Thapsia villosa

Thapsia

Calice à 5 dents. Pétales lancéolés, entiers, à pointe recourbée en dedans. Fruit comprimé par le dos ; carpelles à 5 côtes primaires filiformes, à 4 côtes secondaires, 2 dorsales filiformes, 2 latérales largement ailées, membraneuses ; une bandelette correspondante à chaque côte secondaire. Carpophore libre, bifide. Face interne des carpelles plane. Involucre et involucelles nuls ou à peu de folioles caduques.

– Revenir à l’index alphabétique –

Thapsia villosa L.

Thapsie

Apiaceae

Description de De Pouzolz

Racine épaisse, un peu noueuse, jaunâtre, blanche intérieurement, perpendiculaire, munie à l’extrémité de fascicules de fibres.
– Tige de 5-10 dm, robuste, cylindrique, finement striée, lisse, glabre, à rameaux rares vers le sommet, entourée à la base de fibres abondantes qui sont les restes des anciennes feuilles.
– Feuilles radicales pétiolées, très amples, rapprochées, couchées en rosette sur la terre, bi-tripinnatifides, à segments oblongs, grossièrement dentés, décurrents, à dents mucronées, velues sur les 2 faces, cendrées en dessous ; les caulinaires presque toujours nulles, mais réduites à une gaine ample, jaunâtre, membraneuse.
– Fleurs jaunes en ombelles ; la centrale très grande, fructifère, à 5-20 rayons de 5-8 cm, lisses et glabres ; les latérales plus petites, ordinairement stériles.
– Styles courts, réfléchis.
– Fruit ovale, à ailes jaunâtres, brillantes.

Plante très âcre, surtout la racine ; les moutons sont friands de ses feuilles.

Observations de De Pouzolz

Hab. les bois et les garrigues au chemin d’Uzès, aux environs du Vigan.
Fl. juillet-août.

Herbier Gustave CABANES

Bois entre Massillan et St Nicolas, quartier des Miégérines, Nîmes : 9 mai 1902 (B2104)

Herbier LOMBARD-DUMAS

Garrigues, chemin d’Uzès à Nîmes, au dessus du Pont St Nicolas : 1831

Observations SESNNG

Poulx : 28 mai 2014 – Sanilhac : 10 juin 2018