Vincetoxicum hirundinaria

Vincetoxicum

Calice à 5 divisions. Corolle rotacée, à 5 lobes profonds. Couronne staminale d’une seule pièce, scutelliforme, charnue, à 5-10 lobes. Anthères et masses de pollen comme dans le genre précédent. Stigmate aigu. Follicules lisses, étalées, renflées au milieu, atténuées, vers le sommet, en pointe obtuse.

– Revenir à l’index alphabétique –

Vincetoxicum hirundinaria Medik.
Vincetoxicum officinale L. chez de Pouzolz

Dompte-venin

Apocynaceae – (Asclepiadeae chez de Pouzolz)

Description de De Pouzolz

Racine blanche, rampante, à fibres épaisses, longues.
– Tiges de 3-6 dm, sortant plusieurs de la même souche, droites, simples, cylindriques, glabres ou pubescentes au sommet, très feuillées.
– Feuilles brièvement pétiolées, un peu fermes, d’un vert luisant en dessus, pâles en dessous, ovales-acuminées ou ovales-lancéolées souvent cordées à la base, décroissantes, finement pubescentes sur les bords et les nervures.
– Fleurs blanchâtres, odorantes, disposées en plusieurs petits bouquets pédonculés, extra-axillaires, plus courts que les feuilles, dépassant les supérieures ; pédicelles pubescents, environ de la longueur de la fleur.
– Calice à 5 divisions, à lobes lancéolés-aigus, ciliés, de la longueur du tube de la corolle.
– Corolle rotacée, à 5 lobes ovales, obtus, étalés, glabres, un peu épais.
– Couronne staminale d’une seule pièce, scutelliforme, charnue, à 5-10 lobes ; appendices des filets des étamines, courts, jaunâtres, un peu obtus.
– Stigmate vert, déprimé.
– Follicules glabres, lisses.

Cette plante est vénéneuse, surtout la racine ; ses feuilles sont détersives.

Observations de De Pouzolz

Hab. les lieux pierreux et stériles, dans tout le département.
Fl. juin-août.

Herbier Gustave CABANES

Vincetoxicum officinale L.
Buissons dans les garrigues, à Congénies : Juin 1889 (B3122)
Le bois des Espesses à Nîmes : 1888 (B3121)

Herbier LOMBARD-DUMAS

Vincetoxicum officinale L.Valleraugue, bois, châtaigneraie : Mai 1860 (Diomède)

Observations SESNNG