithogalum pyrenaicum L.

Hab. dans les prés et les broussailles, dans toute la partie élevée du département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Ornithogalum nutans

Hab. les champs cultivés, aux environs de Nîmes, de Marguerite.

Ornithogalum divergens

Hab. les champs cultivés, aux environs de Nîmes.

Ornithogalum umbellatum L.

Hab. les champs cultivés dans tout le département.

– Les prairies du Pont d’Hérault, Le Vigan : Avril 1866
– Sommières (sans date)
– Aulas, prés : 10 mai 1858 (Diomède)
– Aulas, pentes des rochers schisteux : 4 mai 1862 (Diomède)
– Congénies : 22 avril 1892 (avec une fleur présentant une anomalie : 10 divisions)
– Environs d’Arphy : 24 mai 1896
– Champs cultivés à Congenies : avril 1889
) Champs à Nîmes : avril 1922
– Manduel : 14 avril 1878
– Lac des Pises – Mont Aigoual : 25 mai 2017
– Poulx : 25 avril 2016
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– En bordure de la Chartreuse de Valbonne : 23 mars 2024

Gagea lutea

Hab. les clairières des bois, à l’Espérou, l’Aigoual, Saint-Guiral.

Gagea villosa (M.Bieb.) SweetGagea arvensis ?

Hab. les champs cultivés, dans tous les environs de Nîmes, de Beaucaire de Montfrin de Manduel.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
AMARYLLIDACEAE (LILIACEAE chez de Pouzolz)
Allium neapolitanum Cirillo Absent – Dans les olivettes, près de Nîmes : 1883 – Dans une olivette, près le cimetière protestant, au-dessus et à droite du chemin qui passe à l’ouest du cimetière : 9 mai 1891 – Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Allium scorodoprasum

Hab. les lieux sablonneux à Aigues-Mortes, les champs cultivés à Concoule, à Manduel.

Allium vineale

Hab. les champs sablonneux et les bois dans tout le département.

Allium polyanthum

Hab. les champs et les vignes, où elle abonde, à Manduel, à Nîmes, Tresques ; plus rare au Vigan, St-Ambroix, Alais, Anduze.

Allium rotundum

Hab. les champs cultivés, à Castillon, près de Remoulin, à St-Gilles.

Allium sphaerocephalon L.

Hab. les champs cultivés ou incultes, les vignes dans. tout la département.

– Salagosse, Bréau, champs sablonneux granitiques : 25 juillet 1851 (Diomède)
– Les vieilles vignes abandonnées, Villevieille : 5 juillet 1888
– Lieux cultivés à Garrigues : 21 juillet 1864
– Les Vignes, derrière le bois de pins de la montée du Mas Rouge, Sommières : 6 juillet 1889
– Bord d’un champ, sur la route à Aujargues : 6 juillet 1899
– Champs incultes, Congénies : 2 juin 1899
– Lieux arides, derrière la Tour Magne à Nîmes : juillet 1859
– Garrigues à Nîmes : juin 1892
– Lascours : 15 juin 2012
– Poulx : 8 juin 2017
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Allium schoenoprasum

Hab. les bords du Gardon, au mas Charlot, la Beaume, le pont du Gard.

Allium roseum L.

Hab. les bords des fossés, les champs cultivés, les vignes, aux environs de Nîmes, à Manduel, Alais, Anduze. St-Jean-du-Gard, St-Ambroix le Vigan ; la var. B, à Nîmes.

– Les garrigues de Nîmes : 2 mai 1879
– Cauvalat près d’Avèze, vignes : mai (Diomède)
– Bords des champs à Nîmes : mai 1889
– Bord d’un champ à Congénies : 3 juin 1899
– Champs cultivés à Nîmes : juillet 1887
var. bulbiforum : Bord d’un champ dans la plaine de Nîmes : 11 juin 1893
– Champs incultes à Aubais : 6 mai 1923
– Combe du Bourguignon à Marguerittes : 29 mai 2019

Allium ursinum

Hab. les bois à l’Hort de Diou, près de l’Espérou, au valat de la Dauphine, et probablement tons ceux de la chaîne de l’Espérou.

Allium victorialis

Hab les bois et les prés ombrageux, au Prunaret, près de Dourbie, au valat de la Dauphine, près de l’Espérou.

Allium oleraceum

Hab. les champs et les vignes dans tout le département.

Allium complanatum

Hab. les champs et les vignes dans tout le département.

Allium carinatum

Hab. les champs arides et les vignes dans tout le département.

Allium flavum

Hab. les champs, et les pacages, à Campestre près d’Alzon, aux environs de Lanuéjols.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Allium paniculatum

Hab. les champs incultes et stériles, aux environs de Nîmes, de Manduel, de Bessège, de Saint-Ambroix, d’Anduze, du Vigan.

Allium moschatum

Hab. les pacages et les terrains arides à Campestre, à Pouzilhac, Villeneuve lez Avignon.

Allium lusitanicum Lam.
ex Allium fallax Schultz. & Schultz F.

Hab, contre les rochers, aux environs du Vigan, d’Alzon, à St-Guiral, à Sumènes, à St-Jean-du-Gard, à Alais, à Anduze, à St-Ambroix.

Allium fallax Schult. & Schult. F.
– Pelouses de l’Aigoual, autour de l’Observatoire : 2 août 1890
– Les rochers près de Valleraugue : 15 août 1865
– Les sous-bois des montagnes, Concoules : 4 septembre 1902
Allium fallax Schult. & Schult. F.
– Arphy, près du Vigan, rochers schisteux ou granitiques : septembre (Diomède)
– Rochers sur la chaîne de l’Aigoual : 3 septembre 1895
– Rochers à Genolhac : Août 1890
– Rochers à l’Hort de Diou, sur la chaîne de l’Aigoual : 2 septembre 1894
– Rochers à l’Hort de Diou et sur le sommet de l’Aigoual : 19 août 1901
Cézarenque (vers Concoules) – Mont Aigoual, vers Aire de Côte : 20 juillet 2013

Erythronium dens-canis

Hab. les bois à Lanuéjols, à l’Hort de Diou, près de l’Espérou.

Muscari racemosum

Hab. les champs cultivés, les vignes, dans tout le département.

Muscari neglectum Guss. ex Ten.

Hab. le versant oriental du Serre-de-Bouquet, près d’Uzès.

– Le Vigan, vignes, collines calcaires : 15 avril 1869 – Champs cultivés, Nîmes : 15 avril 1975
– Champs cultivés à Nîmes : 16 mars 1889
– Champs cultivés à Congénies : avril 1889
– Versant oriental du Serre de Bouquet : 22 avril 1877
– Sumène, Combe Chaude : 28 mars 2019
– 13 mars 2021
– Dions : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Muscari botryoides (L.) Mill.

Hab. les prairies, à Alzon, le Vigan, Anduze ; les pacages, à Campestre ; les champs cultivés, à Nîmes.

– Les prés de Bréau, grange du Plan, Le Vigan : 13 mars 1869
– Plan prés de Bréau, prés arrosables : 2 avril 1860 (Diomède)
Bois de Landre (Arre) : 10 avril 1859 (Diomède)
– Les garrigues d’Aubais : 9 avril 1888
– Alzon : 30 avril 1836 (leg.Pouzolz)
– Prairies, près d’Aulas : 31 mars 1876 (Anthouard)
– Serre de Bouquet : 20 avril 1877
– Rochers au moulin La Baume : 6 avril 1874
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Muscari comosum (L.) Miller

Hab. les champs cultivés. et les vignes, dans-tout le département.

– Le Vigan, vignes : mai 1859 (Diomède) – Nîmes, bois des Espesses : avril 1871 (Féminier)
– Champs,cultivés, Aubais : 6 mai 1923
– Champs cultivés à Nîmes : mai 1889
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Fournès – 29 avril 1994
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Bouquet, rocher St Peyre, bords du chemin : 1er avril 2024

Anthericum liliago L.
ex Phalangium liliago (L.) Schreb.

Hab. les bois et les garrigues, dans tout le département.

Phalangium liliago (L.) Schreb.
– Montels près d’Aulas, rochers calcaires : mai (Diomède)
– Terrains incultes, secs, dolomitiques, quartier de Bouscaillou au Vigan : 14 mai 1863
Phalangium liliago (L.) Schreb.
– Rochers calcaires, lieux secs, arides au Serre de Bouquet : 16 mai 1909
– Les bois au Pont du Gard : 12 juin 1890
– Nîmes, garrigues de la route d’Uzès, à Massillan : 13 mai 1906
– Nîmes, bois des Espèces près la métairie : mai 1870.
– Mont Bouquet : 20 mai 2017
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Phalangium ramosum [anthericum ramosum l.]

Hab. les bois des montagnes, aux environs du Vigan, à Salbous près d’Alzon, à Concoule.

Simethis planifolia

Hab. dans un marécage à la Grand-Combe, près d’Alais (Lecoq Lamotte).

Asphodelus fistulosus

Hab. les terrains sablonneux les pacages près les Quatre-Maries et sur les bords de la Pinède voisine, à 4 kilomètres d’ Aigues-Mortes.

Asphodelus cerasiferus Gay

Hab. les lieux incultes, dans tout le département.

– Mouzoulès (Mars), prés : 20 mai 1856 (Diomède) – Garrigues à Massillan : 19 mai 1907
– Le bois des Espesses, près Nîmes : mai 1889
– Environs de la Baume : 11 avril 1873
– Garrigues de Poulx : 16 avril 2017
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Aphyllanthes monspeliensis L.

Hab, les lieux pierreux, secs et stériles, dans tous les environs de Nîmes, à Aigues-Mortes, à Villeneuve-lez-Avignon, à Alais, Anduze, la Grand-Combe, le Vigan.

)- Bois de Massargues, Uzès – 25 mai 1870
– Montels, près d’Aulas, coteaux calcaires – 25 mai 1854 (Diomède)
– Coteaux calcaires secs à Aubais – 6 mai 1923
– Garrigue nimoise – 4 mai 1922
– Nîmes, bois des Espesses (rochers) – mai 1870
– Garrigues, Congénies – mai 1889
– Cézarenque (Barre calcaire vers Aujac)
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019, 7 avril 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

SMILACEÆ

Paris quadrifolia

Hab. les bois dans toute la partie élevée du département.

Streptopus amplexifolius

Hab. contre le bas des rochers humides de l’Aigoual, du valat de la Dauphine, près de l’Espérou ; dans bois de Longues-Feuilles, près de Concoule.

Polygonatum odoratum (Mill.) Druce
ex Polygonatum vulgare Desf.

Hab. les bois des montagnes, dans tout le département.

Polygonatum vulgare Desf.
– Bois, Tessone (Molière) : 23 avril 1862
– Campel, près du Vigan, cerclière : 12 juin 1864
Polygonatum vulgare Desf.
Patois : Herba de la coupaduro
– Forêt de Valbonne : 18 août 1902
– Rochers entre Vals les Bains et Entraigues (Ardèche) : 27 août 1895
– Bois à la Tessonne (Le Vigan) : 29 avril 1874 (L.Anthouard)
– Forêt de Valbonne : 11 juillet 2020
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Polygonatum multiflorum

Hab. les bois de l’Espérou de Salbous, de Longues-Feuilles près Concoule, d’Alais.

Polygonatum verticillatum

Hab. les bois de l’Espérou, en descendant de la Cereirède à Banachu, les bois de Longues-Feuilles à Concoule.

Convalaria majalis

Hab. les bois, dans toute la partie élevée du département.

Maianthemum bifolium

Hab. les bois, dans toute la partie élevée du département, à l’Espérou, à Concoule.

Asparagus tenuifolius Lam.

Hab. les bois de Salbous près Campestre, à Alais, à St-Ambroix, à la Chartreuse-de-Valbonne.

– Bois de Salbouze, près de Campestre : mai (Diomède)
– Le bois de Salbouze : 10 juillet 1862
– La chartreuse de Valbonne : 1886
– Bois, terrains siliceux, La Grand-Combe : 16 mai 1877 – Forêt de Valbonne : 11 juillet 2020

Asparagus officinalis

Hab. spontanée, les lieux sablonneux à Tresques ; aux bords du Rhône, à Coudoulet, à Beaucaire ; aux bords du Gardon, à St-Nicolas, au pont du Gard ; les sables maritimes à Aigues-Mortes. Elle est cultivée pour l’usage de la cuisine.

Asparagus scaber

Hab. les sables maritimes à Aigues-Mortes.

Asparagus acutifolius L.

Hab. les haies et les lieux pierreux et arides, depuis Aigues-Mortes jusqu’au Vigan.

– Le Vigan, coteaux calcaires : juin (Diomède)
– Broussailles sur terrains à Garrigues (Uzès) : juin 1870
– Lieux arides à Congénies : Septembre 1887
– Bois de Vaquerolles, Nîmes : 22 août 1872 (G.Feminier)
– Les garrigues de Nîmes : 1889
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Poulx, en garrigues : 28 septembre 2016
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Dions : 13 mars 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– Boucoiran : 5 octobre 2022

Ruscus aculeatus

Hab. les bois et les garrigues dans tout le département.

– Dions : 13 mars 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Smilax aspera L.

Hab. les lieux pierreux, haies et buissons, aux environs de Nîmes, d’Uzès, d’Alais, de St-Jean-du-Gard, du Vigan.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
– Sanilhac – 29 avril 1994
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019

DISCOREÆ

Tamus communis

Hab. les haies et les buissons les bois et les broussailles, dans tout le département.

IRIDACEAE
(IRIDEÆ)

Crocus vernus

Hab: les prairies et les pacages sur toute la chaîne de l’Espérou, à Dourbie, à Cervillère sur le Causse-Noir, près de Lanuéjols.

Trichonema columnæ

Hab. les sables maritimes aux graus d’Orgon et d’Aigues-Mortes.

Iris lustescens Lam. (ex.Iris chamaeiris)

Hab. les garrigues, aux environs de Nîmes, de Villeneuve-lez-Avignon, dans les bois de Salbous.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Sanilhac – 29 avril 1994
– Nîmes, le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Iris lutescens

Hab. sur les rochers. à la Beaume au mas de Seine près de Nîmes, au sommet du serre de Bouquet, à Valbonne.

Iris olbiensis

Hab. sur les rochers humides, à Anduze, le long de l’ancienne route d’Alais (Lecoq et Lamotte).

Iris germanica

Hab. les lieux arides, contre les rochers, à Anduze, à Alais, au Vigan, etc.

Iris pseudacorus L.

Hab. les fossés et les marais, dans tout le département.

– Très commun à Sommières, subspontané dans les bassins de jardin : 23 mai 1875
– Nîmes, fossés : 10 mai 1854 (Diomède)
– Bords du Vistre (près le Cailar) : 8 mai 1870 (H. Lador)
– Fossés inondés à Nîmes : mai 1889
– Nîmes, fossés au Mas de la Bastide : 26 mai 2021

Iris fœtidissima

Hab. les lieux humides, ombragés ; au mas Charlot, au bord du Gardon ; contre les rochers à Lafoux, près du pont du Gard.

Iris spuria

Hab. les prairies marécageuses, les pacages et les bois, aux environs de St-Gilles, d’Aigues-Mortes, de Sylvéréal, de Barjac.

Hermodactylus tuberosus

Hab. contre un rocher à Villeneuve-lez-Avignon (Palun).

Gladiolus illyricus

Hab. les champs cultivés, à Vaqueirole près Nîmes, à Sernhac, à Tresques.

Gladiolus communis

Hab. les champs cultivés, aux environs de Nîmes, de Sernhac ; aux bords du Rhône ; près Saint-Gilles ; les terrains sablonneux à Tresques, à Aigues-Mortes.

Gladiolus italicus Mill.
ex Gladiolus segetum Gawler.

Hab. les champs cultivés à Saint-Ambroix, à Anduze, au Vigan, à Tresques.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021
AMARYLLIDACEAE

Galanthus nivalis

Hab. dans le bois de Salbous près de Campestre.

Leucojum æstivum

Hab. les prés humides et les bords des fossés à Candilhac, à Milhaud, à Manduel.

Sternbergia lutea

Hab. les bois de Salbous, près de Campestre ; au bord d’un fossé près du Moulin, à Manduel.

Narcissus pseudo-narcissus

Hab. les bois et les prairies, dans toute la partie élevée du département.

Narcissus incomparabills

Hab. les prés, à Aulas, à la baraque de Michel, près de l’Espérou.

Narcissus poeticus

Hab. les prairies, dans tout le département ; une variété à deux fleurs à Candilhac, à Manduel.

Cézarenque (vers Brézis)

Narcissus tazetto-poeticus

Hab. les prés, à Candilhac, près de Vauvert.

Narcissus assoanus Dufour (ex. Narcissus juncifolius)

Hab. les bois, à Valbonne, au Serre-de-Bouquet le bois des Espèces à Nîmes ; les pacages pierreux à Campestre, à Alais, à Anduze.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988
Sanilhac – 29 avril 1994
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Narcissus dubius Gouan

Hab. les garrigues et les lieux pierreux, à Lafoux, au pont du Gard, à la Beaume, à Lédenon, à Villeneuve-lès-Avignon.

– Rocher du bord du Gardon à Russan (Uzès) : 28 mars 1868 – Garrigues nimoises : 1er avril 1920
– Serre du Diable, Nîmes : 7 mars 1873
– Bois des Espèces (!) (Nîmes) : 16 avril 1871 (H.Lador)
– Bois à St Nicolas : 19 avril 1893
– Bois des Espesses à Nîmes : 16 avril 1890
– Coteaux arides calcaires des bois à Courbessac, près Nîmes : 14 avril 1907
– Garrigues de Poulx : 25 mars 2013
– Marguerittes, collines calcaire : 20 février 2016
– Chemin de la Baume, Sanilhac : 4 mars 2023

Narcissus tazetta

Hab. les prés, les bords des fossés, parmi les gazons, dans toute la partie basse du département.

Pancratium maritimum

Hab. les sables maritimes, sur toute la plage du département.

ORCHIDEÆ

Spiranthes æstivalis

Hab. les prairies humides à Alais, à Anduze, au Vigan, aux environs de Tresques ; les sables maritimes à Aigues-Mortes.

Spiranthes spiralis (L.) Chevall.
ex Spiranthes autumnalis

Hab. les bois et les pelouses, aux environs du Vigan, de Nîmes, de Manduel, de Tresques, d’Aigues-Mortes.

– Bruel près de Bréau, châtaigneraie : octobre (Diomède) – St Maurice (Alais) : gazon du verger du Mas Bousquet
– Pelouses des bords du Vidourle, à Salinelles, près Sommières : 17 août 1898
– Bois de Signan : octobre 1898 et 28 octobre 1897
– Terrain gazonné frais près d’un fossé inondé, route de Beaucaire, après avoir dépassé Rodilhan : 19 octobre 1922
– Lédenon : 18 septembre 2015
– Cabrières : 20 octobre 2021
– Chartreuse de Valbonne : 8 octobre 2023

Goodyera repens

Hab. les bois de pins vis-à-vis St-Sauveur, près de Camprieux et de Lanuéjols.

Cephalanthera longifolia (L.) Fritsch (ex. Cephalanthera ensifolia

Hab. les bois, aux environs du Vigan, d’Uzès, d’Alais, de Tresques.

Cephalanthera grandiflora [cephalanthera damasonium (mill.) druce]

Hab. les mêmes lieux que la précédente.

Cephalanthera rubra (L.) Rich.

Hab. les bois, aux environs de Gaujac, de Pouzilhac, de Tresques à Chartreuse de Valbonne de Bouquet ; au serre parmi les châtaigniers, au Vigan, à Alzon.

– Châtaigneraies du mas Lafabrègue, Le Vigan : juin 1862
– Bois de Bouquet : juin 1831
– Sommières, parc de Pondres : 2 juin 1887
– Le Vigan, châtaigneraies : 4 juin 1861 (Diomède)
– A Congénies, quartier de la Rouquette, au pied d’un chêne vert : 25 juin 1889
-Lieux ombragés autour du château d’Aujargues : 4 août 1902
– Bois de la route d’Uzès, près Massillan : 8 juin 1902
– Bois à St Laurent la Vernède : 10 juin 1917
– Quartier de la Roquette, au pied d’un chêne truffier à Congénies : 25 juin 1889
– Châtaigneraies au N.W d’Aulas, 350m : 14 juin 1903 (C.Flahault)
– Cruviers-Lascours, bois de chênes : 15 juin 2012

Epipactis atrorubens (Hohhm.) Besser (ex Epipactis latifolia)

Hab. les bois et les pacages, aux environs du Vigan, de l’Espérou, de Nîmes, de Tresques, au serre de Bouquet.

Cézarenque (Pentes boisées à Bordezac)

Epipactis palustris

Hab. les marais et les pacages aquatiques, à Pujaut, à Algues-Mortes, aux Imbres près de Tresques. (Gonnet.)

Epipactis microphylla (Ehrh.) Sw.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896

Listera ovata

Hab. les bois et les pacages humides, aux environs du Vigan, à Alzon, à l’Espérou, à Concoule.

Neottia nidus-avis

Hab. les bois de Salbous, près Campestre ; à l’Espérou, à Concoule à la chartreuse de Valbonne.

Limodorum abortivum

Hab. les bois, dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988

Corallorhiza innata

Hab. le bois de pins vis-à-vis St-Sauveur ; près de Camprieux.

Serapias longipetala

Hab. les bois de Cygnan près de Nîmes, à Alais, à Anduze, à Barjac.

Serapias lingua

Hab. les bois, les broussailles, les prairies sèches, au Vigan, St-Ambroix, Anduze, Alzon, Corconne.

Aceras anthropophora

Hab. les bois et les prairies à Gaujac, à Valbonne, à Alais, aux bords du Gardon, à St-Nicolas, au pont du Gard.

Himantoglossum hircinum (L.) Spreng
(ex. Aceras hircina, ex. Loroglossum hircinum

Hab. les bois, les pelouses, les prés. aux environs de Nîmes, de Manduel, dans les bois de Broussan, de Cygnan, d’Alais, d’Anduze, St-Nicolas, Bagnols.

– Pelouses à Garrigues : 25 mai 1867 – Garrigues aux environs de St Nicolas : 5 juin 1902
– Bois du Serre de Bouquet, sentier de Brouzet au Château : 2 juin 1873
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Himantoglossum robertianum (Loisel) P.Delforge

Absent chez de Pouzolz Orchis longibracteata Reichb.
– Bois du Pont du Gard, sable frais : 21 avril 1928
– La digue du Petit Rhône au domaine de la Motte près de St Gilles : 20 mars 1923
– Saint Bonnet du Gard : 20 mars 2017
– Collias, bords du Gardon : 15 mars 2023
– Espace herbeux, chartreuse de Valbonne : 23 mars 2024

Aceras pyramidalis

Hab. les bois, les prés secs, les haies, au Vigan, à Montdardier, au serre de Bouquet, à la Chartreuse de Valbonne, à Tresques, aux Imbres, au pont du Gard.

Orchis papillonacea [anacamptis papilionacea (l.) r.m.bateman, pridgeon & m.w.chase]

Hab. le bois de Cygnan, sur la route de St-Gilles.

Orchis morio [Anacamptis morio (l.) r.m.bateman, pridgeon & m.w.chase]

Hab. les bois, dans tout le département ; rare dans la plaine.

Orchis picta [anacamptis morio subsp. picta (loisel.) jacquet & scappat]

Hab. les bois de Campagne, de Broussan de Cygnan, aux environs de Nîmes.

Orchis ustulata [neotinea ustulata (l.) r.m.bateman, pridgeon & m.w.chase]

Hab. les prés dans tout le département.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988

Orchis coriophora [anacamptis coriophora (l.) r.m.bateman, pridgeon & m.w.chase]

Hab. la var. A les prés, les pacages et les broussailles, à Montpezat, à la chartreuse de Valbonne, au Vigan, à Alais, à Villeneuve-lez-Avignon La var B les sables maritimes à Aigues-Mortes ; les bords de l’étang de Pujaut.

Orchis tridentata

Hab. les bois de Cygnan, sur la route de Nîmes à St-Gilles.

Orchis simia

Hab. les bois, au Vigan, à la chartreuse de Valbonne, à Tresques, Boussargues, Pauzilhac.

Orchis militaris L.

Hab.les bois et les prairies, aux environs du Vigan ; le bois de Salbous, à Alzon, à Anduze.

– Bois de Salbous, près de Campestre : mai (Diomède)
– Le bois de Salbouze : 18 mai 1869
– Fossés Aspères : sans date
– Les prairies naturelles des bords du Gardon à Moussac : 16 mai 1864
– Pelouses à St Sauveur (massif de l’Aigoual) sur sol argilo-calcaire : 1er juin 1903 (C.Flahault)
– Praires des bords du Gardon, Massanes et Vézenobres : 14 mai 1976
– Lieux humides herbeux à Salindres près d’Alais : 10 mai 1894
– Prairies de la vallée du Bonheur : 25 mai 1896
– Quissac : sans date
– Prairies à Font-Peyre, route de Nîmes, Vic : 6 mai 1875
– Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Orchis purpurea Huds.

Hab. les bois, aux environs du Vigan, à Alzon, aux environs de Nîmes, dans le bois de campagne à la Chartreuse de Valbonne, aux environs de Tresques.

– Les bois d’Aujargues, près Sommières : 15 mai 1888 – Caveirac : 4 mai 1916
– Saint Bénézet : 30 avril 1922
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Orchis mascula (L.) L.

Hab. les prés et les bois, aux environs du Vigan, de l’Espérou, au serre de Bouquet ; la var. B, à Aulas (Diomède).

– Châtaigneraies, quartier de Goulsou, Le Vigan : 17 avril 1862
– Goulsou près du Vigan, cerclière : 19 mai 1855 (Diomède)
– Bois de Serre de Bouquet : 22 avril 1877
– Prairies de Gardon, St Jean du Gard : 1er mai 1874 (G. Féminier)
– Châtaigneraies au Vigan : 9 avril 1872 (L. Anthouard)
– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Chaos de Nîmes le Vieux : 8 juin 2019

Orchis provincialis

Hab. les bords du Gardon, au moulin de la Beaume, près Nîmes ; à Anduze.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Orchis laxiflora [anacamptis laxiflora (lam.) r.m.bateman, pridgeon & m.w.chase]

Hab. les prairies et les pacages humides dans tout le département.

Orchis palustris [anacamptis palustris (jacq.) r.m.bateman, pridgeon & m.w.chase]

Hab. les prairies et les pacages humides, le long du Rhône, à Lafosse, à Capette, à Franqueveau.

Orchis sambucina [dactylorhiza sambucina (l.) soó]

Hab. les prés, mêlé avec la var. à fleur rouge, à l’Espérou, à Banahut, à l’Aigoual, à Anduze.

Orchis latifolia [dactylorhiza sambucina (l.) soó]

Hab. les prairies humides, dans tout le département.

Dactylorhiza maculata(L.) Soó (ex Orchis maculata)

Hab. les bois et les prairies, dans tout le département.

Cézarenque (vers Brézis)

Platanthera bifolia (L.) (ex. Orchis bifolia)

Hab. les bois, les lieux herbeux, à Alais, à Anduze, au Vigan, à Villeneuve-lez-Avignon.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988

Platanthera chlorantha (Custer) Rchb.
ex Orchis montana

Hab. les mêmes localités. J’en ai trouvé un pied au bord du canal, à Capette.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Orchis conopsea [gymnadenia conopsea (l.) r.br.]

Hab. les bois et les prairies, aux environs du Vigan ; les bois de l’Aigoual, de l’Espérou, de St Sauveur.

Orchis odoratissima [gymnadenia odoratissima (l.) rich.]

Hab. les bois de l’Espérou et de l’Aigoual.

Orchis viridis [dactylorhiza viridis (l.) r.m.bateman, pridgeon & m.w.chase]

Hab. les prairies humides, à la baraque de Michel, près de l’Espérou.

Orchis albida [pseudorchis albida (l.) á.löve & d. löve]

Hab. les prés humides, à l’Espérou, à la baraque de Michel.

Himantoglossum robertianum L.
(ex Barlia robertiana)

Fournès – 29 avril 1994 – Dions : 13 mars 2021
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021
– En bordure de la Chartreuse de Valbonne : 23 mars 2024

Ophrys aranifera

Hab. les bois, les pâturages dans tout le département.

Ophrys arachnites [ophrys fuciflora (f.w.schmidt) moench]

Hab. les bois et les coteaux herbeux, à Sumène, St-Ambroix, Anduze.

Ophrys exaltata Ten.

– Dions : 13 mars 2021

Ophrys apifera Hudson

Hab. les bois et les lieux herbeux, dans tout le département.

– Prairies naturelles à Mas Jourdan : 16 juin 1865
– Sommières
– Molière, bois : 19 juin 1856 (Diomède)
– Le mas Jourdan à Coolorgues : 28 mai 1867
– Prairies des Candouillères : mai 1873
– Prairies à Bellegarge : 1er juin 1905
– Les prés à Aujargues : 28 mai 1896
– Les bords des ruisseaux, bois de Massargues : 29 mai 1872 (Féminier)
– Lieux herbeux, auxenvirons de Charlot : 15 juin 1902
– Plaine de la Gleisasse, près Junas : avril 1889
– St Bonnet du Gard, lieu herbeux : 2 Juin 2014
– Fournès, bord d’un fossé : 23 mai 2018
– Nîmes Courbessac, mas Escatte : 30 mai 2019

Ophrys muscifera [ophrys insectifera l.]

Hab. les bois de l’Espérou et de Salbous.

Ophrys fusca

Hab. les bois, à Broussan, près de Nîmes ; dans la pinède d’Aigues-Mortes.

Ophrys lutea

Hab. dans la pinède d’Aigues-Mortes.

Ophrys sphegodes

Fournès – 29 avril 1994

Ophrys scolopax Cav.

Absent chez de Pouzolz

– Tessone près de Molière, bois : 11 juin 1853 (Diomède)
– Les bords du Vidourle, Sommières : 14 mai 1876
– Bois de la garrigue nîmoise, route d’Uzès, près du 10ème km : 28 mai 1922
– Garrigues à Villeneuve lès Avignon : 29 mai 1902
– Garrigue de la route d’Uzès, entre Massillan et St Nicolas : 8 juin 1902
– Les bois du Pont du Gard : 15 mai 1902
– Lieux frais gazonnés, entre Courbessacc et Poulx : 9 mai 1918
– Calvas: 8 mai 1916
– Bois de Ste Colombe près Générac (sol siliceux) : 23 mai 1895
– Prairie à l’est du château de Mr Arnaud, à Campagne, sur la Costière au nord de Nîmes (Diluvium alpin) : 31 mai 1906
– Lieux herbeux, marneux, garriguess nîmoises : 5 juin 1922
– Lieux herbeux au bord des bois, garrigues de la route d’Uzès, entre le mas de Seynes et les Miégerines : 13 mai 1906
– Dans un bouquet de pins au nord de Garons, sur la silice (quaternaire) : 11 mai 1902
– Poulx : 12 mai 2014
– Marguerittes, combe des Bourguignons : 6 mai 2021

HYDROCHARIDEÆ

Hydrocharis morsus-ranæ

Hab. les fossés et les étangs, aux environs de Nîmes, de Manduel, de Bellegarde, de St-Gilles, de Beaucaire. Fl. juillet-août.

Vallisneria spiralis

Hab. les eaux du Rhône à Vallabrègues ; le canal et les contre-canaux à Bellegarde et à St-Gilles ; les roubines à Franqueveau.

JUNCAGINEÆ

Triglochin palustre

Hab. les pacages humides, au grau du Roi, près d’Aigues-Mortes.

Triglochin barellieri

Hab. les pacages salants à Sylvéréal, aux environs d’Aigues-Mortes.

Triglochin maritimum

Hab les marais, à Franqueveau, à Saint-Gilles, à Sylveréal, aux environs d’Aigues-Mortes.

POTAMEÆ

Potamogeton natans

Hab. les eaux tranquilles, dans tout le département.

Potamogeton fluitans

Hab. dans les petits ruisseaux des prairies, à Banahut, près de l’Espérou, à Concoule.

Potamogeton lucens

Hab. les eaux tranquilles, dans tout le département.

Potamogeton perfoliatus

Hab. dans le Rhône, à Vallabrègues, à Beaucaire ; dans le canal à Bellegarde.

Potamogeton crispus

Hab.les eaux tranquilles, dans tout le département.

Potamogeton pusillus

Hab. les eaux stagnantes et courantes, dans le Vistre, au pont de Car, près de Nîmes, et dans les environs.

Potamogeton pectinatus

Hab. dans les eaux du Vistre, aux environs de Nîmes, et dans celles des roubines et fossés, à Franqueveau et aux environs d’Aigues-Mortes.

Potamogeton denus

Hab. les eaux tranquilles, les fossés, dans tout le département.

Zannichellia palustris

Hab. les eaux tranquilles, aux environs de Bellegarde, de Saint-Gilles, d’Aigues-Mortes.

Zannichellia dentata

Hab. les eaux tranquilles, dans tout le département.

Althenia filiformis

Hab. dans les petits étangs d’eau salée, à Aigues-Mortes.

NAYADEÆ

Caulinia gracilis

Hab. dans un bras du Rhône, à Tonnelle, près de Vallabrègues.

Nayas major

Hab. dans un bras du Rhône, à Tonnelle, près de Vallabrègues.

ZOSTERACEÆ

Posidonia caulini

Hab. les bords de la mer, à Aigues-Mortes.

Ruppia maritima

Hab. les étangs et les roubines d’eau salée, aux environs d’Aigues-Mortes et dans tout le littoral.

Zostera marina

Hab. les eaux de la mer, à Aigues-Mortes ; la var. B, dans les eaux du Vistre, au pont Rouge, près le Caylar.

LEMNACEÆ

Lemna trisulca

Hab. les eaux du Vistre ; à la Tour Charbonnière, près d’Aigues-Mortes.

Lemna minor

Hab. les fossés et les eaux tranquilles, dans tout le département.

Lemna gibba

Hab. les fossés et les eaux tranquilles, dans tout le département.

Lemna polyrhiza

Hab. les eaux du Vistre, à la Tour Charbonnière, près d’Aigues-Mortes. Fl. mai-juin

ARACEAE
(ex AROÏDEÆ)

Arum maculatum

Hab. les bois et les buissons, dans toute la partie élevée du département.

Arum italicum L.

Hab. les bois et les lieux incultes, les bords des champs et des fossés dans toute la partie basse du département.

– Vieux chemin de Massereau, entre Massereau et le Vidourle : 7 mai 1891
– Aulas, haies : 10 mai 1860 (Diomède)
– La vallée de Corbière, près Sommières, lieux broussailleux : avril 1891
– Partout à Nîmes : juillet 1889
— Bellegarde, mas des Sources : 22 octobre 2018
– Forêt de Valbonne : 27 avril 2019
– Dions : 13 mars 2021
– Dions : 13 mars 2021
– Mont-Bouquet : 26 juin 2021
– Environs de la grotte de la Cocalière : 18 mars 2023

TYPHACEÆ

Typha latifolia

Hab. les contre-canaux, les fossés et les roubines, les étangs, dans tout le département.

Typha angustifolia

Hab. le canal et les contre-canaux, les fossés et les roubines à Nîmes, à Saint-Gilles, à Beaucaire.

Typha minima

Hab. les bords sablonneux du Rhône, à Beaucaire, à Vallabrègues, au grau des Saintes-Maries.

Sparganium ramosum

Hab.les fossés, les roubines, les étangs, dans tout le département.

Sparganium simplex

Hab. les eaux du Vistre, au Cailar.

JUNCEÆ

Juncus conglomeratus

Hab. les bords des fossés, les bois humides, dans toute la partie élevée département.

Juncus effusus

Hab. les mêmes lieux.

Juncus diffusus

Hab. les lieux humides, fangeux, à Aulas, près du Vigan (Diomède).

Juncus glaucus

Hab. les bords des fossés et les lieux humides, dans tout le département.

Juncus paniculatus

Hab. les pacages voisins de la mer, à Aigues-Mortes.

Juncus filiformis

Hab. les prairies humides et tourbeuses de l’Espérou et de la Lozère, commune de Concoule.

Juncus acutus

Hab. les lieux incultes et marécageux, à Bellegarde, Saint-Gilles, et tous les pacages du littoral du département.

Juncus maritimus

Hab.les marais et les pacages, à Bellegarde, Saint-Gilles, et sur tout le littoral du département.

Juncus trifidus

Hab. les fentes des rochers, au sommet de l’Aigoual, près de l’Espérou.

Juncus pygmæus

Hab. les lieux où l’eau a séjourné, aux environs de Nîmes, de Manduel, à Broussan, à Jonquières.

Juncus capitatus

Hab. les lieux humides et sablonneux, au bois de Broussan, près de Nîmes ; les garrigues voisines, les environs de Dourbie, etc.

Juncus supinus

Hab. les lieux humides, marécageux, les ruisseaux, à Peyremale, au Vigan, à l’Espérou, à Alzon, à Concoule.

Juncus lamprocarpus

Hab. les pacages humides, à Saint-Gilles, Bellegarde, Pont-St-Esprit, Peyremale, étang de Pujaut.

Juncus lagenarius

Hab. les fossés humides, à Manduel, à Pujaut, à Montfrein.

Juncus sylvaticus

Hab. les bois humides et les lieux marécageux ; aux environs du Vigan, d’Alzon, de Cervillère.

Juncus anceps

Hab. les fossés desséchés et les marécages, à Saint-Gilles, Bellegarde, Aigues-Mortes, l’étang de Pujaut.

Juncus alpinus

Hab. les prairies tourbeuses de l’Espérou, à la Grandès ; de la Lozère, commune de Concoule.

Juncus obtusiflorus

Hab. les fossés et les marécages, aux environs de Nîmes, de Manduel, de Pujaut, etc.

Juncus squarrosus

Hab. les prés humides, sablonneux et tourbeux, sur toute la chaîne de l’Espérou ; à Concoule.

Juncus multiflorus

Hab. les bords des lieux humides, à Saint-Gilles (Requien), et probablement aux environ d’Aigues-Mortes.

Juncus compressus

Hab. les lieux humides, les fossés, aux environs de Nîmes, de St-Gilles, du Vigan.

Juncus gerardi

Hab. les pacages humides et les bords des marais, à St. -Gilles, à Bellegarde, à Aigues-Mortes.

Juncus tenageia

Hab. les lieux humides, les bords des étangs ; aux environs de Nîmes, de Jonquières, de Sauve, de Peyremale.

Juncus bufonius

Hab. les lieux humides et inondés l’hiver, dans tout le département ; la var. B à Broussan, au trou de Perussas.

Luzula pilosa

Hab. les bois, aux environs du Vigan, d’Alzon, de l’Espérou.

Luzula forsteri

Hab. les bois, dans tout le département.

Luzula sylvatica

Hab. les bois, dans toute la partie élevée du département, aux bords du Gardon.

Luzula nivea

Hab. les bois, aux environs de l’Espérou et de Concoule.

Luzula campestris

Hab. les bois de Campagne, de Saint-Nicolas, près de Nîmes ; aux environs du Vigan, à l’Espérou.

Luzula multiflora

Hab. les bois, aux environs du Vigan, d’Alzon, de l’Espérou, de Concoule.

Luzula spicata

Hab. les pelouses et les pacages de l’Aigoual et de l’Espérou.

CYPEROIDEÆ

Cyperus longus

Hab. les fossés et les marais, dans tout le département.

Cyperus fuscus

Hab. les fossés où l’eau a séjourné, les lieux humides, les bords des ruisseaux, dans tout le département.

Cyperus schoenoides

Hab. les sables maritimes, sur tout le littoral du département.

Cyperus monti

Hab.sur les bords d’une branche du Rhône, à Vallabrègues ; sur les bords du canal, à Sylveréal.

Cyperus flavescens

Hab. les lieux humides, ou marécageux, dans tout le département.

Schoenus nigricans

Hab. aux bords des fossés, dans les lieux humides ; dans toute la partie basse du département ; aussi aux environs d’Alais, d’Anduze, de Saint-Ambroix.

Cézarenque (Zones siliceuses à l’Ouest d’Aujac)

Cladium mariscus

Hab. les marais, à Beaucaire, à Saint-Gilles, à Tresques, à Lunel.

Eriophorum vaginatum

Hab. les marais tourbeux du Lengas à la Grandès-Haute, près de Saint-Guiral, et de la Lozère, près de Concoule.

Eriophorum gracile

Hab. les prairies tourbeuses, dans toute la chaîne de l’Espérou, et celle de la Lozère, près de Concoule.

Eriophorum angustifolium

Hab. les prairies tourbeuses, dans toute la chaine de l’Espérou, et celles de la Lozère, près de Concoule.

Eriophorum latifolium

Hab. les prairies tourbeuses, sur toute la chaine de l’Espérou, et celles des environs de Concoule.

Scirpus sylvaticus

Hab. les bois et les prairies humides, aux environs du Vigan, à la chartreuse de Valbonne.

Scirpus maritimus

Hab. les marais, les bords des eaux à Saint-Gilles, Bellegarde, Aigues-Mortes ; les bords du Gardon.

Scirpus compressus

Hab. les bords des ruisseaux et les prairies humides, aux environs d’Uzès, d’Alais, du Bouquet, de l’Espérou.

Scirpoides holoschoenus (L.) Soják
ex Scirpus holoschoenus

Hab. les lieux humides, dans tout le département, mais plus rare dans la partie élevée.

Scirpus holoschoenus
– Avèze, près du Vigan, lieux humides : 19 juin 1852 (Diomède)
Scirpus holoschoenus

Patois : Joun
– Fossés de la route, Aujargues : 4 août 1902
– Lieux humides du littoral, le Grau du Roi : 12 août 1902
– Fossés de la Vaunage : août 1902
– Dans un champ humide, sur une petite hauteur, N.O de l’ancien étang de Jonquières : 8 septembre 1902
– Lieux humides à Aigues-Mortes : 26 mai 1895

Cézarenque (Zones siliceuses à l’Ouest d’Aujac) – Fosses de Fournès : 23 mai 2018
– Mas d’Escattes, Nîmes : 29 mai 2019
– St Gilles, sentier du Cougourlier : 28 octobre 2019
– Fossé à Sanilhac : 15 juin 2020
– Etang de la Capelle : 31 août 2020
– Au lavoir d’Aubussargues : 1er octobre 2021

Scirpus lacustris

Hab. les étangs, les roubines, dans tout le département.

Scirpus triqueter

Hab. les marais et les roubines à Saint-Gilles, Bellegarde, Aigues-Mortes.

Scirpus pollichii

Hab. dans une loue du Rhône à Vallabrègues.

Scirpus supinus

Hab. les bords des eaux, à l’étang de Jonquières.

Scirpus setaceus

Hab. les lieux inondés l’hiver et les bords des eaux, dans tout le département.

Scirpus savii

Hab. les lieux humides et ombragés, à Ganges, à la chartreuse de Valbonne, à Aigues-Mortes.

Scirpus pauciflorus

Hab. les prairies marécageuses et tourbeuses de l’Espérou,de Monjardin près de Lanuéjols.

Scirpus cæspitosus

Hab. les prairies tourbeuses, aux environs de l’Espérou ; sur la Lozère, commune de Concoule, à Gourdouse.

Eleocharis palustris

Hab. les fossés, les prairies humides, les marais, dans tout le département.

Eleocharis uniglumis

Hab. les prés, à Broussan, près de Nîmes.

Eleocharis acicularis

Hab. les bords des ruisseaux, aux environs du Vigan, de Concoule.

Rhynchospora alba

Hab. les prairies tourbeuses, à Gourdouse, près de Concoule, et probablement dans celles des environs de l’Aigoual.

Carex pulicaris

Hab. les prairies tourbeuses de l’Espérou, de l’Aigoual, de Saint-Sauveur, de Gourdouse.

Carex divisa

Hab. les marais maritimes et d’eau douce dans tout le département.

Carex setifolia

Hab. les rives des champs, dans tous les environs de Nîmes et la partie basse du département.

Carex disticha

Hab. les prairies et les pacages humides, aux environs de l’Espérou de Concoule.

Carex schreberi

Hab. parmi les gazons des bords des champs, aux environs de Nîmes d’Anduze, de Sylvéréal, d’Uzès, etc.

Carex vulpina L.

Hab. les prés humides, les bords des fossés, dans tout le département.

– Bord du canal d’irrigation dans les prés de la Bouïsse, Le Vigan : 8 mai 1869
– Coularou, près du Vigan, bords des canaux d’irrigation : 16 mai 1857 (Diomède)
– Côte de Montdardier, près d’Avèze, prés ombrageux : Mai (Diomède)
– Etang de la Capelle : 30 avril 2022

Carex muricata

Hab. les bois et les lieux humides, les bords des fossés, dans tout le département.

Carex divulsa

Hab. les bois, les haies, les bords des ruisseaux: aux environs du Vigan, d’Alzon, de Blandas, d’Aumessas, à la chartreuse de Valbonne, aux environs de Nîmes ; la var. B à Trèves.

Carex paniculata

Hab. les bois humides, les prés marécageux, les bords des ruisseaux aux environs de l’Espérou, et sur toute la chaîne de l’Aigoual, à Concoule.

Carex leporina

Hab. les prairies et les pacages humides dans toute la partie élevée du département.

Carex echinata

Hab. les prés humides et tourbeux : aux environs du Vigan, d’Alzon, de l’Espérou, de Concoule.

Carex canescens

Hab. les prairies tourbeuses et les bois humides ; sur toute la chaîne de l’Espérou.

Carex remota

Hab. les bois et les prairies humides : à la chartreuse de Valbonne et dans toute la partie élevée du département.

Carex linkii

Hab. les bois de Broussan, de Cygnan, de Campagnes, aux environs de Nîmes ; au pont du Gard, à Saint-Nicolas, à Aumessas.

Carex goodenowii

Hab. les prairies tourbeuses ; aux environs de l’Espérou, de Génolhac, de Concoule.

Carex stricta

Hab. les lieux marécageux, à Bellegarde, à Saint-Gilles, à Broussan, à Candilhac.

Carex acuta

Hab. les prairies humides, aux environs d’Alzon, à Saint-Guiral, à Villeneuve-lez-Avignon.

Carex glauca

Hab. les prés, les bois, les bords des fossés, dans tout le département.

Carex maxima

Hab. les bords des ruisseaux, à Anduze, Alais, la chartreuse de Valbonne, Tresques (Gonnet).

Carex alba

Hab. le bois de Salbous, près d’Alzon, et ceux de l’Espérou (Diomède).

Carex pallescens

Hab les prairies et les bois humides aux environs du Vigan, à Alzon, à l’Espérou,etc.

Carex panicea

Hab. les prés humides et tourbeux. à Bellegarde, à Saint-Gilles, à la chartreuse de Valbonne, aux environs du Vigan, à l’Espérou.

Carex oboesa

Hab. les bois et les pelouses sèches, aux environs d’Uzès, d’Alais, d’Anduze, de Saint-Ambroix, du Vigan.

Carex limosa

Hab. les marais tourbeux, à Gourdouze, sur la Lozère, près de Concoule.

Carex præcox

Hab. les terrains arides, les pelouses sèches dans tout le département ; la var. B, à Saint-Hippolyte-de-Montaigu.

Carex polyrhiza

Hab. les bois humides, aux environs de l’Espérou.

Carex tomentosa

Hab. les bois, les prairies et les pelouses dans tout le département.

Carex pilulifera

Hab. les bois, les pelouses sèches, aux environs de Nîmes, du Vigan, d ‘Alzon, de Concoule.

Carex ericetorum

Hab. les pelouses sèches, à l’Aigoual, près de l’Espérou.

Carex montana

Hab. les bois de Salbous aux environs de Dourbie, de l’Espérou.

Carex halleriana Asso

Hab. les bois et pelouses sèches, dans tout le département.

– Molères, bois des collines calcaires : 2 juin 1854 (Diomède)
– Le bois de Massargues près d’Uzès : 27 avril 1864
– Les lieux arides,garrigues de Nîmes :Mai 1895
– Nîmes, garrigues de la route d’Uzès, entre Massillan et St Nicolas : 17 mai 1906
– Garrigue nîmoise : 19 mai 1919
– Lieux arides à Baron, aux environs d’Uzès : 5 mai 1901
Fournès – 29 avril 1994 – Bois de Païolive : 9 mars 2019
– Nîmes, garrigue de Vacquerolles : 26 mars 2022
– Dions, vallon du Fougeras : 30 mars 2022
– Garrigues de Poulx : 4 mars 2024

Carex humilis

Hab. les terrains arides, sablonneux, à Blauzac, Alais, Anduze, Saint-Ambroix, le Vigan, Lanuéjols.

– Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Carex digitata

Hab. les bois et les haies, aux environs du Vigan, d’Alzon, de l’Espérou.

Carex ornithopoda

Hab. les bois aux environs de l’Espérou et de l’Aigoual.

Carex frigida

Hab. les bords des ruisseaux, à l’Hort de Diou, près de l’Aigoual ; valat de la Dauphine, près de l’Espérou.

Carex sylvatica

Hab. les bois humides, aux environs du Vigan, à Bez, à la: chartreuse de Valbonne.

Carex depauperata

Hab. les bois, à Salbous, près d’Alzon ; les fentes des rochers, à Corconne.

Carex flava

Hab. les prairies humides, aux environs de l’Espérou, du Vigan, d’Alzon.

Carex œderi

Hab. les bords des ruisseaux, les pacages tourbeux, aux environs du Vigan, de l’Espérou, d’Alzon.

Carex hobnschuchiana

Hab. les prés, aux environs du Vigan, de Saint-Gilles.

Carex distans

Hab. les prés et les pacages, les bords des fossés, dans tout le département.

Carex extensa

Hab. les sables maritimes, à Sylvéréal, aux environs d’Aigues-Mortes.

Carex lævigata

Hab. les pacages, aux environs du Vigan, au cap de Coste, près l’Espérou.

Carex pseudocyperus

Hab. les fossés, aux environs de Nîmes, de Manduel, de Bellegarde.

Carex ampullacea

Hab. les prairies humides, au Boullou, près de l’Espérou ; les marais tourbeux, aux Pises, près Saint-Guiral.

Carex vesicaria

Hab. les fossés, au Cailar ; les prés humides, aux environs de l’Espérou.

Carex paludosa

Hab. les bords des fossés et des roubines, à Bellegarde, Saint Gilles, Aigues-Mortes.

Carex riparia

Hab. les mêmes localités.

Carex hirta

Hab. les lieux frais et humides, dans tout le département.

GRAMINEÆ

Leersia orizoïdes

Hab. les bords du Rhône, Vallabrègues.

Zea maïs

Hab. cultivé en plein champ dans presque tout le département.

Phalaris canariensis

Hab. subspontané aux bords des champs cultivés, au Caylar, à Aimargues.

Phalaris cærulescens

Hab. les bords du Vistre, à Nîmes.

Phalaris arundinacea

Hab. les bords des fossés et les marais, dans tout le département.

Anthoxanthum odorantum

Hab. les bois, les prairies et les pacages, dans tout le département. Fl. mai-juin.

Mibora verna

Hab. les champs, les vignes, les lieux sablonneux. dans tout le département.

Crypsis schœnoides

Hab. les lieux humides et sablonneux ; les environs de Nîmes.

Crypsis aculeatus

Hab. les lieux sablonneux, humides ; Aigues-Mortes

Phleum pratense

Hab. les prairies humides, dans tout le département.

Phleum pratense

Hab. les lieux secs, les bords des routes, dans tout le département.

Phleum bœhmeri

Hab. les coteaux calcaires, les lieux secs, les bords des bois ; aux environs de Nîmes.

Phleum asperum

Hab. les lieux secs et les champs, dans tout le département.(1)

Phleum arenarium

Hab. les sables maritimes, Aigues-Mortes ; se trouve à Alais à Anduze, à Tresques.

Alopecurus pratensis

Hab. les prairies et les lieux frais, dans tout le département.

Alopecurus myosuroides Huds.
ex Alopecurus agrestis L.

Hab. les champs, les vignes, les prairies, dans tout le département.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Alopecurus geniculatus

Hab. les marais, les lieux humides, le bord des fossés ; Aigues-Mortes, Bellegarde, Broussan.

Alopecurus bulbosus

Hab. les lieux humides : les prés marécageux de Broussan ; à la Sylve, près Sylvéréal.

Sesleria cærulea

Hab. les coteaux secs, calcaires ; Anduze.

Echinaria capitata

Hab. les lieux secs, pierreux: les champs cultivas, les vignes, derrière la tour Magne, à Vaqueirole ; les champs cultivés à Campestre.

Tragus racemosus

Hab. les lieux sablonneux, aux bords du Gardon, près Lafoux ; les bords des chemins, à Manduel ; les champs cultivés, à Corconne.

Setaria glauca

Hab. les champs sablonneux ; Manduel, Bellegarde, Montfrin, Sumène.

Setaria viridis

Hab. les lieux cultivés, dans tout le département.

Setaria verticillata

Hab. les lieux cultivés ; commun dans tout le département.

Setaria italica

Hab. originaire de l’Inde, cultivée pour les graines qui servent de nourriture aux oiseaux, et naturalisée dans quelques points du département : Manduel.

– Dions : 13 mars 2021

Panicum miliaceum

Hab. originaire de l’Inde, cultivée sous le nom de mil, millet, et souvent subspontané en, dans le voisinage des habitations.

Panicum crus-galli [echinochloa crus-galli (l.) p. beauv.]

Hab. les lieux frais et les bords des eaux ; commun dans tout le département.

Panicum sanguinale [digitaria sanguinalis (l.) scop.]

Hab. les terrains sablonneux cultivés ; commun dans le département.

Panicum glabrum [digitaria ischaemum (schreb.) mühl.]

Hab. les terrains sablonneux dans tout le département.

Cynodon dactylo

Hab. les lieux incultes et les bords des routes ; très commun.

Bothriochloa ischaemum (L.) Keng
ex Andropogon ischaemum

Hab. les coteaux calcaires, les bords des chemins, les pelouses sèches commun dans le département.

Andropogon ischaemum
– Aulas, paturages secs : Août (Diomède)
– Sommières, au bois du Noble : juin 1885
Andropogon ischaemum
– Bois, lieux arides, aux environs de Méjane le Clap : 21 août 1902
– Collines sèches des environs de Sommières : Septembre 1873
– Lieux incultes à Congénies : 8 août 1891
– Pelouses sèches à Calvisson : août 1889
– Commun dans les pelouses sèches et les bords des chemins
– Aubussargues : 25 septembre 2012

Andropogon gryllus [chrysopogon gryllus (l.) trin.]

Hab. les lieux stériles, Saint-Nicolas, Dions, Aigues-Mortes, Anduze .Alais, etc.

Andropogon hirtum [hyparrhenia hirta (l.) stapf]

Hab. les coteaux secs, stériles ; Fort-les-Bains.

Sorghum halepense

Hab. plante probablement introduite par la culture, mais naturalisée dans quelques points du département : les prairies, aux bords du Gardon, à Lafoux. On la cultive pour ses graines, qui servent de nourriture à la volaille.

Erianthe ravennœ

Hab. les terrains sablonneux, aux bords des rivières et de la mer ; Aigues-Mortes.

Imperata cylindrica

Hab. les sables du bord de la mer et des rivières : Aigues-Mortes, le grau du Roi ; les bords du Gardon, au pont du Gard, à la Beaume ; les îles du Rhône ; à Vallabrègues.

Arundo donax

Hab. les lieux un peu humides, dans tout le département. On la cultive en palissade ; ses tiges servent à faire des cannes à pêche des manches de quenouilles, etc. Elle est originaire de la partie orientale du midi de l’Europe.

Arundo phragmites (ex. hragmites communis)

Hab. commun dans les marais et sur les bords des rivières, dans tout le département.

Fournès – 29 avril 1994

Calamagrostis epigeios

Hab. les bois humides les bords du Rhône, à Condoulet, à Aramon à Beaucaire ; les Pinèdes, à Aigues-Mortes.

Calamagrostis littorea

Hab. les bords du Rhône ; Beaucaire, Tresques, les îles à Vallabrègues.

Calamagrostis arundinacea

Hab. les forêts des montagnes ; Aumessas, les Loupies.

Calamagrostis villosa

Fournès – 29 avril 1994

Psamma arenaria

Hab. les sables et les dunes, au bord de la mer ; au Grau du Roi.

Agrostis alba

Hab. commun dans les prairies, les bois et sur les sables de la mer, dans tout le département.

Agrostis verticillata

Hab. au pied des murs et des rochers humides, Nîmes, Alais, Anduze, Saint-Ambroix.

Agrostis vulgaris

Hab. commun dans les bois, les prés, les champs, dans tout le département.

Agrostis canina

Hab. commun dans les prés, les bois humides, les terrains siliceux. FJ. juillet-août.

Agrostis interrupta

Hab. les lieux sablonneux, Alais, Saint-Ambroix, Lanuéjols.

Sporolobus pungens

Hab. les sables maritimes, les dunes, au Grau du Roi.

Gastridium liendigerum

Hab. les lieux secs, les champs sablonneux, le bois des Espèces ; les garrigues, près de Nîmes.

Polypogon monspeliense

Hab. les lieux humides, sur le bord de la mer et dans l’intérieur du département, sur le bord des ruisseaux ; commun.

Polypogon maritimum

Hab. les lieux humides et les pacages, sur le bord de la mer : Aigues-Mortes, Saint-Gilles, etc.

Lagurus ovatus

Hab. les sables, an bord de la mer, et remonte dans l’intérieur du département, où on la retrouve dans les sables du Gardon ; les pacages, à Aigues-Mortes, Saint-Gilles ; le pont du Gard.

Stipa tortilis [stipella capensis (thunb.) röser & hamasha]

Hab. les garrigues, auprès de Nîmes (Gren. et God.).

Stipa juncea

Hab. les lieux secs et pierreux, garrigues, sur la route d’ Uzès, la Beaume, Saint-Nicolas, combe de Mangeloup, mas Charlot, etc.

Stipa pennata

Hab. les lieux secs et incultes, garrigues de la route d’ Uzès, Campestre.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Aristella bromoides

Hab. les lieux stériles du département ; les bois de Campagne, de Broussan, de Barjac, de Candilhac ; le serre Bouquet ; les rochers à Concone.

Lasiagrostis calamagrostis

Hab. les lieux montagneux et stériles ; l’Espérou Lanuéjols ; entre les pierres d’une chaussée, dans l’île de la Bartelasse, (de Pouzolz).

Piptatherum paradoxum

Hab. les lieux stériles ; au mas Charlot, près de Nîmes ; les bois, au serre de Bouquet, à Alzon ; Anduze, Aumessas Saint-Hippolyte.

Piptatherum multiflorum

Hab. les bois, les lieux arides ; le mas Chariot, les Angles.

Milium effusum

Hab. les bois ; le mont Cavalier à Nîmes, les bois de Banahut.

Corynephorus canescens

Hab. les terrains sablonneux ; les champs cultivés, à l’Espérou. à Dourbies ; les bois à Broussan, au pont Saint-Nicolas ; les bords de la Cèze, à Peyremale.

Corynephorus articulatus

Hab. les terrains sablonneux et incultes, les bords de la mer, à Aigues-Mortes (Gren. et God.) ; les bois de Broussan (de Pouzolz).

Corynephorus fasciculatus

Hab. les bois de Broussan ; les garrigues, près du mas de la Vache ; les bords du Gardon, à Saint-Nicolas (J. Boucoiran).

Aira caryophyllea

Hab. commun dans les lieux sablonneux du département.

Aira elegans

Hab. les sables, au bord du Rhône.

Aira cupiana

Hab. les sables du bord de la mer, Aigues-Mortes.

Aira precox

Hab. commun dans les lieux sablonneux ; dans tout le département.

Deschampsia cæspitosa

Hab. les prés et les bois, l’Espérou, Manduel.

Deschampsia media

Hab. les bois et les lieux incultes ; les garrigues du chemin d’ Uzès ; les pacages, à Campuget près Manduel, Saint-Guiral, les bords de l’étang de Pujaut.

Deschampsia flexuosa

Hab. les bois montueux à l’Espérou, Valleraugue, l’Hort de Diou.

Cézarenque (vers Concoules)

Ventenata avenacea

Hab. les coteaux stériles, à l’Espérou, Camprieux, Lanuéjols, Alzon.

Avena sativa

Hab. cultivée en grand et souvent subspontanée ; patrie inconnue.

Avena orientalis

Hab. cultivée en grand moins fréquemment que la précédente, et quelquefois subspontanée ; patrie inconnue.

Avena sterilis

Hab. commune dans les champs sablonneux.

– Dions : 13 mars 2021

Avena barbata Pott ex Link

Hab. les lieux stériles et sablonneux.

– Aulas, bords des chemins : mai 1859 (Diomède)
-Les bords des chemins à la Bouïsse près du Vigan : 8 mai 1869
– Calvisson, bord de la route : avril 1879
Patois : Civadoun
– Lieux herbeux, chemins, garrigues, Nîmes : 8 mai 1922
– Bords des champs à Aubais : 12 juin 1902
Talus des fossés à Bellegarde: 29 juin 1896
– Lieux incultes, stériles, garrigues nîmoises : avril 1920
– Lieux arides sur les garrigues de Nîmes : 18 mai 1895
– Bords des chemins en garrigues à Poulx : 19 juin 2018
– Nîmes Courbessac, Mas d’Escattes : 29 mai 2019
– Nîmes, mas de la Bastide, bord du chemin : 26 mai 2021

Avena fatua

Hab. commune dans les moissons, sur le bord des champs cultivés.

Avena pubescens

Hab. les prairies et les bois humides ; les prairies, à Banahut, à Alzon.

Avena sesquitertia

Hab. les coteaux arides, Campestre.

Avena australis

Hab. les lieux stériles.

Avena bromoides

Hab. les lieux stériles, les garrigues, auprès de Nîmes ; les bois, au pont du Gard au serre de Bouquet.

Avena pratensis

Hab. les prés secs et les bois, les garrigues aux environs de Nîmes, le serre de Bouquet, Blauzac.

Arrhenatherum elatius

Hab. commune dans les prairies et les bois.

Trisetum flavescens

Hab. les prés secs et les bois, Manduel, Broussan, l’Espérou.

Holcus lanatus

Hab. les prés, les pâturages, les bords des fossés.

Holcus mollis

Hab. les lieux sablonneux, humides ; valat de la Dauphine.

Kœleria cristata

Hab. les lieux secs et stériles ; les garrigues, autour de Nîmes ; les pacages de Causse-Noir.

Kœleria setacea

Hab. les lieux stériles, le bois des Espèces, près de Nîmes, aux environs d’ Alais, le serre de Bouquet ; les bois de Salbous, près Campestre ; le long des bois à Blandas.

Kœleria villosa

Hab. les lieux sablonneux et humides ; Beaucaire, Aigues-Mortes.

Kœleria phleoides

Hab. commun dans le département, sur le bord des routes, des champs’ dans les jardins, etc.

Catabrosa aquatica

Hab. les marais, les fossés, les lieux souvent submergés ; dans tout le département.

Glyceria fluitans

Hab. les fossés, les marais ; commune.

Glyceria plicata

Hab. les mêmes lieux que la précédente.

Glyceria loliacea

Hab. les prairies humides, Jonquières.

Glyceria aquatica

Hab. commun sur les bords des rivières, des fossés et dans les marais.

Glyceria convoluta

Hab. les bords de la mer, à Aigues-Mortes.

Glyceria distans

Hab. les bords de la mer, à Aigues-Mortes.

Sclerochloa dura

Hab. les lieux secs, aux environs de Nîmes.

Poa annua L.

Hab. très commun partout.

– Terrains cultivés, Le Vigan : 17 mai 1869 – Le jardin de la Fontaine à Nîmes : 23 juillet 1890
– Partout à Nîmes, toute l’année
– forma supina Schrad., le Jardin de la Fontaine, à Nîmes : 22 avril 1891
– Chemins à Camprieu, septembre 1895
– Un peu partout
– Dions : 13 mars 2021
– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021
– Fournès : 1er avril 2023

Poa infirma Kunth.

– Dions : 13 mars 2021

Poa nemoralis

Hab. les bois, dans presque tout le département.

Poa alpina

Hab. les pâturages des montagnes ; Espinassous, près Lanuéjols (Diomède).

Poa bulbosa L.

Hab. les lieux incultes ; commun.

– Le Vigan, bord des chemins : Mai (Diomède)
– Le Vigan, mas Lafabrègue, sur le calcaire : 30 mars 1863
– Pic d’Angean : 18 mai 1869
-Le long d’un chemin à Nîmes :29 avril 1893
– Partout à Nîmes : juin 1888
– Bord des chemins herbeux de la Costière, au sud de Bouillargues : 11 mai 1902
– Environs de St Sauveur de Pourcils : 10 avril 1903
– Bosquet de la Tour Magne, à Nîmes : juin 1888
– Lieux arides à la Sereyrède : 25 mai 1896
– La grotte Baume : mai 1920
– Sauvages de ma rue – Nimes, Mont-Duplan : 14 mars 2017

Poa compressa

Hab. les lieux secs, les champs sablonneux les sables etc. ; dans les champs cultivés, le long du chemin d’ Uzès ; les rives de la Seyne.

Poa pratensis

Hab. commun dans les prairies et sur le bord des routes.

Etang de la Capelle – 1er mai 1988

Poa trivialis

Hab. commun dans les lieux herbeux et frais.

Poa sudetica

Hab. les bois montagneux, l’Espérou.

Eragrostis megastachya

Hab. les lieux sablonneux ; commun dans tout le département.

Eragrostis poæoides

Hab. les terrains sablonneux, Nîmes, le Vigan, Bellegarde, etc.

Eragrostis pilosa

Hab. les lieux sablonneux ; les champs cultivés, à Franqueveaux, Montfrin, Manduel, etc.

Briza maxima

Hab. les lieux secs et pierreux ; les garrigues, aux environs de Nîmes, Saint-Nicolas, le mas Chariot, la Beaume, Broussan ; les champs incultes, au Vigan.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896

Briza media

Hab. les bois et les coteaux incultes ; les dunes boisées, aux environs d’ Aigues-Mortes.

Briza minor

Hab.les champs sablonneux incultes,Broussan, Cygnan,Aigues-Mortes.

Melica magnolii [melica ciliata subsp. magnolii (godr. & gren.) k.richt.]

Hab. les coteaux stériles, la tour Magne, les garrigues, autour de Nîmes: les champs cultivés, sur les montagnes du Vigan.

Melica nebrodensis [melica ciliata subsp. ciliata]

Hab. les coteaux stériles, les garrigues, près de Nîmes ; le bois des Espèces, les bois, le long de la route d’ Uzès, etc.

Melica bauhini [melica amethystina pourr.]

Hab. les lieux stériles, dans les garrigues du chemin d’ Alais, au bord du Gardon ; sur le serre de Bouquet.

Melica minuta

Hab. les lieux stériles, le serre de Bouquet, Anduze, Villeneuve. ~Of Fl. mai-juin.

Melica nutans

Hab. les bois ; Salbous, près Campestre.

Melica uniflora

Hab. les bois, Salbous, la chartreuse de Valbonne, Corconne.

Sphenopus gouani

Hab. les sables maritimes inondés pendant l’hiver, Aigues-Mortes

Scleropoa maritima

Hab. les sables maritimes, les dunes, à Aiguës-Mortes.

Scleropoa hemipoa

Hab. les sables maritimes ; les dunes, à Aigues-Mortes ; les sables, à la pinède de l’Abbé.

Catapodium rigidum (L.) C.E.Hubb.
ex Scleropoa rigida. Griseb

Hab. les murs, les bords des chemins, les lieux sablonneux ; très commun.

Scleropoa rigida (L.) Griseb.
– Murs, lieux incultes, Congénies : 7 mai 1899
– Nîmes, rochers, chemins : 14 juin 1922
– Les interstices des pierres, sur les murs dans le bosquet de la Fontaine : 14 mai 1890
– Poulx, en bordure de chemin : 3 juin 2020

Scleropoa loliacea

Hab. les sables, au bord de la mer.

Æluropus littoralis

Hab. les lieux humides des bords de la mer ; les prés et les pacages à Aigues-Mortes.

Dactylis glomerata L.

Hab. commun dans le département.

– Sommières, La Coustourelle, terres incultes : 2 juin 1885
– Aulas, murailles :21 mai 1864 (Diomède)
– Partout, environ de Nîmes : Mai 1923
– Dans une carrière, derrière le Mont-Duplan, à Nîmes : juin 1890
– Bord des fossés à Nîmes : 9 juin 1893
– Mas d’Escatte, Courbessac : 30 mai 2019
– Nîmes, Le Clos Gaillard : 15 mai 2021

Dactylis hispanica

Hab. les sables, au bord de la mer ; les lieux secs, Manduel.

Diplachne serotina

Hab. les montagnes arides, le Vigan, Aulas (Diomède), Anduze (Loret).

Molinia cærulea

Hab. les prairies et les bois, les pacages, à Aigues-Mortes.

Danthonia decumbens

Hab. les bois et les prairies des montagnes, Concoule ; les bruyères, à Parte, Peyremale.

Cynosurus cristatus

Hab. les prairies, le Vigan, etc.

Cynosurus echinatus

Hab. les champs cultivés et les lieux stériles ; assez commun dans la région moyenne du département.

– Dions : 13 mars 2021

Vulpia pseudo

Hab. les champs cultivés. les bords des chemins, dans presque tout le département.

Vulpia sciuroides

Hab. les mêmes localités.

Vulpia myuros

Hab. les lieux incultes ; très commun dans tout le département.

Vulpia bromoides

Hab. les lieux stériles les bords de la mer ; dans presque tout le département.

Vulpia michelii

Hab. les lieux sablonneux de la région maritime du département ; la Sylve, près de Sylvéréal ; Aigues-Mortes, Belle-Côte, près de Bouillargues.

Vulpia incrassata

Hab. à rechercher au pont .du Gard.

Festuca tenuifolia

Hab. les lieux sablonneux, les prairies et la lisière des bois ; probablement dans plusieurs endroits du département, quoique nous n’en ayons pas trouvé d’échantillons dans l’herbier de M. de Pouzols.

Festuca ovina

Hab. les lieux sablonneux, dans les montagnes, à l’Espérou (Diomède).

Festuca duriuscula

Hab. les prairies sèches et les lieux arides ; la var. A, dans tout le département ; la var. B, dans les montagnes du Vigan.

Festuca rubra

Hab. les prairies, les bords des chemins et les lisières des bois ; dans tout le département.

Festuca heterophylla

Hab. les bois et les lieux herbeux ombragés ; à la forêt de Valbonne à Alzon.

Festuca pilosa

Hab. les bois montueux ; Banahut, la baraque de Michel, à l’Espérou.

Festuca spadicea

Hab. les bois, la chartreuse de Valbonne, Concoule, l’Espérou.

Festuca arundinacea

Hab. le bord des eaux ; commune dans tout le département.

Festuca pratensis

Hab. le bord des eaux, les prairies fraîches ; commune dans le département.

Festuca gigantea

Hab. les bois, la chartreuse de Valbonne.

Bromus tectorum

Hab. les toits, les murs, les lieux secs et stériles ; dans tout le département.

Anisantha sterilis (L.) Nevski
ex Bromus sterilis L.

Hab. les lieux incultes, les vieux murs, les bords des routes ; dans tout le département

Bromus sterilis L.
– Terres incultes au bord du Gardon à Russan : ‘ mai 1871
– Les Candouillères (Collorgues) : 22 mai 1873
– Bord des champs : Sommières 19 mai 1885
Bromus sterilis L.
En patois Herba mola, Creba sac, estrangla chival
– Chemins; murs, lieux vagues, Nîmes : 4 mai 1922
– Partout à Nîmes : avril 1920
– Bord des chemins, Poulx : 8 avril 2013
– Dions : 13 mars 2021
– Collias, bord du Gardon : 15 mars 2023
– Fournès, bord du chemin : 1er Avril 2023

Bromus maximus

Hab. les lieux stériles, incultes ; dans tout le département.

Anisantha madritensis (L.) Nevski
ex Bromus madritensis L.

Hab. les lieux stériles, incultes ; dans la partie moyenne et basse du département.

Bromus madritensis L.
– Molière, lieux cultivés : 22 mai 1861 (Diomède)
– Julian : 9 mai 1897
Bromus madritensis L.
– L’amphithéatre de Nîmes : juin 1890
– A Nîmes, sur un vieux mur : 16 juin 1895
– Bois au Pont du Gard : 22 juin 1902
– Cruviers-Lascours : 21 juin 2013

Bromus rubens

Hab. les lieux stériles, les murs ; dans tout le département.

Bromus asper

Hab. les bois montagneux, la chartreuse de Valbonne, Alzon, Salbous.

Bromus erectus

Hab. les lieux secs et stériles, dans tout le nord du département.

Serrafalcus secalinus

Hab. les moissons, les champs incultes ; dans tout le département.

Serrafalcus arvensis

Hab. les bords des chemins, les champs en friche dans tout le département.

Serrafalcus commutatus

Hab. moissons, prairies ; commun.

Bromus hordeaceus L.
ex Serrafalcus mollis (L.) Parl.

Hab. les bords des chemins, les champs en friche, etc. ; commun.

Serrafalcus mollis Parl
– Le Vigan, moissons : 13 mai 1861 (Diomède)
Serrafalcus mollis Parl
– Bord des chemins à Nîmes (forme à épillets velus) : 8 mai 1890
– Champs incultes, bords des chemins à Congénies : 17 mai 1889
– Prairies aux environs de Bellegarde, abonde dans les endroits secs et dénudés, stériles, principalement, les flaques de salants : 1er juin 1905
– Partout à Nîmes : 10 mai 1922
– Les bords des chemins à Nîmes (forme à épillets glabres) : 8 mai 1890
– Fournès : 23 mai 2018
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Serrafalcus patulus

Hab. les lieux stériles, les bords du Gardon à Alais.

Serrafalcus intermedius

Hab. les champs cultivés, à l’Espérou.

Bromus squarrosus L.
ex Serrafalcus squarrosus L.

Hab. les lieux incultes les garrigues, auprès de Nîmes.

– Mont-Bouquet : 26 juin 2021

Serrafalcus macrostachys

Hab. les lieux stériles, Saint-Gilles.

Hordeum vulgare

Hab. cultivée, et souvent subspontanée surtout dans les terrains maigres, siliceux.

Hordeum hexastichon

Hab. cultivée, surtout dans les terrains maigres, siliceux, et souvent spontanée.

Hordeum distichum

Hab. cultivée, surtout dans les terrains maigres et siliceux, souvent spontanée.

Hordeum murinum

Hab. le long des murs, les bords des routes, commun.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988 – Nîmes, mas d’Escattes : 2 avril 2021

Hordeum secalinum

Hab. les prairies, les pâturages ; commun dans le département.

Hordeum maritimum

Hab. les lieux humides et sablonneux des bords de la mer, s’avance un peu dans l’intérieur des terres ; commun dans la partie basse du département ; se retrouve sur la route d’ Alais près Nîmes, et au bord du Gardon, à Alais.

Elymus crinitus

Hab. les collines sèches.

Elymus europœus

Hab. les bois montagneux.

Secale cereale

Hab. cultivé dans les terrains maigres et siliceux.

Triticum vulgare

Hab. cultivé en grand. Vulgairement froment.

Triticum turgidum

Hab. cultivé moins communément que le précédent. Vulgairement blé barbu, gros blé, poulard.

Triticum vulgari-ovatum

Hab. les bords des champs de blé, Manduel, Marguerite.

Aegilops geniculata Roth
ex Triticum ovatum Gren. et Godr.

Hab. les coteaux arides, les lieux secs, les bords des chemins ; commun dans le département.

Triticum ovatum (L.) Raspail
– Bords des champs à Garrigues près d’Uzès : 11 juin 1863
Triticum ovatum (L.) Raspail
– Bord des chemins à Nîmes : juin 1889Le Vigan, lieux arides : 12 juillet 1862 (Diomède)
Aegilops ovata L.
– Lieux incultes, chemins, fossés à Nîmes : 26 mai 1922
– Bords des chemins à Congénies : 18 mai 1899
– Lieux arides, champs incultes, partout à Nîmes : juin 1922
– Marguerittes, Combe des Bourguignons : 6 mai 2021
– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Triticum triaristatum

Hab. les mêmes localités que le précédent.

Triticum triunciale

Hab. les mêmes localités.

Agropyrum junceum

Hab. les côtes sablonneuses de la mer, Aigues-Mortes.

Agropyrum scirpeum

Hab. les marais saumâtres, à Aigues-Mortes, Peccais.

Agropyrum acutum

Hab. les sables du bord de la mer, Aigues-Mortes, Saint-Gilles.

Agropyrum pungens

Hab. les sables des bords de la. mer.

Agropyrum pycnanthum

Hab. les sables du bord de la mer.

Agropyrum campestre

Hab. les champs et les lieux incultes, Broussan.

Agropyrum pouzolzii

Hab. les bords des champs, Manduel, Aigues-Mortes. Fl. mai.

Agropyrum repens

Hab. commun dans tous les lieux cultivés. Vulgairement chiendent officinal.

Agropyrum caninum

Hab. les buissons, les lieux ombragés ; commun.

Brachypodium sylvaticum

Hab. les bois ; le mas Charlot, près de Nîmes ; Alais, Alzon.

– Boucoiran, rive droite à Hauteur de Lavol : 13 mars 2021

Brachypodium pinnatum

Hab. dans les broussailles des lieux incultes et pierreux, les garrigues.

Brachypodium ramosum R. et S.

Hab. les broussailles des lieux incultes, les bords des champs et des fossés de la plaine.du Vistre. Qf Fl. mai-juin.

Sanilhac -29 avril 1994

Brachypodium distachyon

Hab. les lieux arides et les sables maritimes ; le bois des Espèces, près de Nîmes ; les garrigues du chemin d’ Uzès, de Manduel, etc. ; les pinèdes d’ Aigues-Mortes.

Lolium perenne

Hab. les prairies, les bords des chemins ; commun partout.

Lolium italicum

Hab. les prairies et les lieux herbeux ; cultivé comme fourrage sous nom de ray-grass d’Italie.

Lolium multiflorum

Hab. les lieux cultivés, Aigues-Mortes.

Lolium rigidum Gaudin.
ex Lolium strictum Presl

Hab. les lieux cultivés.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Lolium temulentum

Hab. les moissons, près de Nîmes, au mas Charlot, à Cavailhac.

Lolium rigidum Gaudin.

– Lussan, Plaine de Camelié : 17 mai 2021

Gaudinia fragilis

Hab. les lieux arides et sablonneux ; les bords du canal, à Franqueveau ; les prairies, au Vigan.

Nardurus tenellus

Hab. les lieux arides, Caissargues, Manduel, Villeneuve, Aumessas, St Hippolyte-de-Montaigu.

Nardurus lachenalii

Hab. les lieux sablonneux : les bords du Gardon, à Alais, le Vigan ; Avignon, Alzon, au Capellier.

Lepturus cylindricus

Hab. les lieux sablonneux ; ile de la Bartelasse.

Lepturus incurvatus

Hab. les sables et les lieux cultivés, sur le bord de la mer, Aigues-Mortes, Bellegarde, etc.

Lepturus filiformis

Hab. les bords de la mer, à Aigues-Mortes.

Psilurus nardoides

Hab. les coteaux arides, Manduel, Caissargues, Anduze, le Vigan. Fort-les-Bains.

Nardurus stricta.

Hab. les prairies montagneuses, l’Aigoual.

Botrichium lunaria

Hab. les pâturages secs des montagnes.

Ophioglossum vulgatum

Hab. les lieux humides, Bellegarde, Saint-Pons-de-la-Calm.

Osmonde regalis

Hab. les lieux marécageux, les bois, les bruyères humides ; Valleraugue (Planchon), Génolhac, Portes.

Asplenium ceterach L.
ex Ceterach officinarum Wild

Hab. les vieux murs, les rochers humides ; commun dans tout le département.

Ceterach officinarum Wild.
– Vieux murs au Vigan : 13 décembre 1866
Ceterach officinarum Wild.
– Vieux murs à Nîmes : juin 1889
– Rochers calcaires au bord de la route à St Nicolas
— Costières : Beauvoisin, Caissargues.
— Garrigues : Anduze, Spelunca de Dions, Uzès (M.R.), Chusclan (M.R.).
— Cévennes : Génolhac, Bez, Valleraugue (M.R.)
— Causses : Trêves (C.B.), Montagne de la Tude
– Lac des Pises au Mont Aigoual : 25 Mai 2017
– Rochers humides, Gorges du Gardon à la Baume : 19 mars 2022
– Aux abords de la grotte de la Cocalière : 18 mars 2023

Nothoclæna marantæ

Hab. les rochers humides, Anduze (Planchon, le docteur Miergues)

Polypodium vulgare

Hab. les bois, les vieux murs ; Nîmes, Manduel, Beaucaire, le pont du Gard, Saint-Nicolas, Notre-Dame de Rochefort, etc.

Polypodium cambricum

– Dions : 13 mars 2021
– Environs de la grotte de la Cocalière

Polypodium phegopteris

Hab. les montagnes du Vigan.

Polypodium rhæticum

Hab. les mêmes localités que le précédent.

Polypodium dryopteris

Hab. les vieux murs, les rochers humides ; le Vigan, l’Espérou.

Anogramma leptophylla (L.) Link
ex Grammitis leptophylla. Swartz

Hab. le Vigan.

Grammitis leptophylla
– Dans le gazon, au pied des vieux murs, au pont de Coudouloux (Le Vigan) : 21 avril 1874 (récolte Léon Anthouard)
– Vallée du Galeizon : 9 février 2019

Aspidium lonchitis

Hab. le Vigan.

Aspidium aculeatum

Hab. le Vigan.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896

Polystichum oreopteris

Hab. les lieux humides des bois montueux, les montagnes du Vigan.

Polystichum filix-mas

Hab. les buissons et les haies, dans les chemins couverts de la région septentrionale du département.

Polystichum cristatum

Hab. les bois humides, dans les bois montueux du nord du département.

Polystichum spinulosum

Hab. les bois humides, les rochers, les murs, le Vigan, Alzon.

Cystopteris fragilis

Hab. les rochers, les murs humides et ombragés ; dans le nord du département.

Asplenium filix-fæmina

Hab. les bois humides et les buissons ; Valbonne, Saint-Jean-du-Gard, l’Espérou.

Asplenium halleri

Hab. les rochers humides ; le Vigan, Valleraugue, l’Espérou.

Asplenium lanceolatum

Hab. les rochers humides, les montagnes du Vigan.

Asplenium trichomanes L.

Hab. les murs humides, les rochers ombragés ; commun dans le département. Vulgairement capillaire.

– Rochers humides, Le Vigan : 13 octobre 1866 – Vieux murs à Congénies : août 1888
– Rochers calcaires au bord de la route à St Nicolas : 5 juin 1922
– Dions : 13 mars 2021
– Poulx, rochers des Gorges du Gardon : 11 mars 2021
– Boucoiran : 5 octobre 2022
– St Jean du Gard, Pied de Côte : 29 octobre 2022
– Aux abords de la grotte de la Cocalière – 18 mars 2023

Asplenium septentrionale

Hab. les fentes des rochers granitiques ; Valleraugue, Saint-Jean-duGard, Valbonne.

Asplenium breyni [asplenium × alternifolium wulfen]

Hab. les fentes des rochers ; les Cévennes.

Asplenium ruta-muraria

Hab. les murs et les rochers ; commun dans le département. Vulgairement rue des murailles.

– Mont-Bouquet – 30 avril 1988

Asplenium adianthum-nigrum

Hab. les vieux murs, les fentes des rochers, etc. commun. Vulgairement capillaire noir.

Asplenium onopteris L.

– Dions : 13 mars 2021

Scolopendrium officinale

Hab. les vieux murs humides, les puits les rochers ombragés, etc. ; commun Vulgairement, scolopendre, langue de cerf.

Blechnum spicant

Hab. les lieux humides des bois montagneux, Saint-Jean-du-Gard, Portes, l’Espérou.

Pteridium aquilinum (L.) Kuhn (ex Pteris aquilina)

Hab. les bois, les champs sablonneux et incultes, dans les terrains siliceux ; commun dans le département. Vulgairement fougère commune, grande fougère.

Dions, alluvions siliceuses – mai 1896

Adiantum capillus-veneris L.

Hab. les rochers et les murs ombragés et humides: commun dans le département. Vulgairement capillaire de Montpellier.

– Rochers humides de la grotte des Fées, à la Coustourelle, Sommières : 29 août 1887
) Le Vigan, bords des ruisseaux : Octobre (Diomède)
– Sous un rocher silico-calcaire, vallée de Corbière près Sommières : 9 septembre 1889
– Près de sources, rochers ombragés, au mas Foucard près Aubais : 8 mai 1823
– L’Espélunque de Dions : 4 avril 1894
– Rochers ombagés, vallée du Gardon, Collias : mai 1920
– Lieux ombragés aux environs de Carsan : 20 août 1902
Cézarenque (Zones siliceuses à l’Ouest d’Aujac) – Gorges du Gardon, la Baume, rive droite, sur rochers humides ombragés : 23 février 2019
– Lavoir d’Aubussargues : 25 septembre 2021

Allosurus crispus

Hab. les fentes des rochers, dans les hautes montagnes ; les montagnes de la Lozère.

Cheilanthes odora

Hab. les montagnes, au Vigan.

ISOETACEAE (Absent chez de Pouzolz)

Isoetes durieui Bory Absent de la flore de De Pouzolz – Entre Alais et St Martin des Boubaux, terres siliceuses humides,alt.259 m : 29 mai 1911 (H.Coste) – St Paul la Coste, Vallée du Galeizon : 9 février 2019

EQUISETACEÆ

Equisetum arvense

Hab. les champs humides, les berges des rivières, etc. ; commun dans le département.

Equisetum telmateia

Hab. les bords des ruisseaux, les lieux humides et marécageux.

Equisetum sylvaticum

Hab. les lieux humides des bois, les bords des ruisseaux ombragés.

Equisetum palustre

Hab. les marais et les lieux humides ; Bellegarde etc.

Equisetum limosum

Hab. les marais, les fossés, les étangs ; commun.

Equisetum hyemale

Hab. les lieux sablonneux et humides.

Equisetum ramosum

Hab. commun dans la plaine de Nîmes, sur le bord des fossés et dans les haies ; les bords du Rhône.

Equisetum variegatum

Hab. les sables, aux bords du Rhône.