Adiantum capillus-veneris

Adiantum

Groupes des sporanges arrondis ou oblongs, disposés en ligne discontinue au sommet des lobules des feuilles, et sur leur bord replié-appliqué en forme d’indusium, et réduit à son épiderme, disposition qui fait paraître les sores comme portés sur un indusium commun à plusieurs, fixé par son bord externe au bord des lobules. Feuilles bipennatiséquées.

– Revenir à l’index alphabétique –

Adiantum capillus-veneris L.

Capillaire

Pteridaceae

Description de De Pouzolz

Souche cespiteuse.
– Feuilles nombreuses, en touffe, de 1-2 dm, glabres.
– Pétiole presque aussi long que le rachis, qui porte les segments des feuilles, ainsi que lui grêle, luisant, d’un brun noir.
– Limbe linéaire-oblong dans son pourtour, une fois ou deux fois pennatiséqué.
– Segments minces, d’un vert clair, pétiolés, ainsi que leurs lobes, à pétioles capillaires.
– Lobes inéquilatères, cunéiformes et entiers à la base, arrondis et incisés au sommet.
– Pour le reste, caractères du genre.

Observations de De Pouzolz

Hab. les rochers et les murs ombragés et humides: commun dans le département. Vulgairement capillaire de Montpellier.
Fruct. juin-juillet.

Herbier Gustave CABANÈS

– Sous un rocher silico-calcaire, vallée de Corbière près Sommières : 9 septembre 1889
– Près de sources, rochers ombragés, au mas Foucard près Aubais : 8 mai 1823
– L’Espélunque de Dions : 4 avril 1894
– Rochers ombagés, vallée du Gardon, Collias : mai 1920
– Lieux ombragés aux environs de Carsan : 20 août 1902

Herbier LOMBARD-DUMAS

– Rochers humides de la grotte des Fées, à la Coustourelle, Sommières : 29 août 1887
– Le Vigan, bords des ruisseaux : Octobre (Diomède)

Observations SESNNG

Gorges du Gardon, la Baume, rive droite, sur rochers humides ombragés : 23 février 2019