Cerastium pumilum

Cerastium

Sépales 5, plus rarement 4. Pétales 5, plus rarement 4, bifides, très rarement entiers. Étamines 10-8 ou 5-4 par avortement. Styles 5, plus rarement 4-3. Capsule uniloculaire, polysperme, cylindrique-conique, plus longue que le calice, rarement plus courte, droite ou courbée, à 10 ou 8 dents, rarement 6. Graines nombreuses, réniformes, un peu comprimées, tuberculeuses. Feuilles opposées.

– Revenir à l’index alphabétique –

Cerastium pumilum Curtis
Cerastium glutinosum Fries chez de Pouzolz

Céraiste nains

Caryophyllaceae (Alsineae chez de Pouzolz)

Description de De Pouzolz

Racine grêle, fibreuse.
– Tiges solitaires ou nombreuses, de 2-30 cm, droites, ascendantes ou couchées, velues-glanduleuses.
– Feuilles inférieures spatulées ; les supérieures ovales ou oblongues, couvertes de poils courts.
– Fleurs blanches, en panicule un peu lâche, à pédicelles étalés, arqués vers le sommet, 2-3 fois plus longs que le calice, après la floraison, horizontaux à cette époque, redressés à la maturité.
– Sépales lancéolés-aigus, scarieux sur les bords, et le sommet non barbu.
– Pétales bifides, plus courts que le calice ou aussi longs, deux fois de sa longueur seulement dans les premières fleurs.
– Filets des étamines glabres.
– Bractées herbacées ou scarieuses.
– Capsule cylindrique un peu courbée, à 10 dents obtuses, dépassant peu le calice.

Observations de De Pouzolz

Hab. les vignes, les champs cultivés, les pacages, dans tout le département.
Fl. avril-mai.

Observations SESNNG