Achillea millefolium L.

– Revenir à l’index alphabétique –

Achillea-millefolium3 b

Achillea millefolium L.
Achillée millefeuille
Asteraceae

Description de De Pouzolz

– Racine brune, à souche lisse, rougeâtre, rampante.
– Tiges de 3-6 dm, dressées, fermes, anguleuses, sillonnées, pubescentes ou velues, ordinairement simples.
– Feuilles plus ou moins velues ou pubescentes, d’un vert plus ou moins foncé, oblongues-linéaires ou lancéolées, bi-pinnatifides, à lobes nombreux, rapprochés, ascendants, découpées en lanières linéaires, mucronées, à rachis entier, non ailé.
– Capitules nombreux en corymbe serré, composé.
– Involucre obovale, petit, à folioles inégales, oblongues, obtuses, carénées, pubescentes, entourées d’une bordure étroite, scarieuse, pâle ou brune.
– Fleurs blanches ou,purpurines ; fleurons de la circonférence à languette plus courte que l’involucre.
– Akènes blanchâtres, oblongs, cunéiformes, tronqués au sommet.
– Paillettes linéaires-lancéolées, carénées, apiculées.

VAR. A, Genuina Godr. et Gren. fl. fr. 2, p. 162. Feuilles à lobes un peu écartés, à lanières linéaires.
VAR.B,Setacea Koch,syn.411. Lobes des feuilles plus courts, plus serrés, à lanières plus nombreuses et plus étroites ; capitules beaucoup plus petits. A. setacea Waldst. et Kit. rar. hung. 1,
p. 82, t. 80.
Cette plante, connue sous le nom vulgaire de millefeuille, d’herbe au charpentier – en patois, de mila-fieuia – est vulnéraire, astringente, résolutive, antihémorrhagique.

Observations de De Pouzolz

Hab. les lieux incultes, les bords des chemins et des champs, dans tout le département ; la var. B, aux environs de Nîmes, à Uzès, à Broussan, à Tresques.
Floraison : juin-septembre.

Observations SESNNG

Mont Ventoux : 9 juillet 2016