Eupatorium cannabinum

Eupatorium

Involucre oblong-cylindrique, à folioles peu nombreuses, imbriquées. Fleurons peu nombreux, hermaphrodites, tous tubuleux, infundibuliformes, à 5 dents. Style très allongé, bifide, à branches cylindracées. Réceptacle plane, nu. Akènes subcylindriques, munis de côtes, surmontés d’une aigrette sessile, à poils simples, dentelés, disposés sur un seul rang. Feuilles opposées.

– Revenir à l’index alphabétique –

Eupatorium cannabinum L.

Eupatoire à feuilles de chanvre

Asteraceae

Description de De Pouzolz

Racine oblique, à fibres blanchâtres.
– Tige de 8-12 dm, droite, raide, ordinairement rameuse, pubescente, souvent rougeâtre, un peu anguleuse, striée, à rameaux opposés, axillaires.
– Feuilles opposées, pétiolées, à 3-5 lobes pétiolulés, lancéolés, acuminés, plus ou moins profondément dentés, celui du centre plus grand, pubescentes, ponctuées-pellucides, quelquefois un peu glanduleuses en dessous.
– Fleurs rougeâtres, odorantes, réunies 3-5 en capitules petits, cylindriques, disposés en corymbe ample, très rameux, serré, terminal.
– Involucre à folioles inégales, caduques, rougeâtres, scarieuses sur les bords.
– Corolle un peu glanduleuse.
– Style très saillant hors de la corolle, hérissé à la base.
– Akènes noirs à la maturité, glanduleux, à 5 côtes saillantes, couronnés d’une aigrette blanche ou roussâtre, plus longue qu’eux.

VAR. B, Indivisum Dec. prod. 5, p. 180. Feuilles toutes simples.

Observations de De Pouzolz

Hab. les bords des fossés, les pacages marécageux dans tout le département ; la var B, au bord du Rhône, au pont St-Esprit.
Fl. juillet-septembre.

Observations SESNNG