Euphorbia segetalis

Euphorbia

Fleurs monoïques, plusieurs mâles à une étamine, réunies autour d’une seule fleur femelle pédicellée, dans un involucre commun, caliciforme, à 4-5 dents petites, membraneuses, dressées ou incurvées, alternes avec d’autres lobes plus grands, épais, glanduleux, étalés, entiers ou à 2 cornes. Calice et corolle nuls. Fleurs mâles, 10-20 ou davantage, composées chacune d’une étamine à filet articulé sur un pédicelle, dont à se détache après la floraison, munie à sa base d’une écaille très petite, laciniée ou ciliée ; anthères à 2 lobes glanduleux. Fleur femelle, solitaire au centre des fleurs mâles, pédicellée, penchée. Styles 3. Capsule à 3 coques monospermes, s’ouvrant en 2 valves, qui se contournent avec élasticité. Graines lisses, rugueuses ou à fossettes, avec ou sans caroncule. Plantes à suc âcre, laiteux.

– Revenir à l’index alphabétique –

Euphorbia segetalis L.

Euphorbe des moissons

Euphorbiaceae

Description de De Pouzolz

Racine simple ou rameuse inférieurement, tortueuse.
– Tige solitaire, dressée, simple ou rameuse à la base, souvent garnie, au-dessous de l’ombelle, de rameaux fertiles, non feuillés, plus ou moins nombreux.
– Feuilles linéaires, mucronées, glabres, glauques, éparses, sessiles, entières, uninerviées, serrées, réfléchies ; les supérieures plus courtes, élargies à la base.
– Fleurs en ombelle, à 5 rayons dichotomes.
– Feuilles de l’involucre ovales-lancéolées-obtuses, mucronées ou aiguës ; bractées libres, entières, arrondies-triangulaires, mucronulées ; les supérieures concaves.
– Glandes calicinales d’un beau jaune, échancrées en croissant, à 2 cornes fines, allongées.
– Capsule glabre, à coques arrondies sur le dos muni d’un léger sillon à côtés lisses inférieurement et finement verruqueux à la partie supérieure, séparées par 3 sillons, profonds et ouverts.
– Graines grisâtres ou brunâtres, obovales, couvertes de petites fossettes inégales, brunes au fond ; caroncule presque sessiles, convexo-conique, échancrée du côté interne.

Vulgairement, en patois, verinada.

Observations de De Pouzolz

Hab.les champs cultivés ; commune dans toute la partie basse du département, rare à Anduze, Alais, St-Ambroix et au Vigan.

Fl. avril-septembre.

Observations SESNNG

Cabrières : 2 juin 2016