Arbutus unedo

– Revenir à l’index alphabétique –

Arbutus unedo L.

Arbousier

Ericaceae

Description de De Pouzolz

Arbrisseau de 1-2 mètres, droit, rameux, à bois dur, à écorce rude, gercée, grisâtre, à jeunes pousses rougeâtres, munies de poils écartés.
– Feuilles persistantes, coriaces, semblables à celles du laurier, oblongues-lancéolées, glabres, luisantes, dentées en scie, à pétiole court, triangulaire, quelquefois cilié, souvent rougeâtre.
– Fleurs blanchâtres, vertes au sommet, disposées en grappe courte, rameuse, dressée ou penchée, terminale.
– Pédoncules courts, anguleux, munis, à leur base, d’une petite bractée lancéolée-aiguë, souvent rougeàtre.
– Calice à 5 lobes courts, subtriangulaires, pubescents sur les bords.
– Corolle obovale, resserrée sous les dents, au nombre de 5, courtes, réfléchies en dehors et ciliolées.
– Etamines à filets velus à la base.
– Baies grosses arrondies, pendantes, rouges à la maturité, hérissées de tubercules pyramidaux.
– Graines petites, blanchâtres, osseuses.

Observations de De Pouzolz

Cet arbrisseau porte le nom vulgaire de fraisier en arbre. Ses baies quoique fades, sont mangées par les gens du peuple ; on les nomme arbouses. On en tire de l’eau-de-vie par fermentation. Il occupe une place distinguée dans les bosquets.

Hab. les bois, au Vigan, à St-Ambroix, Alais, Nîmes et tous ses environs montagneux.
Fl. octobre-février.

Observations SESNNG