Datura stramonium

Datura

Calice à 5 angles et à 5 plis longitudinaux, tubuleux, allongé, renflé, à partie inférieure persistante, accrue à la maturité ; la supérieure s’étant séparée circulairement. Corolle très grande, en entonnoir, à 5 plis longitudinaux et à 5 lobes. Etamines 5, incluses. Stigmate à 2 lames. Capsule grosse, ovoïde, à 2 loges, subdivisées en 2 autres loges par une cloison incomplète, très épaisse ; déhiscente, au sommet, en 4 valves.

– Revenir à l’index alphabétique –

Datura stramonium L.

Datura officinal

Solanaceae

Description de De Pouzolz

Racine blanchâtre, fibreuse.
– Tige de 4-16 dm, droite, robuste, rameuse supérieurement, souvent dichotome, cylindrique, glabre, ainsi que les feuilles ; celles-ci d’un vert sombre, assez amples, longuement pétiolées, ovales-acuminées, sinuées-dentées, à dents larges, acuminées, un peu décurrentes sur le pétiole, d’un côté, à nervures blanches, très saillantes en dessous.
– Fleurs solitaires, à pédoncule court, naissant entre les bifurcations des rameaux.
– Calice à dents lancéolées, acuminées, pliées en long.
– Corolle à lobes courts, brusquement et finement acuminés, à tube deux fois de la longueur du calice.
– Capsule dressée, couverte d’épines robustes, raides, droites, piquantes, dilatées et nerviées à leur base.
– Graines noires, blanchâtres à l’ombilic.
– réniformes, onduleuses, finement alvéolées.
– Odeur fétide.

VAR.A, Genuina. Plante toute verte ; corolle blanche.

VAR. B Chalibea Koch, syn. 586. Tige d’une teinte violette , parsemée de petites taches verdâtres ; calice, corolle et nervures des feuilles violacés. D. tatula Lin. sp. 256.

Observations de De Pouzolz

Hab. dans le voisinage des habitations dans tout le département.
Fl. juillet-août.

Observations SESNNG