Alliaria petiolata

Alliaria

Le genre Alliara est absent de la flore de De Pouzolz. Il se distingue du genre Sysimbrium notamment par l’absence de poils sur la plante
– Rappel Sysimbrium : Calice un peu ouvert, non bossu à la base. Pétales entiers, à limbe étalé. Stigmate entier ou échancré. Silique cylindrique, déhiscente, à valves convexes, portant trois nervures longitudinales, dont les deux latérales peu distinctes. Graines sur un ou deux rangs.

– Revenir à l’index alphabétique –

Alliaria petiolata (M.Bieb.) Cavara & Grande
Sysimbrium alliaria Scop. chez de Pouzolz

Alliaire officinale

Brassicaceae

Description de De Pouzolz

Racine blanchâtre, tuberculeuse, oblique.
– Tige de 5-10 dm, droite, simple ou rameuse dans le haut, velue inférieurement.
– Feuilles presque glabres, toutes pétiolées ; les inférieures réniformes, crénelées ; les supérieures triangulaires, acuminées, dentées, à dents larges et inégales, toutes cordées.
– Grappes fructifères, allongées, à pédoncules épais, étalés, ascendants.
– Siliques glabres, un peu toruleuses, longues, ascendantes.
– Graines oblongues, noires, tronquées obliquement aux deux extrémités, striées en long.
– Plante d’un vert pâle.
– Fleurs blanches.

La plante, froissée dans la main, rend une odeur d’ail. Elle est antiasthmatique ; on s’en sert avantageusement contre les ulcères et la gangrène. Vulgairement alliaire.

Observations de De Pouzolz

Hab. le long des fossés et des haies, dans tout le département.
Fl. avril-mai.

Observations SESNNG