Centaurium erythraea

(Centaurium)
Erythraea chez de Pouzolz

Calice tubuleux, à 5 angles saillants à 5 lobes linéaires. Corolle infundibuliforme, à tube cylindrique allongé, contracté au sommet, à limbe à 5 lobes, marcescente-contournée au-dessus de la capsule. Etamines 5 ; anthères oblongues, tordues en spirale après la fécondation. Style filiforme, caduc, à stigmate à 2 lobes rapprochés. Capsule linéaire-allongée, semi-biloculaire ou semi-uniloculaire. Graines très nombreuses, très petites, lisses réticulées, un peu arrondies-comprimées.

– Revenir à l’index alphabétique –

Centaurium erythraea Rafn
Erythraea centaurium chez de Pouzolz/p>

Érythrée

Gentianaceae

Description de De Pouzolz

Racine grêle, pivotante, coudée au sommet.
– Tiges de 1-5 dm solitaires ou partant plusieurs de la même souche, droite, à 4 angles saillants, simples à la base, rameuses-dichotomes au sommet, à rameaux fastigiés.
– Feuilles sessiles, oblongues ou lancéolées, à 3-5 nervures ; les radicales plus grandes, oblongues ou obovales, obtuses rétrécies en pétiole court, disposées en rosette.
– Fleurs roses, rarement blanches, sessiles ou très brièvement pédonculées, munies de petites bractées à la base, disposées, dans les bifurcations et au sommet des rameaux, par bouquets serrés, formant ensemble un corymbe compacte, plus ou moins ample, terminal.
– Lobes du calice subulés, plus courts que le tube de la corolle ; celle-ci à lobes ovales-obtus.
– Capsule presque biloculaire, dépassant le calice.

Cette plante est connue sous les noms vulgaires de petite centaurée ; en patois, d’herba d’aou kina, de trescalan rouge. Elle est amère tonique stomachique, fébrifuge, vermifuge et détersive ; à l’extérieur, elle est vulnéraire.

Observations de De Pouzolz

Hab. les champs herbeux, incultes, secs ou humides, dans tout le département.
Fl. juin-septembre.

Herbier Gustave CABANES

Erythraea centaurium
Bord des fossés, Bordezac : 8 juillet 1877
Fossés humides à Congénies : août 1889 (B3113)
Bois de Signan, près de Caissargues : 20 juin 1923
Vignes sur la Costière : 18 juillet 1895 (B3112)
Fossés humides dans la Vaunage à St Cômes : 13 juillet 1894
Châtaigneraies entre Rocalte et Valleraugue : 29 juin 1903 (Ch. Flahault)
Lieux frais, partout région de Nîmes, au bois de Signan : 3 juin 1923

Herbier LOMBARD-DUMAS

Erythraea centaurium
Sommières : 26 juin 1890
Le Vigan, châtaigneraies au mas Lafabrègue : 19 juillet 1861

Observations SESNNG

Martignargues : 7 juin 2016 – Sanilhac : 10 juin 2018