Phlomis lychnitis L.

– Revenir à l’index alphabétique –

Phlomis lychnitis 2
Phlomis lychnitis 1

Phlomis lychnitis L.
Sauvie sauvage
Lamiaceae

Description de De Pouzolz

Racine dure, noirâtre, rameuse, profonde. Tiges de 20-40 cm, ligneuses et rameuses à la base où elles sont deénuées de feuilles, à rameaux simples, très longs, dressés, couverts d’un coton blanc, serré, très abondant. Feuilles très entières, vertes, pubescentes et rugueuses en dessus, ridées et cotonneuses-blanchâtres en dessous, oblongues-linéaires ; les inférieures nombreuses et rapprochées à la base des rameaux, atténuées en pétiole ; les supérieures espacées, sessiles ; les florales très dilatées, embrassantes à la base, subitement et longuement acuminées. Fleurs brièvement pédicellées, en verticilles axillaires espacés, occupant la partie supérieure des rameaux ; bractéoles molles, filiformes, presque de la longueur du calice, couvertes de longs poils soyeux appliqués, ainsi que le calice ; celui-ci à dents courtes, subulées, molles, dressées, très velues. Corolle grande, d’un beau jaune, garnie, à l’extérieur, de poils courts, très serrés, étoilés, à lèvre inférieure à lobe moyen très large, échancré.
Cette plante est connue sous le nom vulgaire de sauvie sauvage ; en patois, de saouvia dé mountagna. Ses feuilles et ses fleurs sont stimulantes, emménagogues ; les femmes s’en servent en décoction pour calmer les nerfs.

Observations de De Pouzolz

Hab : les bois et les garrigues, aux environs de Nîmes, à Anduze, à Montdardier.
Floraison : Mai-juin

Observations SESNNG

Garrigues : Poulx – 30 Mai 2010