Muscari neglectum

Muscari

Périgone ovoïde-urcéolé ou subcylindrique, à limbe resserré, à 6 dents courtes. Etamines incluses, insérées sur le tube ; filets filiformes, courts. Style simple, court ; stigmate subtrigone. Capsule à 3 angles tranchants, à 3 loges, ordinairement à 2 graines noires, arrondies ou subanguleuses, dépourvues d’arille.

– Revenir à l’index alphabétique –

Muscari neglectum Guss. ex Ten.
De Pouzolz distingue le M. racemosum du M. neglectum qui sont maintenant regroupés sous M. neglectum.

Muscari en grappe

Asparagaceae (Famille des Liliacées chez de Pouzolz)

Description de De Pouzolz du M. racemosum.

Bulbe médiocre, ovoïde, à tunique membraneuse, brune.
– Hampe de 1-2 dm, droite.
– Feuilles linéaires étroites, en gouttière étroite, étalées, recourbées, quelquefois plus longues que la hampe, toutes radicales, au nombre de 2-5.
– Fleurs petites, d’un bleu foncé, pédicellées, penchées ; les supérieures droites, stériles, très brièvement pédicellées, disposées en grappe terminale, courte, ovale, serrée.
– Périgone ovale-subglobuleux, marqué au sommet d’une bordure étroite, blanche.
– Capsule à valves courtes, échancrées au sommet.
– Graines subglobuleuses, irrégulièrement ridées-rugueuses.
– Plante glabre ; fleur odorantes.

Vulgairement, en patois, couguiou.

Observations de De Pouzolz

Hab. les champs cultivés, les vignes, dans tout le département.
Fl. mars-mai.

Description de De Pouzolz de M.neglectum

Cette espèce diffère de la précédente : par son bulbe plus gros ; par sa hampe beaucoup plus robuste ; par ses feuilles plus larges, plus largement canaliculées ; par sa grappe plus allongée ; par son périgone cylindrico-conique, 2 fois plus gros ; par les valves de sa capsule plus larges, non échancrées au sommet, et par ses graines légèrement ridées-rugueuses.

Observations de De Pouzolz

Hab. le versant oriental du Serre-de-Bouquet, près d’Uzès.
Fl.mai.

Observations SESNNG

lien = Muscari neglectum Guss. ex Ten.