Asphodelus cerasifer J.Gay

Asphodelus

Périgone à 6 divisions ouvertes. Etamines 6, dont 3 plus courtes, à filets courbés-ascendants, dilatés et ciliés à la base, couvrant l’ovaire. Style subulé ; stigmate simple. Capsule subglobuleuse-trigone, charnue, coriace à la maturité, à 3 loges monospermes. Graines triangulaires, noirâtres-chagrinées. Fleurs en grappes simples ou rameuses, à pédicelles articulés.

– Revenir à l’index alphabétique –

Asphodelus cerasiferus 01

Asphodelus cerasifer J.Gay
[ Asphodelus cerasiferus J.Gay dans la flore de De Pouzolz]
Asphodèle cerise
Xanthorrhoeaceae
[ Liliacées chez De Pouzolz]

Description de De Pouzolz

Souche à fibres brunâtres, nombreuses, fasciculées, épaisses, fusiformes.
– Tige de 8-12 dm, droite, nue, cylindrique, robuste, plus ou moins rameuse supérieurement ; rameaux divergents.
– Feuilles toutes radicales, nombreuses, très longues, carénées, largement ensiformes, souvent glaucescentes, plus courtes que la tige.
– Fleurs blanches, nombreuses, assez grandes, disposées en grappes serrées au sommet, un peu lâches inférieurement sur les rameaux, étalés-ascendants ; pédicelles du fruit striés, renflés supérieurement, munis à leur base d’une bractée lancéolée-acuminée les dépassant souvent.
– Périgone à divisions ouvertes, elliptiques, contractées au-dessus de l’ovaire, marquées d’une nervure longitudinale purpurine.
– Filets des étamines dilatés et ciliés à la base.
– Capsule de la grosseur d’une cerise, subglobuleuse, lisse et ombiliquée au sommet, un peu charnue, coriace à la maturité, à valves un peu échancrées au sommet, munies de côtes transversales, ridées, nombreuses.
– Graines assez grosses.
– Plante glabre.
Cette plante porte les noms vulgaires de nones, ninons, porreau de chien, bâton royal ; en patois, aléda. On retire de l’alcool de ses fibres.

Observations de De Pouzolz

Hab. les lieux incultes, dans tout le département.
Fl. mai-juin.

Observations SESNNG

Asphodelus cerasiferus 02