Asplenium ruta-muraria

Asplenium

Groupes des sporanges linéaires ou oblongs, insérés sur les nervures secondaires ou sur leur ramification intérieure, non rapprochés par paires, arrondis et souvent confluents à la maturité. Indusium membraneux, inséré dans toute sa largeur sur la nervure secondaire qui porte le sore, libre de l’autre bord, tourné vers la nervure moyenne du segment. Feuilles pennatiséquées ou bi-tripennatiséquées.

– Revenir à l’index alphabétique –

Asplenium ruta-muraria L.

Rue des murailles

Aspleniaceae

Description de De Pouzolz

Souche cespiteuse.
– Feuilles nombreuses, en touffe, de 5-10 cm, glabres.
– Pétiole plus long que le limbe, vert même à la base.
– Limbe ovale-triangulaire dans son ensemble, uni-bipennatiséqué.
– Segments peu nombreux,3 -10, atténués-pétiolulés, même les supérieurs ; les inférieurs pennatipartites.
– Lobes ou segments ovales, entiers ou crénelés.
– Groupes des sporanges d’abord linéaires, puis confluents et couvrant toute la face inférieure des lobes.
– Indusium à bord libre, fimbrié.

Observations de De Pouzolz

Hab. les murs et les rochers ; commun dans le département. Vulgairement rue des murailles.
Fruct. presque toute l’année.

Herbier Gustave CABANES

Fentes des rochers calcaires à Bramabiau, 900m -Avril 1903
Rochers calcaires à Saint Nicolas, vallée du Gardon – 24 avril 1890
Rochers des bords de la Route à Saint Nicolas – 5 juin 1922
Rochers dolomitiques, à Anduze, rive droite du Gardon, entre la route et le château de Foissac – 11 avril 1909

Herbier LOMBARD-DUMAS

Contre les rochers de la Tessone, Le Vigan – 2 avril 1869
Aulas, rochers calcaires – Août (Diomède)
Les rochers d’Aujargues – 14 mai 1890

Observations SESNNG

Poulx à la Baume – 30 janvier 2019