Atropa belladonna

Atropa

Calice campanulé, persistant, à 5 lobes, un peu accrus et étalés en étoile à la maturité. Corolle campanulée, à 5 lobes peu profonds, à tube plissé, rétréci dans le calice. Etamines 5, inégales, rapprochées à la base, écartées au sommet, à anthères à déhiscence longitudinale, puis réfléchies. Baie globuleuse, biloculaire.

– Revenir à l’index alphabétique –

Atropa belladonna L.

Belladone

Solanaceae

Description de De Pouzolz

Racine blanchâtre, épaisse, longue, rameuse.
– Tige de 6-10 dm droite, robuste, dichotome ou trichotome au sommet, finement pubescente, glanduleuse supérieurement.
– Feuilles assez amples, ovales-acuminées, entières ou un peu sinuées, à limbe décurrent sur un pétiole court, souvent géminées, glabres ou légèrement pubescentes.
– Fleurs assez grandes, courtement pédonculées, axillaires, solitaires ou géminées, penchées.
– Calice à lobes ovales-acuminés.
– Corolle rougeâtre-livide, à tube nervié ; pédoncule épaissi au sommet.
– Baie noire et luisante à la maturité, de la grosseur d’une cerise.
– Graines nombreuses, brunes, réniformes, chagrinées.

Observations de De Pouzolz

Cette plante porte les noms vulgaires de belle-dame, de bouton-noir ; elle est très vénéneuse, surtout ses baies, dont la saveur est douceâtre. La poudre de ses feuilles et de sa racine est narcotique ; ses feuilles et ses fruits, appliqués extérieurement, sont adoucissants et résolutifs. On emploie les acides pour détruire l’effet de ce poison affreux.

Hab. les bois de Salbous et de Bouquet.
Fl. juin-juillet.

Observations SESNNG

Mont-Bouquet : 23 mai 2018