Rhaponticum coniferum

Rhaponticum (Leuzea chez de Pouzolz)

Involucre à folioles inégales, imbriquées, terminées par un appendice scarieux, très large, entier ou lacéré. Fleurons tous égaux fertiles, hermaphrodites. Etamines à filets libres, papilleux, insérés vers la base de la corolle anthères surmontées d’un appendice obtus et prolongées, à la base, en 2 appendices courts, filiformes. Akènes comprimés, oblongs, atténués vers la base, rugueux, munis d’une côte légère sur les faces, à insertion basilaire très oblique, terminés par un bord très court, très superficiellement crénelé ; aigrette tenace, mais caduque, à poils fins, très longs, plumeux, sur plusieurs rangs, soudés à la base en anneau court. Réceptacle garni de paillettes sétacées.

– Revenir à l’index alphabétique –

Rhaponticum coniferum (L.) Greuter
Leuzea conifera Dec.

Leuzée conifère

Asteraceae

Description de De Pouzolz

Racine noirâtre, épaisse, profonde.
– Tige de 1-3 dm, droite, simple, rarement à 1-2 rameaux, striée, cotonneuse-grisâtre.
– Feuilles vertes, un peu aranéeuses et rudes en dessus, cendrées, cotonneuses en dessous ; les radicales entières ou pinnatifides, pétiolées, à lobes linéaires-lancéolés, entiers, décurrents, mucronulés ; les caulinaires profondément pinnatifides, très rarement entières.
– Capitules gros, conoïdes, solitaires au sommet de la tige.
– Involucre glabre, luisant, muni à la base de quelques feuilles florales, simples, à folioles légèrement striées, terminées par un appendice orbiculaire, concave à la face interne, blanc, roux, brun ou rougeâtre, couvrant entièrement les folioles ; les intérieures plus longues, à appendice entier, lancéolé-aigu.
– Fleurons peu nombreux, purpurins.
– Akènes d’un brun verdâtre ; aigrette blanche, 7-8 fois plus longue que l’akène.

Observations de De Pouzolz

Hab. les terrains secs, les bois et les garrigues, dans tous les environs de Nîmes, à St-Gilles, Beaucaire, Manduel, Tresques, Villeneuve-lez-Avignon, le Vigan, Alais, Anduze, Uzès.
Fl. juin-juillet.

Observations SESNNG