Plantago lanceolata

– Revenir à l’index alphabétique –

Plantago lanceolata

Plantago lanceola L.
Plantain étroit
Plantaginaceae

Description de De Pouzolz

– Racine dure, un peu épaisse, peu profonde, garnie de fibres nombreuses, à souche brièvement rameuse.
– Hampes de 1-8 dm., dressées ou ascendantes, 2-3 fois de la longueur des feuilles, à 5 angles fortement prononcés, munis d’une nervure dorsale, garnie de parsemées de poils appliqués, souvent étalés à la base.
– Feuilles lancéolées ou linéaires – lancéolées, longuement atténuées en pétiole canaliculé en dessus, munies de petites dents écartées et de 3-7 nervures dressées ou étalées, glabres, pubescentes ou velues, surtout en dessous.
– Fleurs sessiles, en épi ovoïde, oblong ou globuleux, très compacte, noirâtre au sommet ; bractées ovales-acuminées, glabres ou pubescentes sur le dos, membraneuses aux bords, noirâtres supérieurement, plus longues que les boutons.
– Calice à lobes latéraux, terminés en une pointe un peu obtuse, courte, velus sur la moitié supérieure de la carène, largement membraneux-blanchâtres sur les bords.
– Corolle blanchâtre, à tube glabre, à lobes ovales-acuminés, glabres, munis d’une nervure dorsale brune.
– Capsule oblongue, obtuse, à 2 loges monospermes.
VAR. A : Genuina Godr. et Gren. Feuilles glabres ou pubescentes, moyennes. Tige de 2-3 dm ; épis oblongs.
VAR.B : Altissima. Feuilles longues, lancéolées, larges de 3-4 cm. Hampes de 6-8 dm ; épis oblongs, simples, quelquefois digités ou agglomérés.
VAR. C : Montana Godr. et Gren. : Plante grêle, à épis globuleux.
Le plantain lancéolé est connu sous les noms vulgaires de bonne-femme, d’herbe à cinq côtes, d’oreille-de-lièvre, de plantain étroit ; en patois, herba dé cinq costas estréchas. Il a les mêmes propriétés que le P . major, et est un bon fourrage pour les chevaux et les mulets.

Observations de De Pouzolz

Hab. : la var. A, les lieux secs et les bords des chemins dans tout le département ; la var, B, dans les champs cultivés en esparcette, aux environs de Nîmes, etc. ; la var. C, dans les prairies, à Arphy, à l’Hort-de-Diou.
Floraison : Avril-octobre.

Observations SESNNG