Sedum ochroleucum

Sedum

Calice à 5 sépales, rarement à 4-8. Pétales libres, en nombre égal à celui des sépales. Etamines ordinairement en nombre double. Ecailles ovales, très courtes, entières ou peu échancrées. Carpelles polyspermes. autant que de sépales.

– Revenir à l’index alphabétique –

Sedum ochroleucum Chaix.
Sedum anopetalum Dec. dans la flore de De Pouzolz

Orpin à pétales dressés

Crassulaceae

Description de De Pouzolz

Racine un peu épaisse, pivotante ou rameuse.
– Tiges de 1-3 dm, plus ou moins nombreuses, couchées, tortueuses, fruticuleuses et rameuses à la base d’où naissent des rameaux stériles, courts, à feuilles imbriquées, serrées, dressées.
– Feuilles ovales-oblongues, aiguës, mucronées, renflées en dehors, prolongées à la base en éperon non arrondi, rapprochées à la base des tiges fertiles.
– Fleurs d’un jaune très pâle, presque sessiles le long d’épis ordinairement bifurqués, peu ou point recourbés, disposés en corymbe terminal, plus moins lâche.
– Sépales lancéolés-aigus, de moitié plus courts que les pétales linéaires, aigus, toujours dressés.
– Filets des étamines glabres.
– Carpelles 3 angles, plus ou moins prononcés, lancéolés, longuement acuminés, dressés.
– Graines noires, oblongues, fortement striées en long.

Observations de De Pouzolz

Hab. les lieux pierreux aux environs de Nîmes du Vigan, à Villeneuve-lès-Avignon.
Fl. juin-août.

Herbier Gustave CABANES

Sedum anopetalum DC.
– Terrains calcaires, env. d’Alais : 24 juin 1877
– Sables de Gardon, au Pont du Gard : 12 juin 1890

Herbier LOMBARD-DUMAS

Sedum anopetalum DC.
– Le Vigan, rochers dolomitiques : juillet 1860 (Diomède)
– Au bord du Gardon à Moussac : 10 juin 1862

Observations SESNNG

– Lieux pierreux, Sanilhac : 10 juin 2018