Hornungia petraea

Hutchinsia
(Hornungia)

Calice droit, non bossu. Pétales entiers, égaux. filets des étamines nus. Silicules déhiscentes, oblongues, comprimées, entières au sommet, à valves naviculaires, non ailées. Stigmate presque sessile. Loges à 2 graines.

– Revenir à l’index alphabétique –

Hornungia petraea (L.) Rchb.
Hutchinsia petraea (L.) R.Bc dans la flore de Pouzolz

Hutchinsie des pierres

Brassicaceae

Description de De Pouzolz

Racine grêle, fibreuse.
– Tiges solitaires ou nombreuses, de 3-8 cm, grêles, pubérulentes, feuillées, droites, flexueuses, simples, plus souvent très rameuses dès la base.
– Feuilles glabres, pinnatifides à 13-19 segments oblongs, entiers, acuminés, pétiolulés ; les radicales pétiolées en rosettes ; les caulinaires sessiles.
– Fleurs très petites, blanches, à calice très ouvert, à peine dépassé par les pétales spatulés.
– Grappe fructifère courte, à pédoncules très étlés, deux fois de la longueur de la silicule ; celle-ci elliptique, arrondie aux deux bouts.
– Style nul.
– Graines rousses, très petites ovales-comprimées, lisses.

Observations de De Pouzolz

Hab. Dans les vignes, au bas des murs et les lieux pierreux, à Nîmes, les bords de la rivière de Brama-Bioou.
Fl. mars-avril.

Herbier Gustave CABANES

Hutchinsia petraea (L.) R.Bc
Garriguess nimoise, lieux stériles – 1er avril 1920
Environs de Carsan – 5 avril 1902 (B453)
Rochers du Gardon, mas Charlot – 16 mars 1873
Le bord des chemins, des talus, les rochers ombragés à Congénies – 25 mars 1889
Garrigues nimoises – 15 février 1920
Chemin ombragé à Congénies – (B454)
Olivettes à Congénies – 4 avril 1891 (B455)
Lieux pierreux à Nîmes – avril 1889

Herbier LOMBARD-DUMAS

Observations SESNNG