Convolvulus arvensis L.

– Revenir à l’index alphabétique –

Convolvulus arvensis L.

Liseron des champs

Convolvulaceae

Description de De Pouzolz

Racine blanchâtre, grêle, très profonde, longuement traçante, rameuse.
– Tiges de 3-12 dm, grêles, couchées ou volubiles, glabres ou pubescentes, rameuses, un peu anguleuses.
– Feuilles hastées, à oreillettes aiguës, rapprochées, ou divergentes, ordinairement dressées, quelquefois les feuilles sont linéaires-hastées ; pétiole plus court que le limbe.
– Fleurs blanches ou roses ou panachées, médiocres, ordinairement solitaires au sommet de pédoncules axillaires plus longs que la feuille, munis, un peu au-dessus du milieu, de 2 petites bractées linéaires, ciliées, à partie inférieure anguleuse, la supérieure arrondie, renflée vers le sommet.
– Calice à lobes courts, obtus, profonds, scarieux aux bords.
– Capsule ovoïde, sub-globuleuse, un peu pointue, glabre, plus longue que le calice.
– Graines noirâtres, écailleuses.

Cette plante est connue sous les noms vulgaires de petit liseron, de liseron des champs, de clochette des blés ; en patois, courejola. Toute la plante est purgative et très vulnéraire. Les bestiaux la mangent ; les lapins en sont friands.

Observations de De Pouzolz

Hab. les lieux cultivés, qu’elle infeste, dans tout le département ; il est très difficile de la détruire a cause de la profondeur de sa racine.
Fl. juin-juillet.

Observations SESNNG