Spiranthes spiralis

Spiranthes

Fleurs dirigées en avant, formant un angle droit avec l’ovaire et disposées en épi tordu en spirale. Périgone à divisions conniventes, formant un tube presque bilabié ; tablier non saillant, entier,à bords ondulés, dépourvu d’éperon et de gibbosités ; à onglet très court, plié en dessus embrassant la colonne courte, prolongée inférieurement en une lamelle bifide, servant d’appui à l’anthère ; celle-ci libre, sessile, persistante, aiguë, parallèle au stigmate. Pollen en masses sessiles, granuleuses. Ovaire non contourné, oblique. Souche à fibres épaisses, charnues, peu nombreuses, fusiformes ou oblongues.

– Revenir à l’index alphabétique –

Spiranthes spiralis (L.) Chevall.

Spiranthe d’automne

Orchidaceae

Description de De Pouzolz

Souche à 2-3 fibres, très épaisses, charnues, oblongues.
– Tige de 1-3 dm, grêle, ne portant que des feuilles petites squamiformes, lancéolées, acuminées, appliquées, engainantes.
– Feuilles radicales, ovales ou oblongues, aiguës, courtement pétiolées, disposées 3-4 en rosette latérale, étalées sur la terre.
– C’est du centre de cette rosette, alors détruite, que naîtra une tige l’année suivante.
– Fleurs petites, blanches sessiles, à odeur de vanille rapprochées en épi grêle, unilatéral, pubescent, contourné en spirale très prononcée ; bractées ovales-acuminées, un peu plus longues que l’ovaire, ovale, pubescent.
– Tablier obovale, échancré, cilié.
– Plante glaucescente.

Observations de De Pouzolz

Hab. les bois et les pelouses, aux environs du Vigan, de Nîmes, de Manduel, de Tresques, d’Aigues-Mortes.
Fl. août-octobre.

Observations SESNNG

Lédenon : 18 septembre 2015