Caltha palustris L.

– Revenir à l’index alphabétique –

Caltha palustris L-2017-05-27-Lac des Pises-30-MG  (4) p1

Caltha palustris L.
Populage
Ranunculaceae

Description de De Pouzolz

Genre Caltha : Calice à 5-7 sépales pétaloïdes, caducs, imbriqués dans le bouton.
– Corolle nulle.
– Etamines nombreuses ; anthères tournés en dehors.
– Involucre nul.
– Carpelles 5-10, polyspermes, déhiscents, sessiles, verticillés, sur un seul rang, libres, divergents.
– Graines sur deux rangs.

Caltha palustris L.
– Racine formée de fibres longues et épaisses.
– Tige de 2-5 dm., droite ou ascendante, sillonnée, fistuleuse, rameuse; rameaux unis ou pluriflores.
– Feuilles inférieures orbiculaires-oblongues, largement cordiformes à la base, épaisses, luisantes, crénelées, à long pétiole ; les supérieures réniformes, sessiles ou pétiolulées, toutes à pétiole engaînant.
– Fleurs d’un beau jaune, grandes, solitaires au sommet de pédoncules axillaires, plus ou moins allongés.
– Sépales ovales-obtus, veinés en dessous.
– Carpelles un peu divergents, oblongs, comprimés, ridés en travers, trinerviés sur le dos, terminés par un bec recourbé.
– Plante glabre.

Cette plante est connue sous les noms vulgaires de souci d’eau , souci des marais ; elle est âcre, un peu caustique et détersive. On confit les boutons et on les mange comme les câpres.

Observations de De Pouzolz

Hab : les prés humides et les bords des ruisseaux des montagnes élevées, à Concoule, à l’Esperou. J’ai trouvé une variété de cette plante, à fleurs doubles, au Valat de Longues-Feuilles, près Concoule.
Floraison : avril-juin.

Observations SESNNG

Lac des Pises au Mont Aigoual : 25 mai 2017