Viburnum tinus

Viburnum

Calice à 5 dents très petites. Corolle rotacée ou presque campanulée, à 5 lobes. Etamines 5. Stigmates 3, sessiles. Fruit bacciforme, comprimé, uniloculaire et monosperme par avortement. Feuilles opposées.

– Revenir à l’index alphabétique –

Viburnum tinus L.

Laurier-tin

Adoxaceae

Description de De Pouzolz

Arbrisseau de 1-2 mètres, droit, à écorce grisâtre, à jeunes rameaux velus, tétragones, souvent rougeâtres.
– Feuilles coriaces, persistantes, pâles et velues-glanduleuses en dessous, ovales-aiguës, très entières, ciliées, à pétiole court, velu-glanduleux, dépourvu de stipules.
– Fleurs blanches ou rosées au bouton, peu odorantes, en cime serrée, terminale, à pédoncule court et à 5-6 divisions principales, subdivisées, anguleux, pubescents, glanduleux ; bractées et bracttéoles petites, dents du calice ovales-aiguës.
– Corolle à lobes égaux, arrondis, 4 fois plus longs que le calice ; baies subglobuleuses, couronnées par les dents du calice, bleuâtres à la maturité.
– Graine obovale, osseuse, à 2 sillons opposés.

Les baies de cet arbrisseau sont très purgatives ; on le cultive pour l’ornement des jardins et des bosquets.

Observations de De Pouzolz

Hab. les lieux pierreux et les bois aux bords du Gardon, à la Beaume, au pont du Gard, au Vigan, à Anduze.
Fl. avril-mai ; fr. septembre.

Herbier Gustave CABANES

– Les garrigues de Nîmes : mai 1888

Herbier LOMBARD-DUMAS

– Sommières, bois de Paris : 16 mai 1878
– Le Vigan, subspontané : 8 avril 1860

Observations de Jean Pierre Aubin

– Garrigues à Sanilhac : 29 Avril 1984

Observations SESNNG

– Garrigues à Poulx : 20 avril 2017
– Mont-Bouquet : 30 mai 2017